Sélectionner une page

48 ans – 48 hommes

PSG : 48 ans – 48 hommes

Que l’on adore ou déteste ce club, le Paris Saint-Germain a une force : il ne laisse personne insensible ou indifférent. Un palmarès étoffé pour un club encore jeune, des années chargées de grands moments, petit parcours sur 48 hommes qui ont fait 48 ans d’histoire.

1) Jean Djorkaeff

Alias “Tchouki”. Le papa de Youri, également joueur du PSG, fut le 1er joueur du club francilien international français. Première « star » du club, son arrivée dès 1970 fut un tremblement de terre dans le panorama du football français. Positionné comme arrière-droit, il était le leader du groupe qui remportera le titre de National. Il prit sa retraite à l’âge de 36 ans.

2) Daniel Hechter

Connu pour être le créateur du fameux maillot Bleu-Blanc-Rouge-Blanc-Bleu, il fut également le sauveur du club en 1973, lorsqu’il le racheta. Ambitieux via ses investissements personnels, il aida Paris à monter en première division. Une élite qu’il n’a par ailleurs plus jamais quitté. Suite au scandale de la double billetterie, Hechter a été radié à vie du monde du foot. Malgré tout, dans l’esprit des supporters, il reste comme un élément fondateur du Paris Saint-Germain FC.

3) Just Fontaine

Mondialement connu pour son record de 13 buts en une seule et même coupe du monde (1958), « Justo » est l’homme au malaise cardiaque lors du barrage de 1974 face à Valenciennes. Directeur technique au PSG, il incarne aux côtés de Daniel Hechter les bases d’un grand Paris Saint Germain durant 3 saisons entre 1973 et 1976 et permet au club de se maintenir et de se construire en première division.

4) Jean-Marc Pilorget

Recordman de matchs sous les couleurs du PSG (435), Jean-Marc Pilorget a passé 13 saisons sous les couleurs Bleu et Rouge entre 1975 et 1987. Vainqueur de la coupe de France 1982 et 1983, il termina également champion de France 1986, après un grave accident de voiture (une fracture du col du fémur et 18 mois d’indisponibilité). Jean-Marc Pilorget n’aura malheureusement jamais connu les joies de l’équipe de France, seulement un stage de préparation avant sa blessure.

5) François M’Pelé

Avec 97 buts en 6 saisons au PSG, François M’Pelé mérite amplement sa place dans ce “panthéon” des historiques. Le buteur congolais, arrivé en provenance d’Ajaccio, était un serial buteur jusqu’à l’arrivée du goleador Carlos Bianchi. Plutôt conciliant, François M’Pelé a reculé d’un cran à son arrivée pour le bien de l’équipe. Il quitte le club en 1979 après un conflit avec son entraîneur Velibor Vasovic.

6) Jean-Pierre Dogliani

Le natif de Marseille. Malheureusement décédé en 2003, Jean-Pierre Dogliani rejoint Paris en 1973 pour y retrouver son ancien entraîneur en équipe de France, Just Fontaine. Capitaine charismatique du club, il a marqué les esprits lors du barrage 1974 face à Valenciennes en inscrivant un doublé ! Sa carrière s’arrêta brusquement suite à une très sérieuse blessure au genou. Président de l’association des anciens joueurs du PSG, il dût l’abandonner avant de décéder en 2003.

7) Carlos Bianchi

“El Goleador” rejoint le PSG en 1977, après avoir fait souffrir le club de la capitale sous les couleurs du Stade de Reims. Détenteur du plus grand nombre de buts en une saison avec 37 buts en 38 matchs, il pousse les Zlatan et consorts à poursuivre son immense score (seulement battu en 2016). Pourtant atteint de myopie, il remporta 5 titres de meilleur buteur de première division, mais ne remporta aucun titre majeur.

8) Mustapha Dahleb

Premier véritable “Fuoriclasse” de l’histoire du Paris Saint-Germain, Mustapha Dahleb a voué une fidélité sans faille pendant 10 saisons au PSG. Transfert record en D1 lors de son arrivée en 1974 pour 1.35M de francs, l’international algérien est devenu le chouchou du public en l’émerveillant à chacun de ses coups de maître. Vainqueur des coupes de France 1982 et 1983, son immense talent lui a permis de devenir le Fennec du siècle en 2001 (meilleur joueur algérien de tous les temps).

(NzoGraphic)

9) Dominique Bathenay

Avec 20 sélections, Dominique Bathenay restera pour toujours le capitaine soulevant le premier trophée de l’histoire au PSG, la coupe de France 1982, après ce match de légende face au Saint-Etienne de Michel Platini. Milieu de terrain puis libéro, il remporta au total 5 coupes de France dans sa carrière (un record).

10) Dominique Rocheteau

Arrivé de Saint-Etienne avec un statut de serial-buteur, Dominique Rocheteau est au PSG pour l’aider à franchir un cap et enfin remporter des trophées. Ce sera chose faite avec le titre de champion et les coupes de France. Georges Peyroche lui ayant promis de jouer à la pointe de l’attaque du PSG, il marquera en tout 100 buts toutes compétitions confondues au PSG pour être le 2eme au classement des buteurs historiques du club (derrière l’inégalable Pedro Pauleta). Sa dernière saison sera un échec (3 buts) et il rejoindra Toulouse en 1987 à l’âge de 32 ans.

11) Francis Borelli

Natif de La Calle en Algérie, ce publicitaire fit partie du fameux “gang des chemises roses” avec D.Hechter, JP Belmondo, C.Talar etc… qui rachetèrent le club en 1973. Suite au départ d’Hechter, Francis Borelli fut nommé président du club en 1978, club qu’il a dirigé pendant 13 années. A la lutte avec Lagardère pour avoir la main mise sur Paris, ce président illustre, grand amoureux du Paris SG a grandement contribué à la prospérité de ce club. Son départ intervint en 1991 suite au rachat du PSG par le groupe Canal+. Décédé en 2007, la tribune présidentielle a été renommée en son hommage.

12) Luis Fernandez

Luis est certainement le plus grand fan du PSG parmi les anciens. Attiré tel un aimant vers le club de la capitale depuis les années 80, le natif de Tarifa fait figure de légende dans l’histoire du Paris SG. Joueur de 1978 à 1986, il aura connu les premiers titres du PSG, la coupe de France 82 et le titre en 86 notamment. Illustre milieu défensif, capitaine aboyeur, il était craint et respecté de tous. Entraineur dans la période phare 1994-1996, il remporta la coupe des coupes au PSG en 1996. De retour entre 2000 et 2003, pour une période plus chaotique, il quitte le club sur un échec, le seul dans son histoire d’amour avec le PSG.

 

13) Safet Susic

Véritable crack au PSG, il fait partie des plus grands de l’histoire du club sans aucune contestation. Numéro 10 hors norme par son talent, et par la fidélité qu’il voua à son club (9 saisons), “Magic Susic” fit des miracles notamment face au FC Nantes ou à la Juventus Turin. “Le papet” devint même capitaine du Paris Saint-Germain en 1990. Il quitta le club en 1991 à l’arrivée de Canal+ et d’Artur Jorge sur le banc. Légendaire, il disputa 343 matchs pour 85 buts sous les couleurs “Hechter”.

 

14) Georges Peyroche

L’entraineur des premiers titres. Arrivé en 1979, le natif de Molière-la-Loire coachera le Paris Saint-Germain jusqu’en 1985, avec une interruption en 1983/84. Vainqueur des coupes de France en 1982 et 1983, il est celui qui fera passer le club dans un nouveau monde : celui des premières joutes européennes. Porté en triomphe et apprécié de ses hommes, Georges Peyroche continuera d’entrainer jusqu’à une retraite bien méritée en 1991.

15) Joel Bats

Le successeur de Dominique Baratelli. La mission ne s’annonçait pas simple, et pourtant Joel Bats est devenu une légende du Parc des Princes durant ses 7 saisons au club (1985/92). International tricolore 1/2 finaliste de la coupe du monde 1986 et champion de France la même année avec le PSG, il a su se faire adopter pour ses arrêts décisifs, son tempérament et son attache pour le club de la capitale. Un Monsieur des rouges et bleus.

16) Artur Jorge

Redoutable buteur durant sa carrière de joueur, le moustachu Artur Jorge était critiqué pour un jeu assez défensif durant sa carrière d’entraîneur. Champion de France 1994 avec le PSG, il est également celui qui amena Paris à écraser le Real Madrid 4-1 pour ce qui est considéré comme le plus grand match de l’histoire du club. Il quitta le club avec le titre, et revint pour 5 mois durant l’hiver 1998, mais suite au départ de Charles Biétry il fut contraint de lui aussi quitter le Paris Saint-Germain.

17) Daniel Bravo

“Le petit prince” commença à faire de belles prestations au PSG comme milieu offensif sous les commandes d’Henri Michel. Longtemps conspué par le Parc des Princes, ce sera dans un rôle de milieu défensif instauré par Luis Fernandez que Daniel Bravo va connaitre ses heures de gloire. Champion de France avec A.Jorge, puis le doublé coupe de France/coupe de la ligue, coupe des coupes 1996, Daniel Bravo finit ensuite par rejoindre Parme et l’Italie. Désormais consultant, il n’a jamais oublié son parcours triomphal au PSG.

18) Ricardo

Considéré comme un des plus grands défenseur de l’histoire du club, Ricardo aura marqué la capitale. Ce supporter inconditionnel de Flamengo rejoint le PSG en 1991 en provenance du Benfica Lisbonne. Patron incontesté de la défense parisienne, il manquera la coupe du monde 1994 à cause d’une blessure. Souvent blessé dans sa dernière année, il retourna finalement au Benfica. De retour en 1996 comme entraîneur pour prendre la suite de Luis Fernandez, il se retrouva en finale de coupe d’Europe face au FC Barcelone (défaite 1-0) et fit le doublé coupe de France/coupe de la ligue 1998, avec Raï comme capitaine. Suite à ce titre, le roc retourna au Brésil.

19) Michel Denisot

Un nouveau sympathisant du club ne comprend pas ce que Michel Denisot, célèbre animateur télé, fait dans cette liste des historiques du PSG, et pourtant…lorsque Canal+ racheta le PSG en 1991, Denisot devint le président délégué, et remporta 3 coupes de France (1993-1995-1998), 2 coupes de la ligue (1995-1998), 1 titre de champion (1994) de France et 1 coupe des coupes (1996). Fin négociateur, le Castelroussin était producteur et animateur au sein de Canal+ jusqu’à l’été 2013.

Photo Lequipe

20) Bernard Lama

Leader de l’équipe championne d’Europe 1996, Bernard Lama est considéré comme le plus grand gardien de l’histoire du PSG. Ce caractériel a sorti des arrêts exceptionnels. Comparé à un félin, il va flamber au Paris Saint Germain entre 1992 et 1997. Un retour au bercail parisien entre 1998 et 2000, le gardien d’origine Guyanaise quittera le club sur une qualification en Ligue des Champions. Au niveau international, Bernard Lama aura connu 44 capes en équipe de France.

21) Raï

Ce n’est pas un paragraphe mais une série de romans que l’on pourrait écrire sur les aventures de “Capitaine Raï” au PSG. Joueur extraordinaire fraîchement débarqué à Paris en 1993 dans la peau du capitaine de la Seleção, il connut une première année compliquée où l’adaptation à un nouveau football et climat se fait difficile. La suite est totalement surréaliste, par son talent, les titres remportés durant la période 1993-1998, et l’amour qu’il porte au PSG, son tour du stade en guise d’adieu au public du Parc a fait frissonner tout amateur du club, tant ses larmes ne pouvaient se dissimuler. Ami proche de Léonardo, Raï est encore présent pour certaines rencontres du PSG et s’affirme toujours autant accroché au club parisien. 66 sélections pour le Brésil et 30 buts plus tard, Raï termina sa carrière de joueur en 2000 à São Paulo.

Raï à la baguette (Ch. Liewig)

22) David Ginola

Le beau-gosse du Parc, ailier gauche, aura emmené le PSG vers le titre 1994. Le joueur originaire de Sainte-Maxime, pourtant désigné comme le coupable de la débâcle des bleus en 1993 face à la Bulgarie, va exceller sous la houlette d’Artur Jorge en formant un duo d’attaque atomique avec Georges Weah. Suite à ses performances face aux géants d’Espagne, il sera même surnommé “El Magnifico” par les journaux ibériques. Capitaine du PSG en 1994 et champion de France, il rejoindra l’année suivante Newcastle, puis Tottenham, club dans lequel il sera élu joueur de l’année, ce que seul Eric Cantona avait jusqu’alors réussi à faire.

23) Alain Roche

Le Briviste Alain Roche rejoint le PSG en 1992 avec pour mission de former un duo impassable avec Ricardo en défense, ce qui fut un succès. Avec 5 coupes de France remportées durant sa carrière, il égala Dominique Bathenay comme recordman de titres dans cette épreuve. Malgré une longue blessure au genou en 1996, il fera partie du groupe remportant la Coupe des Coupes. Suite au doublé Coupe de France/Coupe de la Ligue, Alain Roche rejoint Valence. De 2003 à 2011 il fut responsable de la cellule de recrutement du club parisien, en connaissant quelques cuisants échecs, mais aussi des réussites comme la signature de Pedro Miguel Pauleta.

24) George Weah

“La petite fourmi qui va partout” comme il est appelé dans sa jeunesse dans son village, rejoint le PSG en 1992 après 4 années réussies à l’AS Monaco. “Mister George” a brillé en coupe d’Europe où il a inscrit la bagatelle de 16 buts en 25 rencontres, notamment un slalom d’anthologie face au Bayern Munich. Après une coupe de France en 1993 et le titre de champion 1994, il rejoint l’AC Milan, pour ce qui fut considéré comme une trahison par les supporters Parisiens. Le joueur, invité sur le plateau de BeIn SPORT, témoignait encore de sa rancœur envers les supporters. Il aura tout de même inscrit 55 buts en 138 matchs au Paris SG.

Source : Pinterest

25) Laurent Fournier

Ce Lyonnais de naissance a toujours été un joueur exemplaire. Après son arrivée au PSG en 1992, il remporta les titres principaux puis quitta le club pour Bordeaux en 1994. Après une saison loin du Parc, c’est un retour au bercail gagnant qui lui offrit le titre européen. Il fut aussi victime de l’erreur administrative face au Steaua Bucarest en 1997 (il joua alors qu’il était suspendu, défaite sur tapis vert 3-0, mais victoire 5-0 au match retour au Parc). Entraîneur en 2005 durant 10 mois au PSG, il fut remercié en n’ayant qu’un point de retard sur le leader, au profit de Guy Lacombe. Il a connu 3 sélections en équipe de France.

26) Paul Le Guen

« La patate de Pencran ». Breton de naissance, Paul Le Guen va jouer 344 matchs au PSG (3eme de l’histoire du club) entre 1991 et 1998, remportant tous les trophées possible et imaginable (Championnat de France, Coupe de France, Coupe de la Ligue, Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe, Trophée des Champions) marquant quelques buts mémorables…Il reviendra en 2007 pour entrainer le PSG, amenant les siens jusqu’aux 1/4 de finale de la coupe UEFA en 2008.

27) Vincent Guérin

Si vous aimez les purs produits parisiens, vous avez dû adorer Vincent Guérin. Né à Boulogne, il resta 6 ans au PSG entre 1992 et 1998, remportant tous les trophées de l’ère Canal+. Milieu de terrain défensif au dessus du lot, il fut l’auteur d’un but décisif face au FC Barcelone en 1995 en coupe d’Europe, ce qui restera comme le grand moment de sa carrière. Titulaire indiscutable du Paris Saint Germain, il a malheureusement été contrôlé positif à la nandrolone en 1997. Il clamera son innocence pendant des mois et quittera le PSG en 1998 pour les Ecossais du Heart of Midlothian. 19 sélections et 2 buts chez les Bleus.

28) Bruno N’Gotty

Le “Koeman noir” comme il était surnommé a marqué à tout jamais l’histoire du PSG en inscrivant le but victorieux en finale de Coupe des Coupes 1996 face au Rapid Vienne (1-0) à Bruxelles. Ce coups-franc lointain est une image gravée à jamais dans les gênes du PSG. 3 saisons au club durant sa carrière et 6 sélections en équipe de France, Bruno N’Gotty quitta la capitale en 1998 pour rejoindre l’AC Milan.

29) Antoine Kombouaré

Arrêt sur image : 1993, arrêt de jeu face au Real Madrid, but de la tête de Kombouaré pour la victoire et l’explosion du Parc, vous connaissez forcément cette scène où “casque d’or” délivra le Paris Saint Germain. Le Kanak rejoint pourtant Paris bien avant, en 1990, et souffre de la concurrence d’Alain Roche et Ricardo. Récidiviste des buts libérateurs, il fit le coup face à Anderlecht ou face à Nantes et connut ses heures de gloire au PSG. De retour au PSG comme entraîneur en 2009, il apporta son caractère et un jeu intéressant. Leader du championnat avec 40 pts à la trêve, il fut remercié lors du Noël de 2011 par Leonardo et Nasser Al-Khelaifi au profit de Carlo Ancelotti, avant désormais d’être l’actuel entraineur de l’En Avant Guingamp, notre adversaire de demain!

30) Augustine Okocha

Le numéro 10 nigérian a fait rêver les Parisiens grâce à ses qualités techniques. Maestro du ballon rond, il inscrit un but sensationnel dès son entrée en jeu face à Bordeaux (défaite 3-1), Ulrich Ramé s’en souvient encore… Les supporters parisiens attendaient des miracles de son association avec Ronaldinho, mais il ne remportera aucun trophée au PSG. Jamais décisif mais très spectaculaire, il sera resté 4 ans au club avant de rejoindre les Bolton Wanderers en 2002.

31) Nicolas Anelka

Enfant terrible du football Français, formé au Paris Saint Germain, Nicolas Anelka quitta le PSG pour Arsenal à seulement 17 ans. Après une Ligue des Champions (2000) avec le Real Madrid, Nico revient sur ses terres pour ce qui fut un transfert record : 32 millions d’euros. Seulement 37 matchs et 13 buts plus tard, pourtant accueilli en superstar pour son retour, il rejoint Liverpool pour finalement continuer sa carrière et s’épanouir à l’étranger, notamment à Chelsea.

32) Juan Pablo Sorin

L’Argentin n’a passé qu’une seule saison au PSG, en 2003-2004, mais a une particularité que seul lui possède : il n’a jamais perdu un match avec le Paris Saint Germain ! Positionné en milieu gauche, il formera un duo extraordinaire avec Gabi Heinze, vainqueur de la coupe de France en 2004 malgré son absence, il rejoindra ensuite Villarreal. Explosif, rapide, l’Argentin était adoré pour sa grinta hors du commun. Il restera pour sûr dans la mémoire de tous les supporters du PSG.

33) Ronaldinho

Aucun titre remporté au PSG, mais pourtant dans la légende du club. Quand le futur champion du monde (2002) débarque au PSG en 2001, c’est un énorme coup que vient de réaliser Paris. Il entretiendra des rapports compliqués avec son entraîneur Luis Fernandez mais inscrira plusieurs buts légendaires, contre Auxerre, Guingamp ou Marseille, club à qui il infligera des sévices mémorables. Il rejoint le FC Barcelone en 2003 où il deviendra ballon d’or en 2005 et réussira la carrière que tout le monde attendait de lui. Toujours actif, il réussit encore de belles performances au Brésil pour l’Atletico Mineiro, et a connu à ce jour 101 sélections en Seleção pour 36 buts marqués.

Ch.Gavelle PSG.fr

34) Sylvain Armand

9 saisons passées au PSG, de nos jours ce n’est plus monnaie courante. La latéral gauche (puis défenseur central) a eu pour mission de remplacer Gabriel Heinze auprès des supporters. Dans un style différent, Sylvain Armand a réussi à conquérir le cœur des amoureux du PSG. Comme Mamadou Sakho, il a connu les victoires et défaites au PSG, le titre de champion et la lutte pour le maintien. Il est le 2eme joueur ayant joué le plus de matchs au PSG (380 !) derrière l’indéboulonnable Jean Marc Pilorget. En manque de temps de jeu avec la concurrence en défense, il rejoint le Stade Rennais durant l’été 2013 pour avoir un rôle de titulaire et de leader du groupe.

35) Pedro Miguel Pauleta

Le Parc raisonne encore des “Paaauleta, Paaauleta” à sa gloire. Légende vivante pour les supporters, il était un veritable renard des surfaces, et bourreau de l’Olympique de Marseille, en inscrivant plusieurs buts de légende au malheureux Fabien Barthez. Recordman de buts en sélection portugaise (pour le moment, car Ronaldo se rapproche) avec 47 buts et recordman de buts de l’histoire du PSG avec 109 réalisations jusqu’en 2015 et la passage de flambeau avec Zlatan Ibrahimovic, il fit vivre un rêve éveillé au PSG de 2003 à 2008, par son professionnalisme et sa passion pour le club.

Et l’aigle pris son envol sous le ciel de Paris

Ch.Gavelle PSG.fr

36) Jérôme Rothen

La patte gauche du PSG. Le natif de Châtenay-Malabry est avant tout un fidèle amoureux du PSG, et responsable de l’aile gauche parisienne de 2004 à 2010. Des hauts et des bas, mais surtout une gueule que les supporters ont aimé, un caractère bien trempé et quelques gestes dont seule son pied gauche a le secret. 4ème meilleur passeur de l’histoire du club, il a su se montrer comme le meilleur allier de Pauleta dans les années difficiles du Paris Saint-Germain.

37) Amara Diané

L’Ivoirien de 31 ans est surtout célèbre pour un moment grandiose, qui a fait frissonner tout amoureux du club francilien : ce but salvateur en mai 2008 à la 88ème minute qui permet au PSG de se sauver de la relégation. Auteur de 20 buts en 2 saisons à Paris, il fut partie prenante du maintien acquis par les Parisiens. Erigé en véritable légende du club depuis ce jour.

38) Mamadou Sakho

Pur produit du Paris Saint Germain depuis 2002, le défenseur central est une des grandes fiertés du centre de formation parisien. Titularisé par Paul Le Guen à l’âge de 16 ans en équipe première, il devint même le plus jeune capitaine de l’histoire du club à 17 ans et 8 mois. Indéboulonnable à partir de 2007, il subit la concurrence après les arrivées d’Alex, Thiago Silva puis récemment Marquinhos, et préfèrera quitter le navire parisien pour la Mersey et les Reds de Liverpool. Il aura connu le maintien de justesse, les coupes et le titre de champion de France 2013 avec le PSG.

39) Claude Makélélé

Recruté en 2008 en provenance de Chelsea, l’illustre capitaine est sans contestation la plus grande réussite sportive de l’ère Colony Capital. Le milieu de terrain polyglotte et sur-expérimenté poussera le club vers le haut de tableau, en remportant la coupe de France 2010 (1-0 face à Monaco). Aujourd’hui jeune retraité après une carrière et un palmarès long comme le bras, il est resté dans le staff du PSG pour faire le lien entre le vestiaire et le coach, car il est adoré pour son côté proche des joueurs.

40) Nenê

Arrivé de l’AS Monaco pour 5M€ durant l’été 2010, le gaucher brésilien s’est immédiatement mis les supporters dans la poche pour son jeu spectaculaire, fait de dribbles et de crochets dévastateurs. Très précis sur les frappes de loin et les coups-francs, il a honoré le club de quelques buts d’anthologie (à Valenciennes notamment). Il termina même co-meilleur buteur de Ligue1 durant la saison 2011-2012 (21 buts) en n’étant que milieu de terrain. Pétri de talent, son mauvais caractère le poussera malheureusement vers la sortie lorsque la concurrence se révéla très conséquente à son poste.

41) Nasser Al-Khelaifi

Figure du nouveau PSG sous l’ère Qatarie, Nasser Al-Khelaifi est celui qui incarne le Paris Saint Germain renaissant. Il dirige le club parisien vers son objectif numéro 1 : la Ligue des Champions. Cette ambition avouée qui ne l’a jamais quitté depuis son arrivée le 30 juin 2011. Les moyens sont mis en place pour atteindre ses rêves, notre rêve. Ancien Tennisman classé à l’ATP, il a fait tous les sacrifices pour faire venir des joueurs illustres comme Ibrahimovic, Cavani, Thiago Silva ou plus récemment Neymar. Il a en charge, avec Jean-Claude Blanc, de toute l’organisation pour contourner, ou en tout cas passer, la périlleuse étape du Fair-Play Financier. Un homme très largement apprécié de son équipe et des supporters. Désormais le président le plus titré de l’histoire du Paris Saint-Germain.

 

42) Leonardo

Leonardo Nascimento de Araujo aura fait fort, il aura causé deux coups de foudre aux supporters du PSG, tout d’abord comme joueur lors de la saison 96-97, lorsque fraichement arrivé des Kashima Antlers il fit des merveilles à Paris en inscrivant notamment un but capital face à Liverpool en 1/2 finale de coupe d’Europe. Parti à Milan l’année suivante pour 10 millions d’Euros. Puis lorsqu’il revient durant l’été 2011 comme directeur sportif. Son réseau international lui permet de faire signer d’immenses talent à Paris comme Silva, Ibrahimovic, Verratti ou encore Cavani, pour ne citer qu’eux. Une suspension de 14 mois par la Ligue suite à l’affaire Castro le contraindra en juillet 2013 à démissionner de son poste au PSG.

43) Blaise Matuidi

Blaisou. Arrivé sans faire de bruit en 2011 aux prémices du PSG version QSI, l’increvable milieu de terrain fait immédiatement sa place au point de chaque saison un titulaire indiscutable, au gré des nouveaux entraineurs, des recrues, et des pronostics allant contre lui. Kombouaré, Ancelotti, Blanc et Emery font de lui un homme clé du Paris Saint-Germain. Bientôt 300 matchs pour le natif de Toulouse qui attaque sa 7eme saison au club. L’une des figures de ce renouveau parisien.

44) Zlatan Ibrahimovic

Son arrivée en Juillet 2012 fut un buzz interplanétaire. Superstar assumée, Ibrahimovic a décidé d’atterrir au Bourget pour venir enchanter le public du Parc des Princes de ses prouesses. Joueurs très technique et fin finisseur, il a gagné des trophées partout où il est passé, Pays-Bas, Italie, Espagne…et France ! En devenant champion de France à 4 reprises, battant bon nombre de records et devenant le meilleur buteur de l’histoire du club (156). Le Suédois tient la tête d’affiche dès son arrivée, des livres, marionnette aux guignols lui sont même attribués. Même son départ est hors-norme, « arrivé comme un roi et parti comme une légende » dira t’il lui-même. Il aura fait passer le PSG dans une nouvelle ère.

 

45) Thiago Silva

Capitaine de l’AC Milan et de la Seleção à son arrivée, Thiago Silva est considéré comme le meilleur défenseur du monde à son arrivée. Il débarque comme le capitaine charismatique de la sélection brésilienne devient celui du PSG seulement 2 mois après ses débuts. Adoré par tous les fans du Paris SG, il a mené le club vers 4 titres de champion de France, tout en battant le record de meilleur défense de l’histoire du club. Cette saison, « O Monstro » va également devenir le recordman de matchs comme capitaine, étant déjà celui ayant remporté le plus de trophée dans l’histoire du club…

46) Edinson Cavani

Le Matador mérite amplement de voir son nom inscrit parmi les 47 mis à l’honneur aujourd’hui. Combatif, buteur instinctif, l’uruguayen s’est battu contre vents et marée, délogé de son poste d’avant-centre pour être placé sur l’aile pendant 3 ans sans se plaindre. Il est aujourd’hui épanoui dans l’axe, fort d’une saison 2016/2017 avec 49 buts marqués. Cette année doit être celle ou Cavani deviendra le meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain, ne comptant à ce jour que 25 buts de retard sur Zlatan Ibrahimovic…en route pour la légende !

47) Neymar Junior

La nouvelle étoile du PSG. En devenant la recrue la plus onéreuse de l’histoire (222M€) il a permit au PSG de devenir, un temps, le centre du monde du ballon rond. Les yeux étaient tous rivés sur sa présentation en grande pompe au Parc des Princes. Il incarne le futur du club, et l’espoir de millions de fans des rouges et bleus. Après une saison faite de gestes de génie et d’une grosse blessure, nous sommes tous impatients de voir notre numéro 10 éclabousser l’Europe de son talent!

Sarah Zimmermann / Histoire du PSG

 

48) Kylian Mbappé

Le natif de Bondy semble né sous une belle étoile. Passé du jeune extrèmement prometteur à champion du monde en l’espace de 2 ans, il a réussi une très belle première saison chez les rouges et bleus. Il souhaite marquer l’histoire du club, il a toutes les cartes en main pour y parvenir et définitvement tous nous faire tomber sous son charme.

Pour ces 48 années d’émotions, de bonheurs, de rêves : Merci PARIS ! 

Remi

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi