Angers – PSG 0-5, 04/11/17, Ligue 1 17-18

Samedi 04.11.2017, Championnat de France, Ligue 1, 12ème journée (1ère place) à Angers au Stade Raymond-Kopa :
ANGERS S.C.O. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:5 (0:3)
– 12 381 spectateurs. Buts : Kylian Mbappé, 5′, Julian Draxler, 14′, Edinson Cavani, 30′ ; Edinson Cavani, 60′ , Kylian Mbappé, 84′. Arbitre : M. Bastien.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Dani Alves (Thomas Meunier, 65′) – Julian Draxler (Giovani Lo Celso, 65′), Adrien Rabiot, Marco Verratti – Javier Pastore, Edinson Cavani (Lucas Moura, 73′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe d’Angers : Michel – Manceau, Pavlovic (Fulgini, 50e), Traoré (cap), Thomas, Ciss – Tait (Coulibaly, 81e), Santamaria, Mangani – Sunu (Crivelli, 51e), Toko Ekambi. Entraîneur : Moulin.
Avertissements : Sunu, 41′, Kylian Mbappé, 75′, Marco Verratti, 80′, Presnel Kimpembe, 90’+1.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 17-18


Photos du match :

Edinson Cavani devance un défenseur (Made in Parisiens)

La joie de Kylian Mbappé (Made in Parisiens)

Giovani Lo Celso balle au pied (Made in Parisiens)

Javier Pastore (Made in Parisiens)

Adrien Rabiot (Made in Parisiens)

Le parcage parisien


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris détruit la dalle angevine

Le PSG se déplaçait ce samedi à Angers pour affronter le SCO à l’occasion de la 12ème journée de Ligue 1 et Paris a donné une leçon collective aux locaux, littéralement dépassés de bout en bout. Cavani et Mbappé s’offrent un doublé chacun et Draxler complète le score. Le PSG a déjà désormais 7 points d’avance avant le match de Monaco.

Le match :

Angers donne le coup d’envoi mais rend de suite le ballon au PSG qui n’en fait pas grand chose et la première bonne intervention est pour Silva dans la surface (2e). Paris prend vite la balle mais se heurte au bloc adverse. Pour autant le PSG ouvre vite le score : Alves est trouvé côté droit d’une belle transversale, il s’avance et centre dans la surface pour Mbappé coupe qui remarquablement bien au premier poteau et ouvre le score (0-1, 5e). Paris a pris le match par le bon bout et monopolise le ballon face à un SCO surpris à froid. On retrouve même Verratti dans la surface mais il ne parvient pas à exploiter la remise de Cavani tandis que Silva est impeccable sur le contre (9e).

Le SCO est toutefois dangereux sur un bon centre au second poteau que Manceau reprend en étant seul mais il tire largement au-dessus (11e) ! Le PSG répond par Alves qui lance Rabiot en duel face à Michel mais la frappe du droit du milieu gaucher en bonne position ne trompe pas Michel (12e). Le 2-0 arrive finalement juste après avec Alves qui s’enfonce dans la moitié de terrain adverse. Il sert parfaitement Draxler dans la surface qui bat Michel d’un piqué superbe (0-2, 14e).

Le PSG est tout en maîtrise et un bon centre suit mais il n’est pas coupé. Sunu tente de secouer le SCO mais sa frappe est largement hors-cadre (19e). Le PSG gère mais concède un corner sur une des rares montées adverses. Pavlovic reprend mais en faisant faute sur Kimpembe (23e). Côté parisien, Mbappé tente une frappe enroulée compliquée mais n’attrape pas le cadre (24e). La frappe brossée de Ciss depuis les 18m est bien plus cadrée mais Areola capte de façon très propre la première frappe cadrée adverse (26e). De son côté, Cavani tente sa chance depuis son camp alors qu’il voit Michel avancé mais le Matador est loin du cadre (29e). Le 3-0 est issu d’un contre fabuleux : Rabiot lance Mbappé côté droit qui s’envole sur son aile et remet ensuite en retrait d’un geste acrobatique pour Cavani. L’Uruguayen fusille Michel d’une frappe puissante (0-3, 30e).

L’action est allée à une vitesse folle et Angers est complètement dépassé par le jeu parisien, d’une grande fluidité ce samedi. Le SCO est toutefois dangereux sur un corner mais la tête de Traoré n’attrape pas le cadre (34e). Areola est aussi très propre sur un bon centre de Manceau (36e). Les locaux sont gloablement en grande difficulté et Sunu envoie même un coup de coude loin d’être agréable à Alves sur un duel aérien, récoltant un avertissement (41e). Après l’avoir tenu par le bras, Pavlovic met également un sale coup dans le cou de Mbappé, loin du ballon, alors que l’attaquant faisait un appel et partait au but. Aucun carton, un petit scandale, mais un bon coup-franc que Cavani envoie dans le mur (44e). A la mi-temps, le PSG mène de trois buts en réalisant une superbe prestation collective, Paris roulant sur Angers.

Aucun changement n’a lieu à la pause et cela reprend, avec Paris qui a toujours le ballon (47e). Le sens unique continue et Mbappé envoie un centre parfait du gauche pour Cavani qui reprend de la tête. Thomas repousse de la main, plus ou moins collée au corps, mais l’arbitre dit de jouer (49e). C’en est trop pour Stéphane Moulin qui fait un double changement et change de système : Fulgini et Crivelli remplacent Pavlovic et Sunu (51e). Toko-Ekambi est ensuite dangereux sur une frappe au ras du poteau mais Areola est toujours aussi propre (53e). Angers l’est moins dans sa surface de but face à Pastore et Verratti mais les Angevins se dégagent quand même (53e).

Paris s’offre quelques séquences de très haut niveau mais cela ne débouche pas forcément sur des occasion de buts, à l’image d’un enchaînement Draxler/Pastore/Kurzawa superbe pour les yeux (58e). Côté Angers, Fulgiini envoie une jolie frappe hors-cadre sur laquelle Areola semblait présent (59e). La partie bascule finalement sur une énorme action de Cavani : l’Uruguayen s’arrache pour récupérer un ballon sur un contre, il transmet à Rabiot qui contre et avance avant de donner à Draxler dans le rond central. L’Allemand s’avance et sert… Cavani côté droit qui frappe en force après un contrôle et s’offre un doublé plein de hargne (0-4, 60e).

Angers passe toutefois proche de la réduction du score juste après quand Siss est trouvé dans la surface mais il rate son contrôle et Kimpembe peut sauver son camp (62e). L’heure du coaching a sonné et Emery sort Alves et Draxler pour Meunier et Lo Celso (64e). Angers est bien plus saignant tandis que Paris s’amuse un peu et Tait tente sa chance de loin mais Areola s’envole et capte encore (68e). Côté Paris, c’est Kurzawa qui est dans la surface sur un second ballon mais la frappe est trop croisée (70e). Le coaching continue et Cavani sort au profit de Lucas. L’un des bourreaux du SCO est pourtant fortement applaudi par le public local (73e).

Après une petite claque de l’Angevin sur le Parisien 20 minutes plus tôt, cela se chauffe encore entre Mbappé et Fulgini mais seul le Parisien est averti dans cette action (75e). Mbappé est en revanche bien meilleur sur une déviation dans la surface mais Kurzawa ne parvient pas à contrôler (77e). Malgré le score, Angers tente toujours de revenir au score et Verratti fait même une faute qui lui vaut un avertissement (80e). Paris reste dangereux en contre et c’est comme ça que le 5e but arrive : Rabiot récupère devant sa surface et donne à Lucas qui remonte tout le terrain avant de donner à Mbappé en profondeur. Le jeune attaquant évite le gardien et conclut du gauche (0-5, 84e).

Le sixième est même tout proche sur une reprise de Mbappé contrée qui passe juste à côté du poteau (87e). La fin de match est à sens unique et Paris finit très fort la partie face à une équipe d’Angers en ayant plus que marre de la leçon du jour. Cette fin tranquille est juste gâchée par le carton jaune de Kimpembe, le joueur écopant d’une suspension pour le match contre Nantes… Ce sera la dernière action d’un match pratiquement parfait du PSG. Paris a déroulé et fait très mal à Angers, détruit durant toute la rencontre.

L’impact au classement :

PARIS SG 32 points (+31)
MONACO 28 points (+22)
LYON 25 points (+17)

Réactions :

Unai Emery :

Un entraîneur comblé par la manière ?
«Oui, nous avions parlé ce matin et avant le match de gagner et, après trois derniers matches à l’extérieur où l’équipe n’a pas démontré sa supériorité à l’adversaire sur beaucoup de points, c’était un défi. Gagner les trois points et avec la manière pour maîtriser le match comme nous le souhaitons. Je crois que l’équipe est entrée très fort dans le match, très concentrée, et elle a maintenu le rythme après le 1-0 et durant les 90 minutes.»

L’insatiable Cavani :
«Toutes ses caractéristiques sont bonnes pour l’équipe. Ses statistiques individuelles aident l’équipe à gagner des choses. Sa carrière suit une progression, d’abord en Uruguay puis en Italie et maintenant ici. Quand je suis arrivé l’année passée, il a fait une bonne année, une bonne saison, et cette saison est un défi pour lui. Il a très faim, il est très compétiteur, il veut aussi s’améliorer. Et les joueurs qui s’améliorent individuellement sont aussi bons pour le collectif. Nous sommes contents de ses statistiques.»

Le coach est aussi passé sur beIN Sports quelques minutes plus tard :

«La manière était très importante. […] On a maîtrisé le match, avec l’intensité que nous voulions et je veux féliciter tous les joueurs pour le travail qui a été fait.»

Le léger turnover :
«Nous avons besoin de tous les joueurs et il y avait aujourd’hui quelques absents importants dans le groupe pour différentes choses. C’est important que les autres soient prêts. Ils poussaient et ils entrent dans la performance du groupe et dans la concurrence. C’est pour ça que c’est bon pour l’effectif que tout le monde soit dans le rythme et une option pour jouer. Cavani ? Il voulait jouer toutes les minutes car il est compétiteur mais il respecte tout le monde, moi y compris. C’est un bon caractère.»

Le terrain :
«Oui, c’était très bien et c’est mieux pour le spectacle.»

Alphonse Areola :

Un PSG intouchable ?
«Non mais on est très concentrés, on l’a montré cette semaine, on a continué à travailler et on déroule ce soir. C’est bien pour tout le monde.»

La manière au top
«C’est vrai que c’était important de montrer, de bien poser notre jeu. C’est ce qu’on a fait ce soir sur un terrain assez compliqué. Il y a de la qualité et on a répondu présents ce soir.»

Cavani :
«Magnifique, on est content quand il a ce niveau de forme. Il nous fait franchement beaucoup de bien, on va continuer à le pousser et c’est important pour tout le monde.»

La trêve, un peu d’oxygène ?
«C’est vrai qu’on a un calendrier très chargé, on va désormais se concentrer sur la sélection. il y a des matches qui arrivent et ils sont tous importants.»


Le stade :

Le Stade Raymond-Kopa

La tribune Colombier en cours d’agrandissement et de couverture, prise au cours du match (angers-sco.fr)


Suivez-moi

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic
Suivez-moi

Les derniers articles par Loic (tout voir)