Sélectionner une page

Angoulême – PSG 0-1, 14/08/71, match amical 71-72

Samedi 14.08.1971, match amical à Royan, au Stade d’Honneur :
A.S. ANGOULÊME – PARIS SAINT-GERMAIN F.C. 0:1 (0:1)
– 3.000 spectateurs environ. But : Michel Prost, 2′. Arbitre : M. Peauger.
L’équipe du PSG : Guy Delhumeau – Jean Djorkaeff, Daniel Solas, Roland Mitoraj (Gérard Hallet, ?’), Jean-Paul Rostagni – Jean-Louis Leonetti, Claude Arribas, Bernard Guignedoux – Michel Prost, Daniel Horlaville, Jean-Claude Bras. Entraîneur : Pierre Phélipon.
L’équipe d’Angoulême : Mourgaud – Ansaldo, Madronnet (Stupar, ?’), Bacquet, Samuel – Leclerc, Guillas, Kracke  – Castellan, G. Grizzetti (Baly, ?’), Prou. Entraîneur : A. Grizzetti.


Maillot sans doute utilisé :

Réédition du maillot domicile 1970-72, version été (collection MaillotsPSG)

Réédition du maillot domicile 1971-72 (collection MaillotsPSG)


Compte-rendu (L’Equipe) :

Une (petite) victoire du Paris-S.G.

Près de 3000 spectateurs, samedi en fin d’après midi à Royan pour voir à l’œuvre Paris-Saint-Germain qui trouve sur la côte de beauté de nombreux supporters enthousiastes.

Phélipon aligna sa défense type en première mi-temps, mais retira Mitoraj en seconde pour faire jouer Hallet au milieu de terrain, ce qui n’est pas la place du Grand Montluçonnais. Horlaville fit un bon match, mettant de belles actions à son actif, mais, d’une manière générale, devant une défense charentaise privé de Blanc, de Glyscinski et de Gester, l’attaque parisienne n’a point convaincu, multipliant exagérément les passes à l’approche du but adverse.

Le résultat n’avait qu’une importance relative pour les deux entraîneurs, mais il fût faussé par l’arbitrage. À un but obtenu dès la deuxième minute par Prost à la suite d’un raid dans une défense pas encore en place et d’un tir croisé qui prit Mourgaud à contre-pied, Angoulême avait répliqué par un but obtenu de la tête par l’allemand Kracke. Mais le juge de ligne fit annuler le point pour un hors-jeu imaginaire.

Paris Saint-Germain effectua une très bonne première mi-temps au cours de laquelle Prost et Bras manquèrent plusieurs occasions de but, imités dans l’autre camp par Prou.

La deuxième période fut à l’avantage d’Angoulême qui ne dut qu’au juge de touche déjà incriminé de ne pas prendre l’avantage. Solas, en numéro 4, couvrait très bien sa défense et Arribas se montrait très bon sur l’adversaire. Prost et Bras, très remuants, n’utilisèrent pas toujours au mieux les balles rapidement transmises par Leonetti, qui ne garde plus le ballon comme les saisons précédentes.

À Angoulême, l’équipe [parisienne] du mercredi précédent était trop désorganisée pour obtenir un bon rendement et c’est justement ce qui tempérait la satisfaction de Pierre Phélipon après cette petite victoire.


Le stade :

Le Stade d’Honneur


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)