Sélectionner une page

Bastia – PSG 2-4, 16/07/85, Division 1 85-86

8586_Bastia_PSG_BatsMardi 16.07.1985, Championnat de France, Division 1, 1re journée (2e place) à Reims, au Stade Auguste-Delaune :
S.É.C. BASTIA – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:4 (0:2)
– 7 000 spectateurs environ. Buts : Dominique Rocheteau, 27′, Safet Sušić, 41′ ; Dominique Rocheteau, 49′, Omar Da Fonseca, 54′, Meyer, 70′ sur penalty, G.Soler, 74′.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Michel Bibard, Jean-Marc Pilorget, Philippe Jeannol, Claude Lowitz – Fabrice Poullain, Luis Fernandez (Thierry Bacconnier, 63′), Oumar Sène, Safet Sušić – Dominique Rocheteau, Omar Da Fonseca (Robert Jacques, 89′). Entraîneur : Gérard Houllier.


Maillot utilisé (en version été, à manches courtes et col échancré) :

IMG_0390

Maillot « hiver », porté en 85-86 (collection MaillotsPSG)


Photos :

Les bastiais avant le match (Corse Football)

Les bastiais avant le match (Corse Football)

8586_Bastia_PSG_Poullain

Fabrice Poullain face à un défenseur corse

8586_Bastia_PSG_Bibard

Michel Bibard de la tête

8586_Bastia_PSG_Bats

Vigilant, Joël Bats s’inclinera quand même à deux reprises en fin de partie…

Thierry Bacconnier s'explique avec Pastinelli

Thierry Bacconnier s’explique avec Pastinelli (voir réactions, plus bas)

La sortie d'Omar Da Fonseca, victime d'une fracture de l'épaule

La sortie d’Omar Da Fonseca, victime d’une fracture de l’épaule


Vidéo :


Compte-rendu (F. Balédent/A. Leiblang) :

Curiosité pour ce match d’ouverture de l’exercice 85-86: il se déroule sur terrain neutre. Le stade Furiani à Bastia, le premier adversaire des Parisiens, est en effet sous le coup d’une suspension. Les joueurs corses, contraints de s’exiler sur le continent pour leurs deux premières rencontres reçoivent donc le P.S.G. sur la pelouse du stade Auguste-Delaune à Reims… à 150 kilomètres de Paris. Il fait beau, le ciel est bleu mais dans les couloirs des vestiaires, un homme cache mal sa nervosité derrière son sourire charmeur. C’est Gérard Houllier. Nouvel entraîneur du club, il a hâte de voir au feu de la compétition sa nouvelle équipe et ses nouvelles têtes : Bats, Bibard, Sène, Lowitz, Poullain, Da Fonseca, six des huit joueurs recrutés à l’intersaison. Inquiétude de courte durée car après un début un peu brouillon le puzzle se met en place. Vite, les anciens et les autres se branchent sur la même longueur d’ondes : pour la victoire.
L’emprise du P.S.G. sur le match se concrétise avant même la demi-heure de jeu. Un coup franc de Susic à la 27ème minute pour Rocheteau qui s’échappe à droite et trompe Mlynarczyk d’une frappe piquée. Quatre minutes avant la mi-temps le diabolique Yougoslave double lui-même la mise d’un tir en pleine lucarne. Quatre minutes encore mais cette fois après le repos, notre duo refait le coup pour un troisième but, copie presque conforme du premier. Susic, toujours lui, sera encore à l’origine du numéro quatre signé Da Fonseca. La joie de l’Argentin sera hélas ternie en fin de partie. Blessé à l’épaule dans un choc avec Orlanducci il est out pour plusieurs semaines. 4-0, la punition sera rendue moins humiliante pour les Corses grâce à Meyer sur penalty et Soler à rapproche du dernier quart d’heure. Il y a bien longtemps, il est vrai, que Paris a assuré plus que l’essentiel. Champagne ! A Reims, c’est la moindre des choses… après cette large domination !

Réactions :

HOULLIER : « Match à Reims contre Bastia, première victoire, c’était le début d’une belle page qui commence à s’écrire. C’est marrant mais à Reims j’ai toujours été heureux, je n’ai jamais perdu, j’ai toujours eu de bons résultats, c’était peut être un petit signe du destin. »

SUSIC : « Je me souviens de ce match avec plaisir, c’était le premier de la saison à Reims, on avait vraiment très bien joué pendant une heure, on menait 4 à 0. Et j’ai marqué un très beau but et donné les trois autres balles de but. »

BACCONNIER : « D’après la photo (voir plus haut), il a dû y avoir un accrochage avec Pastinelli que je connais bien puisque mon frère jouait à Bastia. J’y étais allé à l’époque et j’avais fait la connaissance de José Pastinelli, c’est un bon camarade, on ne s’est pas accrochés méchamment. Je suis allé le calmer amicalement. »

DA FONSECA : « C’est la première fois que je vois ça, c’était donc le premier match de championnat, j’étais titulaire, j’avais marqué un but, on avait gagné largement, c’était le début de saison, on était frais, on avait tout le jus. Et, à deux ou trois minutes de la fin, comme je partais seul après une erreur d’Orlanducci qui avait loupé le ballon, il a voulu me rattraper, il m’a fait un croche-pied assez haut, et je suis mal tombé. C’est un accident, et quand on joue au football on est toujours à la merci d’ennuis de ce genre. C’était malheureux pour moi que cela se produise au premier match, cela m’a freiné la saison dès la première journée. Maintenant quand je regarde cette photo, cela me fait un peu mal, c’était la première fois que je sortais sur une civière, Cela me rappelle que j’ai eu vraiment mal, ainsi immobilisé, le bras plâtré. Ce n’est pas marrant d’avoir une épaule cassée surtout en plein été, à la suite de cela je suis resté un mois immobilisé, deux mois sans rejouer. Je crois qu’il ne faut pas mettre des si-cela n’était pas arrivé j’aurais fait une bonne saison, ou des si-ceci ou des si-cela. »


Le stade :

Le stade Auguste-Delaune, à Reims

Le stade Auguste-Delaune, à Reims


 

Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)