Sélectionner une page

Bayern Munich – PSG 3-1, 05/12/17, Ligue des Champions 17-18 Mardi 05.12.2017, Ligue des Champions, 6ème journée (1ère place) à Munich, au l’Allianz Arena :
F.C. BAYERN MUNICH (All.) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 3:1 (2:0)
– 70 000 spectateurs environ. Buts : Lewandowski, 8′, Tolisso, 37′ ; Kylian Mbappé, 50′, Tolisso, 69′. Arbitre : M. Kralovec.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa, Thiago Silva (Presnel Kimpembe, 72′), Marcos Marquinhos, Dani Alves – Julian Draxler (Giovani Lo Celso, 91′), Adrien Rabiot, Marco Verratti – Neymar, Edinson Cavani, Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe du Bayern : Ulreich – Kimmich, Süle, Hummels, Alaba (Rafinha, 85′) – Tolisso, Rudy, James Rodriguez (Vidal, 83′) – Coman, Ribéry (Müller, 67′) – Lewandowski. Entraîneur : Heynckes.
Avertissements : Kimmich, 22′, James Rodriguez, 23′, Marcos Marquinhos, 41′, Tolisso, 41′, Rudy, 53′, Julian Draxler, 82′.


Maillot utilisé (avec logo et taille de sponsor en version UEFA) :

Troisième maillot 2017-18


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi… (Made in Parisiens)

… et leurs homologues Bavarois (fcbayern.com)

Julien Draxler, Adrien Rabiot et Layvin Kurzawa ne sont pas trop de trois (fcbayern.com)

Neymar sous les yeux de Marco Verratti et du capitaine Thiago Silva (Ch. Gavelle)

Tentative de Neymar (Made in Parisiens)

Kylian Mbappé (fcbayern.com)


Vidéo (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Finalement premiers, mais vraiment pas bons

Le PSG défiait le FC Bayern Munich à l’occasion de la sixième et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions et il a fortement déçu. Battu 3-1 de façon logique, les Parisiens sont largement passés à côté de leur première mi-temps et étaient menés 2-0. Ce fut mieux après la pause mais guère convaincant pour autant. Le PSG reste premier du groupe, mais a pris une vraie claque en Bavière.

Le match :

C’est le Bayern qui donne le coup d’envoi et les Bavarois pressent dur d’entrée dans leur 4-3-3. Ils récupèrent même un premier ballon aux 20m mais repartent de plus bas (2e). Le PSG réagit par un gros débordement de Mbappé enchaîné d’une frappe puissante qu’Ulreich repousse du bras. Cela revient dans la surface bavaroise par la suite mais la tête de Mbapppé est bien gérée (4e). Cette action calme les Allemands après un gros début et la partie s’équilibre mais Coman accélère côté droit, il fait un peu danser Kurzawa puis frappe au sol mais Areola se couche bien (6e). Paris travaille bien et Mbappé centre en retrait pour Cavani mais le Matador loupe le ballon aux 20m (8e). C’est pourtant le Bayern qui ouvre le score. Ribéréy décale James qui centre en retrait. C’est remis dans le paquet par Alaba et Lewandowski, seul au 6m, crucifie Areola vu qu’Alves couvrait le hors-jeu (1-0, 8e).

Malgré un bon début, Paris est pris à froid par ce but un peu venu de nulle part. Le Bayern exploit une seconde erreur d’inattention parisienne dans la surface mais Silva contre la frappe de près (11e). Le PSG a le ballon mais peine à déstabiliser les Bavarois, bien regroupés dans leur moitié de terrain et en position d’attente désormais (15e). Paris prend même un peu l’eau et le Bayern se met à dérouler son jeu, forçant Verratti à découper James côté droit. L’Italien échappe au carton par un petit miracle mais offre un très bon coup-franc qui est finalement repoussé (19e). Dans la foulée, Kurzawa est débordé par Coman qui centre mais Silva freine et Areola capte (20e). Côté PSG, à part une belle percussion de Neymar, finalement annihilé dans la surface, pas grand chose à se mettre sous la dent (21e). Le Brésilien est encore là pour s’échapper dans le dos de Kimmich sur un long ballon et provoquer un jaune (23e). Le coup-franc est en revanche très mal joué puisque le PSG fait faute sur le mur…

Paris commence enfin à se réveiller et Mbappé tente un rush, fini par un Neymar contré aux 20m (25e). Le Bayern répond et le PSG concède des corners, souvent dangereux à l’image d’une tête au premier poteau de Tolisso (27e). A la demi-heure de jeu, Paris est face à un mur et peine à se montrer dangereux face à un onze bavarois très bien en place et solide. Le PSG réussit toutefois une action exceptionnelle sur un une-deux en pleine défense entre Neymar et Mbappé mais Ulreich repousse du bout des doigts en corner la frappe du Brésilien (34e). C’est encore Mbappé qui décale Cavani dans la surface en bonne position mais l’Uruguayen rate son contrôle en bonne position (35e). C’est finalement le Bayern qui double la mise : Ribéry décale James qui envoie un centre parfait pour Tolisso tout seul en pleine surface. Le milieu aligne Areola de la tête sans souci (2-0, 37e). Le PSG se retrouve en situation précaire vis-à-vis de la première place et cela chauffe encore sur un centre, Tolisso et Marquinhos écopant d’un jaune sur une chamaillerie (41e).

Neymar se signale par une belle action conclue d’une frappe du gauche en bout de course mais Ulreich repousse encore cette tentative (43e). Paris finit mieux la mi-temps et Mbappé provoque mais c’est repoussé. Le fantômatique Draxler tente aussi sa chance de loin mais c’est droit dans les bras de l’impeccable Ulreich, une nouvelle fois (45e). Après un dernier coup-franc raté par Neymar, l’arbitre siffle la fin de cette première période au cours de laquelle Paris est largement passé à côté, dominé dans de nombreux secteurs de jeu. Aucun changement n’est fait à la pause et cela repart mais la première frappe de Neymar est complètement manquée (46e). Le PSG va pourtant vite revenir au score : Verratti donne un bon ballon à Cavani dans la surface qui contrôle et donne un amour de ballon à Mbappé aux 6m. Le Français conclut de la tête et relance Paris (2-1, 50e).

Paris va mieux soudainement et repart de l’avant, à l’image de Rabiot qui repart de l’avant et provoque un carton jaune de Rudy (53e). Neymar trouve aussi Mbappé sur un long ballon en diagonale mais le centre du Français ne permet pas à Cavani de reprendre en bonne position dans la surface (56e). Le match part désormais un peu dans tous les sens et le PSG se montre dangereux en contre : Neymar percute et trouve Verratti qui décale Draxler. L’Allemand frappe trop mollement et Ulreich repousse (60e). Paris est lancé et Neymar déborde. Il décale Mbappé aux 20m qui contrôle et frappe de volée mais Ulreich repousse de façon superbe en corner (61e).

Le PSG enchaîne et Verratti trouve Cavani sur un long ballon, Alaba lui prend le pied d’appui mais l’arbitre dit pourtant de jouer ! Dans la foulée, c’est Silva qui sort un ballon très chaud dans la surface parisienne (64e). Alors que le dernier quart du match est entamé, le très remuant Franck Ribéry cède sa place à Müller pour le premier changement (67e). La partie va finalement basculer de façon bête : Silva est blessé mais ne sort pas. Pendant ce temps, Coman déborde Alves sur le côté droit et centre en retrait pour Tolisso qui aligne Areola sans opposition (3-1, 69e).

Thiago Silva souffre mais ne peut pas sortir alors qu’il est clairement touché et le PSG joue à 10, le capitaine boîtant même pour sortir quand Kimpembe le remplace (72e). Le PSG pense même passer tout près de la correctionnelle sur une incursion de Tolisso dans la surface mais le Français reconnaît s’être jeté au sol devant Areola (74e). Coman continue de faire des malheurs aux joueurs parisiens et Marquinhos frôle le deuxième carton jaune sur une belle action de l’ailier (76e). Dominateur avant le 3e but, Paris n’y est plus vraiment après le double coup dur subi. Une énorme occasion de revenir au score apparaît mais la passe d’Alves pour Neymar est trop longue et Ulreich sort (78e). Mbappé est encore trouvé aux 18m et il frappe mais Süle se sacrifie pour dégager en corner (80e). Sur celui-ci, cela voyage dur dans la surface bavaroise mais la bicylette de Marquinhos est hors-cadre (81e).

Alors que le Bayern a fait ses changements, les Allemands continuent de pousser face à des Parisiens apathiques et qui semblent avoir renoncé à tout retour au score (87e). Heureusement pour le PSG, Rafinha joue également très mal le coup sur un contre en tardant trop à centrer (88e). La fin de match est particulièrement pénible pour des joueurs parisiens qui semble vidés, un comble vu leur match… Quand il arrive devant la surface, Paris ne fait pas non plus les bons choix, à l’image de Mbappé qui bute sur Ulreich alors qu’il était seul au second poteau sur un centre de Cavani (93e).

L’impact au classement :

PSG : 15 points (+21)
FC Bayern : 15 points (+7)
Celtic FC : 3 points (-13)
Anderlecht : 3 points (-15)

Réactions :

Unai Emery :

Un PSG impuissant en première période :
«Ce sont des choses à regarder aujourd’hui mais il faut voir qui est l’adversaire et le Bayern Munich a eu la régularité qui a manqué à notre équipe. Nous ne sommes pas contents parce que nous avons perdu mais, sur le terrain, l’équipe ne méritait pas de perdre. Ele a eu des occasions pour marquer avant la pause, nous avons eu les premières occasions puis celle très claire pour Neymar. Et nous avons concédé deux occasions sur lesquelles ils ont marqué deux buts. C’est vrai que nous pouvons parler de faire mieux défensivement mais j’étais tranquille et je l’ai dit aux joueurs, de maintenir ce rythme. En deuxième mi-temps, avec la possession, nous nous sommes créés plus d’occasions de buts, nous étions bien et nous avons fermé les espaces en défense.»

Une première période compliquée :
«Vous étiez inquiets ? Moi, non. Comme je l’ai dit, j’ai confiance et parce que, comme je l’ai dit, nous avons parlé dans le vestiaire (à la pause) de s’améliorer collectivement et individuellement. L’équipe était bien placée et elle pouvait continuer à progresser en seconde mi-temps. Elle devait continuer à rester tranquille parce que, si nous marquions un but, nous pouvions revenir dans le match. C’est ce qui s’est passé et l’équipe était proche du 2-2 mais c’est le moment où Thiago Silva et ils ont marqué le 3-1. Après, nous avons fait preuve de régularité parce que nous sommes les premiers du groupe et, aujourd’hui, le premier objectif était de gagner puis de garder la 1e place. Aujourd’hui, il faut passer de ce match mais aussi cinq autres avec de la régularité pour être premier.»

Julian Draxler :

Déçu ou soulagé de la première place ?
«Je crois que le Bayern a fait du bon travail, sur 90 minutes et pas seulement 45. La première période n’était pas si mauvaise mais on peut faire mieux que cela et on l’a vu durant la seconde période. Si on veut gagner à Munich ou faire un bon résultat, il faut jouer pendant 90 minutes alors qu’on ne l’a fait que durant 45. Le grand objectif aujourd’hui était de finir premier et nous l’avons atteint mais nous ne sommes pas satisfaits avec le résultat obtenu. Mais le grand objectif est atteint.»

Ce qui s’est passé à la mi-temps :
«Nous avons parlé de ce qu’on pouvait améliorer au niveau de la tactique, ce que l’on pouvait mieux faire, et c’était effectivement mieux comme je l’ai déjà dit. C’est triste de ne pas avoir pu le faire durant la première période. C’est une chose que nous devrons faire mieux au prochain tour mais nous revenons à Paris en étant premier du groupe.»

Un rêve pour le prochain tour ?
Toutes les équipes sont fortes. Nous avons eu Barcelone l’an passé et nous verrons bien au retour. Nous sommes confiants quant au fait que nous pouvons être au même niveau que n’importe quelle équipe en Europe donc nous attendons simplement le tirage.»


Le stade :

L’Allianz Arena


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)