Sélectionner une page

Bayern Munich – PSG 3-1, 21/07/18, match amical 18-19

Samedi 21.07.2018, match amical à Klagenfurt, au Wörthersee Stadion :
F.C. BAYERN MUNICH (All.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:1 (0:1)
– 23 200 spectateurs. Buts : Timothy Weah, 31′ ; Javi Martinez, 60′, Renato Sanches, 68′, Zirkzee, 78′. Arbitre : M. Harkam.
L’Équipe du PSG : Gianluigi Buffon (Rémi Descamps, 66′) – Kévin Rimane, Lassana Diarra (Arthur Zagre, 72′), Loïc Mbe Soh – Stanley Nsoki, Adrien Rabiot (Virgiliu Postolachi, 72′), Antoine Bernede, Colin Dagba (Alec Georgen, 84′) – Azzedine Toufiqui (Alexandre Fressange, 85′), Timothy Weah, Christopher Nkunku (Jesé Rodriguez, 72′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’Équipe du Bayern : Ulreich – Rafinha (Johansson, 71′), Stanisic (Shabani, 46′), Javi Martinez (Richard, 62′), Bernat (Gnabry, 62′) – Renato Sanches (Zylla, 70′), Batista-Meier (Coman, 46′), Will – Robben (Meier, 62′), Wagner (Zirkzee, 62′), Ribéry (Alaba, 46′). Entraîneur : Kovač.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Les équipes dans un stade sonnant bien creux malgré les 23.000 spectateurs annoncés (Ch. Gavelle, psg.fr)

La joie du Timothy Weah, buteur contre le Bayern, comme son père (Ch. Gavelle, psg.fr)

Gianluigi Buffon, qui a effectué quelques bons arrêts, mais n’aura rien pu face à Renato Sanches à l’heure de jeu (Ch. Gavelle, psg.fr)

Adrien Rabiot, de nouveau capitaine (Ch. Gavelle, psg.fr)

Virgiliu Postolachi, le jeune attaquant d’origine Moldave (Ch. Gavelle, psg.fr)


Vidéos (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris n’a pas tenu sur la durée

Le PSG affrontait le Bayern Munich ce samedi après-midi (16h) du côté de Klagenfurt (Autriche) à l’occasion de l’International Champions Cup et les Parisiens se sont inclinés 3-1. Timothy Weah avait ouvert le score à la demi-heure de jeu, plaçant logiquement le PSG en tête à la pause mais la seconde période a vu les Bavarois renverser la tendance face à une équipe parisienne jeune et fatiguée.

Le match :

C’est parti avec un PSG qui est bien à 3 derrière. Paris prend le ballon d’entrée et tente de jouer, avec Diarra en libéro ! Weah trouve bien Toufiqui dans la surface pour la première frappe du match mais c’est contré (2e). Paris est bien entré dans le match et Dagba sur l’aile droite provoque un corner. Nkunku le tire et Rabiot claque une belle tête piquée qu’Ulreich stoppe sur la ligne (4e). Le Bayern réagit ensuite et s’offre un premier corner aussi, repris de la tête à côté (6e). Peu à peu, la rencontre s’équilibre et le Bayern prend le ballon (10e). Buffon s’offre même son premier arrêt sur une reprise à bout portant un peu maladroite d’un Allemand (13e). L’Italien est encore bien présent sur une frappe excentrée après une perte de balle de Rabiot (15e).

Le PSG répond par une belle action collective, avec Toufiqui qui évite un tacle dans la surface puis centre en retrait pour Nkunku mais la reprise est un peu écrasée et captée (16e). La rencontre est ouverte et Toufiqui tente d’envoyer Weah vers le but mais, execentré et du gauche, l’attaquant ne cadre pas (20e). Ribéry ne fait pas mieux, lui aussi de loin, sur une remise de Wagner (24e). Le PSG arrive à faire progresser le ballon mais manque d’un peu de justesse, à l’image de Dagba qui fait faute dans les 18m adverses (28e). Le PSG ouvre finalement la marque sur une action simple : Rimane intercepte parfaitement, remonte le terrain et envoie en profondeur Weah qui grille la politesse au dernier défenseur et marque d’une frappe croisée (1-0, 31e) !

Malgré ce but encaissé, le Bayern ne réagit pas vraiment et le PSG continue de jouer de façon posée et collective, sans forcément se montrer très dangereux (39e). Nkunku parvient toutefois à se mettre en position de frappe sur un second ballon et sa tentative passe de peu au-dessus (41e). Paris a une énorme balle de break sur une passe parfaite de Nkunku pour Nsoki dans la surface mais son centre en retrait est repoussé (44e). Rabiot joue aussi mal un coup après une bonne récupération mais le PSG est très logiquement devant à la pause. Paris a eu la maîtrise collectivement et les meilleures occasions.

Des changements ont lieu à la pause côté Bayern, mais pas parisien. Il ne faut que quelques secondes aux bavarois pour être dangereux sur une tête de Wagner mais la barre repousse (46e). Les Allemands sont mieux revenus des vestiaires et Wagner, toujours sur corner, reprend de la tête, cette fois hors du cadre (49e). Rabiot sonne toutefois la charge sur une grosse percée qui glisse la balle à Weah qui glisse. Nkunku est là et frappe mais il loupe le cadre d’un rien en excellente position (51e). Le 1-1 passe proche sur une sortie de Buffon un peu loupée qui revient sur un Allemand. Il frappe mais Rimane repousse devant sa ligne de but (52e). L’Italien est en revanche parfaitement placé sur sa ligne sur une tête de Wagner de près (53e).

Les occasions se multiplient et Toufiqui sert parfaitement Nkunku dans la surface après une séquence collective superbe : le milieu contrôle et frappe mais c’est au-dessus (55e) ! Peu à peu, le Bayern fait de plus en plus mal, notamment dans les airs où Wagner domine la défense parisienne mais le PSG tient encore, malgré une belle percée de Coman dans la surface (60e). C’est finalement sur un corner que le PSG craque logiquement, Javi Martinez reprenant seul de la tête une offrande de Robben (1-1, 60e). Cette égalisation convainc Kovac de faire une grosse vague de changements, avec désormais 7 entrés en jeu au total. Le PSG fait de même peu après et Descamps remplace Buffon (66e).

Le jeune portier n’a même pas le temps de toucher la balle qu’il doit déjà aller la chercher au fond de ses filets. Sur un coup-franc excentré, Renato Sanches trompe Descamps à son premier poteau d’une frappe puissante (1-2, 68e). La partie semble avoir basculée et le Bayern est encore dangereux sur un coup-franc excentré et Tuchel réagit : Zagre, Jesé et Postolachi entrent en jeu pour Diarra, Rabiot et Nkunku (72e). C’est le Bayern qui se montre toutefois le plus dangereux mais c’est un Bavarois qui contre la frappe d’un de ses partenaires (74e). Le PSG explose peu après sur un long ballon où Zagre est trop court face à Gnabry. Le centre en retrait est impeccable et Descamps se fait fusiller de près (1-3, 78e).

La fin de rencontre est pénible côté parisien et les jambes sont lourdes, les erreurs techniques se multipliant peu à peu. L’entraîneur parisien sort deux des plus fatigués, Dagba et Toufiqui, pour Georgen et Fressange mais cela ne change pas grand chose (85e). La fin de match est anecdotique avec une équipe parisienne qui fait ce qu’elle peut face à un adversaire qui gère. Le PSG s’incline finalement 3-1 après une seconde période à sens unique. Les jeunes Parisiens étaient fatigués et cela s’est vu, Paris s’écroulant à partir de l’heure de jeu.

Réactions :

Thomas Tuchel :
« C’est une performance vraiment incroyable, je suis très fier de ce que nous avons montré aujourd’hui. Je ne savais pas trop quoi attendre de ce match. Sur le terrain, seuls Rabiot, Diarra, Nkunku et Buffon avaient de l’expérience. Le reste de l’équipe n’avait jamais joué à ce niveau. On avait été mis en difficulté lors de nos premières oppositions contre des équipes de niveaux inférieurs mais, aujourd’hui, les joueurs ont réalisé une superbe performance. C’est un très bon signe pour nous. »

Adrien Rabiot :
« On est venu ici avec une équipe très jeune et des joueurs inexpérimentés. Lassana, Christopher, Gigi ou moi avions pour mission de les encadrer, entre guillemets. Je suis très content du travail réalisé. Le coach nous avait donné les directives pour ne pas prendre l’eau contre une équipe plus expérimentée. On a respecté les consignes, réalisé une bonne première période, et montré de la qualité. Après la pause, avec la fatigue, c’était plus compliqué. C’est malgré tout un match de préparation positif dans l’ensemble. On doit s’en servir pour la suite. Le coach est content, le résultat anecdotique. On est très fier des jeunes ce soir. »

Timothy Weah :
« Malgré la défaite, on a bien travaillé. On avait une équipe très jeune. Pouvoir jouer contre une équipe comme le Bayern Munich était une grande opportunité pour nous. Il faut maintenant continuer à travailler. Je suis impatient de voir ce que l’avenir nous réserve, mais je suis sûr que nous allons gagner beaucoup de matches. Venir ici et réaliser un bon travail est un sentiment incroyable. »


Le stade :

Le Wörthersee Stadion


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)