Sélectionner une page

Bordeaux – PSG 2-0, 08/07/05, amical 05-06

Jérôme Rothen (Ch. Gavelle)

Vendredi 08.07.2005, match amical de pré-saison à Dax, au Stade Maurice-Boyon :
F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX – PARIS ST-GERMAIN F.C. 2:0 (1:0)
– 5 000 spectateurs environ. But : Laslandes, 32′ ; Lavie, 82′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo (Nicolas Cousin, 46′) – Bernard Mendy, Jean-Michel Badiane (Boukhary Dramé, 60′), Sylvain Armand, Stéphane Pichot (Jean-Hugues Ateba, 46′) – Christophe Landrin (Filipe Teixeira, 46′), Modeste M’Bami (Hocine Ragued, 46′), Édouard Cissé (Modeste M’Bami, 46′), Jérôme Rothen (Branko Boskovic, 46′) – Fabrice Pancrate (Alioune Touré, 46′), Rudy Haddad (Franck Dja-Djédjé, 46′). Entraîneur : Laurent Fournier.

Avertissement : Faubert.


Maillot utilisé :

Collection MaillotsPSG

Maillot extérieur 2005-06 (collection MaillotsPSG)


Billet :


Photos du match :

Les parisiens avant le coup d'envoi (Ch. Gavelle)

Les parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)

Le portugais Filipe Teixeira (Ch. Gavelle)

Le portugais Filipe Teixeira (Ch. Gavelle)

Bernard Mendy balle au pied (Ch. Gavelle)

Bernard Mendy balle au pied (Ch. Gavelle)

Modeste M'Bami (Ch. Gavelle)

Modeste M’Bami (Ch. Gavelle)

Jérôme Rothen (Ch. Gavelle)

Jérôme Rothen (Ch. Gavelle)


Compte-rendu (psg.fr) :

Paris en rodage

Face à des Bordelais plus avancés dans leur préparation – il s’agissait de leur deuxième match amical – le PSG s’est incliné sur des buts de Laslandes(32e) et Lavie (82e). Comme prévu, Laurent Fournier a procédé à une large revue d’effectif. Les Parisiens ont ensuite regagné Paris afin de retrouver les internationaux.

C’est sur les installations de l’équipe de rugby de l’US Dax que le PSG dispute donc sa première sortie de la saison. A gauche une route nationale, à droite un centre commercial et deux tribunes qui mériteraient un coup de neuf de chaque côté. Le décor est planté au moment où les deux formations effectuent leur apparition sur une pelouse rendue humide par une averse quelques instants plus tôt.
« Ça change vite » nous a-t-on expliqué toute cette semaine. Et effectivement, au coup d’envoi, les nuages cèdent progressivement leur place au soleil. Premier clin d’œil de la soirée, Laurent Leroy prend place sur le banc bordelais et participera certainement à cette rencontre.
En manque de défenseurs centraux, Armand accompagne donc Badiane devant le but d’Alonzo, alors que Mendy et Pichot ont la responsabilité des couloirs. Le milieu de terrain est quant à lui plus classique avec de gauche à droite : Rothen, Cissé, M’Bami et, l’unique nouveau visage de la soirée, Landrin. Pancrate et Haddad devront, eux, inquiéter Ramé.

Après une première déviation de la tête de Haddad en direction de Pancrate signalé hors-jeu (2e), c’est au tour des Girondins d’alerter Alonzo. Darcheville devance Pichot et Badiane mais s’accroche les crampons dans le tapis au moment d’armer sa frappe (11e). Pour Paris, le danger n°1 se nomme jusqu’à présent Darcheville. Par sa vitesse et sa puissance l’attaquant bordelais sème la zizanie dans l’arrière-garde parisienne. Après deux tentatives infructueuses, le Guyanais efface Badiane et centre au point de penalty pour Laslandes qui n’a plus qu’à ouvrir son pied pour tromper Alonzo (1-0, 32e).

Devant 5000 spectateurs

Jérôme Rothen, écarté des terrains une bonne partie de la saison dernière, semble être le Parisien le plus en jambe. Son activité dans le couloir gauche inquiète considérablement Faubert, à l’image de ce centre-tir bien capté par Ramé (38e). Bordeaux se montre toutefois le plus dangereux. Darcheville, tout en puissance, résiste au tacle de Badiane mais bute sur Alonzo (40e).
Juste avant la pause, Pancrate déborde côté droit, temporise, et sert Cissé qui manque son contrôle au moment de défier Ramé (45e). Sous un soleil cette fois-ci bien présent, Paris rejoint donc le vestiaire avec un petit but de retard. Comme prévu, quinze minutes plus tard, Laurent Fournier procède à sept remplacements et rajeunit ainsi considérablement son équipe.

La jeunesse Rouge et Bleu ne tarde d’ailleurs pas à se montrer avec cette frappe de Touré repoussée une première fois par Valverde (Ramé, 45e), puis mal négociée par l’attaquant parisien (58e). Boskovic tente ensuite un centre-tir qui flirte avec le poteau droit de Valverde (61e). Paris pousse et Bordeaux fait le dos rond.
Teixeira tente d’apporter un peu de folie dans son couloir droit et gratifie les 5000 spectateurs de quelques jolies gestes. Peu en réussite dans le jeu, les Parisiens prennent alors leur chance sur coup de pied arrêté, mais la frappe enroulée de Boskovic n’accroche pas le cadre (80e).
Alors que les esprits s’échauffent dans la surface parisienne, Bordeaux aggrave le score sur corner grâce à une tête décroisée du jeune Lavie (2-0, 82e). Le score en restera là et les plus jeunes spectateurs peuvent alors envahir le terrain à la recherche d’une poignée de main ou d’un autographe. Le PSG termine son stage dans les Landes sur ce revers qu’il convient cependant de nuancer. L’important n’était pas là, car comme l’avait annoncé Laurent Fournier, l’objectif du soir était surtout de reprendre contact avec le terrain. Dès samedi, au camp des Loges, le PSG récupérera tous ses internationaux et présentera ainsi un visage bien différent. Second round, mercredi face à Créteil.

Réactions :

Laurent Fournier (entraîneur du PSG) : « Il était important de retrouver des marques après le stage, le ballon. Bordeaux avait trois matchs dans les jambes, ce qui explique la différence de rythme. Quoi qu’il arrive c’est enrichissant. Le résultat reste décevant car on n’aime jamais perdre mais l’équipe a présenté un visage intéressant. »

Boukary Dramé (défenseur du PSG) : « La défaite en elle-même n’est pas importante, il ne faut pas s’arrêter à ce résultat. Bordeaux était plus en jambes que nous, avait repris plus tôt. Maintenant, même si on ne cherche pas d’excuses, c’était dur physiquement en fin de stage. En deuxième mi-temps, on a essayé de jouer un peu plus, on s’est créé quelques occasions, notamment une belle situation d’Alioune (Touré). Personnellement, j’ai remplacé Jean-Michel (Badiane) dans l’axe et j’ai fait mon match le plus sérieusement possible. »

Hocine Ragued (milieu de terrain du PSG) : « C’était un bon stage, nous avons bien travaillé, nous allons donc regarder plus loin que la défaite. Bordeaux était plus en jambes et avait déjà des matchs dans les jambes, des automatismes que nous n’avions pas forcément. Je suis rentré en jeu à la mi-temps, physiquement j’étais bien. »

Edouard Cissé (milieu de terrain du PSG) : « Ce qui était important, c’était d’affronter une équipe en avance par rapport à notre préparation. Nous avons vu comment l’équipe a réagi après un stage de dix jours où nous avons bien travaillé. C’était un bon test. En ce qui me concerne, les vingt premières minutes furent difficiles au niveau de la mise en route mais j’ai ensuite bien terminé mon match. Je suis heureux d’avoir porté le brassard pour cette première sortie. »

Christophe Landrin (milieu de terrain du PSG) : « C’était mon premier match au PSG, le premier de l’équipe aussi cette saison. La rencontre venait à la fin d’un stage au cours duquel nous avons bien travaillé. Je pense que la fatigue s’est fait ressentir un peu plus pour nous que pour Bordeaux, qui était plus en avance au niveau de sa préparation. Maintenant, l’important, c’est qu’il n’y a pas eu de blessure pendant le match. J’ai également une pensée pour Samuel Piètre, qui s’est blessé le dernier jour du stage. »


Le stade :

Le stade Maurice-Boyau

Le stade Maurice-Boyau


 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)