Sélectionner une page

Brest – PSG 1-2, 09/11/19, Ligue 1 19-20

Samedi 09.11.2019, Championnat de France, Ligue 1, 13ème journée (1ère place) à Brest, au stade Francis-Le Blé :
STADE BRESTOIS 29 – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:2 (0:1)
– 15 144 spectateurs. Buts : Angel Di Maria, 39′ ; Grandsir, 72′, Mauro Icardi, 85′. Arbitre : M. Lesage.
L’équipe du PSG : Sergio Rico – Layvin Kurzawa, Abdou Diallo, Thiago Silva, Colin Dagba – Angel Di Maria, Marco Verrati (Marcos Marquinhos, 80′), Idrissa Gueye, Pablo Sarabia (Eric Maxim Choupo-Moting, 80′) – Julian Draxler, Edinson Cavani (Mauro Icardi, 80′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Brest : Larsonneur – Faussurier, Casteletto, Bain, Perraud – I. Diallo, Belkebla – Autret (Grandsir, 65′), Court – Charbonnier, Cardona (Mendy, 78′). Entraîneur : Dall’Oglio.
Avertissements : Julian Draxler, 74′, Abdou Diallo, 90’+’1′, Court, 90’+5′.


Maillot utilisé :


Photos du match :


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris sait aussi gagner en s’arrachant

Le PSG se déplaçait ce samedi (17h30) à Brest pour affronter le Stade Brestois 29 à l’occasion de la 13e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-1 grâce à un but d’Icardi sur la fin de match. Le PSG avait ouvert le score par Di Maria avant que Brest n’égalise à 20 minutes de la fin.

Le match :

Le PSG a donné le coup d’envoi et Di Maria est à gauche, associé à Kurzawa. La première frayeur est en faveur de Brest mais Cavani vient sauver son équipe d’un tacle dans la surface (2e). La composition parisienne est pour le moins dure à lire, entre 4-4-2 et 4-2-3-1, mais cela permet à Di Maria d’être dans l’axe et de frapper de loin, sans danger (5e). Court lui répond par une volée tout aussi peu cadrée (9e). Paris aussi une belle position de frappe avec un PSG appliqué mais Cavani tente une passe plutôt qu’une frappe (11e). Sarabia est aussi trouvé dans la surface, il se sort d’un duel face à deux Brestois et frappe fort du droit mais c’est dans le petit filet (13e). La première vraie occasion est brestoise avec un relance ratée de Verratti convertie en frappe que Rico repousse bien (15e).

Brest se fait peur sur un contre parisien mais le goal assure devant Cavani (18e). Le match est ouvert et Dagba déborde bien côté droit avant de centre au second poteau pour Di Maria qui contrôle puis frappe du droit en demi-volée, au-dessus (20e). Le PSG fait mal en contre et Sarabia tente sa chance depuis les 20m mais Larsonneur repousse bien (21e). Cardona est en revanche tout seul dans la surface pour reprendre de la tête un coup-franc de Court mais ne cadre pas (22e). Rico se fait aussi un peu peur tout seul mais Brest ne cadre pas le lob tenté (23e). Paris s’en sort très bien quand Court est trouvé dans le dos de la défense et frappe mais c’est dans le petit filet extérieur alors qu’il est seul (25e).

Paris est tout proche d’ouvrir le score sur un excellent centre de Sarabia mais Faussurier sauve d’un geste précis et bien vu devant Draxler alors que le but était ouvert (29e). Le match est ouvert et les deux équipes attaquent à tour de rôle, Rico repoussant difficilement un centre adverse vu le vent (35e). Le PSG pense ouvrir le score d’une action limpide : Draxler envoie Di Maria au but qui va défier Larsonneur et le trompe d’un ballon piqué. L’arbitre refuse d’abord le but pour hors-jeu puis le VAR entre en jeu (39e) ! Le but est finalement accordé après quelques minutes d’attente (0-1, 39e) !

Brest ne s’avoue pas vaincu et Autret se retrouve immédiatement en position de frappe mais Silva se sacrifie pour repousser (43e) ! Le PSG fait mal en contre mais un Brestois sauve la passe de Draxler (44e). A la mi-temps, c’est bien Paris qui mène 1-0 sur la pelouse de Brest dans un match très ouvert et sympathique. Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart. Brest tente de recoller et un léger vent de panique passe sur un coup-franc dégagé en deux temps (47e), de même sur des centres brestois mal repoussés par les Parisiens (48e, 49e). Paris tente de prendre le ballon pour user Brest mais le ballon est perdu et DIallo doit faire un petit exploit technique pour s’en sortir (51e).

Brest attaque et centre avec du nombre tandis que Paris contre mais Draxler loupe sa reprise depuis les 18m (59e). Paris enchaîne les temps de jeu et Di Maria trouve Kurzawa dans la surface qui frappe du droit, trop sur le portier adverse (62e). Cavani se retrouve enfin en position de frappe sur un coup-franc mal repoussé mais Larsonneur est sur la trajectoire et capte (62e). Rico s’impose sur un tir puissant de loin tandis que Cavani gâche un contre par imprécision technique (64e). L’Uruguayen sort sur sa spéciale mais sa tête au premier poteau est hors-cadre (65e). Le VAR est encore appelé sur un centre de Kurzawa mais ce n’est qu’un corner et Silva place sa tête, à côté (68e).

Le PSG se fait finalement rejoindre sur une action largement évitable puisque Silva freine l’action mais cela ne suffit pas. Grandsir se retrouve servi côté gauche et crucifie Rico d’une frappe puissante à ras de terre (1-1, 72e). Paris est dans le dur physiquement en cette fin de match et Belkebla est trouvé sur un centre en retrait mais sa reprise est captée par Rico (76e). Les Parisiens sont globalement bien remués et Tuchel fait un triple changement avec Icardi, Choupo-Moting et Marquinhos pour Cavani, Sarabia et Verratti (80e). Paris a un premier coup-franc intéressant mais la tête puissante de Choupo-Moting est hors-cadre (81e).

Di Maria, passé à droite, fait mal et traverse toute la défense et, après un appui avec Draxler, frappe en angle fermé mais Larsonneur repousse. C’est finalement sur l’action suviante que le PSG marque : Choupo-Moting déborde et centre, c’est mal repoussé et Icardi conclut de près sur une action légèrement confuse (1-2, 85e) ! Quel joli toucher de balle de l’Argentin qui fait un contrôle impeccable avant de fusiller le gardien.

Paris semble avoir fait le plus dur et Choupo-Moting donne à Draxler dans la course. L’Allemand s’avance, revient sur son pied droit et frappe au ras du poteau (89e) ! Le public croit aussi au penalty quand Choupo-Moting revient sur Faussurier dans la surface. Sur le contre, Icardi est servi par Di Maria, il se met en position de frappe et tire fort mais c’est à côté (90e). Un bon coup-franc est offert aux Brestois, il est mal repoussé et Charbonnier reprend fort de volée, de peu au-dessus (92e) ! Paris fait tourner la montre en tenant le ballon et Choupo-Moting arrache un bon coup-franc (95e). Si Di Maria tire dans le mur, le PSG s’impose malgré tout 2-1 à Brest !

Réactions :

Thomas Tuchel :

Un match gagné au mental ?
« Oui, c’était bien, c’est une belle victoire. J’aime beaucoup notre mentalité. On a fait un bon match, on a contrôlé la seconde mi-temps mais on était malheureusement un peu trop haut et on a encaissé un but. Après c’était très difficile d’en marquer un autre, mais on l’a fait et c’est mérité. Une belle victoire. »

Pourquoi le PSG s’est encore mis en danger ?
« C’est comme ça. On a Edi qui n’a pas joué beaucoup, Sarabia pareil, Draxler qui n’avait pas joué pendant 9 semaines. Il a débuté aujourd’hui, comme Layvin et Abdou et on a manqué un peu de rythme, de conofiance. On a manqué de précision en première mi-temps car on a eu beaucoup de situations pour être dangereux mais nous ne l’étions pas car on a perdu le ballon sur des soucis techniques. C’est comme ça. Dans cette phase de six matches, je ne m’attendais pas à notre meilleure performance pour ce match mais c’était comme la coupe de France. C’était bien et nous sommes la première à gagner ici, ce qui veut dire que c’est difficile. »

Icardi, une entrée et hop un but ?
« C’est bien, c’est ce qu’il doit faire, c’est un n°9. »

Dur pour Cavani ?
« C’est comme ça, il y a des phases où les attaquants marquent, et donc ils marquent encore, et encore. Ce sont des phases, c’est une qui est dure en ce moment pour Cavani, une meilleure pour Mauro. Tu as de la chance, et encore de la chance. Les deux ont de la qualité, mais c’est plus Icardi qui a de la chance en ce moment donc il a de la confiance. Si Cavani doit combattre ? Mais oui, il doit le faire, c’est nécessaire. Il doit combattre. »

Sergio Rico :

Sa réaction à la victoire :
« J’avais beaucoup d’envie. J’ai travaillé très dur pour profiter de cette opportunité. C’était le jour. Je suis heureux. Je pense que mes débuts ont été bons, avec une victoire de l’équipe. Au final, c’est le plus important. Je suis très heureux et fier d’avoir pu défendre les cages de ce grand club. »

Sa première avec Paris :
« Il faut avoir la même mentalité, comme si vous deviez jouer tous les matchs. C’est très difficile mais c’est la seule option pour être préparé. Nous avons beaucoup de matchs, on joue trois compétitions. C’est un grand effort, donc c’est normal que les blessures arrivent, et pas seulement à Keylor mais à tout le monde. Donc c’est pour ça qu’il faut être préparé, s’entraîner très durement tous les jours pour profiter de ces minutes. »

Les risques de suffisances du PSG en L1 :
« Au final, quand on a autant de stars dans l’équipe, le niveau est très élevé. Le plus important, c’est de travailler dur tous les jours. On a vu aujourd’hui que c’était un match très compétitif, d’un niveau homogène. Cette suprématie dont tout le monde parle, si on ne la traduit pas par du travail, du sacrifice et si on ne court pas plus que l’adversaire, on peut le payer cher. »

Julian Draxler :

Un match piège dont le PSG s’est bien sorti :
« C’était dur et je pense qu’on est la première équipe qui a gagné ici cette saison. C’était dur, on a joué beaucoup de matches ces dernières semaines et c’est pour ça que ce n’était pas facile avant la trêve mais je suis content de jouer mon premier match comme titulaire depuis longtemps. Et en plus, on a gagné, donc vraiment content.»

Du bon de sa part :
« Je ne suis pas encore à 100%, c’est clair, vu que cela fait longtemps que je n’ai pas joué mais, pour un premier match, c’était pas mal. Il faut travailler les prochaines semaines, pendant la trêve aussi pour moi d’un point de vue individuel, et, après, j’espère que ça ira mieux. »


Le stade :


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)