Dunkerque – PSG 1-0, 04/08/84, Coupe d’été 84-85

Dunkerque – PSG 1-0, 04/08/84, Coupe d’été 84-85

Mardi 31.07.1984, match amical, Coupe d’été, 1/8 de finale à Dunkerque, au stade Marcel-Tribut :
U.S. DUNKERQUE (D2) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:0 (1:0)
– 3 990 spectateurs. Buts : Surlit, 39′. Arbitre : M. Swirog
L’équipe du PSG : Jean-Michel Moutier – Pascal Havet, Stéphane Persol, Thierry Morin, Olivier Martinez – Thierry Bacconnier, Thierry Tinmar, Patrice Marquet, Jean-Christophe Lecoq – William N’Jo-Léa (René-Yves Luron, 62′), Franck Vandecasteelee. Entraîneur : Georges Peyroche.
L’équipe de Dunkerque : Hughes – Ruiz (Westelynck, 46′), Valleau, Degrave, Bourré – Tannai, Surlit, Caron (Lise, 67′), Brodel (Péron, 53′) – Goba, B. Zaremba. Entraîneur : Dupont.


Maillot utilisé :

Domicile 1983 1984 1985
Maillot domicile 1984-85

Photos du match :

Pascal Havet à la poursuite de Brodel (archives Souvenir Foot Dunkerquois)
Jean-Michel Moutier devance Goba, sous les yeux de Pascal Havet (archives Souvenir Foot Dunkerquois)
Tentative de Westelynck (archives Souvenir Foot Dunkerquois)
Sortie de Jean-Michel Moutier dans les pieds de Goba, sous le regard de Thierry Tinmar (archives Souvenir Foot Dunkerquois)
Stéphane Persol tente de contrer un tir de Brodel (archives Souvenir Foot Dunkerquois)

Compte-rendu :

Le Paris-SG ayant disputé -et remporté- le Tournoi de Paris la veille et l’avant-veille (et devant disputer celui de Genève le surlendemain), c’est pour ainsi dire à l’équipe B que va revenir la tâche d’affronter Dunkerque, avec comme double objectif la qualification en quart de finale et la poursuite de cet incroyable début de saison parisien : 6 victoires en 6 matchs!

Las, ce sont les Dunkerquois qui vont l’emporter, presque logiquement, sur un unique but de Surlit, peu avant la mi-temps.

Presse locale (via Souvenirs foot Dunkerquois) :

Dunkerque-Paris S.G. (1-0) : ça continue

Désenchantement du nombreux public : Paris avait envoya son équipe réserve. C’était prévisible au lendemain de le victoire dans le tournoi de Paris. Peyroche, était donc l’entraîneur des quatre équipiers premiers et Christian Costa, l’entraîneur… des autres. Une confirmation… s’il en était encore besoin, du peu d’intérêt que les « grands » de division 1 portent à cette coupe de la Ligue.

Les Dunkerquois eux, ne se préoccupaient pas de tels états d’âme. Ils attaquèrent à tout va. Quel miracle cette équipe ! Tut a changé, huit joueurs, l’entraîneur, et tout marche comme sur des roulettes avec le Polonais, Surlit, à la technique sûre qui met admirablement en scène le travail de ses jeunes partenaires.

Goba, l’avant-centre, aurait peut-être ouvert le score s’il n’avait perdu sa chaussure au moment de tirer (22′). Au alentours de la demi-heure, les Parisiens, jusque là, submergés, donnèrent l’impression de réagir. Ce faisant, ils laissérent plus de champ aux Dunkerquois qui furent davantage à l’aise. Sans la classe de Moutier, la tête plongeante de Goba (25′) eût sûrement fait mouche. Caron aussi eut une belle occasion (31′) mais, les Parisiens avaient recours à la défense en ligne pour calmer les ardeurs dunkerquoises. Et comme on en est à la cinquième génération de sportifs français oui n’ont pas encore compris au hors-jeu, les protestations furent véhémentes à l’adressa des juges de touche. Dunkerque a trouvé son Olarevic : le Polonais, Surlit, qui, à la 38′ minute eut une frappe de mule sur un coup franc de Zaremba 1-0.

Encore un sauvetage de Moutier (42′) sur un tir de Tannai. Un style réjouissant chez les Dunkerquois et assurément de très belles promesses.

En seconde mi-temps, Dunkerque joua la securité, fit circuler la balle, remplaça trois joueurs. Sur une erreur de défense, Paris faillit encaisser un second but puis un penalty (62′) mais M. Swirog ne fut pas de cet avis. Goba eut une belle occasion. Le moins que l’on puisse aire, c’est que Dunkerque a une équipe qui shoote. Parie, bien faible, ne sut inquiéter que trois fois le jeune gardien, Hugues, en seconde mi-temps.

Dunkerque en quarts de finale mardi à Laval ! Presque un rêve pour les Dunkerquois qui écopèrent pour finir d’un carton jaune (78′) : Zarernba ayant eu le toupet de réclamer à M. Swirog un penalty qui était pourtant incontestable. M. Swirog d’ailleurs alla encore plus loin en refusant un second but à Goba (86′).

Pourtant, ce n’était pas une soirée de carnaval…


Le stade :

Le stade Marcel-Tribut
Le stade Marcel-Tribut

 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

4 réflexions sur “Dunkerque – PSG 1-0, 04/08/84, Coupe d’été 84-85

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.