Sélectionner une page

Gueugnon – PSG 1-3, 19/08/95, Division 1 95-96

Djorkaeff est passé...

Samedi 19.08.1995, Championnat de France, Division 1, 5e journée (1re place), à Gueugnon, au Stade Jean-Laville :
F.C. GUEUGNON – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:3 (0:1)
– 10 220 spectateurs. Buts : Julio Dely Valdés, 4′ ; Raï Oliveira, 67′, Xavier Gravelaine, 87′, Fanzel, 90′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Oumar Dieng, Bruno Ngotty, Stéphane Mahé – Laurent Fournier, Daniel Bravo, Vincent Guérin (Francis Llacer, 83′), Youri Djorkaeff (Xavier Gravelaine, 83′) – Raï Oliveira, Julio Dely Valdés (Paul Le Guen, 76′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Daniel Bravo, Julio Dely Valdés et Oumar Dieng.
Expulsion : Raï Oliveira, 75′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1995-96 (version du commerce, collection MaillotsPSG)

Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)


Programme :


Photos du match :

Youri Djorkaeff balle au pied

Youri Djorkaeff balle au pied

Laurent Fournier avec le ballon

José Cobos

José Cobos

Djorkaeff est passé...

Djorkaeff est passé…

Le parcage parisien

Le parcage parisien


Vidéo (le but de Dely Valdes) :


Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Trop fort

Paris, déjà vainqueur à Nantes, a obtenu une deuxième victoire à l’extérieur en s’imposant à Gueugnon. Sans problème. Le stade Jean Laville a mis son habit de lumière pour recevoir le PSG. Les supporters ne vont pourtant y croire que quatre minutes.

On joue en effet cette quatrième minute, et Djorkaeff trouve Dely Valdès en profondeur. La balle, qui est haute, est reprise de la tête par le Panaméen qui devance la sortie de Boumnijel. A partir de là, la différence entre l’ancien champion et le nouveau promu va être constante.

Le PSG, trop fort techniquement, joue avec son adversaire. Il fait tourner le ballon et n’hésite pas à lancer des piques. Même si N’Gotty manque de tromper Lama (44e). Et même si M. Puyalt oublie un pénalty pour une faute d’Acédo sur Dely Valdès, Paris va prendre le large. Par son Brésilien Rai, qui profite d’une nouvelle hésitation du gardien adverse. A 1-0, la situation était compliquée pour Gueugnon, à 2-0, elle est impossible. Et si Rai est expulsé pour un coup de coude imaginaire, le PSG, à dix, ne va pas faiblir. Mieux même, à trois minutes de la fin du match, Gravelaine, entré peu de temps avant, va réussir un but personnel. Trois à zéro, c’est à la fois sévère et logique.

Et ce n’est pas le but de Fanzel sur coup franc, à l’ultime seconde, qui change les données. Le PSG, pour la première fois depuis son titre de champion, est de nouveau en tête du classement. Il repasse en première.

 

Réactions :

Luis Fernandez : « L’an dernier, on avait perdu onze fois, c’est beaucoup trop. Cette saison, on est plus sérieux. La victoire contre Nantes a été un tournant, et on était venu ici pour gagner. Si nous sommes invaincus, c’est parce que nous sommes très attentifs et que nous n’essayons pas d’aller trop vite. Être invaincu après cinq journées est une bonne chose, et je sens que l’équipe est plus régulière que la saison dernière. Ça fait vraiment plaisir d’être devant. »


Le stade :

Le stade Jean-Laville

Le stade Jean-Laville


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)