Sélectionner une page

Guingamp – PSG 1-3, 18/08/18, Ligue 1 18-19

Samedi 18.08.2018, Championnat de France, Ligue 1, 2ème journée (1re place) à Guingamp, au stade du Roudourou :
E.A. GUINGAMP – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:3 (1:0)
– 19 003 spectateurs. Buts : Roux, 20′ ; Neymar, 53′ sur penalty, Kylian Mbappé, 82′, Kylian Mbappé, 90′. Arbitre : M. Turpin.
L’Équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Colin Dagba, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Thomas Meunier – Adrien Rabiot, Antoine Bernede (Giovani Lo Celso, 80′), Christopher Nkunku (Moussa Diaby, 74′) – Neymar, Timothy Weah (Kylian Mbappé, 46′), Angel Di Maria. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’Équipe de Guingamp : Johnsson – Ikoko, Kerbrat, Eboa-Eboa, Rebocho – Didot (Sorbon, 80′), Blas – Thuram (Salibur, 75′), Benezet (Rodelin, 66′), Coco – Roux. Entraîneur : Kombouaré.
Avertissement : Adrien Rabiot, 19′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Exceptionnel arrêt de Gianluigi Buffon qui aura évité un score plus défavorable à la mi-temps

Egalisation de Neymar sur penalty (psg.fr)

Face-à-Face entre Kilyan Mbappé et Johnsson qui tournera en faveur de l’attaquant parisien (Made In Parisiens)

Les attaquants du PSG célèbrent un but (Made In Parisiens)

Communion entre joueurs et supporters à l’issue du match

Le parcage parisien


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Mbappé s’offre un retour royal

Le PSG se déplaçait à Guingamp à l’occasion de la 2ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 3-1 malgré une première période horrible de bout en bout. Mbappé est entré à la pause et, en duo avec Neymar, il a tout changé avec le Brésilien, auteur du penalty de l’égalisation avant que le Français ne marque un doublé. Quel duo !

Le match :

Paris évolue en blanc, avec Dagba à gauche et Bernède devant la défense, et prend le ballon face à une EAG décidée à jouer bas (2e). La 1e frappe est pour les locaux avec Didot qui tente une reprise ratée (3e). Paris répond par une bonne attaque parisienne avec Nkunku qui décale Di Maria. L’Argentin prend sa chance mais c’est de peu au-dessus (6e). L’EAG est tranchante en contre mais le centre final est trop long (7e). Le match est équilibré, Guingamp gênant Paris grâce à un gros pressing (12e). Buffon fait alors parler sa légende alors que Thuram a humilié Meunier côté droit et centré en retrait pour Roux. L’Italien sort un arrêt EXCEPTIONNEL sur sa ligne pour repousser sur la barre. Sur le corner qui suit, le portier repousse encore (14e).

Le jeu est très ouvert et Paris part en contre avec Neymar qui lance Weah. Il trouve ensuite Di Maria dans la surface qui tente une talonnade des 6m mais Kerbrat repousse devant son gardien (16e). Weah provoque dans la foulée un corner mais c’est repoussé (17e). Le PSG est sévèrement bousculé et Rabiot prend un premier avertissement pour un tacle costaud par derrière (19e). Guingamp ouvre finalement le score peu après : Dagba loupe sa remise en retrait vers Thiago Silva et Coco intercepte. Il sert Nolan Roux qui trompe Buffon dans la surface (1-0, 20e). Guingamp est en fou et Roux tente une volée sans contrôle sur un centre depuis les 20m, au-dessus (23e).

Paris réagit avec un bon corner de Di Maria repris au premier poteau par Thiago Silva mais c’est hors-cadre. Guingamp pense même marquer le 2-0 peu après avec Coco qui devance Buffon sur le côté droit de la surface et centre en retrait pour Benezet qui a poussé Dagba et marque mais l’arbitre demande la vidéo (26e) ! Après des minutes d’hésitation, le but est finalement refusé pour cette poussette (29e) ! Paris est en souffrance et Thuram continuer de faire souffrir Meunier, provoquant un nouveau corner (33e). Le PSG n’arrive pas à grand chose offensivement, avec des longs ballons improductifs (37e). Sur coup-franc, Neymar ne trouve ainsi personne (41e). Dagba, en souffrance, passe même proche d’un avertissement quand il découpe Coco sur un contre (45e). Dans les arrêts de jeu, Nkunku tente aussi sa chance, hors-cadre (45e+1). Les occasions sont surtout pour Guingamp avec Thuram qui mange Rabiot, Bernède et Meunier avant de tenter sa chance mais c’est au-dessus (45e+3).

Dès la pause, Tuchel réagit et envoie Mbappé sur le terrain à la place de Weah, changeant aussi de dispositif en passant au 4-2-3-1 : Neymar est dans l’axe derrière Mbappé, Di Maria à gauche et Nkunku à droite. Il ne fait que 90 secondes pour que le PSG soit dangereux avec Di Maria trouvé dans la surface par Neymar. Il tente, le gardien repousse et rate ensuite sa reprise (47e). C’est finalement Neymar qui fait la différence sur une action très bien menée. Neymar est découpé dans la surface par Ikoko et l’arbitre siffle un penalty logique (51e). Le Brésilien se fait justice lui-même d’un contrepied soyeux (1-1, 53e).

Paris a changé de dimension et Mbappé déborde avant de centrer en retrait pour Di Maria qui reprend du droit mais Johnsson repousse en corner (55e). Alors que Neymar envoie du caviar à tout va, c’est Kerbrat qui contre Mbappé dans la surface et le corner ne donne rien (60e). Neymar tente aussi sa chance mais c’est au-dessus depuis les 20m (63e). Peu à peu, l’EAG parvient à calmer la furia parisienne mais Neymar provoque un nouveau coup-franc, pleine axe. A 26m, le Brésilien laisse Di Maria et et cela passe de peu à côté après une légère déviation (68e). La rencontre est plus équilibrée et Tuchel lance dans le bain Moussa Diaby pour nkunku (74e).

Alors que la partie a baissé de rythme, Neymar tire bien un corner et Di Maria trouve le poteau sur une jolie reprise (78e). Sur le contre, Meunier est encore très douteux sur un contact dans la surface mais l’arbitre ne siffle pas un penalty qui l’était (80e). Paris fait finalement la différence sur une action axiale : Neymar trouve Diaby plein axe qui remise sur Di Maria. L’Argentin décale Mbappé qui crucifie Johnsson sans trembler (1-2, 82e).

Guingamp souffrait et craque finalement sur une action limpide mais le coeur n’y est plus quand il faut revenir au score et les esprits s’échauffent donc (86e). Thiago Silva est trouvé au second poteau sur un bon coup-franc de Neymar mais il rate le cadre (87e) ! Le capitaine sauve en revanche ses troupes sur un long coup-franc breton qu’il repousse en corner (88e). Mbappé fait finalement la différence sur une action limpide : Neymar accélère plein axe et sert le Français, il enchaîne un contrôle, une accélération folle et un ballon piqué devant le gardien (1-3, 90e).

Le PSG s’impose finalement 3-1 grâce à une seconde période de grande qualité dans la foulée d’un Kylian Mbappé intenable et auteur d’un doublé.

Réactions :

Thomas Tuchel :

Une mi-temps de chaque coté ça fait pas forcément un match nul, comment vous analysez cette rencontre ?
«(Il fait la moue) La première mi-temps, l’analyser ? Je ne peux pas expliquer maintenant, mais je dois constater que nous n’étions pas prêts pour ce match et Guingamp a fait une première mi-temps très intensive, avec courage, ensemble, comme une équipe. Nous n’étions pas prêts pour ça et c’est pas possible de commencer un match en ligue 1 comme ça. Heureusement nous avons changé la mentalité complètement pour la deuxième mi-temps et c’était très très très nécessaire parce qu’on a eu de la chance que le résultat n’était pas 2-0 ou 3-0, après ça le match est perdu, est fini. Non c’est pas possible… mais ok la situation était comme ça et la deuxième mi-temps était totalement différente et aussi nécessaire.»

Elle était différente aussi parce qu’il y a eu l’entrée de Kylian, il a tout changé vraiment ?
«Ja, oui ! Encore un autre joueur avec top qualité, c’était ma décision au début de le laisser sur le banc parce que je sais que c’est très difficile à Guingamp, ils ont joué un top match à Saint Etienne. Je sais que c’est très intensif et j’avais des doutes qu’il puisse jouer 90 minutes mais je voulais qu’il soit sur le terrain en fin de match et nous sommes très heureux de ça.»

Kylian Mbappé :

La première mi-temps compliquée du PSG :
«Les Guingampais ont fait une super première mi-temps, je pense qu’on aurait pu en prendre plus. A la pause, le coach nous a fait savoir qu’il n’était pas content, qu’il voulait qu’on fasse mieux. Thomas Tuchel dit les choses à sa manière, je n’ai pas tout entendu parce que j’ai dû aller m’échauffer. Mais de ce que j’ai entendu, il nous a montré que ce n’était pas possible de faire une première mi-temps de la sorte. Qu’il fallait vite réagir. On a appliqué cela des le début de la seconde période. On s’est installé dans leur camp, et ça a été plus compliqué pour eux. Après, la manière, on s’en passera.»

Son retour en Ligue 1 :
«J’avais demandé au coach de jouer dimanche dernier, mais il ne voulait pas. J’ai tout donné à l’entrainement pour qu’il me prenne dans le groupe. Il m’a donné une mi-temps, j’ai essayé d’être décisif et cela a marché. Il peut être rassuré, j’ai toujours envie de gagner. La Coupe du Monde est terminée, on l’a gagnée, cela restera dans l’histoire. Maintenant on revient chacun dans nos clubs, et j’espère que c’est le PSG qui va gagner.»

Son nouveau statut :
«J’essaye juste d’aider mon équipe. Après quand vous mettez en difficulté l’adversaire il vous craint un peu plus. Je ne fais pas attention à ce qui se passe à côté. Mon travail reste le même : marquer des buts et gagner. Mon statut, ce n’est pas mon problème. Moi ce que je veux c’est marquer et gagner.»

Sa relation avec Neymar :
«Notre relation ne va pas changer. Les choses sont claires entre nous. Et le coach l’a mis aussi au clair. Neymar est notre leader. On essaye de l’aider, bon aujourd’hui c’est lui qui m’a aidé. Mais je vais essayer de faire de même dans les prochaines semaines.»


Le stade :

Le stade du Roudourou


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)