Sélectionner une page

Lens – PSG 1-2, 01/04/07, Ligue 1 06-07

Péguy Luyindula

Dimanche 01.04.2007, Championnat de France, Ligue 1, 30e journée (17e place) à Lens, au Stade Félix-Bollaert :
R.C. LENS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (0:1)
– 37 808 spectateurs. Buts : Amara Diané, 2′ ; David Rozehnal, 52′ contre son camp, Sylvain Armand, 72′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Youssouf Mulumbu, David Rozehnal, Sammy Traoré, Sylvain Armand – Pierre-Alain Frau (Clément Chantôme, 80′), Édouard Cissé, Jérémy Clément, Jérôme Rothen – Amara Diané (Cristian Rodriguez, 85′), Péguy Luyindula. Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissement à Pierre-Alain Frau.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)


Billet :


Photos du match :

La joie d'Amara Diane et de Pierre-Alain Frau après l'ouverture du score

La joie d’Amara Diane et de Pierre-Alain Frau après l’ouverture du score (Ch. Gavelle)

Péguy Luyindula

Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)

Youssouf Mulumbu à la lutte avec Dindane

Youssouf Mulumbu à la lutte avec Dindane

La joie d'un Sylvain Armand buteur...

La joie d’un Sylvain Armand buteur…

... et celle de Mickaël Landreau

… et celle de Mickaël Landreau


Compte-rendu (psg.fr) :

Paris n’est plus relégable !

Cela faisait dix ans que le PSG ne s’était pas imposé à Bollaert (1-2, 96/97). Les trois points acquis dimanche soir permettent qui plus est à Paris de quitter la zone rouge. Certes rien n’est acquis dans l’optique du maintien, mais la volonté affichée sur la pelouse du dauphin laisse augurer des lendemains meilleurs.

Pas de blague pour ce 1er avril ! Lanterne rouge au coup d’envoi, le PSG avait la possibilité de s’extirper de la zone rouge en cas de victoire. La tâche était compliquée, mais le résultat en valait la chandelle. L’union sacrée décrétée par Alain Cayzac a trouvé écho auprès des 1 200 supporters présents à Lens qui font du bruit comme 20 000 : « Allez Paris, Paris est magique ! ».

C’est pourtant un PSG new-look qui se présente sur la pelouse de Bollaert. Si les suspensions de Gallardo et Mendy étaient attendues du côté du Nord, la présence de Pauleta et Kalou sur le banc l’était en revanche moins. A noter également la titularisation de Jérémy Clément et le retour dans le groupe de Rodriguez. Deux joueurs très attendus du côté de la capitale.

Puisque le rétroviseur n’indique plus personne, Paris n’a d’autre choix que d’attaquer. Après une première incursion de Rothen, c’est au tour de Luyindula d’affoler l’arrière-garde nordiste et de servir idéalement Diané. L’Ivoirien glisse la balle sous le ventre d’Itandje après… une petite minute de jeu (0-1).

Dans la foulée, Diané puis Frau jouent un vilain tour à la défense lensoise sans cependant inquiéter Itandje. Auteurs d’un début de match parfait, les Parisiens poussent les joueurs de Gillot à la faute et obtiennent ainsi quelques opportunités sur coups de pied arrêtés (Rothen, 9e).

Lens égalise, mais Armand assure les 3 points

Logiquement les Sang et Or retrouvent du mordant et obligent le PSG à défendre dans sa moitié de terrain. Pas forcément rassurant, d’autant plus que les centres artésiens se multiplient. Carrière s’infiltre ensuite dans l’axe de la défense parisienne, fixe Rozehnal et décale Jemaa qui se heurte à un Landreau impérial (28e).

Alors que Clément se bat comme un beau diable au milieu de terrain, le PSG évolue désormais en contre, avec la flèche Luyindula en pointe. Paris a cependant la fâcheuse tendance à perdre trop vite le ballon et se retrouve donc régulièrement bousculé par Keita and co. Clément est ainsi obligé de jouer le pompier de service devant Dindane (37e).

Après un face à face Luyindula-Itandje avorté par M. Coué (48e), et un trois contre deux en faveur des Parisiens mal négocié (50e), Lens obtient un coup franc côté gauche. Monterrubio cherche Dindane mais trouve le tibia de Rozehnal qui dévie involontairement le ballon dans son but (1-1, 52e). Tout est à refaire !

Sous la pression, le PSG semble pourtant retrouver ses esprits et le sens du but avec. Après une puissante tête de Traoré qui passe de peu au-dessus (62e), Rothen sert Luyindula au point de penalty dont le tacle glissé flirte avec le poteau opposé d’Itandje (66e). Paris va mieux et le tableau d’affichage ne tarde pas à s’en rendre compte. Après une faute sur Frau, Rothen sert Armand dans la surface qui trompe Itandje d’une petite pichenette (1-2, 72e). Un but qui a le don de réveiller la très nombreuse colonie Rouge et Bleu.

Les jambes commencent à être lourdes et Paul Le Guen opère donc son premier changement (Chantôme remplace Frau, 80e). Dans la foulée, Luyindula s’élance dans une série de dribbles et enchaîne par une frappe qui passe de peu au-dessus de la transversale d’Itandje (83e). Les minutes défilent et une victoire ô combien importante tend les bras au PSG. Certes, les trois minutes de temps additionnel semblent durer une éternité. Peut-être même plus encore… Mais rien ni personne ne pourra ôter cette victoire au PSG. Pas même cette frappe de Keita à la 92e minute. Héroïque à Bollaert, le PSG doit maintenant confirmer cette très belle victoire dans son jardin face au Mans, samedi prochain. Histoire aussi de prendre un peu plus ses distances avec la zone rouge.

Réactions :

Paul Le Guen (Entraîneur du PSG)
« C’est une très bonne opération sur le plan comptable. On prend un peu d’air même si cela ne suffit pas pour être tranquille. Cette victoire nous rend optimistes dans l’optique de la réception du Mans. Il va falloir surmonter notre peur jusqu’au bout et être forts mentalement. On n’est pas morts. Je n’ai jamais douté, d’autant plus qu’on retrouve enfin un effectif complet. Ce soir nous sommes récompensés de nos efforts. »

Amara Diané (Attaquant du PSG)
« Nous sommes heureux, libérés, mais il ne faut pas s’enflammer. On a démontré notre envie de gagner et de nous en sortir. Nous avions conscience de l’importance d’une victoire. Mon but en début de match fait du bien à l’équipe et résulte d’une action collective. Il a insufflé un esprit positif et nous a mis en confiance. »

Sylvain Armand (Défenseur du PSG)
« Cette victoire fait du bien. On quitte la zone rouge et le plus important est de ne pas y retourner. L’état d’esprit affiché a été excellent. Nous stoppons une spirale de défaites même si rien n’est acquis. Il va falloir se battre. Mon but est surtout important pour l’équipe. »

Jérémy Clément (Milieu de terrain du PSG)
« On prend trois points contre le deuxième du championnat. Une victoire qui nous permet de quitter la zone rouge. Nous avions à cœur de démontrer que nous pouvions réaliser de bonnes choses. Cette coupure internationale a fait du bien au groupe. Ce soir nous savourons, mais dès demain il faudra se plonger dans le prochain match. »

Mickaël Landreau (Gardien de but du PSG)
« Cette victoire nous fait vraiment du bien. Nous sommes d’autant plus contents de gagner après s’être fait rejoindre sur un cafouillage. Peu importe la manière, nous sortons de la zone rouge. » Au micro de Canal +

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)
« Avant ce match, il n’y avait aucune équipe derrière nous au classement. Maintenant il y en a trois. Nous ne sommes plus relégables, mais rien n’est encore gagné. Il faudra continuer dans ce sens pour les prochains matches. »


Le stade :

Le stade Bollaert

Le stade Bollaert


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)