Sélectionner une page

Lille – PSG, match arrêté, 20/11/85, Division 1 85-86

Omar Da Fonseca fait face à Plancque, sous les yeux de Dominique Rocheteau

Mercredi 20.11.1985, Championnat de France, Division 1, 20e journée (1re place) à Lille, au Stade Grimonprez-Jooris :
LILLE O.S.C. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C., match arrêté à 1:1 (0:1)
– 11 438 spectateurs. Buts : Dominique Rocheteau, 44′ ; S.Plancque, 71′.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Thierry Bacconnier, Jean-Marc Pilorget, Philippe Jeannol, Claude Lowitz – Jean-François Charbonnier, Luis Fernandez, Safet Sušić – Robert Jacques, Dominique Rocheteau, Omar Da Fonseca. Entraîneur : Gérard Houllier.

Match annulé : le résultat de cette rencontre, arrêtée à la 85e minute de jeu en raison d’une panne de courant, ne sera pas entériné par la commission sportive de la Ligue.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1980-81 et extérieur 1981-86 (collection MaillotsPSG)

Maillot extérieur 1985-86 (collection MaillotsPSG)


Programme :


Photos du match :

Claude Lowitz

Claude Lowitz

Luis Fernandez face à Mottet

Luis Fernandez face à Mottet

Jean-Marc Pilorget et Philippe Jeannol à la lutte pour le ballon

Jean-Marc Pilorget et Philippe Jeannol à la lutte pour le ballon

Dominique Rocheteau ouvrira le score en 1ère mi-temps

Dominique Rocheteau ouvrira le score en 1ère mi-temps

Thierry Baconnier à la poursuite de Bureau

Thierry Baconnier à la poursuite de Bureau

Omar Da Fonseca fait face à Plancque, sous les yeux de Dominique Rocheteau

Omar Da Fonseca fait face à Plancque, sous les yeux de Dominique Rocheteau


Compte-rendu (F. Balédent/A. Leiblang) :

86 minutes pour du Beurre

Décidément, il doit être inscrit quelque part que ce championnat sera frappé du sceau de l’insolite pour le Paris Saint-Germain. On se souvient que le match d’ouverture contre Bastia avait dû se dérouler sur terrain neutre, à Reims, en raison de la suspension du stade de Furiani. Cette fois c’est pour cause de… suspension d’éclairage que la rencontre avec Lille, la première du cycle des matches retour, n’ira pas à son terme et devra être rejouée. Au chronomètre de l’arbitre, Monsieur Benali, on est pourtant proche de la fin puisqu’il reste à peine quatre minutes à jouer quand brusquement les projecteurs du stade Grimonprez-Jooris s’éteignent, plongeant le terrain dans l’obscurité. Dans ces conditions, plus question de jouer au football et l’arbitre fait alors son devoir. il applique le règlement en renvoyant les deux équipes aux vestiaires attendre le retour éventuel de la lumière dans un délai de quarante-cinq minutes. Sinon, le match ne reprendra pas et ce sera aux autorités compétentes de prendre une décision. Au bout des quarante-cinq minutes, point de lumière et pour cause. Ce ne sont pas comme on l’a cru tout d’abord les installations de Grimon-prez-Jooris qui sont défaillantes, c’est presque toute la ville qui se trouve dans le noir à la suite d’une coupure de courant quasi générale. La suite, on la connaît : le règlement c’est le règlement et la responsabilité du club local n’étant pas engagée, le match devra être rejoué. De part et d’autre, c’est avec la grimace et quelques grognements que sera accueillie la décision car le score de 1 partout semblait donner satisfaction à tout le monde. Selon la formule consacrée, chaque équipe avait eu sa mi-temps. Au P.S.G. la première avec un but de Rocheteau à la 44e minute d’un tir croisé. Aux Lillois la seconde avec une égalisation signée Stéphane Plancque à la 71e minute. Jusqu’à cette fameuse 86e minute…

Réaction :

Fernandez : « Quand je pense que pour si peu de temps le match doit être à rejouer… C’est dommage car le nul arrange tout le monde. »


Le stade :

Le stade Grimponprez-Jooris

Le stade Grimponprez-Jooris


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)