Mantes – PSG 0-1, 19/08/70, match amical 70-71

PSG – Mantes 1-0, 19/08/70, match amical 70-71

Mercredi 19.08.1970, match amical de pré-saison, aux Mureaux au Stade Léo-Lagrange :
C.A. MANTES (D3) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C. 0:1 (0:1)
– 1 000 spectateurs environ. Buts : Jean-Claude Bras, 33′. Arbitre : M. Cavillier.
L’équipe du PSG : Camille Choquier (Patrice Py, 46′) – Jean-Claude Fitte-Duval (Pierre Métrot, ?’), Roland Mitoraj, Daniel Guicci, Jean Djorkaeff – Bernard Béreau, Jean-Pierre DestrumelleJean-Louis Brost (Jacques Rémond, ?’), Bernard Guignedoux, Živko Lukić, Jean-Claude Bras. Michel Prost : entré à la 62′. Entraîneur : Pierre Phélipon.
L’équipe de Mantes : Filliol – Roulot, Demota, José, Melloni – Gouju, Salvary (Calinski, 60′), Beltramini, Herbette (Chedanne, ?’) – Appert, Calinski (Saoumah, ?’). Entraîneur : ?.

Merci à quiconque ayant les timing des remplacements ainsi que l’identité du joueur remplacé par Prost à la 62′ de bien vouloir les partager en commentaire…


Maillot sans doute utilisé :

Réédition maillot domicile 1970-72, version hiver, collection http://maillotspsg.wordpress.com
Réédition maillot domicile 1970-71 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Les Mantevillois avant le coup d’envoi

Compte-rendu (Le Courrier de Mantes) :

Le CAMV a fait un excellent match mercredi dernier, contre le Paris-Saint-Germain FC qui ne battait le CAMV que très légèrement. Dès le coup d’envoi, les joueurs du nouveau club parisien dominent. A la 3e minute, premier corner, tête de Guignedoux qui ne donne rien. 5e minute, corner pour Mantes, belle intervention de Choquier. Peu après, très bon tir d’Herbette ; le CAMV s’organise. Filliol (20e minute) écarte du poing un tir menaçant de Guignedoux. Celui-ci, une minute plus tard, adresse un bon tir à nouveau contré par Filliol. Après un coup-franc tiré par Guignedoux, pour faute de José, Bras marque le premier et seul but de la partie, à la 33e minute. Le CAMV ne se décourage absolument pas et attaque de plus belle : très bel échange Calinski-Beltramini qui trouve à la réception la très solide défense parisienne.

A la 41e minute, très joli tir d’Appert ; Choquier est à la parade.

Peu après, un coup franc de 30 metres, tiré par Demota, ne donne rien. Et l’on s’achemina vers la mi-temps. Au repos, le score reflète assez bien la physionomie de la première période ; le jeu était rapide, clair, aéré, bien construit, cela étant assez rare pour une rencontre de début de saison.

Après le repos, de nombreux changements sont à, remarquer dans les deux formations. Deuxième mi-temps disputée sous les projecteurs (médiocres) , le CAMV est très incisif en ce début de deuxième mi-temps, à l’image de Chedanne, très remuant. Py (le remplaçant de Choquier) se met en évidence sur un tir extraordinaire de puissance de Gouju qui allait doit dans la lucarne, Py détourne ce ballon sur la barre. A la 51e minute, Chedanne est à deux doigts d’égaliser. Le jeu est très rapide et le ballon circule d’un camp à l’autre. A la 55e minute, Beltramini échoue de justesse sur un centre de Saoumah. Pendant cette seconde période on remarque Djorkaeff, le capitaine de l’équipe de France, par ses montées offensives très spectaculaires.

A la 58e minute, le jeune demi du CAMV, Saivary, était touché, cette blessure a semblé dérégler quelque peu l’équipe mantevilloise. Saivary étant peu après remplacé par Calinski. 62e minute, Prost rentre pour le Paris-Saint-Germain FC, Prost se signale par une lumineuse action, sur cette action, Guignedoux, le meilleur homme sur le terrain, adresse un tir, très violent, mais Filliol intervient avec brio. Roulot amorce une contre-attaque et son tir de Guignedoux, nouvel arrêt de Filliol, très en forme mercredi dernier. 84e minute, tir magnifique d’Appert des 25 mètres, Py est à la parade. Splendide manchette de Filliol qui détourne magistralement un tir de Lucik. 87e minute, but de Chedanne justement refusé pour charge sur le goal. Filliol se signale encore sur un tir du percutant Prost, dans la dernière minute de jeu.

Dans ce match, plusieurs duels furent intéressants : Tout d’abord Roulot a très bien muselé J.-C. Bras. Chedanne a donné du fil à retordre à Djorkaeff. Guignedoux, étincela de classe, étant en permanence au four et au moulin. A noter également le travail inlassable de Gouju et le grand match de Filliol. Au cours de cette rencontre le record d’affluence du stade Léo-Lagrange des Mureaux a été pulvérisé, passant de 280 spectateurs à un millier. Ce résultat est très encourageant pour les dirigeants muriotins et nous leur souhaitons de remplir aussi copieusement leur stade lors des prochaines rencontres du COBS cette saison.


Le stade :

Vue aérienne du stade Léo-Lagrange

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Une réflexion sur “Mantes – PSG 0-1, 19/08/70, match amical 70-71

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.