Sélectionner une page

Monaco – PSG 0-4, 11/11/18, Ligue 1 18-19

Dimanche 11.11.2018, Championnat de France, Ligue 1, 13ème journée (1ère place) à Monaco, au Stade Louis-II :
A.S. MONACO – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:4 (0:2)
– 12 533 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 5′, Edinson Cavani, 12′, ; Edinson Cavani, 53′, Neymar, 64′ sur penalty. Arbitre : M.Buquet.
L’équipe du PSG : Alphonse Aréola – Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Thilo Kehrer – Moussa Diaby (Angel Di Maria, 77′), Adrien Rabiot, Julian Draxler (Stanley N’Soki, 69′), Christopher Nkunku (Eric-Maxim Choupo-Moting, 78′) – Edinson Cavani, Neymar, Kylian Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Monaco : Benaglio – Sidibé, Badiashile, Jemerson, Henrichs – Aït-Bennasser, Pelé, Chadli (Mboula, 21′, Isidor, 49′) – Grandsir, Falcao (Massengo, 69′), Diop.. Entraineur : Henry.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Billet :


Photos du match :

Kylian Mbappé de retour à Louis-II (Made in Parisiens)

Neymar balle au pied (Made in Parisiens)

Edinson Cavani sous les yeux d’Adrien Rabiot (Made in Parisiens)

Les joueurs du PSG fêtent l’un des quatre buts d’un match qui aurait du en compter nettement plus… (Made in Parisiens)

Les nombreux supporters parisiens présent à Louis-II, qui se seront fait entendre tout le match


Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube » dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Cavani se relance en Principauté
Publié le dimanche 11 novembre 2018 à 22:55 par Philippe Goguet
Le PSG se déplaçait à Monaco ce dimanche à l’occasion de la 13ème journée de Ligue 1 en quête d’une 13ème victoire et elle a été très facilement obtenue. Cavani s’est offert un triplé très facile et Neymar a complété l’addition sur un penalty. Paris est un très large leader mais l’AS Monaco a été d’un ridicule rare.

Le match :

C’est parti, avec le 3-4-3 annoncé et Rabiot à droite de Draxler, et la première frappe est pour le pour jeune Diop qui tente sa chance de loin, hors cadre (2e). Monaco est bien rentré dans la partie et Grandsir centre fort devant le but, sans réussite (2e). Paris répond par une attaque rapide et d’abord repoussée. Neymar frappe et Cavani est présent au second poteau pour marquer mais le but est refusé pour un hors-jeu qui n’existe pas du tout (4e). A la vidéo, le but est finalement validé de façon logique (0-1, 4e). Monaco est KO d’entrée et Sidibé concède dans la foulée un corner. Neymar tire pour Draxler au premier poteau qui dévie vers Diaby. Le gaucher frappe du droit en belle situation et n’attrape pas le cadre mais l’occasion était belle et bien amenée (8e).

L’ASM semble au fond du trou mais s’offre une énorme occasion avec Falcao qui arrive lancé face à Areola. Fautif au début de l’action, Kehrer rattrape le tigre et gagne son duel, l’empêchant de tromper Areola (10e). Le PSG répond par une action limpide : Neymar donne un superbe ballon en profondeur à Diaby qui donne à Cavani face au gardien. Le Matador marque mais l’arbitre appelle encore une fois la vidéo (12e). Rien n’est clair sur les images de la télévision mais le but est ensuite validé à la vidéo de façon très logique, aucun des Parisiens n’étant hors-jeu sur l’action (0-2, 12e).

Monaco a malgré tout une énorme opportunité de revenir par Falcao sur un centre au second poteau mais le Colombien se loupe en très bonne position, gêné par le retour de Kehrer (17e). Diop se montre aussi mais sa percée est bien repoussée dans la surface (20e). Le duo Mbappé/Neymar se montre aussi mais le une-deux complètement fou des deux compères ne donne finalement rien (21e). Monaco n’est pas ridicule non plus et Mboula offre un centre que Kimpembe repousse (26e). L’ASM rate même une énorme occasion sur un centre de Sidibé dévié : Mboula est tout seul au second poteau mais tire au-dessus (26e). Sur un corner, Badiashile est même trouvé, il contrôle puis frappe, encore au-dessus (28e).

Paris joue assez tranquillement et semble attendre les accélérations de Neymar pour attaquer, à l’image d’une bonne passe vers Nkunku (34e). Le même duo se met en route et le Français décale Mbappé dans la surface mais il est hors-jeu et avait perdu son duel de toute façon (36e). Nkunku monte en régime et il tente sa chance de 25m plein axe, mais Benaglio claque sous la barre (39e). Après Nkunku, c’est Diaby qui tente sa chance de loin mais Benaglio s’envole encore (40e). Alors que Paris domine largement, c’est Mboula qui percute et passe devant Kehrer avant de frapper mais Areola se couche bien (44e). Le PSG a aussi un énorme contre mais Diaby choisit la frappe, sans puissance, alors que les trois attaquants attendaient le ballon et ils lui font bien savoir (45e+1). Thiago Silva s’offre quant à lui un gros sauvetage sur l’action qui suit. Paris pense même marquer un troisième but sur une action fabuleuse : Draxler perce et sollicite un bon une-deux. L’Allemand marque un but superbe dans sa construction mais refusé pour un hors-jeu logique après révision vidéo (45e+3).

A la mi-temps, le PSG mène 2-0 dans un match joué sur un petit rythme mais le score est plus ou moins logique vu la domination d’ensemble et rien n’est changé à la pause. Rien ne va côté Monaco et Mboula se claque tout seul sur une course (47e)… Isidor le remplace et se montre d’entrée, provoquant un corner sur une frappe de loin (50e). Paris n’est pas là pour rigoler et fait mal : Rabiot voit bien Diaby partir en profondeur et il lui donne la balle. Le jeune Parisien envoie un centre au cordeau que Cavani coupe parfaitement (0-3, 53e).

Monaco coule mais Diop tente de solliciter Areola qui capte. Le gardien est aussi chanceux sur une reprise d’Isidor (56e). Nkunku tente aussi de se montrer, bien décalé par Draxler, mais il n’obtient qu’un corner (60e). Le match est fini dans l’idée et Neymar s’amuse mais sa frappe est trop sur Benaglio (62e). Sur l’action suivante, c’est Mbappé qui dépose Sidibé dans la surface et provoque un penalty logique (63e). Le Brésilien transforme d’un contre-pied tranquille (0-4, 64e).

Alors que tout va bien, c’est Mbappé qui s’effondre sur un centre : Jemerson lui attrape la cheville par derrière et un penalty logique aurait dû être sifflé (66e). Monaco a complètement abdiqué et Henry sort même Falcao pour éviter qu’il ne se blesse aussi (69e). Tuchel fait aussi son premier changement avec N’Soki qui remplace Draxler, Nkunku rentrant dans l’axe quand Diaby passe à droite. C’est surtout Grandsir qui se signale sur une frappe pas loin de la lucarne sur une touche ratée de Kimpembe (71e). La partie touche au match amical amélioré et Tuchel fait ses changements mais Rabiot donne quand même un ballon de but à Mbappé. Il marque d’un duel parfaitement géré mais est hors-jeu (78e).

Paris finit avec une défense à 4, un seul milieu nommé Rabiot, et tous ses attaquants sur la pelouse : Choupo à gauche, Di Maria à droite, Neymar, Cavani et Mbappé dans l’axe (80e). Paris continue de passer et Neymar trouve Di Maria qui centre : Cavani reprend du talon mais n’obtient qu’un corner (82e). Alors que Di Maria rate une dernière passe pour Cavani, c’est Areola qui doit intervenir dans les pieds de Henrichs (85e). La partie se termine sur un corner monégasque complètement raté qui en dit beaucoup. Le PSG s’est baladé face à une équipe de cadavres et a au moins permis de relancer Cavani.

Réactions :

Presnel Kimpembe :

Une victoire aussi facile qu’imaginée ?
«Non, ce n’était pas un match facile, on a beaucoup de respect pour cette équipe de Monaco. On a su marquer très rapidement ce qui a facilité un peu plus le match et je pense qu’on n’a pas fait un très grand match aujourd’hui mais le plus important reste la victoire. C’est la 13ème en championnat et on peut être contents de ça.»
Une série d’invincibilité importante ?
«C’est bien pour le groupe, pour l’équipe et pour la confiance. Cela nous aide match après match, pas à pas et on essaye de pouvoir gagner à chaque match. C’est le plus important aujourd’hui. »

Edinson Cavani :

Un match un peu trop facile ?

«Le match n’était pas facile, c’est facile de parler maintenant et de dire que le match était facile mais nous savons que Monaco n’est pas dans une très bonne période. La motivation de leur équipe était d’en sortir donc nous savions que ce serait difficile ce soir. Nous avons su marquer dans les moments principaux et c’est pour ça que nous avons gagné le match.»

Son retour dans le onze de départ avec un triplé :
«Marquer fait toujours plaisir. Comme je l’ai dit plusieurs fois, nous, les attaquants, on vit de ça, on vit des buts et c’est important pour la confiance de marquer. Les périodes difficiles arrivent à tous les joueurs, il faut toujours être bien concentré, s’entraîner bien et travailler pour l’équipe. Après, le moment change, c’est comme ça le football.»

Thomas Tuchel :

La prestation
«Je suis très satisfait du résultat, et notamment avec le fait que nous avons montré notre envie de gagner un 13ème match de suite, c’est extraordinaire. Mais je n’ai pas aimé notre intensité, notre structure, notre qualité, c’était OK mais ce n’était pas facile avant la trêve. On vient de jouer des matches avec beaucoup de pression sur nous, c’était sans doute difficile, ce soir, d’imaginer ce que Monaco pouvait faire avec autant de blessés, et cette atmosphère particulière ici. On l’a vu en première mi-temps ou, même si on marque vite, on a manqué de structure, Monaco a eu des possibilités de marquer. On a été plus sérieux après la pause, meilleure mentalité pour gagner. Aujourd’hui, nous sommes clairement l’équipe supérieure face à Monaco, c’est difficile pour eux et pourtant Monaco commence mieux que nous.»

Diaby et Nkunku sur les côtés
«On a joué à trois contre Nice aussi avec Diaby et Nkunku. Moussa, sur le côté, c’est une bonne situation pour lui et notamment pour Neymar qui peut débuter des actions car Moussa est très au large. Les courses de Diaby sont importantes pour nous. Pour Nkunku, c’est un peu difficile pour lui, il n’aime pas rester collé à la ligne, c’est un huit, un dix. Mais tu dois apprendre à jouer autrement mais il donne de son mieux, j’ai confiance en sa capacité à s’améliorer.»

Cavani :
«C’est très important que les joueurs clés offensifs soient ensemble sur le terrain mais ce sont dans le même temps des concurrents. Je suis très heureux que Edi ait mis trois buts, c’était important pour sa confiance. Il peut aller rejoindre l’Uruguay avec un bon état d’esprit, c’est bien pour nous.»

Mbappé :
«Il a manqué de précision mais aussi des passes, ce n’est pas quelque chose de grave. Il ne faut pas oublier qu’on enchaîne les rencontres, il y a aussi beaucoup de pression sur nos matches, si on n’est pas constamment à 100%, on ne marque pas de but mais on a des occasions, c’est le plus important.»

Des congés durant cette trêve ?
«Non, non, non. Pas cette fois car on n’a pas gagné nos deux matches contre Naples donc on n’a pas tout gagné (sourire). On va reprendre mercredi.»


Le stade :

Le stade Louis-II


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)