Sélectionner une page

Monaco – PSG 1-1, 26/03/06, Ligue 1 05-06

Bonaventure Kalou taclépar Givet (V. Hache)

Dimanche 26.03.2006, Championnat de France, Ligue 1, 32e journée (8e place) à Monaco, au Stade Louis II :
A.S. MONACO F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (0:1)
– 11 668 spectateurs. Buts : Paulo César, 15′ ; Chevanton, 52′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy (Stéphane Pichot, 79′), Paulo César, David Rozehnal, Sylvain Armand – Édouard Cissé, Modeste M’Bami (Fabrice Pancrate, 81′) – Vikash Dhorasoo, Bonaventure Kalou (Cristian Rodriguez, 64′), Jérôme Rothen – Pedro Pauleta. Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissements à Bonaventure Kalou et Modeste M’Bami.


Maillot utilisé :


Billet :


Programme :


Photos du match :


Vidéo (le but parisien, cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (psg.fr) :

Entre logique et frustration

Auteur de l’ouverture du score, le PSG aura longtemps pensé tenir les trois points de la victoire. Las, l’égalisation d’une AS Monaco sans grandes idées directrices et le résultat final (1-1) auront empêché une formation parisienne solide de concrétiser ses intentions.

Avec, avant la partie, des chiffres faisant état, pour le PSG, d’un passif pour le moins lourd au Stade Louis II en championnat (20 victoires, 10 nuls pour une seule petite victoire), les amateurs de statistiques avaient de légitimes raisons ne pas donner cher des chances des Rouge et Bleu d’obtenir un bon résultat en terre azuréenne.

C’était sans compter sur les dispositions de Parisiens, qui, passés une entame de rencontre particulièrement délicate, auront su profiter d’un superbe coup-franc de Paulo Cesar (pleine lucarne, 0-1, 15e) pour s’installer définitivement dans la partie. Il faut bien l’avouer : avant ce but, on n’aura vu qu’une équipe sur le terrain, une AS Monaco bien décidée à prendre d’assaut les buts de Lionel Letizi. Après le quart d’heure de jeu et jusqu’à la mi-temps, on eut en revanche droit à une maîtrise francilienne venant dans la continuité de la très belle victoire obtenue il y a de cela une semaine, au Parc des Princes, face à l’AJ Auxerre (4-1).

Pour revenir au portier du PSG, Lionel Letizi avait dû suppléer Jérôme Alonzo, blessé lors de l’échauffement. Et l’ancien Niçois se sera longtemps montré impeccable. Après une frappe non cadrée de Meriem, le gardien parisien s’interposait sur des tentatives de Di Vaio (3e et 22e) ou Chevanton (24e) et était protégé par Bernard Mendy sur un rush de Vieri (4e). Il n’eut en revanche pas trop à s’inquiéter sur les essais de Kapo (21e, frappe écrasée) ou Meriem (35e).
Ce diable de Chevanton…

Côté rouge et bleu, le collectif mis en place par Guy Lacombe allait profiter de l’ouverture du score pour poser progressivement ses banderilles et fluidifier son jeu. On cherchait Pedro Pauleta ou Bonaventure Kalou, on posait le pied sur le ballon à l’image de Jérôme Rothen, de retour au pays, de Vikash Dhorasoo ou d’Edouard Cissé. On souhaitait, surtout, doubler la mise avant le retour aux vestiaires. Edouard Cissé (38e), Pedro Pauleta (39e) et Bernard Mendy (45e) «échouaient» de peu, ce que l’on allait bientôt regretter.
C’est sifflés par leur public que les Monégasques avaient quitté la pelouse du Stade Louis II.

C’est déterminés à refaire rapidement leur retard qu’ils réapparaissaient un quart d’heure plus tard. Après une frappe enveloppée mais non cadrée de Pedro Pauleta (48e) et une tentative en pivot de Kapo (50e), les Asémistes parvenaient à leurs fins quand Di Vaio servait en profondeur Chevanton. L’Uruguayen, entré en jeu tôt dans la partie en lieu et place de Vieri, touché au genou, prenait de vitesse l’arrière-garde parisienne et trompait Lionel Letizi (1-1, 52e).
Conséquence logique de cette égalisation sudiste, les débats s’accéléraient singulièrement, se tendaient. Dans un scenario indécis, le ballon voyageait d’un but à l’autre et arrivait tantôt aux abords des cages de Roma (frappe à ras de terre de Bonaventure Kalou, 63e), tantôt aux abords de celles de Lionel Letizi (frappe de demi-volée puis percée de Di Viao, 64e et 80e).

Finalement, c’est un score de parité plutôt logique au regard de l’ensemble des débats qui concluait la soirée. Un résultat à la fois satisfaisant et frustrant pour un PSG appliqué qui reste toujours en embuscade au classement. Paris ne perd plus à l’extérieur mais va devoir systématiquement s’imposer au Parc des Princes. Prochaine étape face à Bordeaux, dimanche prochain.

Réactions :

Guy Lacombe (entraîneur du PSG)
«Nous n’avions pas bien débuté. Ensuite, nous avons la maîtrise du jeu, nous marquons un très beau but avec le coup-franc de Paulo (NDLR : Cesar) et avons tout ce qu’il faut pour mettre le deuxième. Le but qu’on prend est un but de minimes. Sur une action comme ça, c’est dommage car on aurait pu prendre les trois points de la victoire. On manque un peu de réussite. C’est comme ça, j’espère qu’on mettra au fond les occasions lors du prochain match. C’est un peu dur de perdre ces deux points de cette façon. C’est dommage, surtout à cette époque de l’année où on a besoin de tous les points.»

Pedro Pauleta (attaquant du PSG)
«Ce fut un match ouvert pour les deux équipes. On voulait mettre ce deuxième but avant la mi-temps. L’égalisation change tout. Monaco voulait jouer. On va continuer notre chemin et essayer de prendre les trois points de la victoire face à Bordeaux.»


Le stade :


 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)