Sélectionner une page

Monaco – PSG 2-1, 21/11/71, Division 1 71-72

Dimanche 21.11.1971, Championnat de France, Division 1, 16e journée (14e place) à Monaco, au Stade Louis II :
A.S. MONACO – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:1 (1:1)
– 1 802 spectateurs. Buts : Gérard Hallet, 12′, Belghilt, 29′ ; Dalger, 84′. Arbitre : M. Uhlen.
L’équipe du PSG : Camille ChoquierJean Djorkaeff, Daniel Solas (Jean-Louis Brost, 50′), Roland Mitoraj, Jean-Paul RostagniJean-Louis Leonetti, Bernard BéreauJantzen Derrick, Michel Prost, Bernard Guignedoux, Gérard Hallet. Entraîneur : Pierre Phélipon.
L’équipe de Monaco : Carayon – Villa, Piumi, Gesdon, Cros – Dewilder, Dos Santos – Floch, Belghilt, Petit, Dalger. Entraîneur : Lucciano.


Maillot probablement utilisé :

Réédition maillot domicile 1970-72, version hiver (collection MaillotsPSG)

Réédition maillot domicile 1971-72 (collection MaillotsPSG)


Compte-rendu :

Pour la 16ème journée, le Paris-SG, qui vient de s’incliner à domicile contre Lyon et reste sur 4 revers sur ses 5 dernières sorties, se rend à Louis II pour y affronter un autre promu mal classé : l’AS Monaco.

Les parisiens vont rapidement ouvrir le score sur une tête de Gérard Hallet mais ne parviendront pas à conserver leur avantage, repris à la demi-heure de jeu. Pire, Dalger donnera une avance définitive aux siens à quelques minutes du coup de sifflet final…

Cette victoire monégasque leur permettra de revenir à hauteur du PSG au classement, mais pas de se maintenir en fin de saison…

– La liberté de la Vallée de la Seine :

Le but de Hallet n’a pas suffit à Paris – Saint-Germain battu 2-1 à Monaco

La malchance s’est une nouvelle fois abattue sur l’équipe parisienne qui se présentait à Monaco sans son stratège Horlaville et son buteur J.-C. Bras, et qui fut privée en seconde mi-temps de son meilleur défenseur, le blond Solas blessé dans un choc. Si l’on ajoute à cela que le petit Brost suppléant Solas fut blessé quelques minutes après son entrée, on comprend mieux la nouvelle défaite du club de Phélippon.

Pourtant le match avait très bien débuté pour des Parisiens qui imposaient leur jeu à une equipe monégasque quelque peu dépassée. Pendant 20 minutes Paris-St-Germain se créa de nombreuses occasions et sur l’une d’elles, après une montée du capitaine Djorkaeff, Hallet bien placé trompait Carayon de la tête. Ce ne fut qu’un feu de paille et petit à petit les Monégasques, se ressaisissant, mettaient à leur actif quelques actions extrêmement dangereuses. ils obtinrent un but parfaitement mérité peu avant la demi-heure de jeu à la suite d’une action qui enchanta le public. Sur une longue ouverture de Dos Santos, Floch complètement démarqué filait air l’aile droite, centrait pour Beghilt qui ne laissait aucune channe au malheureux Carayon [Note : en fait Choquier]. Peu avant la mi-temps les joueurs de la Principauté faillirent creuser l’écart, mais le tir de Dalger s’écrasait sur le poteau.

A la reprise, le meilleur Parisien Solas quittait le terrain et Brost faisait son entrée. Remaniée l’équipe parisienne eut le mérite de résister jusqu’à la 84e minute. Effectuant un terrible forcing, les joueurs de la, Principauté furent récompensés 6 minuites avant lLa fin, lorsque l’ex-Toulonnais Dalger, en position de centre avant, trompait pour la seconde fois Carayon [Note : toujours Choquier].

Cette rencontre valut plus par son indécision que par la qualité du jeu, et ils est à regretter que les blessures des joueurs parisiens aient faussé le résultat final.


Le stade :

L'ancien stade Louis II

L’ancien stade Louis II


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)