Sélectionner une page

Monaco – PSG 1-2, 26/11/17, Ligue 1 17-18

Dimanche 26.11.2017, Championnat de France, Ligue 1, 14ème journée (1ère place) à Monaco au Stade Louis-II :
A.S. MONACO – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:2 (0:1)
– 16 188 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 19′ ; Neymar, 52′ sur penalty , Moutinho, 81′. Arbitre : M. Letexier.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa (Yuri Berchiche, 69′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Dani Alves – Julian Draxler (Javier Pastore, 82′), Adrien Rabiot, Marco Verratti – Neymar, Edinson Cavani (Angel Di Maria, 82′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Monaco : Subasic – Touré, Glik, Jemerson, Raggi (R. Lopes, 62′), Jorge – Fabinho, Tielemans (Ghezzal, 67′), Moutinho – Baldé (Sidibé, 79′), Falcao. Entraîneur : Jardim.
Avertissements : Jorge, 9′, Layvin Kurzawa, 25′, Jemerson, 30′, Neymar, 45′, Touré, 51, Dani Alves, 90′, Yuri Berchiche, 90’+1.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Julian Draxler (Made in Parisiens)

Neymar balle au pied (Made in Parisiens)

L’ouverture du score d’Edinson Cavani (Ch. Gavelle)

Kylian Mbappé aura manqué ses retrouvailles avec Louis-II (Made in Parisiens)

Adrien Rabiot (Made in Parisiens)

Le parcage parisien


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Comme un avant-goût de passation de pouvoir

Le PSG se déplaçait ce dimanche soir à Monaco pour affronter l’ASM à l’occasion de la 14ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont très logiquement imposés 2-1 sur la pelouse du champion de France. Ils ont largement dominé la partie et auraient dû gagner plus largement sans un Mbappé très maladroit pour son retour. Paris a désormais 9 points d’avance en tête de la Ligue 1 !

Le match :

C’est l’ASM qui donne le coup d’envoi, et si Paris prend vite le ballon, la première petite opportunité est monégasque après une mauvaise passe de Kurzawa interceptée (1e). La réponse parisienne est terrible : Neymar réussit un numéro exceptionnel dans son camp puis lance Mbappé en profondeur. Il évite la sortie de Subasic, prend le temps de se positionner mais rate le cadre en position idéale du gauche (2e) ! Paris a la main sur la partie et commence fort malgré un bloc monégasque renforcé et agressif. Keita Baldé se montre toutefois sur une frappe en pivot aux 18m, hors cadre (6e). Le PSG rate toutefois une énorme seconde occasion : Mbappé accélère côté droit et centre pour Cavani qui dévie vers Draxler au second poteau. L’Allemand se jette pour tacler alors qu’il est seul mais c’est encore hors-cadre (8e) ! Signe du bon début parisien, 82% de possession pour le PSG après 10 minutes.

Même un coup-franc dangereux de Monaco est bien géré (11e) tandis qu’une poussette de Falcao sur Kurzawa, à la lutte pour un centre, est sanctionnée logiquement (13e). L’ASM est toutefois mieux et gêne désormais Paris, à l’image d’un Glik qui stoppe virilement Neymar (15e). Paris ouvre finalement le score sur une action magnifique : Rabiot récupère haut, il travaille puis trouve Draxler dans la surface avant de centrer pour Cavani aux 6m. Le Matador trompe Subasic d’une pichenette aussi bien vue qu’efficace (0-1, 19e).

Monaco tente de réagir dans la foulée sur une action confuse mais la défense parisienne fait bonne garde et repousse (21e). Elle est moins brillante, notamment Kurzawa, sur un débordement de Keita Baldé qu’il stoppe irrégulièrement juste avant la surface (25e). Le coup-franc est repoussé par Silva mais repris et Monaco s’offre son premier corner de la partie, lui aussi repoussé. Dans la foulée, Monaco pousse encore et Falcao tente sa chance sur un coup-franc intéressant mais le capitaine de l’ASM n’attrape pas le cadre (27e). Après ce léger temps fort de l »ASM, Paris reprend la balle et continue son travail de sape, même si c’est moins flagrant qu’en début de partie (34e). La partie s’enflamme soudainement avec Marquinhos qui contre une frappe de Falcao aux 18m. Le contre part et Mbappé sert Draxler qui efface Touré puis frappe. Subasic se détend et dévie en corner du bout des gants (42e). Ce sera la dernière occasion franche de cette première période largement dominée par le PSG. Le 1-0 est même bien payé pour l’ASM vu le nombre d’occasions très franches.

Aucun changement n’a eu lieu à la pause et Paris donne le coup d’envoi mais Monaco montre vite autre chose, pressant d’un coup très haut (46e). Pour autant, le PSG s’en sort vite et réussit une action superbe : Cavani feinte la frappe et décale Neymar en retrait qui frappe mais voit le montant repousser sa tentative (47e). Dans la foulée, c’est Mbappé qui est envoyé au but par Neymar. L’attaquant tente le lob et Subasic dévie du bout des doigts avant que Jemerson ne repousse devant la ligne (49e). Monaco craque finalement sur un bon ballon en profondeur de Verratti. Neymar se glisse devant Touré qui fait faute, offrant un penalty (51e). Le Brésilien se fait justice d’un contre-pied parfait (0-2, 52e).

Monaco ne se rebelle pas malgré ce deuxième but et tente simplement vaguement de mettre des centres dans la boîte, sans succès, alors que Paris sollicite encore et toujours la défense adverse, plus ou moins sereine (58e). Et quand Monaco arrive enfin dans la surface, Areola intervient bien, tant sur une remise de Keita Baldé qu’un centre de Touré (60 et 61e). Sentant son équipe trop limitée, Jardim sort alors Raggi pour Rony Lopes mais frôle la correctionnelle sur un contre où Mbappé est hors-jeu d’un rien (64e). Globalement, la rencontre a baissé d’un cran mais Rabiot se retrouve à tenter sa chance du droit aux 20m, au-dessus (68e). Dans la foulée, c’est Cavani qui offre une balle de but à Mbappé mais le jeune Français tire juste au-dessus en bonne position (69e) ! L’occasion suivante est encore plus énorme : Neymar envoie Mbappé vers le but mais le jeune attaquant rate encore la cible en duel face à Subasic, de façon à peine croyable (74e).

Monaco frôle encore le 0-3 d’un rien, quand Jemerson dévie un centre de Cavani sur le poteau (75e). Le ballon reste dans l’aire de jeu et Neymar donne un superbe centre à Cavani. Seul aux 6m, il rate le cadre (75e) ! L’ASM est tellement au bord du gouffre que Sidibé, latéral droit, remplace l’attaquant Baldé Keita (79e) mais Alves offre un bon coup-franc. Moutinho tente sa chance, sa frappe est contrée par Mbappé qui dévie au fond de ses filets (1-2, 81e) ! Archi-dominée depuis le début du match, l’ASM réduit donc le score au moment où on ne l’attendait plus et Emery fait un double changement, Cavani et Draxler sortant pour Di Maria et Pastore (82e).

Paris se montre de nouveau plus dominant et Pastore trouve bien Mbappé dans la surface mais il est signalé hors-jeu à tort (85e). Sur le contre, c’est Falcao qui se met en position de frappe mais Areola capte tranquillement la tentative du capitaine adverse (86e). Côté Monaco, on découpe toujours du Parisien à tout va et Glik échappe au rouge pour on ne sait quelle raison après avoir mis au sol Mbappé de façon très illicite (88e). Le coup-franc est bien tiré par Di Maria mais Subasic arrête sa tentative (89e). Alors que Paris a tout pour contrôler, les Parisiens font des fautes et offrent des cartouches aux Parisiens, Alves et Berchiche écopant même de cartons jaunes évitables (92e). C’est heureusement bien géré par le PSG tandis que Dani Alves tente une frappe complètement ratée sur une dernière montée avant que le PSG ne panique un peu sur un dernier centre (94e).

Le PSG s’impose finalement 2-1 à Monaco dans un match où le score ne révèle pas vraiment l’énorme écart entre les deux équipes. Paris a largement dominé la rencontre et peut regretter son manque de réalisme, notamment un Mbappé très maladroit pour son retour. En tête du classement, le PSG fait un trou et a désormais 9 points d’avance.

L’impact au classement :
Avant le match, le classement est le suivant :

PARIS SG 38 points (+35)
LYON 29 points (+22)
MONACO 29 points (+21)

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
«Nous sommes contents pour les trois points gagnés. C’est important de parvenir à avoir cette différence de points au classement (9 points d’avance sur Monaco). On a gagné chez le champion. C’est bien. Maintenant, il faut continuer le travail et s’améliorer avec encore beaucoup d’exigences sur le terrain. L’équipe a produit beaucoup pour l’attaque mais doit améliorer dans la finition. Si cette victoire est logique, elle aurait dû l’être avec une différence de buts plus importante. On voulait aussi ne pas encaisser de but contre une équipe qui marque beaucoup. On n’a pas réussi. Mais nous avons démontré que cette saison on était plus fort. On travaille pour gagner mais aussi pour former une équipe qui doit être préparée au mieux pour affronter les matches de très haut-niveau, comme contre Monaco. Il faut donc continuer à améliorer les détails.»

Plus de rival en L1 ?
«Non, Marseille est bien. Lyon est très bien actuellement. Et Monaco reste Monaco. Notre force est aujourd’hui notre talent individuel et notre talent collectif.»

Mbappé :
«Pour moi, Mbappé a fait un grand match. Le plus important est de se créer des occasions. Mais c’est vrai que s’il avait marqué ses occasions, il aurait fait un match parfait. Ce qu’il a vécu (revenir dans son ancien club) est important pour l’émotion. La prochaine fois, il sera plus tranquille.»

Draxler :
«Il peut garder le ballon et entrer dans l’axe ou déborder. Tactiquement, il est capable d’aider à la réalisation de l’équilibre défensif. Ce qui est très important.»

Le penalty tiré par Neymar :
«C’est dans la normalité des choses. D’abord les joueurs doivent respecter la décision de l’entraîneur. Ensuite, ils peuvent se comprendre sur le terrain. On connait les joueurs qui sont capables de tirer les pénaltys. Neymar est capable.»

Marco Verratti :

Un match que le PSG aurait pu gagner plus largement :
«Oui, on s’est un peu compliqué la vie parce que, surtout après le 2-0, Monaco nous a permis de faire beaucoup d’attaques en profondeur et on a eu beaucoup d’occasions mais on n’a pas marqué. Mais la meilleure chose reste toujours d’avoir ces occasions. Après, je suis sûr que Kylian fera mieux la prochaine fois. Ce n’était pas un match où on devait souffrir jusqu’à la fin mais c’était pourtant le cas. Je pense que c’était un match joli pour les supporters et Monaco est toujours une bonne équipe, avec des bons joueurs, et on est contents de gagner ici, ce n’est jamais facile.»

Un PSG très dur à jouer :
«Cela va mieux cette année, les résultats nous donnent plus de confiance et c’est très important dans le football. Bien sûr que des joueurs sont arrivés, comme Neymar. C’est un joueur phénoménal. Des fois, il met le ballon devant le gardien et même nous on sait pas comment il a fait. C’est un joueur incroyable et on a grandi avec ces arrivées. On sait qu’on peut toujours faire plus et c’est très bien.»

Mbappé un peu chambré après ses ratés ?
«Non, c’est toujours bien quand un attaquant a toutes ces possibilités. Parce qu’il fait des bons appels en profondeur et qu’il se comprend très bien avec Edi (Cavani) et Neymar. Le but va arriver.»


Le stade :

Le stade Louis-II


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)