Sélectionner une page

Nevers – PSG 1-1, 23/09/73, Division 2 73-74

Dimanche 23.09.1973, Championnat de France, Division 2, Groupe B, 6e journée (2e place), à Nevers, au Stade Louis-Stévenot :
J.G.A. NEVERS – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:1 (0:1)
– 3 777 spectateurs. Buts : Othniel Dossevi, 27′ ; Derras, 64′ sur penalty. Arbitre : M. Mouchotte.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Pierre Bajoc (Guy Nosibor, 46′), Patrice Zbinden, Jacky Bade, Éric Renaut – Bernard Dumot, Jean Deloffre, Jean-Louis Léonetti – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
L’équipe de Nevers : Lawniczak – Derras, Barry, Craque, Kosmalski – Pelletier, Ibrahimi – Canizares, Guy, Selette, Dauphin. Entraîneur : Proust.


Maillot probablement utilisé, sans doute à manches courtes et col échancré :

Maillot domicile 1973-74, 1ère version (rouge uni)


Compte-rendu :

Pour la 6ème journée, les parisiens se déplacent dans la Nièvre pour y affronter un autre promu, la Jeune Garde Athlétique Nivernaise. Ce sont les visiteurs qui vont ouvrir la marque par Dossevi qui, bien placé, reprend une frappe de Deloffre renvoyée par la barre. Malheureusement, le locaux vont égaliser en seconde période sur un penalty généreux, accordé  pour une main clairement involontaire de Dumot.

– presse (merci à Stéphane Grandvalet) :

Nevers a bien réagi

Le résultat nul de Nevers-Paris-Saint-Germain n’a été contesté par aucun des deux adversaires, mais il n’a pleinement satisfait personne.

Certes, Paris-St-G. a ramené un point d’un déplacement et Nevers a tenu le leader en échec. Là s’arrêtent les satisfactions d’amour-propre. le match a laissé un goût d’inachevé.

Just Fontaine estimait qu’avec la chance inespérée qu’avait eue son équipe de prendre l’avantage d’un but après une demi-heure de jeu, au cours de laquelle Nevers s’était montré le plus dangereux, ne devait pas laisser échapper une telle occasion de victoire. Eugène Proust. de son côté. pensait à juste titre que Nevers avait laissé passer en début de rencontre l’occasion de prendre un ascendant qui aurait donné le ton à la partie. Les Nivernais ont peiné à reprendre confiance après ce coup du sort représenté par le but des Parisiens qui ont su saisir la première occasion qui s’était présentée à eux à la faveur du coup franc botté par Deloffre.

Paris-St-G. a fait preuve de plus d’exprience, davantage de maturité individuelle et collective, pas suffisamment toutefois pour manœuvrer en toute sérénité et se créer des occasions par une ligne d’avants dont les vedettes ont été très effacées. En dehors du dernier quart d’heure de la première mi-temps et du premier quart d’heure de la seconde, les Parisiens n’ont jamais poussé Nevers dans ses derniers retranchements.

– Le Courrier Républicain :

Football Division II Paris-St-Germain concède le nul à Nevers (1 à 1)

Pour affronter Nevers, le duo Vicot-Fontaine était soucieux. L’absence de Cardiet et de Dogilani ont, pour une période d’au moins quinze jours, justifié les craintes émises a la veille de cette rencontre.

C’est donc une formation amoindrie qui effectua le déplacement à Nevers. Paris Saint Germain offrant un nouveau visage, avec l’intégration de Bajoc et de Zbinden, auxquels Vicot fit appel, Nossibor faisant son apparition comme douzième homme.

La rencontre dominée par les Sangermanois qui firent étalage de leur technique, se solda par un match nul, Nevers combattit tout comme son homologue, ayant sorti becs et ongles pour réaliser un résultat honorable face à son public venu nombreux en cette occasion.

Aujourd’hui, le P.S.G. partage la première place en compagnie du Red Star, mais il est a noter, et c’est là un élément important, que sur les six rencontres joues a ce jour, le P.S.G. a effectue quatre déplacements et joué deux fois à domicile. Le Red Star inversement. Des signes qui ne trompent pas et qui traduisent que Paris Saint Germain est un leader toujours bien placé.

– La Liberté de la Vallée de la Seine :

Paris-St-Germain tenu en échec à Nevers

En recevant le leader Paris-S. G., Nevers a réussi non seulement une bonne opération commerciale (4.000 spectateurs) mais également un excellent résultat puisqu’il y a partage des points.

Comme il en a pris l’habitude Paris-S. G. ouvrit le score en première mi-temps sur un coup franc bien tiré par Deloffre et encore mieux repris par l’opportuniste Dossevi (27′). Forts de cet avantage les Parisiens firent admirer leur excellente circulation de balle, mais hélas trop improductive puisqu’à la pause le score n’avait pas changé (1-0).

A la reprise Nevers se rua à l’assaut des buts de Choquier et l’égalisation survint après une heure de jeu grâce à un arbitre ayant le sifflet un peu trop facile. A la 64′ en effet M. Mouchotte sanctionna d’un penalty très sévère une faute de main involontaire de Dumot dans ta surface de réparation. Derras ne Iaissapas passer une aussi belle occasion de donner un point inespéré à son équipe.

Bien meilleurs techniciens et beaucoup plus rapides, les joueurs parisiens durent pourtant se contenter d’un match nul qui reflète imparfaitement leur longue domination.

Réactions :

Just Fontaine (entraîneur du PSG) : « Nous avons très mal joué et les absences de Dogliani et Cardiet se sont faites sentir. Mais quand on a l’avantage inespéré d’un but, on doit savoir garder le ballon et mener le match en leader. J’aurais préféré être battu mais que l’on réalise une meilleure production ».


Le stade :

Vue aérienne du stade Louis-Stévenot

Vue aérienne du stade Louis-Stévenot


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)