Sélectionner une page

Nice – PSG 1-2, 18/03/18, Ligue 1 17-18

Dimanche 18.03.2018, Championnat de France, Ligue 1, 30ème journée (1ère place) à Nice à l’Allianz Riviera :
O.G.C. NICE – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:2 (1:1)
– 33 478 spectateurs. Buts : Saint-Maximin, 17′, Angel Di Maria, 21′ ; Dani Alves, 82′. Arbitre : M. Letexier.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Yuri Berchiche (Layvin Kurzawa, 46′), Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Dani Alves – Julian Draxler (Giovani Lo Celso, 76′), Adrien Rabiot, Marco Verratti – Angel Di Maria, Edinson Cavani (Thomas Meunier, 76′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Nice : Benitez – Souquet, Dante, Sarr, Marchand – Lees-Melou (Sacko, 93′), Seri, Cyprien – Saint-Maximin, Balotelli, Plea. Entraîneur : Favre.
Avertissements : Verratti, 74′, Plea, 90’+3.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 17-18


Billet :


Photos du match :

Dani Alves (Made in Parisiens)

Kylian Mbappé devant, les autres derrière ! (R. Martin)

Angel Di Maria (Made in Parisiens)

Kylian Mbappé à la poursuite de Le Marchand (Made in Parisiens)

La joie d’un Dani Alves buteur (Le Parisien)


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris au finish

Le PSG se déplaçait ce dimanche midi à Nice à l’occasion de la 30ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-1 à Nice de façon logique grâce à Di Maria et Alves en fin de partie. Le match a dû plaire au public asiatique qui était visé vu la qualité générale de la rencontre.

Le match :

C’est parti et Di Maria offre un premier centre, capté (1e), puis une ouverture pour Yuri bien coupée (2e). Nice répond vite et commence à jouer, pressant haut et gênant. La première alerte est pour le Gym mais le centre de Saint-Maximin aux 6m n’est pas coupé (5e). Le 1er corner est aussi niçois et repris mais Areola capte la frappe de Lees-Melou (6e). Le Gym fait même trembler Paris : Le Marchand centre et Balotelli domine Kimpembe dans les airs et trouve le poteau (7e). L’arbitre avait toutefois sifflé auparavant. Paris tente de revenir et Berchiche monte mais il se fait mal à la cheville droite, restant au sol en souffrant (9e). Alors qu’il revient en boîtant, le jeu continue et Sarr fauche Cavani par derrière dans la surface mais l’arbitre ne dit rien (11e) !

Le match est ouvert et Cavani frôle l’ouverture du score en deux temps : Cavani frappe des 18m mais le goal repousse, Cavani est plus prompt que Nice pour reprendre et trouve le poteau de près (13e) ! Alors que Paris a la maîtrise, Nice contre et ouvre le score : Le Marchand dégage, Balotelli remet de la poitrine pour Plea qui envoie Saint-Maximin vers le but. Il grille Berchiche et aligne Areola sans souci (1-0, 17e).

Paris est proche de revenir au score sur un bon centre de Berchiche que Di Maria dévie du talon et Benitez repousse sur sa ligne (20e). Le match est fou et Berchiche relance vite vers un Di Maria qui accélère. Il élimine Dante d’un petit pont puis aligne Benitez (1-1, 21e).

Alors que le ton monte entre Balotelli et Kimpembe, l’arbitre doit calmer tout le monde dans cette rencontre de très bon niveau (25e). L’Italien fait mal mais la défense parisienne parvient encore à le contenir (29e). Paris est encore lesé quand Cavani trouve Mbappé dans la surface alors qu’un hors-jeu est sifflé à tort (30e). Sur le coup suivant, le Français ne l’est pas mais son centre est repoussé en corner (33e). Sur celui-ci, Rabiot est seul mais sa tête décroisée est hors cadre (34e) ! Pendant ce temps, Balotelli fait une nouvelle faute sur Kimpembe mais l’arbitre ne siffle toujours pas… Le match est fou, le ballon va d’un but à l’autre et Balotelli tire de loin mais cela retombe derrière le but de peu (37e). Paris joue aussi vite en contre et Verratti donne un super ballon à Cavani qui glisse au moment de frapper (41e). Balotelli laisse encore traîner son pied sur le mollet de Thiago Silva, sans que cela semble vraiment volontaire, mais le capitaine reste au sol (44e). Le Brésilien revient après un temps d’arrêt et Verratti envoie un superbe ballon dans le dos de la défense mais Dante coupe bien et l’arbitre siffle peu après la fin de cette première mi-temps pleine d’intensité. Le score de 1-1 est assez logique entre deux équipes qui se livrent à fond.

Le jeu reprend avec Kurzawa qui a remplacé Berchiche et le latéral est immédiatement défié par Saint-Maximin dont le centre est repoussé en corner par Kimpembe (47e). Paris répond par un bon ballon pour Cavani mais il est rattrapé dans la surface (48e). Saint-Maximin est bien lancé dans le dos de Kurzawa mais Areola gagne son duel face à l’ailier (50e). Mbappé se montre de son côté sur un centre mais il ne parvient pas à enchaîner après un bon contrôle (52e). Le match va moins vite mais les occasions sont là avec Draxler qui est devancé d’un rien sur un bon centre d’Alves (54e). Paris pense marquer le but du 2-1 sur un contre freiné mais Mbappé est largement hors-jeu (56e). Nice est moins tranchant mais Balotelli parvient à se mettre en position de tir dans la surface, sans cadrer (60e). Paris a le ballon et est dangereux : Alves loupe sa volée au second poteau mais réussit un retourné improbable que Benitez claque du bout des doigts (62e).

La rencontre redevient folle et un contre de Paris est interrompu aux 18m par un mauvais contrôle de Draxler. Sur le contre, Balotelli sollicite Areola mais le portier repousse la lourde frappe adverse (64e). Le PSG pousse et Verratti trouve Alves dans la surface qui frappe en bout de course, au-dessus (67e). Nice s’offre un coup-franc royal aux 20m sur une main absolument insifflable de Kurzawa qui dévie du talon avant que le coude ne touche le ballon (70e). Balotelli tire heureusement fort au-dessus. Le même Balotelli est en revanche bien plus précis de la tête sur corner mais c’est la barre qui repousse (75e) !

Alors qu’Emery envoie Meunier et Lo Celso dans l’arène pour Cavani et Draxler, c’est Di Maria qui sollicite Benitez mais sa frappe du droit est captée en deux temps (77e). Le PSG est encore très dangereux quand Di Maria dévie pour Mbappé seul aux 6m qui la met au-dessus (79e) ! Paris marque finalement le deuxième but sur une action joliment amenée : Verratti donne à Rabiot qui centre au second poteau pour Alves qui conclut d’une tête piquée (1-2, 82e). Paris a fait le plus dur face à des Niçois carbonisés et continue de pousser.

Nice semble avoir abdiqué et Mbappé s’offre un festival dans la surface pour servir Di Maria mais un défenseur repousse de la tête devant la ligne alors que le but était ouvert (88e). Sur le contre, c’est Areola qui capte au sol le centre de Le Marchand (89e). Le PSG joue aussi mal quelques ballons et offre des munitions à Nice mais Areola se couche bien sur un ballon qui traîne (91e). Meunier provoque également un coup-franc stupide mais c’est finalement repoussé et le PSG s’impose donc 2-1 à Nice à l’issue d’un match splendide. Paris s’impose logiquement grâce à un bon finish.

L’impact au classement :

PARIS SG 83 points (+74) (+1 match)
MONACO 66 points (+42)
MARSEILLE 59 points (+24)

Réactions :

Unai Emery :

Un PSG qui ne lâche rien en championnat :
«C’était un match difficile aujourd’hui, un match que je voulais qu’on joue comme ça. Cela nous a demandé durant les 90 minutes de la défense mais aussi des duels individuels et l’équipe a bien répondu face à ces difficultés. Je suis content des trois points car c’est difficile ici. C’était un match pareil l’année passée et nous avions perdu ici 3-1. Cette saison, l’équipe a fait un bon match et j’en suis content.»

Un bon rebond après Madrid :
«Quand tu gagnes, tu oublies petit à petit. Mais c’est vrai qu’il manquait encore quelque chose, tu n’oublies jamais. C’est le football. Pour moi, l’équipe a répondu aujourd’hui comme après le Real Madrid, comme contre Metz, contre Angers et encore aujourd’hui : avec les points, avec le jeu, avec de l’exigence, avec du mental. C’est pour ça que je suis content mais il faut continuer le chemin.»

Un PSG prêt pour la finale contre Monaco :
«Nous voulons jouer chaque match avec cette pensée et c’est une bonne finale contre Monaco, exigeante. Ce sera un match difficile, comme aujourd’hui, pour que l’équipe démontre comment elle est. Je voudrais adresser mes félicitations à tous parce qu’ils ont fait un bon match. Il y a aussi la Coupe de France, les trois titres sont importants. Ce n’est pas seulement gagner les titres, je veux que l’équipe démontre à chaque match une identité, qu’elle impose son style dans le jeu même contre des équipes difficiles comme aujourd’hui et c’est pour ça que je suis content.»

Un peu de vacances pendant la trêve internationale ?
«On va se reposer autant que les joueurs qui vont être ici. Ceux en équipe nationale ont d’autres responsabilités mais qu’ils travaillent en équipe nationale car c’est important. Et à Paris, on va se reposer et travailler.»

Thiago Silva :

Une victoire méritée ?
«Je crois que les deux équipes ont beaucoup donné aujourd’hui. Nice a fait un bon match, c’était un match très ouvert et nous avons réussi à la fin à marquer ce deuxième but qui nous donne cette victoire importante pour le championnat, pour le titre. Il faut continuer avec cette mentalité-là, de toujours gagner. Parfois, ce n’est pas possible et on doit être conscients que des difficultés arrivent et d’être forts mentalement quand c’est le cas. »

Pas de décompression après la défaite contre Madrid :
«Je dis d’être mentalement fort parce qu’après toutes les défaites qui font mal, c’est difficile de revenir, de continuer à être disponible comme aujourd’hui et on a mérité ce résultat aujourd’hui mais félicitations aussi à Nice qui a fait un bon match.»

Des nouvelles de Neymar :
«Il a un contrat avec le PSG, j’espère qu’il va rester avec nous, ce projet est très fort et, parfois, cela peut prendre un peu plus de temps pour gagner et c’est normal. On va rester ensemble avec lui, il fait une très bonne rééducation au Brésil, il travaille déjà beaucoup au niveau de la musculation pour le haut du corps. Et j’espère qu’il pourra rester avec nous parce que nous sommes beaucoup plus forts avec lui. Si j’espère ou j’en suis sûr ? J’en suis sûr.»


Le stade :

Le stade de l’Allianz Riviera


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)