Sélectionner une page

Nîmes – PSG 2-1, 25/10/75, Division 1 75-76

Samedi 25.10.1975, Championnat de France, Division 1, 11e journée (15e place) à Nîmes, au Stade Jean-Bouin :
NÎMES OLYMPIQUE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:1 (1:0)
– 5 091 spectateurs. Buts : Boyron, 1′ ; Boyron, 64′, Louis Floch, 88′.
L’Équipe du PSG : Ilja Pantelić – Dominique Lokoli, Jacques Novi, Humberto Coelho, Denis Bauda – Dominique Berthaud, Francis Piasecki, Jean-Pierre Dogliani – Louis Floch, François M’Pelé, Jean-Pierre Tokoto. Entraîneur : Just Fontaine.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 1975-76


Programme :


Photo du match :

La défense parisienne tentant de contenir Schilicher

Sortie de Ilja Pantelic


Compte-rendu (France Football) :

Nîmes se réveille

Ce match a été marqué surtout par deux événements situés avant même que la première minute ne soit écoulée et le second alors que le chrono égrenait les ultimes secondes. En effet, dès l’engagement, Marguerite se précipitait au devant de Lokoli et récupérait le ballon au profit de Mathieu. Le centre immédiat de celui-ci était repris de plein fouet par Boyron qui ouvrait ainsi la marque.

C’était prometteur d’autant que peu après un corner du même Mathieu était catapulté sur la transversale.

Les Nimois, méconnaissables contre Avignon, étaient transformés et opéraient avec plus de cohésion et surtout un esprit d’entreprise plus développé. Ils se montraient ainsi bien inspirés et quelques-unes de leurs actions inquiétaient Pantelic souvent sollicité pour parer aux défaillances de ses défenseurs qui n’apparaissaient pas toujours très à l’aise.

Toutefois, avant que le repos ne survienne, les Parisiens avaient mis à leur actif plusieurs tentatives dangereuses. C’est ainsi que Landi fut en sérieux péril sur une reprise de Tokoto et une tête de M’Pelé et qu’il dut avoir d’autre part le secours de Schilcher puis de Mith pour sauver sur la ligne deux tirs de Piaseckl et de Floch.

Une percée de Tokoto provoquait un corner dès la reprise mais les Nîmois répliquaient aussitôt et Mathieu jetait te désarroi dans la défense adverse. Il échouait de peu puis marquait un but refusé bizarrement par M. Bacou. L’ailier nîmois avait surpris son opposant sur un dégagement de Pantelic, mais l’arbitre fit recommencer le renvoi sous prétexte que le gardien parisien n’avait pas placé la balle sur la ligne des six mètres.

Avant que Paris St-Germain ne redresse la situation à son avantage, platonique d’ailleurs, les Nîmois avaient mis Pantelie en difficulté. Celui-cl sauvait grâce à sa présence d’esprit et à une sortie aventureuse sur une percée de Boyron puis une du jeune Lozano qui, dans ce contexte, n’eut peut-être pas l’assurance d’un chevronné.

Une belle envolée de Mathieu, ponctuée par un centre en faveur de Boyron et Nîmes était en mesure d’obtenir un second bonus. Trois fois il fut en passe de l’acquérir et aurait même pu bénéficier d’un penalty flagrant, mais c’est au contraire Paris qui réduisit la marque grâce à un centre de Tokoto repris par Floch après plusieurs renvois locaux. Ce but, qui nous apparut valable, fut contesté et entraina une certaine confusion.

Nîmes a remporté un succès justifié dont il avait grandement besoin avant de se déplacer à Marseilie où ses trois précédentes visites sa sont soldées à son avantage.

Paris Saint-Germain n’a pas confirmé ses qualités offensives alors que sa défense a paru bien perméable.


Le stade :

Le stade Jean-Bouin

Le stade Jean-Bouin


 

Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)