Sélectionner une page

PSG – Atletico Madrid 3-2, 30/07/18, match amical 18-19

Lundi 30.07.2018, match amical à Singapour, au National Stadium :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – C. ATLETICO MADRID (Esp.)  3:2 (1:0)
– 22 007 spectateurs. Buts : Christopher Nkunku, 32′ ; Moussa Diaby, 72′, Mollejo, 76′, Antoine Bernede, 86′ contre son camp, Virgiliu Postolachi, 90’+2. Arbitre : M. Aljaafari.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Kévin Rimane (Alec Georgen, 46′, Virgiliu Postolachi, 50′), Lassana Diarra (Loïc Mbe Soh, 46′, Jean-Christophe Bahebeck, 60′), Stanley Nsoki (Moussa Sissako, 46′) – Colin Dagba (Alexandre Fressange, 46′), Giovani Lo Celso (Yacine Adli, 46′), Marco Verratti (Antoine Bernede, 46′), Adrien Rabiot (Azzedine Toufiqui, 46′), Layvin Kurzawa (Arthur Zagre, 46′) – Christopher Nkunku (Timothy Weah, 46′), Angel Di Maria (Moussa Diaby, 46′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de l’Atletico : Adán – Juanfran (Isaac, 64′), Toni Moya, Montero, Olabe – Carro, Rodrigo (Mollejo, 63′), Partey (Joaquim, 46′) – Correa (Solano, 63′), Vietto (Pinchi, 63′) – Gameiro (Garces, 63′). Entraîneur : Simeone.
Avertissement : Moussa Sissako, 51′.


Affiche :


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Le coup d’envoi, dans un National Stadium au toit fermé (A. Molina, atleticodemadrid.com)

lassana Diarra face à l’ancien parisien Gameiro (A. Molina, atleticodemadrid.com)

Adrien Rabiot (Le Parisien)

Tacle d’un Marco Verratti effectuant son grand retour (Le Parisien)

La joie de Virgiliu Postolachi, auteur d’un superbe but à la toute fin des arrêts de jeu (PSG.fr)


Vidéos (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Une belle victoire pour finir

Le PSG défiait l’Atlético Madrid ce lundi à l’occasion de l’International Champions Cup et les Parisiens se sont imposés 3-2 avec deux équipes différentes : Paris a gagné 1-0 la première période avec ses titulaires du moment (Nkunku buteur) quand les jeunes ont arraché la victoire en toute fin de match. Après avoir menés 2-0 grâce à Diaby et s’être faits rejoindre à la toute fin du match, c’est Postolachi qui a offert la victoire d’une superbe frappe des 18m.

Le match :

Le PSG a donné le coup d’envoi et c’est Di Maria qui joue finalement en attaque avec Nkunku, dans ce qui ressemble à un 3-1-4-2, Verratti évoluant quant à lui en retrait derrière Rabiot et Lo Celso. Paris tente de prendre la balle mais Madrid défend très bien, malgré une faute sur Di Maria. L’Argentin le tire en puissance malgré la distance et Adan repousse bien au premier poteau (4e). L’Atlético lance alors sa partie et décide de prendre le match à son compte, privant Paris du ballon. Gameiro est trouvé en profondeur, domine Diarra au duel et sert Correa en retrait qui bute sur Trapp bien sorti (8e). Le PSG répond par une frappe de Lo Celso déviée par Nkunku, à côté (10e). La plus grosse occasion est Madrilène avec Gameiro lancé seul vers le but dans le dos de Rimane : il défie Trapp mais tire au-dessus (12e) !

Paris a souvent du mal en défense et Nsoki se reprend par exemple bien dans la surface après un mauvais placement (16e). Le jeu est globalement peu vivant mais l’Atlético offre un bon coup-franc excentré au PSG, mal tiér par Di Maria (18e). Rabiot parvient bien à se mettre en position de centre et trouve Kurzawa qui tente un improbable geste acrobatique, finalement dévissé (21e). La partie s’anime enfin, et Di Maria provoque un premier corner. Cela arrive jusqu’à Nsoki aux 18m qui frappe mais est contré (24e). Di Maria tente de se montrer et prend sa chance, sans réussite, de loin (25e). Le PSG a la main-mise mais ne parvient pas vraiment à être dangereux pour autant, à l’image d’une frappe bien molle de Lo Celso des 20m sur une action plutôt bien construite (30e). Pour autant, Paris marque : Dagba est trouvé et centre fort au second poteau pour Di Maria qui frappe. Juanfarn dévie de la main mais Nkunku est là pour marquer de près (1-0, 32e).

Paris fête bien ce but mais Verratti fait une grosse erreur dans la relance au point de penalty et Lo Celso vient sauver la maison. Vexé, l’Italien lance alors une grosse action collective qui finit aux 18m adverses, sans frappe de conclusion pour autant (37e). Malgré une vraie domination du PSG, un énorme vente de panique passe avec une succession de mauvaises passes que l’Atlético exploite bien et il faut plusieurs sauvetages dans les 16m puis sur la ligne par RImane pour se dégager. Sur le contre, le PSG est aussi dangereux mais Di Maria est devancé par le dernier défenseur (42e) ! Madrid finit bien et Moya sollicite Trapp sur une frappe de loin au sol, bien captée (45e). Malgré ces frayeurs de fin de mi-temps, Paris mène bien 1-0 à la pause et a offert un beau visage collectif, dominant les débats durant la majeure partie du temps.

Composition deuxième mi-temps : Trapp – Fressange, Sissako, Mbe Soh, Zagre – Adli, Bernède, Diaby, Toufiqui – Weah, Postolachi

Tuchel bouscule tout à la pause et sort pratiquement tout son onze, à l’exception de Trapp ! A peine entré, Georgen se fait d’ailleurs mal avec son genou qui tourne et les médecins doivent intervenir (47e) ! Le joueur sort en boîtant, souffrant énormément et il est directement demandé le changement. Sans surprise, le début de la seconde mi-temps est largement à l’avantage des Madrilènes et Rodrigo met une tête de peu au-dessus sur un corner (50e). Postolachi entre en jeu pour Georgen mais l’Atlético presse et fait mal (52e).

Sur un long ballon, c’est Weah qui va finalement défier Adan et l’attaquant touche le ballon du bout du pied face au gardien qui sort dangereusement. L’arbitre ne siffle pas une faute évidente alors que le ballon passe juste à côté (53e) ! Gameiro se montre aussi sur une attaque rapide mais Trapp est bien sur la trajectoire (55e). La partie est folle et Diaby décale Weah d’une passe superbe mais la frappe sans contrôle est repoussée par le gardien (56e). Après des débuts difficiles, les jeunes sont dans le match et tiennent bon, allant même jusqu’à avoir la possession. Problème, Mbe Soh sort aussi sur blessure après 15 minutes et est remplacé par Bahebeck (60e).

Paris est plus que décimé en défense, alignant Bernède dans l’axe et Fressange à droite, mais Vietto se loupe complètement au second poteau sur un ballon en or (62e). Paris est aussi dangereux sur un gros rush de Diaby mais Adan repousse, de même que la reprise de Zagre (63e) ! Diaby est énorme sur l’action d’après : centre repoussé et volée fabuleuse du gauche qui s’écrase sur la barre (66e) ! Après Diaby, c’est Bahebeck qui tente d’un pointu mais cela passe à côté (67e). Postolachi est aussi trouvé de la tête sur un centre de Zagre mais ce n’est pas cadré (69e). Logiquement, Paris double la mise : Diaby presse et Weah récupère le ballon, il donne à Diaby en profondeur. Sa frappe du gauche est imparable au second poteau (2-0, 72e).

Alors que Paris pense avoir fait le plus dur, Trapp se loupe un peu sur un corner. Mollejo s’y prend à trois reprises pour crucifier l’Allemand, auteur de deux grosses parades, et relancer la partie (2-1, 76e). Après avoir pris un petit coup sur la tête, les jeuens Parisiens repartent de l’avant et Zagre centre en retrait pour une frappe de Toufiqui, repoussée (79e). C’est difficile côté PSG et des petites erreurs font mal, offrant par exemple un corner heureusement dégagé (81e). Les jeunes enchaînent aussi des belles phases de jeu mais Bahebeck est trop gourmand dans la surface (84e). Madrid n’est dangereux que sur les erreurs du PSG et Trapp compense une relance ratée sur une frappe des 18m qu’il arrête bien (86e). C’est un but contre son camp qui offre l’égalisation : Fressange se loupe sur un ballon en défense, un Madrilène centre et Bernède dévie dans ses propres filets (2-2, 86e).

Loin de s’écrouler, les jeunes Parisiens repartent de l’avant et Weah envoie un missile que le goal repousse bien (88e). Des corners sont obtenus mais mal joués, Paris tient le ballon et pousse jusqu’au bout (91e). C’est finalement Postolachi qui délivre les siens : il contrôle à l’entrée de la surface, feinte du droit et tire du gauche dans le petit filet (3-2, 92e) !

Réactions :

Thomas Tuchel :

« Après deux défaites, cette victoire nous fait beaucoup de bien, qui plus est contre cette équipe et de cette manière » n’a pas hésité à expliquer Thomas Tuchel au site officiel du PSG après la victoire 3-2 face à l’Atlético Madrid ce samedi. Menant au score de deux buts puis rattrapés, les jeunes Parisiens ont finalement arraché la victoire, pour la plus grande joie de leur coach : «C’est génial. Vous avez vu la manière dont les gars ont fêté leurs buts. La seconde période a été incroyable, les joueurs ont joué à un top niveau, ils ont joué avec leur coeur et avec passion. Ils ont fait preuve d’un mental incroyable.»

«Ce qu’il faut retenir du match d’aujourd’hui, c’est notre mentalité. Nous avons réussi à remonter au score alors que nous n’avons eu qu’un jour de repos. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs et c’était très difficile de jouer à nouveau aujourd’hui. Pour avoir une chance, il fallait simplement jouer 45 minutes, puis à nouveau 45 minutes. »

« Il faut retenir notre performance en seconde période. Nous avons joué avec le coeur, nous avons montré une mentalité incroyable contre une équipe qui est connue pour avoir la meilleure mentalité au monde. Les jeunes ont superbement joué en seconde période, avec passion et intensité, ils ont tout donné. »

«C’est ce dont nous avons besoin et les joueurs méritaient de gagner. C’est une belle façon de finir ce tournoi, cela nous donne confiance.»


Le stade :

Le National Stadium


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)