PSG – Bastia 2-0, 15/08/98, Division 1 98-99

PSG – Bastia 2-0, 15/08/98, Division 1 98-99Augustine

Samedi 15.08.1998, Championnat de France, Division 1, 2e journée (6e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – S.C. BASTIA  2:0 (1:0)
– 42 068 spectateurs. Buts : Christian Wörns, 26′ ; Marco Simone, 54′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jimmy Algérino, Christian Wörns, Alain Goma, Didier Domi – Yann Lachuer, Éric Rabésandratana, Pierre Ducrocq, Augustine Okocha (Jérôme Leroy, 84′) – Marco Simone, Patrice Loko (Laurent Leroy, 90′). Entraîneur : Alain Giresse.
Avertissement à Yann Lachuer.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1998-99 (version du commerce, collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1998-99 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

La joie de Christian Wörns après son ouverture du score
La joie de Christian Wörns après son ouverture du score
Yann Lachuer
Yann Lachuer
Marco Simone
Marco Simone
Augustine
Premier match d’Augustine « Jay Jay » Okocha au Parc des Princes!
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil

Vidéo :


Compte-rendu :

Principales actions (France Football) :

3′ : dans les 6 m, Casanova écrase trop sa tête sur un coup franc, côté gauche, de Clayton.
26′: corner de Lachuer. Goma remet de la tête à Loko, Iimite hors jeu, dont le tir contré revient sur Wörns qui pousse le ballon dans le but vide (1-0).
54′ : exploit d’Okocha qui dribble quatre joueurs dans un mouchoir et lance Simon plein axe. Ce dernier évite la sortie de Durand et le retour de Moreau pour placer le ballon entre ses jambes (2-0).

L’ambiance à Auteuil avec les Lutèce Falco (V. Brunel, psgmag) :

J’ai assisté au match PSG – Bastia, le premier au Parc cette saison, de la tribune Auteuil. Niveau bleu, j’ai choisi de me placer avec le groupe de supporters « Lutèce Falco ». Voici un petit compte-rendu de l’ambiance qui y règne.

Arrivé à Paris vers 18 heures, la foule commence déjà à affluer, on voit de plus en plus de maillots bleu et rouge sortis, des écharpes et des casquettes. La boutique du club, située à côté du Parc est, comme à son habitude, pleine. Impossible d’y entrer sans bousculade, je me glisse parmi la meute de supporters. Il fait excessivement chaud et j’en ressort assez rapidement, je me dirige alors vers la camionnette rouge et bleue, qui vend elle aussi des maillots du club, au même prix, mais il y a beaucoup moins de monde et l’air est frais !! Voilà, le maillot sur le dos, je peux enfin m’approcher du Parc avec les couleurs du PSG partout, tant il y a du monde autour du Parc, et principalement devant les portes du virage Auteuil. On voit autant de maillots « blanc et rouge » que de maillots « bleu et rouge », il est 18.45 et on ouvre ENFIN les portes… mais uniquement celles normalement réservées aux abonnés de la tribune Auteuil. Nous sommes donc nombreux à regarder les abonnés pénétrer dans le stade. Puis voyant que personne ne vient nous ouvrir, on se dirige vers les portes pour abonnés, et on y passe, comme si c’était normal.

Ayant obtenu un rendez-vous avec JayJay, Parisfan et LFred, je me rend au rendez-vous à la table Tigris Mystic, Fred m’y rejoint rapidement. Rapidement rejoint lui aussi par des LF qu’il connaît. A 19 heures, on décide de monter, les deux autres abonnés n’étant pas là (ils ont été retardés). Arrivé à la table Lutèce Falco, Fred rejoint ses potes et moi je vais me placer quelques rangées au-dessus, là où se regroupent les LF et ceux qui, comme moi, y viennent pour l’ambiance (je n’ai malheureusement pas la chance d’être abonné). Il ne reste plus beaucoup de places à ce niveau et la tribune Auteuil est encore une fois pleine bien avant le début du match. Les chants commencent à descendre des travées du Parc et les joueurs viennent s’échauffer. Contrairement à leur habitude de toujours, les joueurs Parisiens viennent s’échauffer du côté Auteuil, et non plus du côté Boulogne, c’est symbolique de l’ampleur que prend ce virage et de l’importance du soutien aux joueurs. Les chants sont alors partis pour ne plus s’arrêter avant 22.00, après la fin du match. Des nouveaux chants sont « expliqués » pour Marco Simone et Jay-Jay Okocha (retrouvez tous les chants dans la rubrique de ce site qui y est consacrée). Tous les joueurs y passent, d’Alain Goma à Jérôme Leroy, de Bernard Lama à Yann Lachuer. Les joueurs remercient ces chants par des saluts et c’est maintenant au tour du speaker, habituellement placé au centre du terrain. De venir face à notre tribune (sur la ligne de corner) faire l’appel des joueurs, avec au passage quelques commentaires bien placés pour Jay-Jay, Marco et Christian…

Les LF nous distribuent des morceaux de feuilles de couleur, prêt à être jetés. Une bonne poignée dans chaque main, les joueurs entrent de nouveau sur la pelouse et c’est le premier tifo de la saison qui réalisé ! Une belle image vue des tribunes, et que les photographes viennent immortaliser de plus près devant nous. On chante tout le temps, on en oublie parfois même de regarder le terrain, et déjà Christian Wörns marque. Ça faisait plusieurs minutes qu’on dominait et que les occasions se multipliaient, voilà la première de concrétisée.

Mi-temps, et ça repart !! Les Parisiens attaquent maintenant face à nous, et Marco Simone vient planter un but Simonien à Durand, il se dirige ensuite vers nous et s’accroche aux grillages, il est rejoint par le dribbleur-passeur Okocha, puis par toute l’équipe!! L’arbitre ne peut donc pas mettre un carton à toute l’équipe… Il aurait pourtant bien aimé en mettre un à Marco.
« Marco, Simone, Marco Marco Simone… » et les chants repartent. A la gloire des joueurs (Patrice, Loko, Patrice, Loko), de l’équipe (P… A… R… I… S… PARIS… PARIS) ou de la tribune (où tu es, nous sommes là, tu ne seras jamais seul, car nous deux c’est pour la vie / Allez PARIS SG, vous êtes notre fierté, vous allez enflammer, ce stade de légende, et du Virage Auteuil, s’élèvera en chœur, d’une voix phénoménale, cette chanson CAPITALE). Les remplaçants viennent s’échauffer face à nous, et répondent à nos chants (Cisco, Jérôme Leroy, Igor Yanovski, Laurent Leroy).
2-0, le résultat est là, la fête aussi. On entame un « le stade avec nous… le stade avec nous… » puis c’est encore les LF qui lanceront la ola, en seconde période. La première n’est pas suivie pas la tribune G, copieusement sifflée, mais la seconde sera suivie et fera 3 tours dans le Parc, qui chante et fête le PSG. Nous étions 38427 au match, mais la machine, détraquée, affichait 42.068 au Parc, par un subtile affichage : 6… 06… 206… 4206… 42.068
On croyait être 20.000, puis 34.000 puis enfin 42.068 ! Le jeu n’étant pas fini, car on apprenait le lendemain « l’erreur des 4000 ».
Jay-Jay sort, une ovation pour lui, tout comme pour Patrice Loko, quelques minutes plus tard.

« Merci Paris, merci Paris, merci… », le match est fini, les joueurs nous saluent une dernière fois. Il sent bon se balader dans Paris, entre les klaxons et les écharpes…

Réactions :

Jay-Jay Okocha : « C’est un public fabuleux, qui sait apprécier le beau jeu. Ça me change des fanatiques et agressifs supporters turcs. J’aime déjà ce stade. »

Marco Simone : « Maintenant, c’est sûr, le public parisien est meilleur que celui de Milan. »

Didier Romain (journaliste au Parisien) : « Ambiance très sympa pour une belle soirée estivale. Les supporters ont répondu présent, de plus en plus nombreux à porter les couleurs de leur club et à brandir des drapeaux ou des écharpes.
Une fois de plus, le virage Auteuil remporte la palme de la participation. Un soutien inconditionnel du début à la fin, des chants, des slogans et des olas jaillissent en permanence de cette tribune qui donne sa vie au Parc. »


Le stade :

Le Parc des Princes

 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

2 réflexions sur “PSG – Bastia 2-0, 15/08/98, Division 1 98-99

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.