Sélectionner une page

PSG – Bayern Munich 3-0, 27/09/17, Ligue des Champions 17-18

Mercredi 27.09.2017, Ligue des Champions, 2ème journée (1ère place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. BAYERN MUNICH (All.) 3:0 (2:0)
– 46 252 spectateurs. Buts : Dani Alves, 2′, Edinson Cavani, 31′ ; Neymar, 63′. Arbitre : M. Mateu Lahoz.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Dani Alves – Adrien Rabiot, Thiago Motta (Giovani Lo Celso, 86′), Marco Verratti (Julian Draxler, 89′) – Neymar, Edinson Cavani, Kylian Mbappé (Angel DI Maria, 79′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe du Bayern : Ulreich – Kimmich, Süle, Javi Martinez, Alaba – Vidal, Tolisso (Rudy, 46′), Thiago Alcatantara – Müller (Robben, 69′), Lewandowski, James (Coman 46′). Entraîneur : Ancelotti.
Avertissements : Kimmich, 23′, Vidal, 45′, Thiago Alcatantara, 61′, Marco Verratti, 73′, Rudy, 78′.


Maillot utilisé (en version coupe d’Europe) :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi… (Ch. Gavelle)

… et les Bavarois (fcbayern.com)

L’ouverture du score de Dani Alves (fcbayern.com)

Kylian Mbappé (Made in Parisiens)

Excellent match d’Alphonse Aréola (Made in Parisiens)

Carlo Ancelotti de retour au Parc… pour ce qui sera son dernier match à la tête du Bayern ! (fcbayern.com)

Le -superbe- deuxième but, signé Edinson Cavani (fcbayern.com)

La Tribune Auteuil à la hauteur de la prestation des joueurs


Vidéo (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris plie un géant

La une de L’Equipe

Le PSG recevait le FC Bayern Munich ce mercredi à l’occasion de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions et les Parisiens ont signé un succès majeur en s’imposant 3-0. Paris n’a pas joué comme d’habitude mais a fait preuve d’une grosse efficacité dans les deux surfaces, à l’image de cette première période conclue sur le score de 2-0 en ayant réellement souffert. Neymar, Cavani et Mbappé ont brillé mais Thiago Silva, Marquinhos et Areola aussi.

Le match :

Le Bayern vient de donner le coup d’envoi, c’est parti ! Après une première possession munichoise, la première occasion est la bonne pour le PSG : Neymar s’enfonce dans la surface adverse et sert Alves à l’opposé. Le Brésilien contrôle et ajuste Ulreich (1-0, 2e) ! Après ce début de rêve, le PSG ne s’arrête pas et continue de jouer haut sur le terrain. Le Bayern réagit enfin et arrive dans la surface mais Rabiot est là pour dégager (8e). L’incursion suivante provoque toutefois un premier corner bavarois que Silva dégage de la tête (9e). Les Bavarois sont désormais entrés dans la partie et Rabiot dévie en corner au second poteau un excellent centre. Sur celui-ci, Müller est heureusement contré au second poteau et Javi Martinez ne peut reprendre (11e) !

Après son excellent début, le Bayern est clairement dangereux, notamment quand Müller coupe au premier poteau sur un centre et rate le cadre de peu (12e). Le pressing allemand gêne clairement Paris qui tente de se rassurer en jouant moins vite. Le Bayern reste menaçant et Silva dégage par exemple en touche devant Areola car Lewandowski rôdait sur un long ballon (18e). Sur un corner repoussé, Areola est même obligé de s’employer sérieusement sur une grosse frappe de Javi Martinez (19e). Lewandowski sollicite encore le portier parisien d’une belle tête sur un centre d’Alaba mais le goal capte (21e). Sur le contre, Rabiot perce et est fauché mais le ballon arrive jusqu’à Neymar aux 20m qui rate malheureusement sa dernière touche (22e).

Le Bayern reste le plus dangereux et Areola doit intervenir de la tête à 35m de ses buts devant Lewandowski. Dans la foulée, le gardien est bien heureux de voir un centre puissant traverser sa surface sans être touché (26e). Paris joue clairement le contre et Mbappé accélère avant de décaler Cavani côté droit, l’Uruguayen contrôle, tente de fixer Javi Martinez et frappe mais c’est légèrement trop croisé (27e). Le PSG est largement dominé et James sollicite encore Areola d’une frappe (30e). Mais c’est pourtant le PSG qui double la mise : Alves trouve Mbappé dans la surface qui contrôle, temporise et sert Cavani à l’entrée de la surface. L’Uruguayen ne se pose pas de question et frappe en force sous la barre (2-0, 31e) !

Loin d’être KO, le Bayern répond sur un corner botté au second poteau qu’un Allemand reprend bien et dont la tête frôle le premier poteau d’Areola (34e). Le 3-0 est toutefois plus proche : Mbappé accélère et dépose Süle côté droit, il centre pour Neymar qui décale pour Cavani d’une talonnade. Seul, il frappe du gauche mais Ulreich repousse du pied. Dans la foulée, Mbappé enflamme encore son aile et centre pour Mbappé mais le Bayern sauve d’un rien devant Neymar (37e) ! Le Bayern s’avance facilement et multiplie les centres mais Thiago Silva, Marquinhos et Areola repoussent la plupart des tentatives, quitte à offrir des corners en masse (44e). Côté Paris, on pique toujours en contre et Vidal balaye littéralement Neymar, écopant donc d’un avertissement (45e). A la pause, le PSG mène 2-0 grâce à un énorme réalisme mais le FC Bayern s’est montré très dangereux à de nombreuses reprises, Areola, Marquinhos et surtout Thiago Silva étant les Parisiens les plus sollicités et solides.

A la mi-temps, Ancelotti sort James et Tolisso pour Coman et Rudy mais il garde son 4-3-3. Le début de seconde période est toutefois à l’avantage des Bavarois et Alves concède vite un premier corner que Rudy tire bien mal (47e). Le corner suivant, bien tiré, est en revanche sauvé sur la ligne par Thiago Silva mais le contre part et un gros une-deux Neymar/Mbappé offre une balle de but au Brésilien. Il rate malheureusement le cadre en bonne position (50e). C’est toutefois plutôt le Bayern qui est dangereux mais Silva veille et coupe toutes les trajectoires (50e, 52e). Le PSG est dangereux sur une relance interceptée par Neymar, le Brésilien se place aux 20m et tente sa chance mais sa frappe enveloppée n’attrape pas le cadre (54e).

Le Bayern multiplie les centres et les corners mais cela ne donne rien donc Rudy tente sa chance de loin et Areola doit s’employer au sol pour repousser (57e). De son côté, Paris fait toujours mal en contre et Mbappé, servi côté droit, est à deux doigts de trouver Cavani au second poteau, Javi Martinez sauvant d’un souffle devant le Matador (59e). Neymar solicite aussi le gardien allemand sur un coup-franc et Ulreich capte tranquillement (60e). Le Brésilien s’offre finalement son 3e but juste après : Alves lance un contre et trouve Mbappé dans la surface qui s’amuse d’Alaba avant de centrer. Javi Martinez repousse mais Neymar surgit aux 6m pour conclure de près (3-0, 63e).

Le Bayern ne passe pas loin de la réduction du score quand Alves s’amuse un peu trop dans la surface et est à deux doigts de se faire contrer avant de sortir d’un rien (65e). Les Bavarois pensent encore réduire le score quand Lewandowski remet bien de la tête pour Vidal qui marque de près mais le Chilien était hors-jeu (67e). Paris frôle aussi le but sur une belle action collective avec Mbappe et Neymar. Le Brésilien décale Alves dans la surface qui ne tranche pas entre frappe et centre malgré sa très bonne position (71e). Côté FCB, on continue d’abreuver en centres, toujours sans succès puisque le trio Silva/Marquinhos/Areola veille. Le rythme baisse peu à peu et le jeu se schématise : centre du Bayern et contre de Paris. Sur l’un d’entre eux, Neymar provoque un nouvel avertissement et il laisse même Cavani tirer, sa frappe passant de peu au-dessus (80e). Quelques secondes auparavant, Mbappé avait eu droit à sa première ovation au Parc des Princes quand il avait laissé sa place à Di Maria. Pour autant, le jeune prodige, insaissable ce soir, n’apprécie guère de sortir.

Sur le terrain, le match monte en température et Rudy frole le rouge tandis que Neymar tente lui-même de se faire justice sur Süle (83e). La rencontre est finie depuis un moment vu à quel point les Bavarois ont renoncé mais les duels restent âpres, à l’image d’un nouvel affrontement physique entre Thiago Silva et Lewandowski sur lequel le Brésilien reste au sol avant de finalement se relever (85e). Coman ne lâche pas et il fait parler sa vitesse avant de frapper mais Areola dévie pile ce qu’il faut hors de son but. Sur le corner qui suit, il s’envole dans la mêlée pour capter (88e). La fin de match est anecdotique et les Parisiens savourent leur large succès jusqu’au bout, faisant tourner le ballon à la recherche de la faille dans la défense adverse. Le match se conclut sur un très bon coup-franc de Lewandowski qu’Areola va chercher au ras de son poteau, symbole d’une équipe à qui rien ne pouvait arriver.

Le PSG s’impose finalement 3-0 dans une partie que le PSG n’a pas forcément dominé dans le jeu mais au cours de laquelle les joueurs parisiens ont fait preuve de bien plus de tranchant dans les deux surfaces, la défense parisienne s’étant montrée impeccable tandis que l’attaque a été létale.

L’impact au classement :
Après le match, le classement est le suivant :

PSG, 6 points (+8)
FC Bayern, 3 points (+0)
Celtic FC, 3 points (-2)
Anderlecht, 0 point (-6)

Réactions :

Thiago Silva :

Une énorme performance ou une simple victoire en poules ?
«C’est juste une victoire contre une grande équipe, c’est le Bayern, une grande équipe et un grand coach. On le sait, il a travaillé avec nous ici durant un certain temps. Mais je crois que le PSG a démontré aujourd’hui son visage, avec beaucoup d’humilité, et je crois qu’on a mérité de gagner ce match-là mais ce n’est pas fini. On doit jouer match après match et on verra ce qu’il va se passer.»

Un PSG qui a plus subi que d’habitude, quelque chose de prévu ?
«C’était prévu comme tous les matches de championnat, en essayant de maîtriser le match et, aujourd’hui, nous sommes contents comme ça. Avant le match, j’avais dit que c’était important de très bien jouer aujourd’hui parce que, quand on joue bien, nous sommes plus proches de gagner le match et je crois que tout le monde a fait un gros match aujourd’hui.»

Le PSG le plus fort depuis son arrivée ?
«Oui, je crois que, chaque année, on progresse un petit peu. Aujourd’hui, avec les arrivées de Mbappé et Neymar, c’est vrai qu’on est montés un petit peu (en niveau) et les autres équipes vont nous respecter un peu plus. Nous, on doit continuer à travailler.»

Kylian Mbappé :

Ovationné par le public, un rêve d’enfant ou le début de l’histoire ?
«Non, c’est juste le début, on avait à coeur de faire un grand match contre une grande équipe, c’est chose faite. On était attendus et c’est normal qu’on soit attendus après le mercato qu’il s’est passé. On a fait un match plein et, maintenant, on va vite passer à autre chose parce qu’il y a un match qui arrive samedi et on est là pour gagner tous les matches. A nous de les prendre les uns après les autres.»

Pas très content de sortir ?
«Mais qui est content de sortir ? (sourires) C’est ça, il faut vous retourner la question. Après, cela fait partie du métier de coach, il doit savoir gérer les temps de jeu de tout le monde. Angel (Di Maria) est un grand joueur et il fallait aussi le faire jouer. Je n’ai jamais aimé sortir donc je ne vais pas dire que cela va commencer. Ce n’est pas grave, le plus important, c’est l’équipe et mon cas personnel passe après.»

Paris qui joue en contre, quelque chose de prévu ?
«Non, on avait travaillé un système de jeu et on avait prévu d’avoir plus le ballon mais quand vous jouez contre des équipes comme ça, il faut avoir la capacité de vite s’adapter et c’est ce qu’on a fait. Avec les joueurs qu’on a, on a la capacité de jouer en possession ou comme on l’a vu ce soir en contre en étant efficaces. On a réussi à bien le faire et on va essayer de continuer comme ça, sur cette dynamique, pour enchaîner les victoires.»

Son échange avec Ribéry à la fin du match :
«Francky, c’est un grand joueur, c’est quelqu’un qui a fait une grande carrière, il a tout gagné, il a été sur le podium du Ballon d’Or. Même avec la France, il a été finaliste de la Coupe du Monde donc c’est vraiment un grand joueur et un exemple pour nous les jeunes. Il m’a demandé de continuer comme ça, de continuer à travailler et d’avoir la tête sur les épaules comme je le fais.»

Alphonse Aréola :

Le match et sa prestation :
«C’était un très bon match, de haut niveau. On s’attendait à ça, face à une belle équipe du Bayern. On a répondu présent défensivement et offensivement. Un match parfait pour nous. […] J’ai eu du boulot ce soir. C’est comme ça à tous les matchs : sur les actions où ça arrive devant le but , il faut que je sois présent et cela s’est bien passé.»

Un PSG dans un style différent :
C’est vrai que le Bayern nous a forcé à jouer un peu plus bas. Il y a le talent et qualité dans notre effectif qui a fait la différence. On a répondu présent, c’est le plus important.»

Un message envoyé ?
«C’est un gros message qu’on envoie à toute l’Europe mais on va prendre match après match car on sait que ça va être un chemin très long. On continue à travailler et à aller chercher victoire après victoire. »

Cavani qui marque de nouveau :
C’est toujours bon pour un attaquant de mettre des buts. On est contents pour lui et c’est important pour l’équipe que tout le monde soit performant. Match parfait donc.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)