PSG – Brest 1-0, 11/09/11, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

Dimanche 11.09.2011, Championnat de France, Ligue 1, 5e journée (4e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – STADE BRESTOIS 29  1:0 (0:0)
– 40 134 spectateurs. But : Javier Pastore, 68′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Marcos Ceará, Diego Lugano, Zoumana Camara, Siaka Tiéné – Mathieu Bodmer (Jean-Christophe Bahebeck, 90′), Blaise Matuidi – Jérémy Ménez (Sylvain Armand, 86′), Javier Pastore, Nenê Carvalho – Kévin Gameiro (Mevlüt Erding, 80′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Diego Lugano, Blaise Matuidi et Jérémy Ménez.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2001-12 (collection MaillotsPSG)

Maillot domicile 2001-12 (collection MaillotsPSG)


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

Le capitaine, Marco Ceara (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

Nenê balle au pied (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

Tir de Javier Pastore (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

La joie de l’argentin après son 1er but en Ligue 1 (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2204/27264/match/PSG-Brest/PSG-Brest-1-0)

Kevin Gameiro (Ch. Gavelle)


Vidéo (cliquez sur la photo) :


Compte-rendu (lequipe.fr)

Déjà l’effet Pastore

Victorieux de Brest (1-0) dimanche grâce à un but Javier Pastore, le PSG enchaîne sa troisième victoire en L1. Une première depuis août 2009.

Il y a de la magie dans ses pieds, mais cela, on le savait déjà. Il y a de la magie dans ce qu’il provoque, cette clameur incessante, dans l’enceinte du Parc des Princes, mais cela, on s’y attendait. Il y a maintenant son impact direct sur les statistiques du PSG, et cela ne fait peut-être que commencer. Auteur de l’unique but de la rencontre pour sa première titularisation en Ligue 1 dans le stade de la porte d’Auteuil (1-0), le prodige argentin a permis au PSG d’enchaîner sa troisième victoire d’affilée en Championnat, chose qui ne lui était plus arrivée depuis le mois d’août 2009. Un premier but qui vaut cher : Paris est 4e au soir de la 5e journée, à deux points du leader Montpellier. L’effet Pastore, messieurs-dames.

La belle soirée de la nouvelle coqueluche du Parc, scellée sur cette frappe du droit dans la surface sur un bon service de l’intermittent Ménez (68e), ne masque toutefois pas que Paris n’est pas encore arrivé. Paris a peut-être trouvé son guide, mais le groupe se cherche encore, collectivement parlant. Car 70 minutes durant, ce sont bien les Bretons qui ont mené les débats. En évoquant ce déplacement avec son franc-parler si caractéristique, Alex Dupont avait glissé, malicieux : « On va passer pour la première fois à la télé, on ne veut pas passer pour des couillons ». Sous l’oeil exposé des caméras, donc, et face aux stars du Championnat de France, Brest s’est montré à la hauteur de ce grand bal médiatique. La meilleure occasion de la première période est à mettre à leur compte (un caviar de Roux pour Ben Basat qui dévisse sa frappe alors que Sirigu était battu, 37e, ndlr). Face à des Finistériens bien en place et conquérants, le PSG a bafouillé sa partition, repartant comme d’habitude au vestiaire sans mener au score.

Une vilaine habitude, que la technique et la classe de Pastore ne combleront pas. Comme elles ne feront pas oublier l’isolement de Gameiro en pointe, multipliant les appels en vain. Comme elles ne feront pas oublier non plus le manque de précision dans le dernier geste, à corriger au plus vite. Mais derrière, tant bien que vaille malgré un Lugano très en rodage, la baraque a tenu et pour la première fois depuis 11 matches, Paris est reparti au vestiaire sans avoir encaissé de but. Et sous la clameur de 40 000 personnes, celle d’un Parc des princes retrouvé, avec les spectateurs d’Auteuil et Boulogne, rivaux en début de match, qui se sont unis d’une même voix en fin de rencontre. Magie, magie, décidément.


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)