Sélectionner une page

PSG – Chatou 1-0, 13/05/73, Coupe de Paris 72-73

Dimanche 13.05.1973, Coupe de Paris, 1/4 de finale, à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – A.S. CHATOU (DH)  1:0 (?:0)
– Affluence inconnue. But : Michel Marella, 89′.
L’Équipe du PSG : ? – ?, ?, ?, ? – ?, ?, ?, ? – ?, ?. Entraîneur : Robert Vicot.

Merci à quiconque ayant plus d’information de bien vouloir les partager en commentaire…


Maillot utilisé :

Réédition du maillot domicile 1972-73 (collection MaillotsPSG)


Photos du match :

Robin Leclerc fait admirer sa détente devant les Catoviens Menou et Beaudou


Compte-rendu :

[La Coupe de Paris est une compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs amateurs de la Ligue de Paris (jusqu’à la Division 3). Le PSG en est le tenant du titre, par le biais de sa réserve, victorieuse de Malakoff en finale (d’ailleurs juste après la scission d’avec le Paris FC, ce qui fait que d’aucuns considèrent cette Coupe de Paris 1971-72 comme le premier trophée officiel du Paris-SG). Pour les 1/4 de finale, le Paris-SG se voit opposé à l’AS Chatou, pensionnaire de Division d’Honneur (4ème échelon national), classé en milieu de tableau de son groupe. La partie sera assez serrée, comme en témoigne le score étriqué. Michel Marella sera le seul buteur du match, permettant au PSG de poursuivre sa route vers les demi-finales.]

Presse (merci à Stéphane Grandvalet) :

Chatou résista 89 minutes

Chatou voit maintenant arriver les dernières minutes de ses matches avec une certaine hantise. Après s’être incliné au cours de la dernière minute, contre Viry, il y a une semaine, c’est encore dans les soixante dernières secondes qu’il a dû baisser pavillon contre Paris-Saint-Germain.

Jusqu’à la 89′ minute, Chatou avait résisté à tous les assauts d’André et de ses coéquipiers, grâce à une défense solide qui recevait le renfort des hommes de milieu de terrain, grâce aussi à un Lethiers éblouissant qui, à lui seul, faillit décourager les Sangermanois.

Paris-Saint-Germain connut les pires difficultés pour résoudre le problème posé par les joueurs de Menou. Il essaya tout pour venir à bout de la forteresse catovienne : débordements, combinaisons au centre de l’attaque, percées de Leclerc, montées de Béréau et de Binden. Mais rien n’y fit : à une minute de la fin, Paris-Saint-Germain avait accumulé 23 corners contre 2 à Chatou, mais le score n’avait toujours pas changé.

Et comme toujours en pareil cas, la menace d’un contre planait sur la défense sangermanoise souvent dégarnie. Surtout que Chatou possédait en Rousseau un attaquant -malheureusement trop isolé, par la force des choses- habile à exploiter toutes les occasions.

Mais enfin, et ce n’était que justice, Paris-Saint-Germain trouva la faille alors qu’on s’apprêtait à vivre une prolongation de laquelle on pouvait attendre, après 90 minutes jouées sous les premières fortes chaleurs.

Et ce fut Marella qui, de vingt mètres battit imparablement Lethiers et qualifia Paris-Saint-Germain qui pourra ainsi défendre sa Coupe. Mais Chatou a rempli son contrat en opposant une opiniâtre résistance au dauphin de Quevilly.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)