Sélectionner une page

PSG – Concarneau 7-0, 03/09/72, Division 3 72-73

Les parisiens avant le coup d'envoi: Béreau, Béhier, Turpin, Choquier, Schmitt, Dossevi, Brost, André, Marella, Laposte et Renaut (archives MK)

Dimanche 03.09.1972, Championnat de France, Division 3, Groupe Ouest, 2e journée (1re place) à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – U.S. CONCARNEAU  7:0 (3:0)
– 542 spectateurs. Buts : Othniel Dossevi, 2′, Christian André, 5′, Jacky Laposte, 30′ ; Christian André, 48′, Christian André, 52′, Jacky Laposte, 75′, Éric Renaut, 80′. Arbitre : M. Randour.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Patrice Turpin, Bernard Béreau, Pascal Schmitt, Michel Béhier – Éric Renaut, Michel Marella – Jean-Louis Brost, Christian André, Jacky Laposte, Othniel Dossevi. Entraîneur : Robert Vicot.
L’équipe de Concarneau (11 joueurs parmi les 12 suivants) : Laouenan – Piriou, Guillou, Cosquerix, Fraval – Gallo, Tailec – Rico, Deru, Le Borgne, Lannuzel, Flochlay. Entraîneur : Le Borgne.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1972-73


Photos du match :

Les parisiens avant le coup d'envoi: Béreau, Béhier, Turpin, Choquier, Schmitt, Dossevi, Brost, André, Marella, Laposte et Renaut (archives MK)

Les parisiens avant le coup d’envoi: Béreau, Béhier, Turpin, Choquier, Schmitt, Dossevi, Brost, André, Marella, Laposte et Renaut (archives MK)

Action du match…

Christian André, auteur d'un triplé (archives MK)

Christian André, auteur d’un triplé (archives MK)


Compte-rendu :

[Festival offensif à Saint-Germain avec pas moins de 7 buts dans les filets (bleus?) de Concarneau! A cette occasion, Christian André y ira de son triplé. Grâce à cette probante et spectaculaire victoire, les Parisiens s’emparent de la première place au détriment de Quevilly, grâce à leur meilleure différence de but.]

Compte-rendu (Le Courrier Républicain) :

Saint-Germain surclasse Concarneau (7 à 0)

Ce dimanche au stade des Loges en championnat de Division III, Saint-Germain n’a pas fait de cadeau aux Bretons de Concarneau qui ont dû concéder la bagatelle de septs buts sans pouvoir en marquer un seul.

Ce score impressionnant permet donc au Paris-Saint-Germain de s’installer en tête du groupe « Ouest », après deux rencontres, à égalité de points avec Quevilly et Evreux mais avec un goal-average supérieur.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)