Sélectionner une page

PSG – Dijon, 29/02/20, Ligue 1 19-20

Samedi 29.02.2020, Ligue 1, 27ème journée (1ère place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – DIJON F.C.O 4:0 (1:0)
47 542 spectateurs environs. Buts : Pablo Sarabia, 3′ ; Kylian Mbappé, 74′ ; Mauro Icardi, 77′ ; Kylian Mbappé, 91′. Arbitre : M. Abed.
L’équipe du PSG : Keylor Navas – Juan Bernat, Presnel Kimpembe, Tanguy Kouassi (Leandro Paredes, 72′), Thilo Kehrer – Idrissa Gueye, Marquinhos, Pablo Sarabia, Angel Di Maria (Julian Draxler, 17′) – Kylian Mbappé, Edinson Cavani (Mauro Icardi, 72′).  Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Dijon :  Runarsson – Alphonse, Coulibaly, Ecuele-Manga, Mendyl – Aguerd, Ndong, Lautoa – Mavididi (Sammaritano, 63′), Tavares, Baldé (Cadiz, 75′)  Entraîneur : Stéphane Jobard
Avertissements : Bernat (16′)


Maillot utilisé :

Premier maillot 2019-20


Photos du match :

Les tribunes pendant la rencontre (Iconsport)

Julian Draxler à la lutte (Iconsport)

Idrissa Gueye au controle de l’entrejeu (Iconsport)

Enfin une large victoire ! (Iconsport)

Entré puis directement buteur, soirée gagnante pour Icardi (Iconsport)


Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Enfin une victoire tranquille pour Paris

Le PSG recevait le Dijon FCO à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont tranquillement et logiquement imposés 4-0 grâce notamment à un doublé de Mbappé. C’est un but rapide de Sarabia qui avait lancé le PSG, Icardi marquant également en fin de match après son entrée alors que Cavani avait auparavant gâché de grosses occasions.

C’est parti, avec Kouassi en défense et Marquinhos au milieu. C’est Dijon qui allume la première mèche avec une frappe à ras de terre que Navas capte bien (1e). La première incursion est la bonne pour le PSG !! Mbappé déborde côté gauche et centre. Cavani est proche de reprendre mais c’est dégagé. Marquinhos reprend de volée du gauche, c’est dévié au fond des filets par Sarabia de près (1-0, 3e) ! Le début est idéal pour les Parisiens et tout va bien pour l’instant.

Paris est bien dans le match et Cavani lance Sarabia qui centre au second poteau pour Kehrer qui domine son adversaire direct mais Runarsson repousse sur sa ligne ! Dans la foulée, Di Maria accélère encore et sert Mbappé qui reprend de la tête au premier poteau mais ne cadre pas en excellente position (10e) ! Arrive une première mauvaise nouvelle avec Di Maria qui se tient la cuisse mais refuse de sortir. Mbappé passe aussi côté droit et Mbappé trouve Sarabia au second poteau mais ce dernier ne cadre pas sa tête (13e). Le feuilleton Di Maria se poursuite mais l’Argentin ne sort toujours pas malgré de nombreux étirements sur le terrain (15e). Dijon est dangereux sur un long ballon mal jugé par Kouassi mais Mavididi voit sa frappe en bonne position être contrée (17e). Dans la foulée, Di Maria cède enfin sa place à Draxler (17e). L’Allemand se met en évidence sur une bonne passe de Mbappé mais Runarsson repousse (24e).

Paris pousse et Bernat arrive même à défier le gardien mais ce dernier gagne son duel (25e). Mbappé enflamme aussi le stade d’un double petit pont avec une virgule au milieu (25e) ! Le PSG déroule en une touche de balle et Cavani sert bien Draxler mais la frappe de l’Allemand est trop sur le gardien (28e). Peu à peu, Dijon monte un peu plus et Alphonse se retrouve à frapper de loin, de façon trop croisée (35e). Le PSG répond par un centre parfait de Mbappé au second poteau que Cavani envoie à côté de façon incompréhensible (36e) ! Gueye donne un superbe ballon à Mbappé mais Runarsson repousse du pied la frappe du Français avant que Gueye ne loupe sa reprise (39e) !

Le PSG enchaîne les belles actions mais la réussite n’est pas au rendez-vous : Mbappé décale Draxler qui lui remet. Il contrôle puis frappe mais cela passe du mauvais côté du poteau (43e) ! Cavani réussit aussi une belle déviation vers Mbappé et Runarsson se retrouve à sortir, le Français lui marchant sur le bras (45e). Malgré un dernier corner, Paris ne marque pas plus dans cette première période à sens unique. Le PSG aurait dû marquer bien plus de buts mais seul Sarabia a réussi à scorer.

Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart avec une nouvelle accélération de Mbappé. C’est le même qui provoque un corner et le joue vite avec Sarabia. Marquinhos reprend de la tête mais c’est hors-cadre (49e). Sarabia gâche aussi une belle occasion en tardant trop alors que des solutions apparaissaient (53e). Les deux équipes se neutralisent et Sarabia ne parvient pas à trouver Cavani sur un centre (58e). Le Matador loupe une énorme occasion à l’issue d’un une-deux incroyable entre Mbappé et Marquinhos. L’Uruguayen tente lui aussi de jouer acrobatiquement mais il se loupe (60e). Dans la foulée, Sarabia offre une balle de but à Cavani qui tente de donner à Mbappé mais sa passe est trop longue (61e).

A 20 minutes de la fin, le rythme est redescendu et Paris joue sur un faux rythme, semblant s’en contenter. Cela n’empêche pas Cavani de réussir un petit pont avant de décaler Gueye, cela finit sur Saraba qui frappe mais c’est le poteau qui repousse (71e). Alors que Paredes et Icardi ont remplacé Kouassi et Cavani, Paris double la mise : Paredes trouve Draxler entre les lignes et l’Allemand donne à Mbappé en profondeur. Il marque malgré la bonne sortie de Runarsson (2-0, 74e) !

Paris a à peine le temps de fêter le but qu’ils en marquent un nouveau : Paredes trouve Mbappé devant lui qui accélère et décale Icardi. L’Argentin contrôle et marque d’une frappe croisée imparable (3-0, 77e) ! Malgré ce 3e but, Dijon n’abandonne pas et Cadiz sollicite Navas d’une frappe puissante et bien repoussée (81e). La fin de rencontre est paradoxalement assez ouverte entre les deux équipes, Dijon tentant de marquer au Parc. Mbappé loupe également une balle de 4-0, Sarabia le trouvant en excellente position avant que le Français ne glisse (89e). Mbappé se rattrape finalement dans la foulée sur un corner provoqué par Icardi. Draxler est trouvé à la réception, c’est contré mais Mbappé est le plus prompt pour marquer de près (4-0, 91e) ! Le PSG s’impose logiquement 4-0 dans un match que les Parisiens ont largement dominé, et de bout en bout.

 

Les réactions :

Idrissa Gueye (milieu de terrain du PSG, Canal +) : « C’est mérité. On avait déjà eu beaucoup d’occasions en première mi-temps. On a ensuite su saisir notre chance pour marquer beaucoup de buts et gagner ce match. On reste concentrés, on essaie de bien travailler à l’entraînement pour bien travailler ce match retour. Mais avant ce match-là il y a encore quelques matchs à jouer, il faudra, bien travailler pour bien préparer ce match. On dit, on dit… Il faudra montrer sur le terrain (qu’ils sont soudés, ndlr). Lyon sera un grand rendez-vous contre une grosse équipe qu’on a déjà jouée deux fois. Mais cette fois-ci ce sera un match à élimination directe donc il faudra tout faire pour gagner ».

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG, Canal +) : « J’ai regardé Dortmund les 60 premières minutes… Mais il n’y a pas de relation entre notre match et le leur. C’est une soirée presque parfaite, il y a toujours des choses à améliorer mais on n’a pas donné d’occasions à Dijon, on a défendu ensemble, de façon attentive avec beaucoup d’efforts. C’est bien. Pour Angel, je ne pense pas du tout que ce soit grave. Mais il avait une sensation inconfortable, c’était mieux de ne pas prendre de risque. On fera des examens demain mais je pense que c’est possible qu’il joue mercredi. Les occasions manquées de Cavani, c’est de la malchance, pas une question de technique. On a donné quelques minutes à Mauro et il a marqué avec son premier ballon. C’est bien pour Mauro, c’est bien pour l’équipe. Marquinhos ? Je ne peux pas dire s’il jouera au milieu ou derrièreToutes les options sont possibles. Si on veut qu’il joue au milieu c’est mieux qu’il joue milieu maintenant, l’inverse est plus difficile. On doit réfléchir maintenant pour Lyon car Kimpembe et Thiago Silva manqueront. On a la possibilité de jouer avec lui en défense, et après on prendra une décision ».

Marquinhos (défenseur du PSG) : « C’était un bon match. On a réussi à marquer rapidement, ce qui nous a tranquillisés. On n’a pas pris de but, on a aussi pressé plus haut. (sur Tanguy Kouassi) Il est très jeune, mais il nous donne beaucoup de confiance quand il joue. Il a du talent. Il doit continuer à travailler. Ça fait plaisir d’avoir un joueur comme lui issu du centre de formation. On doit lui donner de la confiance pour qu’il grandisse encore. Le coach teste un peu encore, pour voir comment on va jouer contre Dortmund. C’est le moment de faire des tests. Il y a déjà ce match à Lyon qui va donner des réponses. On va gagner en puissance, parce que le match important, c’est le 11 mars (contre Dortmund). »

 


Le stade :


Remi