Sélectionner une page

PSG – Dijon 8-0, 17/01/18, Ligue 1 17-18

Mercredi 17.01.2018, Championnat de France, Ligue 1, 21ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – DIJON F.C.O. 8:0 (4:0)
– 47 483 spectateurs. Buts : Angel Di Maria, 4′, Angel Di Maria, 15′, Edinson Cavani, 21′, Neymar, 42′ ; Neymar, 57′, Neymar, 73′, Kylian Mbappé, 77′, Neymar, 83′ sur penalty. Arbitre : M. Thual.
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Yuri Berchiche, Persnel Kimpembe, Thiago Silva, Thomas Meunier – Julian Draxler, Giovani Lo Celso (Adrien Rabiot, 78′), Marco Verratti (Christopher Nkunku, 61′) – Neymar, Edinson Cavani, Angel Di Maria (Kylian Mbappé, 68′). Entraîneur : Unai Emery.
L’Équipe de Dijon : Reynet – Rosier, Yambéré, Varrault (Haddadi, 46′), Chafik – Abeid (Massouema, 62′) – Kwon, Marié, Xeka (Balmont, 72′), Saïd – Jeannot. Entraîneur : Dall’Oglio.
Avertissement : Massouema, 63′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Angel Di Maria ouvrira le score d’un amour de ballon placé dans la lucarne de Reynet (Made in Parisiens)

Julian Draxler sous les yeux d’Edinson Cavani (Ch. Gavelle)

Reynet et son bourreau Neymar (Ch. Gavelle)

Edinson Cavani égalera le record de but d’Ibrahimovic sous le maillot du Paris-SG (Ch. Gavelle)

Kylian Mbappé, remplaçant et buteur (Made in Parisiens)

Neymar Junior, auteur d’un quadruplé… (Ch. Gavelle)


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Dijon avait Neymar sur les côtes

Le PSG recevait Dijon à l’occasion de la 21ème journée de Ligue 1 et les Parisiens ont étrillé les visiteurs avec un quadruplé exceptionnel de Neymar, pourtant incertain pour un souci aux côtes avant la partie. Paris a gagné les deux mi-temps sur le même score et est plus que jamais largement en tête de la L1. Cavani a aussi égalé le record de buts de Zlatan Ibrahimovic.

Le match :

C’est parti, Paris a donné le coup d’envoi mais la 1e frappe est une tentative de lob dijonnaise ratée après 20 secondes ! Paris répond avec un premier corner qui ne donne rien (2e). Le second arrive vite sur un bon centre de Yuri qui est mal joué à deux. Pour autant, le pressing parisien paye aux 30m : Draxler récupère, Lo Celso décale Di Maria qui contrôle puis envoie une frappe enveloppée dans la lucarne opposée (1-0, 4e). Paris est excellement bien rentré dans la partie et a donc très vite fait le plus dur, à savoir ouvrir le score. Dijon ne fermait pas le jeu avant et ne le fait pas plus une fois mené au score, tentant de poser le ballon au sol. Di Maria tente encore sa chance sur un corner direct mais c’est bien moins réussi (9e).

Paris joue parfois plus long que d’habitude mais Neymar puis Cavani jugent mal les trajectoires sur de bonnes ouvertures (12e). Le PSG double finalemement la mise rapidement : Lo Celso récupère très haut et Cavani prend la balle, il s’avance et sert Lo Celso devant lui qui laisse passer entre ses jambes pour envoyer Neymar au but. Face au gardien, le Brésilien rate son piqué mais Di Maria est là au second poteau pour marquer de près (2-0, 15e).

Dijon tente bien de réagir mais la frappe de Saïd passe largement au-dessus (18e). Paris va finalement marquer un troisième but sur une action limpide : Verratti décale Di Maria côté droit. Il fixe l’arrière gauche avant de centrer du droit au second poteau pour Cavani, présent derrière le défenseur pour claquer une tête imparable (3-0, 21e)

Paris continue de jouer et fait mal tandis que Dijon accuse le coup après avoir encaissé ce troisième but mais Neymar s’arrête d’un coup sur une accélération et se tient l’adducteur. Il réaccélère immédiatement avant de décaler Berchiche qui envoie un super centre au second poteau que Dijon dégage en corner (27e). Le DFCO ne parvient plus à se dégager et Di Maria est encore contré de peu dans la surface (28e). Paris se fait une légère frayeur dans la surface quand Verratti perd un ballon dans la surface mais Silva gère parfaitement l’alerte (31e). Le PSG est encore à l’attaque mais Meunier voit son centre être facilement capté par Reynet (35e). Bien servi par Neymar, Cavani est aussi signalé hors-jeu (37e).

Dijon envoie enfin une belle frappe par Abeid mais Areola dégage proprement en corner. Sur celui-ci, c’est dégagé mais repris en puissance et Silva se dévoue pour repousser de la tête le missile, tombant même au sol pendant un temps (40e). Après un nouveau corner, le contre part et Neymar va jusqu’aux 18m chercher un excellent coup-franc (40e). Il se fait finalement justice lui-même en déposant le ballon au fond des filets avec une douceur infinie alors que le coup-franc était plutôt pour un gaucher (4-0, 42e). La mi-temps est finalement sifflée peu après : Paris a régalé et offert un spectacle de tout premier ordre à son public pour la première de la saison à la maison.

Dijon fait un premier changement dès la pause et commence comme la mi-temps avec une frappe complètement ratée après quelques secondes. Dijon est vite dangereux sur un corner mal dégagé et Kwon tente sa chance mais le cadre se dérobe de peu (48e). La plus grosse occasion est pourtant parisienne avec une remise de Cavani que Neymar reprend comme il peut. Reynet est solide sur sa ligne et repousse la frappe du Brésilien (51e). Paris est très menaçant à plusieurs reprises mais il manque un rien à chaque fois dans la dernière passe (53e). Le rythme est globalement bien moins intense en cette seconde période et Paris s’amuse mais manque parfois un peu de justesse dans les derniers mètres (56e). Malgré ça, cela suffit pour marquer : Berchiche est bien décalé par Draxler et centre. Yambéré repousse comme il peut mais Neymar est là pour reprendre de près du gauche (5-0, 57e).

Le PSG marche littéralement sur Dijon et Neymar combine avec Cavani. Le Brésilien frappe dans la surface mais c’est repoussé puis contré dans un cafouillage qui fait passer un nouveau coup de chaud dans la défense adverse (60e). Le match est plié et Emery fait donc souffler Verratti, remplacé par Nkunku (61e). Massouema entre aussi à cet instant et il fait d’entrée une grosse faute sur Berchiche juste à l’entrée de la surface (63e). Cavani s’élance donc mais sa tentative ne retombe pas assez (64e). Après Nkunku, c’est Mbappé qui entre à la place de Di Maria (68e). Après une frappe de Nkunku, c’est ensuite Mbappé qui est trouvé par Neymar d’une folle passe et remet pour Cavani mais le Matador est un poil trop court (72e). C’est jour de fête au Parc des Princes et Neymar est dans une immense forme : il part pratiquement du milieu du terrain, passe entre plusieurs adverseraires, dribble jusqu’aux 18m et envoie finalement une frappe croisée parfaite qui finit au fond des filets (73e, 6-0).

Paris ne s’arrête pas d’attaquer pour autant et c’est même Kimpembe qui tente sa chance sur une montée. C’est puissant mais Reynet dégage des poings. Ce n’est que partie remise puisque Paris contre et Neymar va vite. Il décale ensuite Mbappé dans la surface qui crucifie Reynet en angle fermé du gauche (7-0, 77e). Paris est dans une forme éblouissante et Emery joue avec son banc, Rabiot prenant la place de Lo Celso (78e). Dijon est à l’agonie et est bien content de voir les frappes de Neymar passer à côté (81e). Paris pousse et Berchiche centre dans la surface. Cavani est fauché par Dijon alors qu’il pouvait reprendre et M. Thual siffle un penalty. Neymar prend sa chance et transforme d’un contre-pied parfait (8-0, 83e).

Le spectacle continue et Rabiot envoie un centre parfait au second poteau pour un Nkunku qui monte très haut. Sa tête est puissante mais Reynet la claque bien et le score reste à 8-0. Le même Reynet évite encore le 9ème sur une belle frappe de Neymar en angle fermé (90e). Le PSG s’impose finalement 8-0 avec un extra-terrestre nommé Neymar, auteur d’un quadruplé fabuleux et au sommet de son art. Et dire qu’il avait mal aux côtes…

L’impact au classement :

PARIS SG 56 points (+52)
LYON 45 points (+28)
MARSEILLE 44 points (+21)

Réactions :

Thomas Meunier :

Une démonstration du PSG :
«Oui, du très grand Paris. Du très très bon Paris face à une équipe de Dijon qui, malheureusement, n’a pas beaucoup résisté. On leur a mis une pression assez haute et ils ont directement perdu des ballons au milieu du terrain avec deux ou trois joueurs tout de suite sur le porteur. On a été très efficaces offensivement et très costauds défensivement. Je pense qu’ils ont eu une occasion, et encore c’est une frappe de loin. Pour moi, on a été parfaits à 95% aujourd’hui.»

Un PSG qui en a voulu jusqu’au bout :
«Comme dirait le coach, c’est le respect de l’adversaire. Marquer deux buts et puis commencer à faire du cirque au poteau de corner, ce n’est pas ce que le staff et l’équipe recherchent. Il faut tuer la bête une fois qu’elle est blessée. Il faut que cette mentalité reste comme ça.»

Neymar :
«Il s’est baladé. Il y a une crainte psychologique de la part de l’adversaire une fois que Neymar est dans le périmètre. Nous, à l’entraînement, on a pris l’habitude mais c’était un peu comme ça au début. Ici, même à 1000%, tu peux courir après lui et c’est très difficile de lui prendre la balle. Il est très adroit, rapide, il durcit encore un peu son jeu, il se fait un peu au championnat de France qui est assez physique. Il est efficace pour l’équipe et c’est le principal.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)