Sélectionner une page

PSG – Gueugnon 5-1, 27/10/73, Division 2 73-74

Christian André taclé par Nouzaret

Samedi 27.10.1973, Championnat de France, Division 2, Groupe B, 11e journée (2e place), à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. GUEUGNON  5:1 (2:0)
– 1 805 spectateurs. Buts : Jacky Laposte, 15′, Armando Monteiro, 44′ ; Jacky Laposte, 62′, Éric Renaut, 67′, Guenot, 70′, Jean-Pierre Dogliani, 88′. Arbitre : M. Peauger.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, Othniel Dossevi, Armando Monteiro (puis Jean-Louis Brost). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
L’équipe de Gueugnon : Novacki – Barek, Chaussin, Nouzaret, Dut – J.-C. Berthaumier, G. Berthaumier – Clopin, Bernard, Duch, Genot. Entraîneur : Daniel.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1973-74, 1ère version (rouge uni)


Photos du match :

Christian André devancé

Christian André taclé par Nouzaret

Le même André taclé par Nouzaret


Compte-rendu :

[Pour la 11ème journée, le Paris-SG accueille Gueugnon, en embuscade à seulement un point au classement. A Saint-Germain, les parisiens partent pied au plancher, manquant d’ouvrir le score par Dogliani. Qu’à cela ne tienne, Laposte s’en chargera alors que le chronomètre indique 1/4 d’heure de jeu. Plus rien à signaler ensuite jusqu’au but du break, signé par le brésilien Monteiro, à la toute fin de la 1ère mi-temps. Le 2ème acte verra les parisiens mettre trois autre buts, obtenant ainsi les points de la victoire et celui du bonus.]

Presse (merci à Stéphane Grandvalet) :

Constatant l’envolée du Red Star, Just Fontaine et Robert Vocot étaient bien d’accord sur ce point : il fallait absolument que Paris-ST-Germain l’emporte le plus nettement possible en dépit des qualités annoncées de l’équipe de Gueugnon, victoire nécessaire en effet pour rester dans le sillage des coéquipiers de Nestor Combin. En fait, le Paris-St_germain mit un peu moins d’un quart d’heure à trouver l’ouverture. En effet, dès la quatorzième minute, une action combinée de Leonetti-Dogliani devait créer la première action dangereuse de Paris et Barek allait mettre en corner en catastrophe. Mais à la minute suivante, le demi Laposte marquait sur une belle action de son coéquipier André.

Cela semblait bien parti alors pour les Saint-Germainois et deux minutes plus tard, Dossevi manquait de très peu un deuxième but : mais Novacki, dans les buts de Gueugnon devait faire une très grande exhibition et c’est très souvent qu’il eut des interventions déterminantes.

De toute façon, les Saint-Germanois terminèrent la première mi-temps assez facilement, en dépit de quelques réactions de l’avant-centre Duch, sur ouverture de Chaussin et juste avant que l’arbitre ne siffle le repos, Monteiro marqua un deuxième but.

Mais c’était insuffisant pour les spectateurs qui espéraient le bonus, et ce bonus vint tout naturellement après quelques instants de tâtonnements : Laposte, auteur du premier but, allait en marquer un deuxième.

Puis l’arrière Renaut devait ensuite marquer lui aussi son but ; enfin Dogliani clôtura la marque alors que, entre temps, Guenot avait sauvé l’honneur pour Gueugnon qui résistait jusqu’au bout, mais dut s’incliner devant la supériorité des Saint-Germanois.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)