Sélectionner une page

PSG – Guingamp 1-2, 09/01/19, Coupe de la Ligue 18-19

Mercredi 09.01.2019, Coupe de la Ligue, 1/4 de finale à Paris, au Parc des Princes:
PARIS ST-GERMAIN F.C. – E.A. GUINGAMP  1:2 (0:0)
– 47 576 spectateurs. Buts : Neymar, 63′, Ngbakoto, 81′ sur penalty, Thuram, 90’+3′ sur penalty. Arbitre : M. Bastien.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Juan Bernat, Thiago Silva, Thilo Kehrer, Tomas Meunier – Julian Draxler (Daniel Alves, 75′), Neymar, Marquinhos (Marco Verratti, 46′) – Moussa Diaby, Kylian Mbappé, Angel Di Maria (Edinson Cavani, 46′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Guingamp : Johnsson – Traoré, Kerbrat, Eboa Eboa, Rebocho – Deaux, Phiri – Thuram, Blas, Coco – Mendy (Ngbakoto, 73′). Entraineur : Gourvennec.
Avertissements : Marco Verratti, 96, Edinson Cavani, 96′,Neymar, 96′.


Maillot utilisé (avec les sponsors additionnels de la Coupe de la Ligue) :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Moussa Diaby se fait progressivement sa place (made in parisiens)

Marco Verratti balle au pied (PSG.fr)

Dégagement de Thomas Meunier (PSG.fr)

Kylian Mbappé, blessé à la tête par une sortie du portier guingampais genou en avant. Mais pas de faute d’après l’arbitre… (made in parisiens)

Débordement de Neymar (made in parisiens)


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris vaincu par les penalties

Le PSG recevait Guingamp à l’occasion des quarts de finale de la Coupe de la Ligue ce mercredi (21h05) et les Parisiens se sont inclinés 2-1 à domicile malgré l’ouverture du score de Neymar à l’heure de jeu. Guingamp a bénéficié de pas moins de trois penalties dans la dernière demi-heure pour s’imposer à l’issue d’un match très pauvre. Point positif, le PSG est débarrassé de la Coupe de la Ligue.

Le match :

C’est parti, avec le PSG dans le 4-4-2 attendu et une volonté d’aller vite devant. La première occasion est parisienne avec un bon ballon de Di Maria que Mbappé reprend de volée d’un geste aérien et le ballon touche le montant au second poteau (3e) ! Guingamp est venu pour défendre et propose un bloc très bas qui n’aide pas (7e). Le PSG ne se procure qu’un corner, qui ne donne rien, et Guingamp fait de même (12e). En bonne position, c’est Neymar qui provoque un bon coup-franc mais le Brésilien tire fort et c’est repoussé en corner (15e). C’est finalement Neymar qui crée une occasion d’une belle ouverture pour Diaby mais le jeune gaucher parisien dévisse légèremenet et n’attrape donc pas le cadre (21e).

Neymar tente bien de secouer son équipe et accélère, trouvant Meunier côté droit qui centre mais il n’obtient qu’un nouveau corner qui ne donne rien (25e). Di Maria s’offre aussi une jolie percée mais la frappe du droit de l’Argentin est hors-cadre (28e). Guingamp ne sort qu’en contre et Thuram, sur une séquence dans la continuité, est trouvé sur un centre. Il reprend de la tête face à Kehrer mais ne trouve pas le cadre (32e). Dans ce match verrouillé, on retrouve enfin le PSG dans la surface sur un cafouillage mais les deux frappes successives sont contrées (36e). Sur un corner, c’est Kehrer qui dévie au premier poteau mais Mbappé ne parvient pas à reprendre au second (42e). Et dans cette mi-temps où il ne se passe rien, c’est le gardien guingampais Johnsson qui sort n’importe comment et percute Mbappé en pleine tête avec son genou (45e)… Les deux restent au sol un moment puis se relèvent en grimaçant. La pause est finalement sifflée à cet instant, avec un 0-0 logique et ennuyeux.

Dès la pause, Verratti et Cavani entrent en jeu en lieu en place de Marquinhos et Di Maria. Le Matador est dangereux après seulement 55 secondes quand il reprend de la tête un centre de Neymar mais le gardien repousse (46e). C’est Diaby qui accélère et trouve Mbappé mais le centre en retrait du Français est bien repoussé dans les 6m (48e). Paris joue à un autre rythme et Neymar provoque un bon coup-franc plein axe mais le tire dans le mur. Guingamp est aussi plus tranchant et Areola voit Marcus Coco le solliciter, ce qu’il fait bien (50e). Paris gâche aussi quelques cartouches, à l’image d’un Mbappé qui loupe sa tête sur un long centre de Silva (55e). Le même Mbappé est en revanche bien plus intéressant sur une frappe enveloppée qui finit au ras du poteau (57e).

Alors que Paris domine de plus en plus, c’est Meunier qui fait une faute stupide dans la surface : le Belge marche sur le pied de Blas juste devant l’arbitre et concède un penalty plus qu’évident (60e). Marcus Thuram s’élance et tire au-dessus, ouvrant trop son pied (61e) ! La partie bascule complètement dans la foulée : Draxler décale Meunier côté droit qui centre au second poteau et Neymar reprend de la tête. C’est décroisé au fond des filets et Paris ouvre le score (1-0, 62e).

Paris a fait le plus dur et appuie sur l’accélérateur avec Moussa Diaby qui percute et offre un ballon parfait à Cavani en retrait mais l’Uruguayen croise trop sa reprise en excellente position (66e). Thiago Silva tente aussi sa chance de loin, mais c’est un peu à côté (70e). Paris pousse et obtient des corners mais cela ne donne rien (72e). A 15′ de la fin, Alves entre à la place de Draxler tandis que Didot prend la place de Blas mais la physionomie ne change pas avec Paris qui a le ballon. Enfin presque, puisque Coco provoque un penalty très gentiment accordé à l’issue d’un duel dans la surface avec Bernat (78e). M. Bastien fait appel à la vidéo face aux protestations des Parisiens mais il confirme finalement la décision (80e). Ngbakoto s’élance et trompe finalement Areola d’un contre-pied (1-1, 81e).

Le PSG s’est mis tout seul en difficulté et tente bien de repartir de l’avant mais Guingamp défend toujours autant en nombre devant son but et Mbappé tente donc sa chance de loin, sans succès (87e). Paris s’énerve en cette fin de match et ne joue pas beaucoup, à l’image d’un Verratti très vindicatif contre Coco (89e). Le PSG pousse pour éviter les tirs aux buts mais un contre de Guingamp part et Thuram va jusque dans la surface adverse. Kehrer fait une légère faute et M. Bastien siffle immédiatement un nouveau penalty, le troisième du match pour Guingamp (92e) !!! Marcus Thuram le tire, Areola le touche mais cela part au fond et Guingamp réalise donc le hold-up du soir (1-2, 93e) ! Les dernières secondes sont très tendues avec un peu de confusion sur le but de l’En Avant mais Paris ne reviendra pas et perd sa coupe.

Les réactions (CulturePSG) :

Thomas Tuchel :

Une défaite méritée pour le PSG ?

«Méritée, je ne sais pas, nous avons eu beaucoup d’occasions pour conclure ce match, pour marquer le 1er, le 2e et le 3e but. On n’a pas fait ça et on a joué honnêtement avec trop de confiance. Pour ça, c’est très dur de perdre ce match, avec trois penalties, c’est un peu étrange. Je ne suis en colère que sur le deuxième, pas les autres. Après le premier, on marque le but du 1-0 mais ce 2e penalty, là, oh oui ! (Canal+ lui montre les images). Je peux voir l’action 100 fois, ce n’est pas un penalty, il y a absolument rien et il regarde la VAR. Ce n’est pas possible… Regardez ! Ce n’est pas sévère, il y a rien, absolument rien, c’est un contact où les deux font comme ça (il mime) et les deux sont dans la surface !»
Des Parisiens qui manquent de maîtrise sur les penalties ?

«Mais remontrez moi le ralenti !!! (Canal lui montre le ralenti du 3e et il est blasé puis commente) Ils vont trois fois dans notre surface, ils ont trois touches et il siffle trois penalties pour Guingamp… Oui, nous avons joué trop de confiance et pas avec la faim de finir ce match. En 1ere et 2ème mi-temps, il y a beaucoup d’occasions de finir ce match et on ne l’a pas fait. On a perdu une possibilité de gagner un titre, un trophée et c’est super dur pour nous mais c’est une grande leçon. Dans la défaite, il y a beaucoup à améliorer et à apprendre. C’est nécessaire dans le sport de perdre parce qu’après ça, c’est dur mais nécsesaire pour continuer de grandir.»
Un accident aujourd’hui ?

«J’espère, oui. Tout remettre en question ? Non (il éclate de rire). C’est la première défaite mais on doit jouer avec plus de faim et plus de concentration. C’est nécessaire, on l’a fait lors des quatre entraînements précédents et il n’y avait pas de chose à ressentir mais, aujourd’hui, durant tout le match, j’ai eu le sentiment que nous n’étions pas là, que nous étions trop relâchés.»

Marco Verratti :

Un coup sur la tête ce soir ?
«Oui, on voulait aller en demi-finale et on n’a pas réussi. On a fait un match un peu bizarre, on n’a pas concédé beaucoup mais on a pris trois penalties qu’on pouvait éviter avec un peu plus de concentration et de tranquillité. On a quand même réussi à marquer le premier but et on aurait pu marquer le deuxième. C’était un match un peu bizarre et on devait tuer ce match, ne pas donner la possibilité à cette équipe de revenir. Ils sont restés dans le match et, avec nos erreurs, ils ont gagné ce match.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)