PSG – Inter Milan 1-1 (5-6 tab), 27/07/19, match amical 19-20

Samedi 27.07.2019, match amical, à Taipa au Macau Olympic Stadium :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. INTERNAZIONALE MILAN 1:1 (1:0), 5 tirs au but à 6
– 8 853 spectateurs. Buts : Thilo Kehrer, 41′, Longo, 90’+4′. Arbitre : M. Fu Ming.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Thomas Meunier (Colin Dagba, 74′), Thilo Kehrer (Loic Mbe Soh, 74′), Abdou Diallo, Layvin Kurzawa (Mitchel Bakker, 56′) – Pablo Sarabia (Jesé, 74′), Ander Herrera (Adil Aouchiche, 74′), Marco Verratti (Nianzou Kouassi, 74′),  (Arthur Zagre, 46′), Juan Bernat (Isaac Hemans, 74′) – Kylian Mbappé (Deinson Cavani, 74′), Julian Draxler, (Arthir, Zagre, 74′). Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de l’Inter : Handanovic – Skriniar (Pirola, 81′), De Vrij (Godin, 66′), Bastoni (Longo, 66′) – D’Ambrosio (Agoumé, 90′), Barella (Joao Mario, 81′), Brozovic (Borja Valero, 66′), Sensi (Gagliardini, 66′), Dalbert (Ranocchia, 66′) – Perisic (Colidio, 81′), Esposito (Candreva, 66′). Entraineur : Conte.


Maillot utilisé :

Second maillot 2019-20


Affiche :


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi, dans un maillot rouge orangé sans aucun rapport avec le club… (Ch. Gavelle, psg.fr)

Dribble d’Edinson Cavani (Ch. Gavelle, psg.fr)

Intervention d’un Alphonse Aréola qui gâchera une belle prestation d’ensemble en étant décisif ni sur l’action du but italien à la fin des arrêts de jeu ni dan slalom séance de tirs-au-but (Ch. Gavelle, psg.fr)

Pablo Sarabia balle au pied (Ch. Gavelle, psg.fr)

Kylian Mbappé au milieu de deux défenseurs interistes (Ch. Gavelle, psg.fr)

Tentative d’Ander Herrera (Ch. Gavelle, psg.fr)


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

PSG/Inter Milan (1-1, 5-6, t.a.b.), Paris se loupe sur la fin

Le PSG défiait l’Inter Milan en match amical ce samedi (13h30 heure française, beIN Sports 2) et les Parisiens ont longtemps cru s’imposer. Devant à la pause grâce à un but de Kehrer sur un coup-franc de Sarabia malgré plusieurs occasions adverses, les Parisiens ont réussi un bien meilleur second acte mais se sont faits rejoindre à la dernière seconde sur une but largement évitable de Longo. Lors des tirs aux buts, les Parisiens se sont finalement inclinés 6-5, Aouchiche et Zagre loupant leur tentatives.

Le match :

Mbappé donne le coup d’envoi et le PSG est bien en 3-4-3 et il ne faut que quelques secondes à Sarabia pour se montrer : il presse, récupère puis s’avance et frappe mais Handanovic capte en deux temps (1e). L’Inter répond par Brozovic : Diallo loupe sa relance, le Croate frappe et Areola repousse sur sa ligne la frappe adverse (4e). C’est encore Areola qui sauve le PSG sur une belle incursion de Sensi conclue par une frappe puissante que le portier repousse du pied (5e). Paris réussit enfin une action construite après 6 minutes et Meunier obtient un corner sur un centre, repoussé (7e). C’est l’Inter qui domine et D’Ambrosio s’infiltre côté droit avant de cebtrer en retrait. Kurzawa est proche de marquer contre son camp d’une tête mais Areola repousse encore sur sa ligne (12e). Perisic a aussi une occasion en or de marquer sur un long ballon mais le Croate marche sur le ballon au moment de défier Areola (13e) !

C’est encore et toujours l’Inter Milan qui se montre dangereux avec un bon contre qu’Esposito amène jusque dans la surface sans pouvoir conclure (17e). Côté PSG, Verratti trouve bien Sarabia dans la surface mais le centre en retrait est contré (20e). La rencontre est amicale mais Perisic s’excite sur Diallo, lui donnant un vilain coup par derrière (22e). Paris parvient peu à peu à approcher de la surface adverse mais la précision n’y est pas dans les dernières mètres et les occasions sont donc rares (25e). Après une pause fraîcheur bien nécessaire vu la fournaise ambiante, la partie repart (30e). La pause a coupé le rythme et cela peine à repartir, les deux équipes ne parvenant pas à construire (35e). Ce sont seulement des intiatives personnelles qui éclairent le match, à l’image de Mbappé qui accélère et provoque un bon coup-franc (41e). Sarabia le tire parfaitement au premier poteau sur la tête décroisée de Kehrer qui trompe Handanovic (1-0, 41e) !

Kehrer concède toutefois vite un bon coup-franc axial que Perisic tire. C’est largement au-dessus (45e). Paris voit aussi Mbappé s’échapper côté gauche, le stade frémissant, mais son centre de l’extérieur pour Sanabria est malheureusement raté et capté par Handanovic (45e+2). Ce sera la dernière belle occasion d’une mi-temps à l’issue de laquelle le PSG mène en ayant pourtant concédé plus d’occasions.

C’est sans aucun changement que la partie repart, si ce n’est un Draxler un peu plus au coeur du jeu, et c’est encore une énorme occasion pour l’Inter : Perisic est trouvé en profondeur, il élimine Kehrer puis défie Areola mais le portier parisien gagne son troisième duel du jour (47e) ! L’Inter est bien mieux revenue et Barella est trouvé sur un centre en retrait. Il frappe mais Areola est sur la trajectoire et repousse (50e). Paris sort enfin avec Herrera qui réussit une belle percée avant de servir Draxler. Il crochète puis frappe mais Handanovic capte très facilement (55e). Le PSG est aussi dangereux sur un contre bien emmené par Draxler qui décale Sarabia côté droit. L’Espagnol frappe sans contrôle mais Handanovic détourne bien (59e). Dans la foulée, Sarabia est trouvé dans la surface mais il rate sa passe (60e).

A l’heure de jeu, Paris a pris le match en main Areola récupère d’une seule un centre de Perisic. Paris accélère et Draxler donne un ballon en profondeur à Mbappé qui défie donc Handanovic. L’angle est très fermé et le portier slovène le gagne (64e). A la 65e minute, l’Inter fait sa première vague de changements avec 5 remplacements quand Paris continue dans le même onze. Le changement a fait du bien et Gagliardini est trouvé au second poteau sur un long centre. La situation est chaude dans la surface et Areola doit concéder un corner, le dégageant ensuite des poings (72e). la pause fraîcheur a alors lieu et Tuchel change tout (ou presque) pour la fin de match.

Le onze après la 73e minute : Areola – Dagba, Mbe Soh, Diallo, Bakker, Hemans – Aouchiche, Kouassi, Zagre – Cavani, Jesé.

Malgré les changements, le PSG reste sur le même mode et tient bon face à une Inter qui semble désormais fatiguée, à l’image d’une tête sans jus de Perisic (79e). Paris enchaîne même plusieurs belles séquences collectives mais il manque la dernière passe pour faire la différence (82e). Paris a même un bon contre après une grosse sortie de Diallo relayé par Aouchiche puis Cavani mais le milieu choisit la frappe au lieu de la passe, n’obtenant qu’un corner (86e). Rebelote dans la foulée avec Jesé dont la passe pour Cavani est trop longue et interceptée par le gardien (88e). Cavani trouve en revanche Jesé sur une bonne passe vers l’intérieur et l’Espagnol reprend sans contrôle des 20m, à côté (90e).

L’Inter Milan joue long en cette fin de match pour égaliser et Paris concède des positions de centres, corner ou coup-franc (92e). C’est finalement à 20 secondes de la fin que le PSG craque : une relance au pied d’Areola est récupérée à 40m des buts, cela enchaîne et arrive jusqu’à Longo dans la surface après un duel raté par Mbe Soh et une remise dans l’axe chanceuse. Tout juste entré, l’attaquant frappe et trompe Areola avec le rebond (1-1, 94e).

C’est donc aux tirs aux buts que la partie va se décider.

Les tirs aux buts :

1-0, Cavani : contre-pied
1-1, Ranocchia : contre-pied
2-1, Jesé : contre-pied
2-2, Gagliardini : contre-pied en force
3-2, Diallo : contre-pied
3-3, Colidio : contre-pied
3-3, Aouchiche : frappe croisée repoussée par Handanovic
3-4, Agoumé : en force plein axe
4-4, Hemans : pleine lucarne
4-4, Candreva : panenka sur la barre
5-4, Mbe Soh : frappe croisée au ras du poteau
5-5, Longo : contre-pied
5-5, Zagre : frappe croisée repoussée par Handanovic
5-6, João Mario : contre-pied, en lucarne
Le PSG s’incline donc aux tirs aux buts, comme il y a quelques mois en finale de la Coupe de France.

Les réactions :

Thomas Tuchel :
«Les 70 premières minutes ont été bonnes, il n’y aucun joueur blessé, ce sont les points positifs, mais il nous a manqué un peu de mental et de qualité aujourd’hui pour tuer le match. Un petit manque de régularité aussi, l’Inter a montré beaucoup d’agressivité, ils ont disputé chaque ballon, il y a eu beaucoup d’intensité, il a fallu s’adapter à cela. On doit améliorer encore beaucoup de choses, c’est le moment d’apprendre.»

Thomas Meunier :
«C’était très difficile, en première période c’était compliqué, il fait très chaud et très humide, c’est difficile de placer une accélération. On a bien joué en bloc, on a limité les courses inutiles, on parvient à marquer un but sur une phase arrêtée, on tient le score tout le match mais on craque dans les tous derniers instants. On a joué contre une très belle équipe de l’Inter qui tactiquement était au point.»

Marco Verratti :
«On savait que les conditions allaient être compliquées, on s’est entraîné ici hier et on a vu à quel point ça allait être difficile. Le terrain était aussi difficile mais c’est une bonne préparation que d’avoir des conditions difficiles comme celles-ci. On veut toujours gagner, même les matches amicaux. On était très près d’y parvenir, on prend ce but en fin de match, c’est dommage.»


Le stade :

Le Stade Olympique de Macao

Suivez-moi

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic
Suivez-moi

Les derniers articles par Loic (tout voir)