Sélectionner une page

PSG – Lyon 3-4, 02/09/70, match amical 70-71
Mercredi 02.09.1970, match amical à Paris, au Stade Jean-Bouin:
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS (D1)  3:4 (0:3)
– affluence inconnue. Buts : Baeza, 15′, G. Prost, 38′, Di Nallo, ?’ ; Jean-Claude Bras, 63′, Clopin, ?’, Jean-Claude Bras, 65′, Michel Prost, 68′. Arbitre inconnu.
L’équipe du PSG : Py – ?, ?, Roland Mitoraj, ? – Jean-Pierre Destrumelle, ?, ? – Jean-Claude Bras, ?, ?. Entraîneur : Pierre Phélipon.
L’équipe de Lyon : Mihajlovic – Baeza, Domenech, ?, G. Prost – Ravier, ?, ? – Clopin, Guy, Di Nallo. Entraîneur :

Merci à quiconque ayant plus d’information de bien vouloir les partager en commentaire…


Maillot sans doute utilisé :

Réédition maillot domicile 1970-72, version hiver, collection http://maillotspsg.wordpress.com

Réédition maillot domicile 1970-71 (collection MaillotsPSG)


Compte-rendu (presse) :

L’Olympique lyonnais a battu Paris – Saint -Germain en match amical (4-3)

Quinze minutes seulement suffirent à l’Olympique lyonnais pour mettre bas les illusions du Paris-St-Germam.

Handicapé par les absences de l’international Djorkaeff (en séjour à Autans avec l’équipe de France), de Guignedoux et de Fitte-Duval, blessés, les Parisiens au « 15.000 socios » firent bonne figure devant une formation lyonnaise hésitante en défense et commettant de nombreuses fautes de placement.

Sur l’excellente pelouse du stade Jean-Bouin, devant une faible assistance et sous de très faibles projecteurs, l’O.L. réalisa une bonne première période en inscrivant trois buts. A l’exception des deux premiers buts marqués de la tête par le défenseur Baeza sur un corner tiré par Ravier (15e) et par Prost exploitant une passe au cordeau de Guy qui fit une reprise de demi-volée trompant une nouvelle fois le gardien remplaçant Py (38′), le troisième n’eut seulement le mérite d’être un exploit personnel de Di Nallo qui dribbla tous les défenseurs et le goal décidément peu en verve.

Durant toute la première mi-temps nous n’eûmes le droit qu’a de rares tentatives des attaquants « amateurs ». L’ailler sangermanois Jean-Claude Bras fut « muselé » par un Domenech sûr de lui et intraitable.

Dans l’ensemble les Lyonnais sans Chiesa et Coluna remplacés respectivement par Clopin et Prost réussirent de très bonnes choses. Néanmoins, on regrettera leur manque de « punch » durant la seconde la période. Les Parisiens en profitant pour se resaisir et dominer territorialement. Sur un centre de l’ex-Marseillais Destrumelle, Bras échappant au « verrou » des visiteurs ouvrit la marque à la 63e minute (3-1).

On commençait a désespérer, L’O.L. jouant au petit galop depuis la reprise allait reprendre confiance grâce a un quatrième but de Clopin des vingt mètres. Crochetant son vis à vis Guyot, le jeune réserviste lyonnais marquant sur un tir imparable en position d’allier. Paris – Saint-Germain ne désarma pas comme à son habitude, les débordements sur l’aile fusèrent de toute part. Ce fut cinq minutes de festival au cours desquelles les Rhodaniens ne surent remonter le « courant ». Tour à tour, J.-C. Bras plaçant un tir croise entre les pieds de Mihajlovic à la 65e minute, puis sur un corner (le cinquième) tiré par Brost, Prost le Sangermanois redressait trots minutes plus tard (4-3).

Le « onze » lyonnais peina visiblement devant une formation galvanisée par l’entrée sur le terrain de l’entraîneureur Pierre Phellppon. Monopolisant le plus souvent le ballon, les locaux obligèrent leurs adversaires à jouer avec plus d’application. Les attaquants Di Nallo et Guy formèrent le meilleur tandem pouvant inquiéter une défense intraitable placée soin la houlette de l’ex – Stéphanois Mitoraj.

A l’O. L., il manqua la précision dans les tirs. Néanmoins, ses derniers résultats obtenus devant Ajaccio (3-0) et Nîmes (1-1) peuvent nous laisser de bons espoirs pour la nouvelle saison qui débute seulement.

L’ailler Ravier et Perrin en milieu de terrain – ce dernier laissant sa place à Félix durant la seconde mi-temps – produisirent une excellente Impression. L’O.L. se contenta de maintenir son avance confirmant ainsi sa supériorité devant Parts-Saint-Germain (4-3).


Le stade :

Le stade Jean-Bouin


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)