Sélectionner une page

PSG – Lyon, 09/02/20, Ligue 1 19-20

Dimanche 09.02.2020, Ligue 1, 24ème journée (1ère place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS 4:2 (2:0)
– 47 000 spectateurs environ. Buts : Angel Di Maria, 22′, Kylian Mbappé, 38′ ; Marçal, 47′ contre son camp, Terrier, 52′, Dembélé, 59′, Edinson Cavani, 79′. Arbitre : M. Turpin.
L’équipe du PSG : Keylor Navas – Layvin Kurzawa, Presnel Kimpembe, Thilo Kehrer, Thomas Meunier – Julian Draxler (Pablo Sarabia, 65′), Idrissa Gueye, Marco Verratti, Angel Di Maria (Leandro Parades, 85′) – Kylian Mbappé, Mauro Icardi (Edinson Cavani, 76′). Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Lyon : Lopes – Rafael, Marcelo, Denayer, Marçal (Tete, 56′) – Thiago Mendes, Tousart – Cherki (Toko Ekambi, 56′), Aouar, Terrier (Traoré, 76′) – Dembélé. Entraineur : R. Garcia.
Avertissements : Presnel Kimpembe, 45’+1′, Toko Ekambi, 90′, Marcelo (90’+3′).


Maillot utilisé :

Premier maillot 2019-20


Photos du match :

L’entrée des joueurs (F. Denat, Culture PSG)

Marco Verratti (F. Denat, Culture PSG)

Angel Di Maria est passé (F. Denat, Culture PSG)

Percée de Kylian Mbappé (F. Denat, Culture PSG)

Corner de Pablo Sarabia (F. Denat, Culture PSG)

La joie d’Edinson Cavani, face à Thilo Kehrer et Marco Verratti (F. Denat, Culture PSG)

La tribune Auteuil


Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris brille puis se fait peur

Le PSG recevait l’Olympique Lyonnais à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 4-2 dans une rencontre en deux temps : Paris a archi-dominé la première mi-temps avec des buts de Di Maria et Mbappé et a eu le 3e but offert par l’OL dès le début de la seconde période mais ils ont offert deux buts aux Gones coup sur coup juste avant l’heure de jeu. Paris a peu à peu su reprendre le match à son compte et Cavani, entré en jeu, a finalement marqué le but du break.

Le match :

C’est parti, avec énormément de vent, et l’OL presse bien le PSG dans ses premières secondes, Kurzawa perdant d’ailleurs un ballon face à Cherki (2e). C’est même l’OL qui est le premier dangereux avec une frappe enroulée de Terrier qui passe de peu à côté du cadre (6e). Di Maria lui répond mais sa frappe est largement au-dessus du cadre (7e). Mendes chipe un ballon dans les pieds de Verratti et lance Aouar vers le but mais Kehrer rattrape le Lyonnais. Paris en fait même un contre mais Mbappé perd son duel face à Marcelo dans la surface (9e). Mbappé part aussi de la gauche pour accélérer avec un bon une-deux avec Draxler mais il n’obtient que le premier corner (12e).

C’est Di Maria qui enflamme le match d’une folle percée au milieu du terrain avant de donner un ballon superbe à Mbappé. Il rate malheureusement son duel face à Lopes en lui tirant trop dessus et Gueye voit sa frappe sur le second ballon être déviée en corner (14e). Lyon est dangereux par Dembele qui s’était échappé dans le dos de Kimpembe mais c’est Kurzawa qui le rattrape. Sur le contre, Gueye lance Di Maria qui fixe Marçal et frappe ensuite au premier poteau, trompant Lopes (1-0, 22e) !

Le PSG a à peine ouvert le score qu’Icardi provoque un coup-franc très dangereux à l’entrée de la surface, fauché par Tousart (25e). Di Maria s’élance mais sa tentative n’attrape pas le cadre cette fois-ci (26e). Paris est sérieusement monté en puissance et réalise une superbe action plein axe qui se termine par une frappe de Di Maria pas si loin de la lucarne (30e). Mbappé fait aussi parler sa vitesse mais il est rattrapé au dernier moment par Marcelo (32e). Paris marque même un deuxième but d’un joli ballon piqué par Icardi, bien lancé par Di Maria, mais il est hors-jeu au départ (35e). Logiquement, Paris double la mise : Icardi s’arrache sur un long ballon et parvient jusqu’à Meunier qui est lancé. Il centre au cordeau pour Mbappé, Marcelo dévie légèrement mais Mbappé est là de près pour tromper Lopes (2-0, 38e) !

Le PSG marque même un troisième d’une action superbe entre Di Maria, Icardi et Mbappé mais la passe du premier Argentin au second était trop tardive et un hors-jeu est sifflé (43e). Alors que le PSG archi-domine, c’est Kimpembe qui fait une grosse faute en défense sur Dembélé qui partait au but mais il n’écope que d’un avertissement, Kurzawa étant aussi là pour couvrir (45e+2). Aouar tire le coup-franc mais c’est loin du cadre. A la pause, le PSG mène 2-0 de façon très logique : Paris a souffert un quart d’heure puis a littéralement roulé sur Lyon pendant 30 minutes.

La partie repart sans changements mais Lyon semble revenu avec de meilleures intentions mais Paris marque d’entrée : Mbappé lance Draxler en profondeur, il centre en retrait pour éviter la sortie de Lopes, Thiago Mendes lui remet dans les pieds et Draxler centre de nouveau en retrait. C’est Marçal qui envoie un boulet de canon au fond de ses propres filets (3-0, 47e) !

Contre toute attente, Lyon réduit le score avec pas mal de réussite et avec un joli but : une-deux entre Terrier et Cherki qui passe entre les jambes de Kimpembe puis Navas qui se loupe un peu au sol (3-1, 52e) ! Lyon fait un double changement avec Toko Ekambi et Tete pour Cherki et Marçal. Le Camerounais entré est trouvé en profondeur et il décale Dembele dans l’axe pour pousser au fond (3-2, 59e) !

Paris avait la partie en main mais s’est bêtement fait reprendre et c’est Meunier qui coupe bien un gros contre de l’OL (62e). L’OL frôle même le 3-3 sur une action d’école : Dembélé est trouvé dans la surface mais il tire juste à côté du poteau, gêné par Kehrer (63e) ! A l’heure de jeu, Tuchel réagit et remplace Draxler par Sarabia (65e). Le PSG essaye aussi de remettre le pied sur le ballon et y parvient, faisant de nouveau reculer l’OL (68e). Mbappé loupe la balle de break sur une action simple : Kimpembe trouve parfaitement Sarabia qui défie ensuite Lopes mais sa frappe touche le haut de l’équerre (69e) !

Lyon fait mal en jouant un jeu très direct et Kimpembe concède un corner à la lutte mais il ne donne rien (72e). Lyon est aussi vaguement dangereux sur un corner mais Tousart reprend du dos (78e). A peine entré en jeu, c’est Cavani qui fait exploser le Parc des Princes : Mbappé ouvre superbement pour Di Maria qui décale ensuite Cavani en retrait. La frappe est sèche et l’Uruguayen trompe Lopes (4-2, 79e) !

Le but a fait du bien à Paris qui reprend le ballon et fait tourner. Verratti trouve bien Cavani mais la tête est trop puissante et à côté (86e). Paris finit très fort et Sarabia élimine Rafael dans la surface. La faute est évidente mais l’arbitre ne siffle pourtant pas le penalty qui s’imposait (89e). Le même Sarabia tente sa chance et Lopes doit s’employer pour repousser (90e). Alors que Mbappé gagne du temps au poteau de corner, c’est Marcelo qui vient le fracasser par derrière (93e).

Ce sera la dernière action d’un match gagné en deux temps par les Parisiens, incroyables en première mi-temps, très fébriles à l’heure de jeu puis de nouveau dominateurs en fin de partie.

Les réactions :

Marco Verratti :

L’analyse du match
«On n’a pas très bien commencé la deuxième période. On a perdu des ballons faciles. Après, c’est comme ça, si on donne des possibilités à une bonne équipe comme Lyon, ils ont des joueurs de qualité qui peuvent marquer à tout moment pour revenir dans le match. On doit faire attention à cela, ça ne doit pas arriver. Après, ça n’a duré qu’une quinzaine de minutes, et on a recommencé un peu à jouer, et on a marqué le quatrième but qui nous a permis d’avoir un peu plus de tranquillité.»

Pourquoi un tel flottement ?
«Ça fait 15 matches qu’on joue, on joue et on gagne à chaque fois (21 matches sans défaite, ndlr). Ça peut arriver que l’équipe adverse se crée des occasions pour marquer pendant 15-20 minutes. Seulement, il faut s’améliorer, et faire en sorte que ça n’arrive pas. On va travailler pour cela. Mais je pense qu’on a fait une très bonne première période, même si on n’a pas très bien commencé. On s’est créé des occasions, contre une très bonne équipe. On est satisfait aussi parce que c’était un match difficile et qu’on a gagné.

L’équipe est-elle prête à 8 jours de Dortmund ?
«Oui bien sûr qu’elle est prête. Il reste encore une dizaine de jours et deux matches à jouer, surtout mercredi, un quart de finale (de Coupe de France à Dijon ndlr). C’est pour cela qu’on fera le maximum. Et on pensera à Dortmund dimanche prochain, après le match à Amiens (samedi). Mais on se sent prêts, les beaux moments arrivent, tout le monde attend ce match. Je pense qu’on arrivera bien à Dortmund. Et après, ce sera un match sûrement compliqué, un 8e de finale, contre une grande équipe qu’il est difficile de battre dans son stade. Mais on fera tout pour chercher un bon résultat.»

Un climat trop négatif avant Dortmund ?
«Non, mais je n’écoute pas ce qu’on peut dire en dehors. Nous, on passe dix heures par jour dans le vestiaire. On sait ce qui s’y passe, comment on s’entraîne. Après, dehors, les gens peuvent dire ce qu’ils veulent. Mais j’ai beaucoup de confiance en cette équipe. Ça ne veut pas dire qu’on est sûr de gagner la Ligue des champions. Mais on a une grande équipe. Il faut avoir confiance en nous parce que je ne vois pas vraiment d’autres équipes qui seraient vraiment meilleures que la nôtre. Après, ce sont des matches particuliers en Ligue des champions, des matches qui se jouent en aller/retour. Souvent, ça bouge vite entre les deux matches. Il faut avoir confiance en nous parce que je pense qu’on fait un très grand parcours. Jusqu’à maintenant, on a démontré qu’on est solides, toujours là, on joue toujours avec humilité et on donne tout. Après, ce qui doit arriver arrivera. L’important, c’est de tout donner lors de ce match à Dortmund.»

Le but de Cavani
«Pour un attaquant, la meilleure chose est de marquer, surtout pour Edi. Il a passé des moments un peu bizarres. Il est vraiment incroyable, on était tous contents pour lui. Il a toujours montré qu’il était très professionnel, toujours avec le sourire. Il s’entraîne toujours au maximum. Je pense que si on avait demandé à tous les joueurs qui devait marquer, tout le monde aurait dit « Edi ». On est contents pour lui, ça fait plaisir.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)