Sélectionner une page

PSG – Manchester United 1-3, 06/03/19, Ligue des Champions 18-19

Mardi 06.03.2019, Ligue des Champions, 1/8ème de finale retour, à Paris au Parc des Princes
PARIS ST-GERMAIN F.C. – MANCHESTER UNITED (Ang.) 1:3 (1:2)
– 47 441 spectateurs. Buts : Lukaku (2′), Juan Bernat (12′), Lukaku (30′) ; Rashford (92′). Arbitre : M. Skomina.
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Juan Bernat, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Thilo Kehrer (Thomas Meunier, 70′) – Marquinhos, Marco Verratti – Angel Di Maria, Daniel Alves (Edinson Cavani, 95′), Julian Draxler (Leandro Paredes, 70′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Manchester United : De Gea – Young (Greenwood, 87′), Bailly (Dalot, 36′), Smalling, Lindelof, Shaw – McTominay, Fred, Pereira (Chong 80′) – Rashford, Lukaku. Entraineur : Solskjaer
Avertissements : Angel Di Maria (34′), Leandro Paredes (75′), Shaw (99′)


Maillot utilisé :

Maillot 2018-19 version Ligue des Champions


Photos du match :

Les légendes du PSG Safet Susic et Carlos Bianchi (Ch.Gavelle PSG.fr)

Quand deux légendes aux mains gantées se croisent…(Ch.Gavelle PSG.fr)

Le onze de départ, tout de noir vétu…(Ch.Gavelle PSG.fr)

Angel Di Maria sous les yeux de Verratti et McTominay (Ch.Gavelle PSG.fr)

La joie des parisiens après l’égalisation de Juan Bernat (Ch.Gavelle PSG.fr)

Thomas Tuchel tente de mobiliser ses troupes à la pause (Ch.Gavelle PSG.fr)

L’occasion de Kylian Mbappé. Aurait elle changé le destin parisien.? (Ch.Gavelle PSG.fr)

Presnel Kimpembe totalement abattu après sa main qui crucifiera le PSG (Ch.Gavelle PSG.fr)

Le magnifique tifo du soir


Vidéo (cliquez sur « Rendez-vous sur Youtube pour visionner cette vidéo ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Rebelote pour une équipe maudite

Le PSG défiait Manchester United ce mercredi soir (21h) au Parc des Princes en huitième de finale retour de Ligue des Champions et les Parisiens ont été éliminés en perdant 3-1 et en multipliant les erreurs. Les Parisiens se sont éliminés tous seuls avec trois buts littéralement offerts, dont le dernier dans le temps additionnel. Deux ans après, la ridicule remontada a un petit frère anglais.

Le match part et Di Maria est bien sur l’aile gauche où il subit d’entrée un gros tacle de Fred. Alors que Paris commence tout doucement, c’est le PSG qui se met tout seul dans la panade : Kehrer rate sa passe en retrait vers Thiago Silva, Lukaku surgit, efface Buffon et marque (0-1, 2e) ! Le PSG est sonné et Kehrer perd un nouveau ballon que Rashford exploite mais Thiago Silva repousse heureusement le centre (4e). Paris entre peu à peu dans son match et envoie quelques centres mais MU repousse (6e). Paris pousse et Bernat envoie un centre que Mbappé ne reprend pas d’un souffle (7e). Après ce début raté, c’est désormais une attaque/défense qui se met en place et MU souffre déjà (10e). Un centre d’Alves est dangereux et coupé par Mbappé mais Smalling parvient à dégager (11e). Logiquement, MU craque vite : Alves donne un bon ballon dans la surface à Mbappé qui accélère et centre au second poteau où Bernat conclut de près (1-1, 12e).

Paris est lancé et Di Maria s’échappe côté gauche avant de centrer au second poteau. Dani Alves est là pour reprendre de volée en belle position mais il n’attrape pas le cadre (14e). Le PSG continue de pousser et c’est Di Maria qui décale Bernat dans la surface. L’Espagnol prend son temps pour contrôler puis frapper mais De Gea s’interpose (20e). Di Maria est intenable et tente sa chance de loin juste au ras du poteau (21e) ! Après le petit coup de chaud, c’est désormais une rencontre à sens unique qui se dessine et Di Maria provoque le premier corner, mal repris (26e). Mais MU reste malgré tout menaçant, notamment car Kehrer glisse encore et offre un boulevard à Rashford qui se loupe heureusement en très bonne position (29e) ! Les Mancuniens reprennent même l’avantage : Rashford tente sa chacne de loin, Buffon repousse bien mal et Lukaku est pour reprendre de près (1-2, 30e) !

Le PSG se retrouve donc mené sur deux énormes erreurs de ses propres joueurs et Verratti passe tout près du premier avertissement avec un gros tacle sur les chevilles de Bailly, gentiment arbitré (32e). Paris est aussi dangereux avec un bon centre de Draxler repris de volée par Di Maria mais Smalling contre la frappe (34e). Le match est toujours aussi irrationnel et Bailly doit sortir sur blessure au profit de Dalot (36e). Sur un coup-franc quelconque, Rashford est trouvé dans le dos de la défense et tire mais c’est à côté, et l’Anglais était hors-jeu (36e) mais Paris devient fébrile… Dalot déborde côté droit et centre mais c’est Marquinhos qui coupe et sollicite Buffon, attentif sur sa ligne (42e). Les deux équipes se manquent aussi chacune sur un contre et la pause arrive après une bonne intervention de Thiago Silva du bout du pied alors que Rashford allait être trouvé en bonne position. A la pause, le PSG est mené 2-1 en ayant dominé dans le jeu mais paye deux énormes erreurs de Kehrer et Buffon.

La partie repart sans changements et MU semble animé d’autres ambitions, prenant le ballon pour jouer un peu plus (50e). Le premier corner est toutefois pour le PSG sur un long tacle d’Alves dévié par Young mais cela ne donne rien (51e). Paris semble repartir de l’avant et Lindelof dévie une belle transversale de Di Maria comme un symbole (52e). Paris pense même égaliser sur une belle talonnade de Mbappé convertie en but par Di Maria dans la surface mais l’Argentin est bien hors-jeu (56e). Peu à peu, les troupes de Tuchel reprennent le ballon et tentent de construire pour marquer mais MU tient bon et Di Maria doit tenter de loin, sans danger (60e). Paris ne joue pas toujours très bien mais Draxler parvient à centrer mais Mbappé envoie une chandelle alors qu’il est en bonne position (63e).

Le PSG est à moitié dans le match et Bernat doit faire un gros retour sur un contre (67e). C’est ensuite Draxler qui se fait mal tout seul sur un centre, se tenant immédiatement la jambe droite et demandant le changement (69e). L’Allemand est remplacé par Meunier et Kehrer par Paredes, Marquinhos passant en défense (70e). C’est Paris qui accélère encore et Mbappé s’échappe pour centrer au second poteau mais Young repousse parfaitement dans les 6m (72e). Paredes se montre vite sous un mauvais jour, averti pour un tacle dangereux sur Pereira (75e). Mbappé n’aide pas son équipe en loupant un contrôle dans la surface sur un bon contre (76e).

La fin de partie est étouffante alors que Solskjaer envoie Chong à la place de Pereira dans l’arène (80e). Meunier tente aussi sa chance en angle fermé mais c’est De Gea qui repsusse (82e). La qualification est toute proche quand Alves envoie Mbappé au but après une déviation de Smalling mais le Français trébuche en bonne position. Cela revient sur Bernat qui touche le poteau (84e) ! Le même Bernat prend aussi un énorme risque dans sa surface en tentant une talonnade pour dégager un centre (86e). MU fait son dernier changement en lançant le jeune attaquant Greenwood dans la bataille et le chrono passe (88e)… Verratti va bien jusqu’à la surface adverse mais il ne parvient pas à frapper. MU pousse et s’arrache, Dalot frapep des 20m mais Kimpembe dévie du coude en corner (90e). Alors qu’il accorde un corner, l’arbitre part voir la VAR !!! Il donne finalement un penalty à Manchester United, estimant que la main de Kimpembe est volontaire (91e) ! Rashford s’élance et trompe Buffon…

Ce n’est pas fini et Cavani entre en jeu pour les derniers instants. Di Maria provoque un corner mais c’est mal joué, tout comme le centre qui suit. La fin de match vire au n’improte quoi avec des Parisiens qui centrent bien mal et des Mancuniens qui tiennent bon. Un dernier coup-franc est donné mais Lukaku dégage et Paris est éliminé. Deux ans après, Paris subit une nouvelle remontée ridicule, mais cette fois-ci à la maison…

Les réactions :

Marquinhos :

« Il y a tous les sentiments. C’est inadmisible ce match qu’on a fait. On comprend la colère de nos supporters. Encore une fois à ce moment de la saison on commet les mêmes erreurs et on se fait pénaliser. On avait la possession, on contrôlait, Manchester est venu pour défendre et attendre nos erreurs. C’est là qu’ils ont pu en profiter. Encore une fois à un moment donné il faut qu’on analyse, qu’on réfléchisse. Cela fait des années que ça arrive à ce moment de la saison, c’est inadmisible. Il faut qu’on réfléchisse, qu’on parle comme des hommes, dans le vestiaire. Ce n’est pas le moment de trop parler. C’est un moment difficile pour tout le monde, il y avait beaucoup de colère. Parler encore plus ça peut partir dans un sens qu’on ne souhaite pas. Comme on dit, c’est le moment de « manger la merde », savoir qu’on peut faire mieux, ne pas trop parler. J’ai dit ça avant le match là-bas à Manchester ce n’est pas le moment de laisser passer l’opportunité, c’est le moment de tout donner. Désolé aux supporters qui y ont cru, qui sont venus là-bas aussi. On est dégoûtés de cette soirée. On croit en ce projet. Cette année j’ai vu de bons changements, des choses qu’il fallait analyser et qu’on a changés. Mais je sais pas pourquoi encore une fois, au même moment de la saison on se fait éliminer, on se fait manger, avec un match inadmisible. Perdre 3-1 ici… Si on analyse bien le match on a eu le contrôle mais on n’a pas été efficace, tant offensivement que défensivement. Encore une fois on laisse passer cette opportunité ».

Thomas Tuchel (RMC Sport) :

« C’est facile à expliquer. On a fait 2 cadeaux. A ce niveau, 2 cadeaux en première mi-temps… Après le 2e but on a contrôlé le match complètement pendant les 30 premières minutes. On a joué vaec beaucoup de qualité, montré une bonne mentalité et une bonne réaction après le premier cadeau pour Manchester. On a eu beaucoup d’occasions. Sans rien, il y a un 2e but. C’est un résultat totalement ridicule et à la fin on est grandement déçus. Je ne sais pas (si c’est une faute professionnelle). Le deuxième but a changé le match dans nos tête mais pendant la 2e mi-temps ils n’ont pas une seule occasion. J’ai même le sentiment que notre match de Coupe de la Ligue contre Guingamp, où on a perdu alors que ce n’était pas poossible, était comme celui-ci. Jamais ils ne doivent gagner. Le penalty ? Sur une main, la règle n’est pas claire (…) La saison gâchée ? Je ne sais pas. Je ne sais pas. Relever les joueurs ? Le match s’est terminé il y a 5 minutes et vous voulez avoir une réponse à cette question ? C’est le moment de défendre mes joueurs et de rester calme. »

Thiago Silva (RMC Sport) :

« C’est dommage parce qu’on a fait un grand match là-bas. Mais ici chez nous on n’a pas fait ce qu’on avait dit. Jusque là on a fait un bon parcours, et encore une fois on s’arrête là. C’est difficile, c’était un match de très, très haut niveau. Hier, Madrid a perdu aussi contre l’Ajax. Aujourd’hui, rien n’a marché. Je veux juste m’excuser auprès des supporters… On a un sentiment de tristesse. Donner un penalty comme ça, je n’ai pas vu les images mais peut-être que si c’est pour nous, ils ne donnent pas le penalty. C’est dommage parce qu’on a pas pu r »agir. Même si on avait eu 90 minutes pour le faire, on ne l’a pas fait. On s’excuse. On a travaillé dur et rien n’a marché. »

Nasser Al-Khelaïfi (RMC Sport) :

« Je suis très déçu du résultat du match, je ne comprends pas. On a joué un très bon match là-bas. On donne des cadeaux faciles, honnêtement je ne comprends pas comment on a joué comme ça chez nous, avec nos supporters. Bien sûr c’est une grande désillusion. On a encore la coupe et le championnat, on ne va pas dire que la saison est finie. C’est difficile, il faut finir la saison, on n’a rien gagné pour le moment, il faut rester ensemble et travailler. Je laisse tout le monde analyser et se faire son avis, mais pour moi il n’y a pas pénalty. Il se tourne, le ballon n’allait pas vers le but. C’est très facile de prendre cette décision contre le PSG, beaucoup moijs dans l’autre sens. Si tu n’est pas sûr, tu ne siffles pas pénalty. Je suis très déçu de cette décision. Je comprends la déception des supporters, ils ont été avec nous là-bas et ici, il faut regarder vers le futur. Je suis sûr que les joueurs ont essayé de tout donner pour les supporters. C’est le foot, il faut accepter, on ne contrôle rien. »


Le stade :

Le Parc des Princes


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi