Sélectionner une page

PSG – Marseille 2-0, 09/08/85, Division 1 85-86

8586_PSG_OM_RocheteauVendredi 09.08.1985, Championnat de France, Division 1, 6e journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE  2:0 (2:0)
– 32 460 spectateurs. Buts : Luis Fernandez, 1′, Robert Jacques, 22′.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Michel Bibard, Jean-Marc Pilorget, Philippe Jeannol, Claude Lowitz (Jean-Claude Lemoult, 75′) – Fabrice Poullain, Luis Fernandez (Jean-François Charbonnier, 82′), Safet Sušić, Pierre Vermeulen – Robert Jacques, Dominique Rocheteau. Entraîneur : Gérard Houllier.
Avertissement à Michel Bibard.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1985-86


Billet :


Programme :


Photos du match :

But de Luis Fernandez dès la première minute!

But de Luis Fernandez dès la première minute!

8586_PSG_OM_Pilorget

Tentative de Jean-Marc Pilorget

8586_PSG_OM_Lowitz

Claude Lowitz

Le même Lowitz en contre-attaque (Ch. Gavelle)

8586_PSG_OM_Rocheteau

Dominique Rocheteau

Le néerlandais Vermeulen taclé par un marseillais (Ch. Gavelle)

Nouveau tir de Pilorget (Ch. Gavelle)

Tentative de Pierre Vermeulen qui devance Flak (source OM4ever)

Tir au but de Pierre Vermeulen qui devance Flak (source OM4ever)

La joie de Robert Jacques après son but...

La joie de Robert Jacques après son but…

8586_PSG_OM_joie

… et celle des toute l’équipe!


Vidéo :


Compte-rendu (F. Balédent/A. Leiblang) :

Mieux valait avoir ce soir-là sa montre à l’heure et ne pas se pointer avec un léger retard dans les tribunes du Parc des Princes. A peine cinquante secondes se sont-elles écoulées que déjà le tableau d’affichage indique P.S.G. 1 et Olympique de Marseille 0. Dès leur première offensive en effet, les Parisiens obtiennent un coup franc sur le côté droit Susic, qui se charge de le tirer, expédie alors un ballon très aérien sur lequel Fernandez jaillit au nez et à la barbe des défenseurs adverses pour une habile déviation de la tête sur laquelle Bell est impuissant. Le gardien camerounais de l’O.M. ne pourra pas grand-chose non plus à la 22e minute sur le second but de Paris marqué par Jacques. But magnifique dans sa conception et sa réalisation. Parti de l’aile droite à la hauteur de la ligne médiane, Jacques repique au centre et après un relais avec Rocheteau, il passe en revue la défense
marseillaise pour venir conclure de près de l’intérieur du pied droit. Du grand art. Quelque chose qui rappelle les folles envolées des artistes brésiliens sur la pelouse du Maracana de Rio. Menés 2-0, les joueurs de l’O.M. ont le mérite de ne pas baisser les bras. Ils vont même réduire le score par l’intermédiaire du blond Danois Brylle. But refusé par l’arbitre pour un hors-jeu qui ne parut pas évident « Brylle la poisse » qui verra un peu plus tard au cours de la seconde mi-temps un autre de ses tirs repoussé par le poteau alors que Bats était battu. Seconde mi-temps au cours de laquelle les Parisiens vont donner l’impression de lever le pied et de céder un peu à la facilité. Syndrome de la grosse tête? Essuyant quelques critiques, tous répondent qu’après tout l’essentiel, c’est-à-dire le résultat, a été assuré. D’autant qu’au classement, l’écart qui n’était que d’un point passe à deux sur Nantes, Lens et Bordeaux. Ça devient du sérieux.

Réactions :

G. HOULLIER : « Beaucoup plus difficile que le score n’y parait, cette équipe nous avait posé de gros problèmes, match plus difficile au Parc que chez eux, Pour la petite histoire le joueur Brylle avait failli venir au PSG puisque nous avons été longtemps en contact avec lui avant Vermeulen, je pense qu’il voulait être assez bon, et il l’a été (but refusé pour hors-jeu). Puis on a décidé de ne pas l’engager, et c’était donc assez marrant de le retrouver sur le terrain, pour moi qui avais été le voir plusieurs fois au Danemark, et cette fois en tant qu’adversaire ».

LOWITZ : « Je crois me souvenir que j’avais dribblé le dernier défenseur avant de partir en contre-attaque avec Pierre Vermeulen. Je me souviens d’un bon match qui a sans doute fait plaisir aux spectateurs. En me voyant sur la photo ci-dessus j’ai l’impression d’être plein d’élan et d’entrain. J’étais en bonne forme physique à ce moment-là, en plus c’était les beaux jours alors …  »

VERMEULEN :  » Sur la photo ci-dessus je suis taclé assez sévèrement par un Marseillais, je pense que ce genre de geste n’a pas sa place sur un terrain, ce n’est pas très beau et ce n’est pas le symbole du football. Nous avions fait un bon match, nous étions toujours en tête et je trouve qu’en France, c’est très difficile à beaucoup de points de vue. Alors que nous étions invaincus, certaines équipes ont voulu utiliser les armes physiques, nous étions une cible et le jeu était parfois trop viril.  »


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)