Sélectionner une page

PSG – Marseille 2-1, 04/10/15, Ligue 1 15-16

Photo K. Tribouillard, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-psg-om-un-clasico-riche-en-emotions-04-10-2015-5154407.php)

Dimanche 04.10.2015, Championnat de France, Ligue 1, 9e journée (1re place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE  2:1 (2:1)
– 47 199 spectateurs. Buts : Batshuayi, 30′, Zlatan Ibrahimović, 41′ sur penalty, Zlatan Ibrahimović, 44′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier (Marcos Marquinhos, 87′), Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Ángel Di María (Ezequiel Lavezzi, 86′), Zlatan Ibrahimović (Javier Pastore, 71′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Serge Aurier et Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16

Maillot domicile 2015-16


Billet :

(collection @JonasSatin)

(collection @JonasSatin)


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3150/54085/match/Paris-Marseille-2-1/Paris-Marseille-2-1)

Marco Verratti (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3150/54085/match/Paris-Marseille-2-1/Paris-Marseille-2-1)

Zlatan Ibrahimovic battra Mandanda sur penalty à… 3 reprises, l’un d’entre eux étant à retirer (Ch. Gavelle)

Photo JB Quentin, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-psg-om-un-clasico-riche-en-emotions-04-10-2015-5154407.php)

La joie de Zlatan Ibrahimovic et d’Edinson Cavani sur l’égalisation parisienne (JB Quentin)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3150/54085/match/Paris-Marseille-2-1/Paris-Marseille-2-1)

Angel Di Maria balle au pied (Ch. Gavelle)

Photo K. Tribouillard, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-psg-om-un-clasico-riche-en-emotions-04-10-2015-5154407.php)

Kevin Trapp arrête le penalty de Barrada! (K. Tribouillard)


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Un classique et un record

Le PSG s’est imposé 2-1 face à l’OM grâce à un doublé d’Ibrahimovic sur penalty juste avant la pause, s’offrant au passage le record de buts de Pauleta. L’OM aura été plus coriace que prévu.

Le match :

Dans ce grand classique de la L1 annoncé comme déséquilibré, c’est pourtant l’OM qui rentre bien mieux dans le match que le PSG et va chercher les Parisiens très haut sur le terrain, les gênant énormément. Le PSG n’y est pas et l’OM joue crânement sa chance, récupérant haut la balle et percutant sur les côtés. La première occasion est pour l’OM avec Alessandrini qui reprend un centre en retrait de Barrada mais Maxwell contre cette frappe en très bonne position. Paris est perdu quand l’OM tente à fond, Trapp étant bombardé de frappes olympiennes dès qu’un espace s’ouvre mais l’Allemand assure sur ces frappes rarement très dangereuses. Les occasions sont rares mais l’OM est terriblement plus saignant que le PSG.

Au bout de 20 minutes, le PSG commence à sortir, notamment dans la foulée d’un Di Maria qui accélère côté droit et commecne à faire des différences balle au pied. Il conclut ses percées par des frappes qui font trembler l’OM, quelques instants après avoir déjà vu Mandanda gagner son duel face à Ibra suite à une frappe contrée que le Suédois avait été prompt à reprendre. Au coeur de ce temps fort, c’est pourtant l’OM qui ouvre le score par Batshuayi qui reprend au second poteau un excellent centre enroulé de Barrada (0-1, 30e).

Paris retombe alors dans un temps faible et le match va bousculer sur un coup du sort. De la ligne médiane, un Olympien met en retrait pour Mandanda qui se loupe légèrement devant Zlatan et percute le Suédois dans son élan. L’arbitre siffle penalty et Zlatan se fait justice lui-même, à son endroit habituel (1-1, 41e). L’engagement est à peine donné que le PSG se procure un corner que Di Maria tire au second poteau pour la tête d’Ibra. Ce dernier tente une remise que Rolando contre du bras. Deux minutes plus tard, l’arbitre siffle logiquement un nouveau penalty ! Ibra change de côté, marque et pense battre le record de buts de Pauleta mais l’arbitre donne à retirer car Matuidi et Cavani sont entrés trop tôt. Nouveau penalty et Zlatan remet sur le côté habituel, trompant encore Mandanda et validant du coup son record de buts au PSG (2-1, 44e). A la pause, le PSG mène donc 2-1 en ayant raté sa mi-temps dans les grandes largeurs mais a été remis en selle par son meilleur ennemi.

Le début de la seconde mi-temps voit un tout autre PSG et Aurier, superbement lancé dans la surface par Di Maria, croise trop sa frappe en bonne position. Le PSG domine mais ne marque pas et se fait même prendre bêtement sur un contre quand Aurier découpe Barrada dans la surface. Le Marocain passé par le PSG en jeunes décide de se faire justice lui-même mais Trapp sort sa frappe croisée ! Marseille semble avoir laissé passer sa chance mais reste dangereux sur certains coups avec des tirs de loin ou encore une tête d’Alessandrini, bien passé devant Maxwell. Côté parisien, c’est surtout Aurier qui frôle le but du break sur une tête trop piquée suite à un excellent corner de Di Maria.

A 20 minutes de la fin, le héros recordman du jour Zlatan Ibrahimovic sort et laisse sa place à Pastore et il ne faut pas longtemps à l’Argentin pour se mettre en évidence à l’issue d’une superbe action qu’il initie et que relaye Di Maria et Cavani. L’Uruguayen sert Pastore seul aux 6m mais Mandanda repousse la frappe de l’Argentin au prix d’un arrêt superbe. Dans l’action qui suit, c’est cette fois Batshuayi qui réplique de la tête sur un corner mais le cadre n’est pas au rendez-vous. Petit à petit, les deux équipes fatiguent, les erreurs techniques se multiplient et le KO reste proche de chaque côté. A la dernière minute du temps additionnel, l’OM s’offre un contre en or et Cabella reprend de près un centre en retrait. Trapp, impérial tout le match, repousse des genoux.

Le PSG s’impose finalement 2-1, non sans avoir souffert, mais les occasions auront été plus en faveur des joueurs de Laurent Blanc malgré tout. La première période restera comme un avertissement sans frais et Zlatan Ibrahimovic se sera finalement offert le record de Pauleta un soir très symbolique de PSG/OM.

L’impact au classement :

Assuré d’être leader avant le match, le PSG s’envole au classement avec 23 points.

Réactions :

Laurent Blanc :

L’équipe qui a le mieux joué qui a gagné ?
« Non, je ne sais pas si c’est l’équipe qui a le mieux joué qui a gagné mais, effectivement, Marseille a fait un très bon match, notamment durant les 25 premières minutes. L’année dernière, ils avaient aussi été très bons. Ils peuvent être déçus du résultat. Nous, il est certain que nous n’avons pas fait un grand match mais on s’est quand même procurés des occasions et on a marqué des buts. On aurait pu marquer un troisième but et puis, même si je n’aime pas parler des individualités, notre gardien nous a quand même fait du bien sur le penalty qu’il a arrêté. Je pense qu’à ce moment-là du match, c’était important. »

Un soulagement pour Trapp ?
« Cela nous fait du bien à lui et à nous aussi ! [Tallaron le coupe et dit qu’il en avait pris plein la figure après Bordeaux] Vous lui en avez mis plein la figure après Bordeaux parce qu’il a fait une erreur au pied ! Cela peut arriver. C’est un garçon qui a un très bon jeu au pied, il a un jeu à risques, il a été puni contre Bordeaux mais je lui ai maintenu ma confiance parce que je veux qu’il joue au pied. »

Agacé par le jeu de son équipe :
« On n’est pas arrivé à mettre en place notre jeu comme on l’espérait et je pense que c’est aussi beaucoup la faute de Marseille qui a bien joué le coup et qui a très bien étudié notre jeu. Ils ont eu le cran de venir jouer haut dans notre camp, beaucoup d’équipes l’annoncent avant le match mais peu le font. C’est vrai qu’on s’est retrouvés dans une situation où on n’a pas l’habitude d’être mais vous insistez toujours pour dire qu’il n’y a pas assez de matches relevés pour le PSG en vue de la Champions League. Aujourd’hui, on a eu un grand adversaire, on l’a battu mais cela a été très difficile. »

Une bonne chose d’être bousculé ?
« Je ne sais pas si cela fait du bien… Le problème, c’est qu’on veut toujours gagner nos matches et qu’on les gagne quand on maîtrise le jeu. Quand on le maîtrise moins bien comme ce soir, si on continue à gagner, c’est quand même une très bonne chose. »

Zlatan, le meilleur joueur qu’il ait entraîné ?
« Ce sont des trucs de journalistes ça… C’est un grand joueur, un très grand joueur, il n’y a qu’à voir le nombre de buts qu’il a marqué et ce n’est pas étonnant pas qu’il détienne le record de buts marqués au PSG en très peu de temps. Ce sont des joueurs hors normes, qui font des carrières hors-normes, avec des statistiques incroyables en termes de buts. »

Blaise Matuidi :

Le match :
« On savait que Marseille allait venir ici sans complexes, qu’il n’avait rien à perdre. Ils ont fait un bon match et c’est vrai qu’on a mal débuté. Les 30 premières minutes ont été très difficiles et, après, on s’est bien repris. On a eu des situations pour marquer et c’est ce qu’on a fait. On marque sur deux penalties mais on aurait pu en mettre dans le jeu. C’est bien, on continue sur notre lancée. On a des victoires même si c’est dans la difficulté et on le sait. Il faut qu’on travaille et cela va être dur comme ça toute l’année.

Bien d’avoir une opposition compliquée ?
« Oui, bien sûr ! Marseille a montré ce soir qu’ils ne sont pas à leur place. Cela a été un beau match mais je pense que la meilleure équipe a gagné quand même. »

L’état d’esprit de Zlatan Ibrahimovic :
« Il est content mais c’est un gagneur et je pense qu’il est aussi déçu de ne pas avoir marqué ce penalty. Il en a vu d’autres, bien sûr, mais on est contents pour lui et j’espère que cela va lui faire du bien pour la suite du championnat.»

Kevin Trapp :

Son penalty arrêté :
Pour un gardien, c’est plus facile, il n’y a rien à perdre. On a regardé avant ce match les penalties [il est coupé et on lui montre son arrêt]. C’est important que j’ai arrêté car c’était 2-2 sinon. C’était un match très difficile, un match particulier et on est très content d’avoir gagné ce match. »

Le public qui scande son nom :
« Cela me fait du bien mais c’est important pour moi que je progresse. Je travaille beaucoup pour m’améliorer et je veux que cela se voit sur le terrain que je travaille. Cela me fait très plaisir mais il faut que je confirme maintenant. Il y a la trêve internationale, on peut se reposer un peu et après, il y a les prochains matches. »

Son français impeccable après seulement trois mois à Paris :
« J’écoute tous les jours le français et j’ai l’habitude d’écouter. Je fais des cours deux fois par semaine. [Tallaron demande si c’est Sirigu qui lui donne des cours…] Il parle couramment le français, je pense… C’est mon objectif pour l’année prochaine, je vais travailler pour parler le français couramment, comme je travaille pour le foot. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)