Sélectionner une page

PSG – Marseille 3-0, 25/02/18, Ligue 1 17-18

Dimanche 25.02.2018, Championnat de France, Ligue 1, 27ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE 3:0 (2:0)
– 47 490 spectateurs. Buts : Kylian Mbappé, 10′, Rolando, 27′ contre-son-camp ; Edinson Cavani, 55′. Arbitre : M. Bastien.
L’Équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Dani Alves – Adrien Rabiot, Lassana Diarra (Thiago Motta, 61′), Giovani Lo Celso (Julian Draxler, 71′) – Neymar, Edinson Cavani, Kylian Mbappé (Angel Di Maria, 61′). Entraîneur : Unai Emery.
L’Équipe de Marseille : Pelé – Sakai (Sarr, 59′), Rami, Rolando, Amavi – Zambo Anguissa, Luiz Gustavo – Thauvin, Payet, Ocampos (Sanson, 38′) – Germain (Njie, 73′). Entraîneur : R. Garcia.
Avertissements : Ocampos, 20′, Rolando, 32′, Thiago Silva, 33′, Edinson Cavani, 45’+1, Germain, 49′, Lassana Diarra, 57′, Amavi, 60′, Dani Alves, 75′, Njie, 76′, Thiago Motta, 82′, Angel Di Maria, 89′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Tir de Kylian Mbappé… (Made in Parisiens)

… et but, 1-0 ! (Ch. Gavelle)

Edinson Cavani marque le 3ème but, peu avant l’heure de jeu (Ch. Gavelle)

La joie des Parisiens (Ch. Gavelle)

L’image du match, Neymar au sol (Made in Parisiens)

Les joueurs célèbrent la victoire avec les supporters (Ch. Gavelle)

Le superbe tifo de la tribune Auteuil

Petit message pour Evra…

Les supporters fêtent le 1er but


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

une belle victoire au goût très amer

Le PSG recevait l’OM ce dimanche soir à l’occasion de la 27ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 3-0 sans forcer grâce à des buts de Mbappé, Rolando contre son camp et Cavani. Mais le vrai problème est venue de la sortie sur une civière de Neymar, salement touché à la cheville après être mal retombé…

Le match :

L’OM donne le coup d’envoi et tente de suite la touche longue mais cela ne donne rien tandis que Paris tente de repartir de son but (1e). Les duels sont âpres et le 1er centre est pour Amavi vers la tête de Thauvin, sans puissance (3e). Thauvin se signale aussi en mal quand il découpe par derrière Neymar mais l’arbitre ne donne pas le carton jaune logique qui s’imposait (5e). Paris monte sur le terrain et Alves sert Mbappé qui provoque le premier corner, repoussé (6e). Alors que l’OM place enfin une attaque, c’est Paris qui part en contre et Mbappé donne un super ballon à Neymar qui se loupe dans la surface (9e). Il ne faudra qu’une erreur pour que le PSG prenne la tête : Alves tente de trouver Mbappé dans la surface d’une passe entre les lignes, Amavi freine la balle mais Mbappé récupère et trompe Pelé (1-0, 10e).

Sur le coup d’envoi, l’OM envoie un bon centre mais Kurzawa dégage bien (11e). L’OM n’est d’ailleurs pas abattu et tente vite de revenir. Pour autant, un excellent centre d’Alves bien coupé par Neymar finit au ras du poteau (15e) ! Alors que Paris a le match bien en main, Ocampos s’offre un tacle scandaleux sur la cheville d’Alves, le Brésilien restant au sol en hurlant de douleur (18e). L’Argentin ne prend qu’un jaune, un joli cadeau vu à quel point la faute est sale. Cela n’empêche pas le PSG de se montrer dangereux sur un bon une-deux Cavani/Mbappé arrêté par un hors-jeu imaginaire (22e). Alors qu’un centre de l’OM est fort dangereux et sorti par Alves, Paris se montre aussi très pressant sur une grosse action avec Neymar et Mbappé devant les 18m (26e). Paris double la mise sur une action limpide : Kurzawa décale Rabiot côté gauche qui centre en retrait pour Neymar qui reprend. Rolando est sur la trajectoire et dévie au fond des filets (2-0, 27e).

Paris est lancé et est encore dangereux sur un coup-franc provoqué par Neymar qu’il tire lui-même. Cavani est trop court pour couper et Pelé capte (31e). Le match est ouvert et Neymar brille sur une frappe lointaine qui passe juste à côté du poteau après avoir été bien décalé par Rabiot (37e). Garcia voit que son équipe a du mal et sort Ocampos, miraculeusement pas encore expulsé, pour Sanson avant même la mi-temps (38e). L’OM s’ofre un bon coup-franc sur une faute évitable de Lo Celso mais c’est dégagé, mal. Alves se loupe sur la relance et Silva se retrouve à concéder un corner pour sauver son camp, finalement mal tiré (40e). Mbappé met aussi un coup d’accélérateur et centre mais Anguissa coupe devant Lo Celso dans la surface (42e). L’OM tente aussi une combinaison sur coup-franc mais Areola capte tranquillement (45e). Le gardien voit aussi Payet tirer du gauche aux 25m au-dessus (45e). Le dernier coup de chaud est pour Neymar qui s’amuse dans la surface mais bute sur Anguissa (45e+2). A la pause, le PSG mène 2-0 dans un match bien géré et plutôt ouvert.

Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart avec un bon débordement de Thauvin conclu par un centre raté (46e). La fois d’après, c’est Silva qui stoppe Thauvin. Mbappé se montre aussi sur un festival dans la surface mais son centre en retrait n’est pas repris (48e). Mbappé provoque aussi un coup-franc tiré étrangement par Neymar et l’OM se dégage en deux temps (52e). Paris va faire encore mal sur une accélération : Neymar s’échappe côté gauche, débordant sur plus de 30m avec des adversaires aux basques et centre pour Cavani aux 6m qui enchaîne contrôle du gauche et frappe en pivot du droit (3-0, 55e). Marseille réagit sur une combinaison après un coup-franc mais Luiz Gustavo dévisse complètement seul dans la surface (59e).

A l’heure de jeu, Motta et Di Maria sont déjà sur le pré à la place de Diarra et Mbappé, pas vraiment content de sortir. C’est Marseille qui est dangereux sur un long coup-franc repris par Rolando mais Areola se détend bien pour repousser en corner (63e). Marseille est dangereux sur un ballon qui traîne mais c’est Motta qui fait le ménage dans sa surface (64e). Alors que Motta apporte vite sur le terrain, c’est Lo Celso qui tente de trouver Di Maria dans la surface mais Amavi veille et revient bien (68e). Paris gère bien son affaire mais Marseille tente de pousser, forçant Silva à dégager en corner (71e). C’est bien frappé mais repoussé devant Anguissa alors que Draxler fait son entrée (72e).

Tout juste entré, Njie se fait remarquer après un coup donné à Marquinhos. Le ton monte et le Camerounais mais aussi Alves prennent chacun un carton (76e). Et alors que tout va bien pour Paris, c’est Neymar qui se fait mal tout seul et se tord la cheville (78e). Il reste au sol, laissant craindre le pire et c’est finalement sur une civière que Neymar quitte le terrain après de longues minutes. Tout le staff parisien est KO alors que l’équipe parisienne va devoir finir à 10 (79e). Le match reprend après cet arrêt de jeu qui a glacé l’ambiance et Njie défie Areola, il l’évite et pense marquer mais Thiago Silva sauve sur sa ligne (82e). Désormais en infériorité numérique, le PSG fait tourner mais est dangereux et Kurzawa récupère très haut sur le terrain. Draxler décale Di Maria qui frappe après un petit contrôle mais le cadre se dérobe d’un rien (89e). Njie tente aussi sa chance tout seul mais il part finalement tout seul en 6m. Thauvin est en revanche plus tranchant dans l’action qui suit et Areola se déploie pour repousser. Cela revient finalement sur Luiz Gustavo qui tire mais le gardien assure (92e).

Paris s’offre une dernière action avec Draxler qui frappe mais voit sa tentative être repoussé en corner. Cavani est proche de marquer mais Paris a tiré trop vite (94e). La seconde tentative est quant à elle repoussée et le PSG s’impose finalement 3-0 face à l’OM dans un match bien géré par les troupes d’Emery. Mais le vrai drame a été la sortie sur blessure de Neymar, probablement grave.

L’impact au classement :

PARIS SG 71 points (+65)
MONACO 57 points (+38)
MARSEILLE 55 points (+24)

Réactions :

Unai Emery :

Un match satisfaisant ?
«C’était un match très sérieux de notre part. Sur le terrain, on a fait preuve de beaucoup de solidarité en attaque et en défense, pour être ensemble. C’était un match qui ne permettait pas de trouver le rythme, avec beaucoup de contacts mais c’est normal, c’est un classique, les deux équipes avaient beaucoup d’envie. Dans le jeu, d’un point de vue tactique, les deux équipes avaient la même idée d’aller presser et cela ne permettait pas de jouer facilement avec la possession. Notre efficacité quand nous avons cherché à attaquer leurs espaces a été importante et cela a fait la différence. Le résultat dit 3-0, nous n’avons pas concédé grand chose à l’adversaire mais ce n’était pas facile pour nous d’imposer notre idée de jeu durant les 90 minutes face à eux.»

Du turnover en vue mercredi ?
«On va voir. C’est vrai qu’en deux matches contre Marseille, il peut se passer des choses comme aujourd’hui avec la blessure de Neymar mais aussi de la fatigue pour les joueurs qui ont joué 90 minutes sur le terrain. On va voir demain et mardi. Mais c’est sûr que des joueurs qui n’ont joué ce soir vont jouer dimanche. Combien de changements ? Je ne sais pas car la Coupe de France est aussi très importante pour nous et on va bien se préparer pour avoir un onze très compétitif pour gagner ce match.»

Le match de Diarra :
«Je suis très content parce qu’il est venu pour aider et il est prêt à tout : s’il joue, il va aider, s’il est sur le banc pareill, idem aux entraînements. Après, nous avons fait une planification avec ses minutes à lui et la rentrée de l’équipe de Thiago Motta. C’était la même planification samedi dernier contre Strasbourg, idem aujourd’hui et on va voir mercredi si c’est Thiago ou Lass qui débute. Mais on va travailler avec les deux pour avoir les deux options de performantes pour les prochains matches.»

Neymar éventuellement absent, d’autres dispositifs testés ?
«Nous avons travaillé le 4-3-3 avec tous les joueurs. Avec ou sans Neymar. Je crois que l’équipe est très commode avec ce système et nous sommes performants avec. C’est vrai que nous voulons que Neymar aille bien et j’espère que sa blessure est petite et on va attendre l’examen. Mais il y a d’autres joueurs avec l’envie d’aider, de jouer, d’être performants et je suis tranquille. Je suis optimiste pour Neymar et aussi positif envers les autres joueurs qui sont sur le banc et peuvent aider l’équipe.»

Sensations retrouvées pour Mbappé ?
«La confiance d’un joueur est très importante et cela provient aussi de leur travail aux entraînements ou en match. C’est très important qu’il ait marqué aujourd’hui, il a fait un bon match aussi. Je veux que tous les joueurs aient la possibilité de jouer et d’aller chercher cette confiance qu’il peut retrouver. Aujourd’hui, Kylian a fait un bon match, ce qui est avant tout bon pour l’équipe, mais aussi pour lui.»

Thiago Silva :

Une belle victoire :
«On a été solides aujourd’hui, on a essayé de maîtriser le match jusqu’à la dernière minute, c’est dommage qu’on ait perdu un joueur très important pour nous à la fin. (NDLR : il sort ensuite une phrase difficilement compréhensible impliquant l’arbitre et une volonté de faire mal des Olympiens). Ce n’est pas ça le foot. Neymar joue, est content et c’est vrai que des choses comme ça arrivent mais on ne doit pas parler de ça et seulement du match qu’on a fait.»

La blessure de Neymar, grave ?
«Oui, car c’était déjà gonflé, tout de suite. Je ne suis pas docteur mais je crois qu’il ne sera pas disponible mercredi. Maintenant, il faut se reposer et se préparer pour mercredi car c’est un match de coupe, un match très important pour nous. Il faut qu’on continue à gagner à domicile.»

Un PSG solide :
«Oui, je crois que tous les joueurs, même ceux rentrés en seconde mi-temps, ont fait un très bon match. Lass a été très efficace pour l’équipe aujourd’hui puis il a été remplacé par Motta qui essaye de continuer à jouer. Ca c’est magnifique, même chose pour Di Maria. Il a envie de continuer et c’est ce qu’on voulait faire. Là, comme au prochain match puis contre Troyes et bien sûr face à Madrid. C’est le match de la saison pour nous.»

Un PSG qui monte en puissance face à l’OM:
«C’est bien d’affronter des équipes bien en place défensivement, avec un bon coach qui travaille bien. Il a été en Italie, on le connaît bien, et c’est bien de se préparer contre une équipe comme ça. Il faut continuer à travailler. Maintenant, il faut se reposer mais félicitations à toute l’équipe pour le match qu’on a fait aujourd’hui.»

Edinson Cavani :

Satisfait ?
«Oui, bien sûr, les classicos sont très importants pour nous et, chez nous, c’était plus important encore et nous sommes tous contents, très satisfaits, car nous avons fait un très bon match.»

Madrid dans les têtes ?
«Madrid, c’est une autre histoire. Aujourd’hui, il fallait penser au classico, c’est ce qu’on a fait. On a bien travaillé les jours d’avant pour bien préparer ce match et, quand arrivera le match du Real Madrid, on y pensera. Aujourd’hui, nous devions penser à ce match et on l’a bien fait. On a parfois bien dominé le match et c’est ça la préparation pour ce qui va venir de plus grand.»

Son joli but :
«Mon but est très beau, et il l’est encore plus car je le marque dans un match important comme le clasico. C’est un but d’attaquant et c’est encore plus beau comme ça. Neymar va à l’extérieur puis il met le ballon dans la surface. Je couvre bien le ballon, il me reste dans les pieds et le contrôle, c’est 80 à 90% du but. Il est bien resté là pour frapper.»

La santé de Neymar :
«On est tous rentrés au vestiaire, on l’a vu un peu, on verra ce qui se passe pour Neymar, on est positifs et on espère que ça ira pour lui. On espère le récupérer le plus rapidement possible pour être avec nous dans les prochains matches, pour la Champions League ou après.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)