Sélectionner une page

PSG – Marseille 3-0, 28/02/18, Coupe de France 17-18

Mercredi 28.02.2018, Coupe de France, 1/4 de finale à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE 3:0 (1:0)
– 47 000 spectateurs environ. Buts : Angel Di Maria, 45’+1′ ; Angel Di Maria, 48′, Edinson Cavani, 81′. Arbitre : M. Turpin.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Yuri Berchiche, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Thomas Meunier (Adrien Rabiot, 78′) – Julian Draxler, Thiago Motta (Lassana Diarra, 74′), Marco Verratti – Angel Di Maria, Edinson Cavani, Kylian Mbappé (Javier Pastore, 46′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Marseille : Mandanda – Sarr, Rami, Abdennour, Sakai – Lopez, Luiz Gustavo (Kamara, 58′) – Thauvin (Sari, 53′), Sanson (Amavi, 74′), Ocampos – Njie. Entraîneur : R. Garcia.
Avertissements : Njie, 32′, Thomas Meunier, 46′.


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Kylian Mbappé donne le tournis à son opposant (Arnaud BML)

Tentative de Javier Pastore sous les yeux de Julian Draxler (Arnaud BML)

« Eh oh, eh oh, on rentre du boulot ! » (Arnaud BML)

Le 3ème but, signé Edinson Cavani (Arnaud BML)

La joie d’Edinson Cavani, Angel Di Maria et Julian Draxler (Arnaud BML)

« Ecrasez-les !!! » (Arnaud BML)

Petite piqûre de rappel pour les dirigeants : nos couleurs, c’est bleu-blanc-rouge-blanc-bleu !


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris applique le tarif maison

Le PSG défiait l’OM ce mercredi soir en quart de finale de la Coupe de France et il n’y a pas eu la moindre surprise : un doublé de Di Maria, un but tardif de Cavani et Paris s’impose logiquement 3-0 malgré une première mi-temps longtemps verrouillée.

Le match :

C’est parti, l’OM a donné le coup d’envoi et qui presse haut le PSG, celui-ci peine à s’en sortir (3e). Paris y arrive enfin mais le centre de Di Maria est repoussé (4e). Le début de match est bien équilibré et l’OM, en place, gêne Paris mais Berchiche déborde et obtient un bon coup-franc (7e). C’est repoussé mais cela revient sur Yuri qui frappe des 16m et Mandanda repousse superbement sur sa gauche (8e). L’occasion suivante est encore énorme : Berchiche intercepte et lance Di Maria qui sert Cavani aux 18m; il contrôle et frappe du gauche, au-dessus (10e). Njie répond par une accélération suivie d’un centre vicieux qui passe de peu au-dessus (11e). Peu à peu, c’est bien le PSG qui prend ses marques et parvient à accélérer, même si Di Maria loupe un geste technique puis une ouverture (14e).

L’OM reste bien en place et concède peu alors que Kimpembe offre un bon coup-franc après une faute sur Ocampos mais c’est dégagé (20e). Marseille commence à placer des contres et Thauvin provoque un premier corner. Sur celui-ci, Rami est trouvé au sol dans la surface mais il ne parvient pas à frapper et Paris se dégage (23e). Côté Paris, le jeu est moins fluide mais Mbappé accélère balle au pied et provoque un coup-franc excentré. Di Maria le frappe mais c’est dégagé, Abdennour touchant tout de même du bras au passage (26e). Le match sombre dans un déchet technique inquiétant et les deux équipes peinent à construire, perdant de nombreux ballons. Njie se signale donc par une faute stupide sur Motta (32e)… Alors que Mbappé et Di Maria ont inversé, le Français décale Berchiche mais son centre est trop long au second poteau. Sur le contre, Thuavin tire largement au-dessus (35e).

Di Maria tente aussi sa chance d’une frappe enveloppée et il repousse la frappe de l’Argentin du bout des doigts pour sauver le but (37e). Di Maria est bien mieux à droite et centre pour Cavani, trop court de peu (38e). Marseille se montre aussi en cointre mais Verratti gagne un duel décisif dans la surface face à Njie (40e). Mbappé est aussi rattrapé dans la surface par Luiz Gustavo qui semble blessé mais reprend finalement (44e). Alors que la mi-temps s’approche, Luiz Gustavo loupe une relance et Motta intercepte à 25m, il transmet à Draxler qui décale Di Maria aux 18m : un contrôle, une frappe du droit au fond des filets d’un Mandanda trop court (1-0, 45e+1). A la pause de ce match moyen, Paris a réussi à ouvrir le score face à un OM en place mais pas tranchant en contre. Problème, Mbappé rentre au vestiaire en grimaçant avec un souci à la cheville…

La mauvaise nouvelle se confirme dès l’entame de la seconde période : Pastore remplace Mbappé. L’Argentin se met immédiatement en évidence côté gauche mais son centre n’est pas repris (46e). Le deuxième but est immédiat : Berchiche déborde et centre. Abdennour se loupe et Di Maria récupère au second poteau. Il frappe et Sakai dévie légèrement au fond des filets (2-0, 48e). Le même Di Maria frôle le triplé quelques minutes plus tard sur une frappe de l’extérieur de la surface mais le cadre se dérobe de peu (50e).

Marseille tente bien de se relancer d’une percée de Thauvin interrompue par Kimpembe mais le coup-franc obtenu n’est pas cadré (52e). Ce sera la dernière action du Français, remplacé par le jeune Sari (53e). Paris a désormais le match à sa main et Pastore lance un contre. Il finit par servir Verratti dans la surface dont la frappe est contrée (54e). Pastore s’amuse et Marseille abdique, Garcia sortant Luiz Gustavo pour le jeune Kamara (58e). Alors que la partie ronronne, Paris offre une action de rêve avec un petit ballon piqué de Verratti que Draxler reprend d’un retourné acrobatique en pleine surface mais le cadre se dérobe de peu (62e). Le 3-0 passe encore tout proche : Di Maria envoie un centre parfait dans le dos de la défense pour la tête de Pastore pleine puissance mais Mandanda réalise un miracle dans sa cage (65e) !

Paris joue à sa main pendant que Marseille agonise, à l’image d’un Abdennour tout proche de la rupture face à Pastore (69e). L’Argentin n’est pas plus habile sur une frappe de loin largement au-dessus (74e). Alors que Garcia fait son dernier changement avec Amavi, Emery envoie Diarra à la place de Pastore (74e). Côté OM, c’est Ocampos qui tente sa chance mais c’est hors-cadre (75e). La suivante est cette fois cadrée mais Trapp capte facilement (77e). Dans la foulée, Emery fait son dernier changement en lançant Rabiot pour Meunier, Diarra passant alors arrière droit (78e). Paris accélère encore un peu et Verratti délivre un petit ballon dans la surface que Draxler remet parfaitement de la tête sur Cavani qui conclut d’une volée du gauche imparable (3-0, 81e).

La rencontre est pliée depuis belle lurette et Paris finit tranquillement la rencontre face à une équipe complètement démobilisée et agonisante sur la pelouse du Parc des Princes. Rabiot tente bien sa chance en angle fermée à l’issue d’une percée mais il n’attrape pas le cadre (91e) et Paris s’offre une nouvelle large victoire face à l’OM.

Réactions :

Edinson Cavani :

Un PSG qui débloque la situation au bon moment :
«C’est normal, il y a des périodes qui marchent bien, d’autres où ca va moins bien mais c’est normal c’est le football. Ce qui était important, c’était de retrouver la chaleur de notre public, des supporters. L’équipe, doucement, va s’améliorer. C’est bien de gagner aujourd’hui, c’est le Classique, c’est bien de trouver la motivation aussi.»

Une bonne rotation en attendant le Real :
«Oui, c’est normal, nous avons parfois besoin de faire tourner, de faire des changements. Il y a beaucoup de matches, trois ou quatre compétitions que nous avons besoin de gagner et c’est bien pour trouver la confiance, avoir une bonne ambiance. Après, c’est un classique, c’est toujours spécial de gagner ici, à la maison.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)