Sélectionner une page

PSG – Monaco 4-0, 04/08/18, Trophée des Champions 18-19

Samedi 04.08.2018, Trophée des Champions à Shenzhen, à l’Universiade Center :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. MONACO 4:0 (2:0)
– 41 237 spectateurs. Buts : Angel Di Maria, 33′, Christopher Nkunku, 39′ ; Timothy Weah, 67′, Angel Di Maria, 92′. Arbitre : M. Buquet.
L’Équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Stanley N’Soki, Thiago Silva (Antoine Bernede, 73′), Kevin Rimane, Colin Dagba – Adrien Rabiot, Lassana Diarra (Marcos Marquinhos, 64′), Marco Verratti (Neymar, 76′) – Christopher Nkunku, Timothy Weah, Angel Di Maria. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’Équipe de Monaco : Benaglio – Glik, Raggi, Jemerson – Grandsir (Keita Baldé, 46′), Tielemans, Aholou, Pelé (Diop, 46′), Serrano – Lopes (Mboula, 65′), Jovetic. Entraîneur : Jardim.
Avertissement : Aholou, 5′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Made in Parisiens)

Neymar, entré en fin de match (Made in Parisiens)

Marco Verratti face à Jemerson (Made in Parisiens)

Angel Di Maria (Made in Parisiens)

Thiago Silva brandit le 8ème Trophée des Champions du club ! (psg.fr)

Timothy Weah avec le trophée (psg.fr)


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Déjà un monde d’écart

Le PSG défiait Monaco ce samedi à l’occasion du Trophée des Champions 2018 du côté de Shenzhen, en Chine, et les Parisiens ont étrillé les vice-champions de France sans vergogne : deux buts par mi-temps, avec un doublé pour Di Maria et des buts de Weah et Nkunku, et le PSG qui marque d’entrée son territoire en France…

Le match :

C’est parti et le PSG joue finalement dans un 4-3-3 tout ce qu’il y a de plus classique, avec Diarra devant la défense. La partie débute doucement mais Di Maria et Jemerson se chauffent d’entrée après un coup par derrière du Brésilien (4e). Les premiers contacts sont rudes et Aholou hérite d’un avertissement suite à une faute sur Verratti (5e). Un premier bon mouvement a lieu dans la foulée et Di Maria loupe le cadre d’une frappe excentrée mais puissante (6e). Peu à peu, Paris prend le ballon face à une ASM regroupée mais Nkunku perce et le ballon revient sur Di Maria qui frappe, obtenant un corner (10e). La première vraie occasion est monégasque sur un bon contre conclu par une frappe de Tielemans déviée d’un rien en corner par Silva ! Sur le corner, Glik rate sa tête en position idéale, frôlant l’ouverture du score (14e).

Paris répond par un excellent mouvement collectif avec N’Soki qui trouve Di Maria dans la surface. Il contrôle et frappe du droit mais Benaglio repousse (15e). Les deux équipes se rendent coup pour coup mais Silva, Glik puis Raggi sauvent leurs équipes respectives (18e, 20e). Le match est lancé, Dagba est bien trouvé et Glik repousse en corner (21e). Côté PSG, c’est Dagba qui repousse un centre intéressant puis on voit Aholou tirer au-dessus des 18m (24e). Le même Dagba se fait remarquer sur une grosse percée dans la surface adverse mais il est contré dans sa frappe juste devant le gardien (26e). La petite pause fraîcheur ne change rien à la bonne qualité générale du match et Rabiot provoque un coup-franc très intéressant à 25m des buts. Di Maria le tire superbement et inscrit un bijou de but, malgré un placement douteux de Benaglio (33e, 1-0).

Alors que cette ouverture du score est logique, Monaco passe tout près de l’égalisation avec Grandsir qui déborde bien côté droit et centre pour Rony Lopes qui coupe au premier poteau. Seul, il loupe le cadre et tire à côté (35e) ! Le PSG est dans le match et Di Maria tire un excellent corner au second poteau : N’Soki est trouvé mais sa tête est hors cadre, le jeune joueur s’en voulant après coup (37e). Paris double finalement la mise sur une action collective parfaite : N’Soki est bien lancé couloir gauche par Verratti et envoie un centre tendu que Nkunku coupe tranquillement au second poteau (2-0, 39e).

Monaco n’y est plus du tout et Benaglio doit sauver de justesse face à Weah sur une phase de jeu splendide. Dans la foulée, c’est Verratti qui réussit une passe géniale pour Di Maria qui frappe mais Benaglio repousse alors qu’un hors-jeu est sifflé à tort (43e). La fin de période est pénible pour Monaco qui souffre et Dagba déborde encore, provoquant un corner (45+3e). La pause est sifflée peu après sur le score de 2-0 et c’est à la fois logique et lourd. Paris a eu la mainmise sur la partie mais Monaco s’est montré régulièrement dangereux également.

A la pause, Jardim fait déjà deux changements, Pelé et Grandsir laissant leur place à Keita Baldé et Diop. La première occasion est pour les Monégasques avec Jovetic lancé vers le but qui tente sa chance de loin mais Buffon repousse (47e). Paris se montre menaçant en contre mais Weah joue bien mal le coup et s’enferme. Rabiot le sollicite malgré tout encore une fois peu après sur un excellent centre au second poteau mais l’attaquant est trop court d’un souffle (49e). Monaco reste bien mieux et Jovetic domine Silva au duel, frappant ensuite mollement devant Buffon (50e). Le PSG joue désormais plus par à-coups et Nkunku perce mais il est rattrapé par Glik dans la surface après 30m balle au pied (52e). Di Maria fait quant à lui voir sa frappe mais Benaglio est solide (54e).

Dominé, Monaco joue en contres et Rony Lopes est bien trouvé dans la surface. Son centre est bon mais Thiago Silva est présent devant Diop dans les 6m (57e). Raggi est seul sur le corner qui suit mais sa reprise est déviée (58e). Alors que Verratti enflamme la partie d’un travail balle au pied exceptionnel, il sert Di Maria qui tire fort mais n’attrape pas la lucarne (59e). Nkunku est aussi trouvé dans la surface mais son centre en retrait aux 6m n’est pas coupé par Weah, trop attentiste (61e). La partie est loin du niveau de la première période et le ryhtme est tranquille, avec Marquinhos qui remplace Diarra (64e). Paris en met en 3e : Rimane ouvre côté gauche sur N’Soki qui mange littéralement Raggi à la course avant de parfaitement servir Weah en retrait (3-0, 67e).

Monaco a sombre et Di Maria dépose encore une fois le malheureux Raggi. Il tente ensuite sa chance mais Benaglio repousse des poings (70e). Le PSG piétine littéralement l’ASM et Verratti dribble une demi-équipe avant de décaler Nkunku côté droit. Il frappe et c’est la barre transversale qui repousse sa tentative (71e) ! La pause fraîcheur arrive au bon moment et Bernède rentre en jeu à la place de Thiago Silva (74e). A un gros quart d’heure de la fin, c’est l’heure de LA star et c’est un stade chinois en fusion qui voit Neymar remplacer Verratti (76e). Le premier ballon, dans la surface pour Di Maria, n’est en revanche pas très bon (79e). Ses partenaires tentent de le trouver mais le joueur n’est pas forcément très en jambes et cela se voit, malgré un excellent ballon pour Di Maria (85e). La fin de matche est anecdotique, entre deux équipes fatiguées, mais Jovetic est tout proche de réduire le score sur une frappe déviée après avoir largement dominé Rimane au duel (91e). Sur le contre, Rabiot remonte tout le terrain et sert finalement Di Maria qui croise sa frappe victorieusement (4-0, 92e).

Ce sera la dernière action d’une rencontre à sens unique de bout en bout, l’AS Monaco ayant explosé en vol après une première mi-temps plus ou moins équilibrée. Ce PSG privé de nombreux titulaires a malgré tout étrillé le vice-champion de France.

Réactions :

Marco Verratti :

Un trophée d’entrée pour le PSG :
«C’était vraiment très important de commencer avec un trophée. On a bien travaillé les jours précédents ici, c’était vraiment très dur et c’est un bon résultat avant de rentrer à Paris. On a fait un bon match et on a mérité cette victoire.»

Un joueur déjà très en forme :
«C’est important et le plus important pour moi, c’était de retourner sur le terrain, de jouer, cela faisait longtemps que je n’avais pas joué et avec le temps et les matches, je vais être mieux.»

Les premiers pas de Thomas Tuchel :
«On est vraiment très contents, ceux qui jouent comme ceux qui ne jouent pas ont le sourire et c’est le plus important. Maintenant, c’est encore tôt pour juger le travail d’un coach mais c’est une très grande personne et c’est important pour bien travailler.»

Thomas Tuchel :

Premier trophée pour le PSG :
«Oui, je suis très content, on a fait un bon match, très intensif vu qu’il fait très chaud ici. L’équipe était très jeune mais ils ont travaillé dur, comme une équipe, et ça, j’aime beaucoup. Nous avons mérité de gagner et je suis très content.»

Ce que l’équipe doit améliorer :
«Nous devons nous améliorer malgré tout le talent que nous avons. Il est évident mais nous devons presser plus ensemble, réduire les distances entre nous quand nous attaquons et nous défendons, c’est encore trop espacé. Nous devons trouver une meilleure façon de presser dans certaines situations, nous avons encore beaucoup à faire. Mais les joueurs ont bien travaillé là et vous avez vu leur qualité et leur bon état d’esprit.»


Le stade :

L’Universiade Center


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)