Sélectionner une page

PSG – Nantes, 04/12/19, Ligue 1 19-20

Mercredi 04.12.2019, Ligue 1, 16ème journée (1ère place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES 2:0 (0:0)
– 47 485 spectateurs. Buts : Kylian Mbappé, 52′, Neymar, 85′ sur penalty. Arbitre : M. Delerue.
L’équipe du PSG : Keylor Navas – Layvin Kurzawa, Abdou Diallo, Thiago Silva, Thomas Meunier – Julian Draxler (Pablo Sarabia, 78′), Marcos Marquinhos, Idrissa Gueye – Neymar (Edinson Cavani, 87′), Kylian Mbappé (Mauro Icardi, 78′), Angel Di Maria. Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Nantes : Lafont – Appiah, Girotto, Pallois, Traoré – Bamba (Benavente, 77′), Louza (Pereira de Sa, 85′), Abeid, Simon Moses – Blas, Youan (Moutoussamy, 60′). Entraineur : Gourcuff.
Avertissements : Abeid, 29′, Julian Draxler, 34′, Bamba, 39′.


Maillot utilisé :

Premier maillot 2019-20


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (psg.fr)

Angel Di Maria (psg.fr)

Kylian Mbappé (psg.fr)

La joie de Neymar et Kylian Mbappé, les deux buteurs du match… (psg.fr)

Tête du capitaine Thiago Silva (psg.fr)


Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Un bijou, un péno et c’est tout

Le PSG recevait le FC Nantes ce mercredi soir (21h05) au Parc des Princes à l’occasion de la 16e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-0 en faisant un petit match. Mbappé a bien marqué un très joli but, Neymar a doublé la mise sur penalty mais Paris a encore été bien moyen.

Le match :

C’est parti, avec Neymar ailier gauche, et le début de match est très équilibré (3e). La première insertion parisienne vient du duo Neymar/Mbappé mais le Français tergiverse dans la surface (5e). La première occasion est pour Paris avec un centre en retrait de Meunier pour Di Maria qui reprend du droit au-dessus (9e). Côté Nantes, on défend plutôt bien et on réussit un bon temps de jeu conclu par un corner repoussé (15e). Côté Paris, Neymar réussit un bien bel enchaînement mais Girotto le récupère à l’entrée de la surface (16e). Après 20 minutes, Paris n’a pas cadré la moindre frappe et le trio offensif peine à se mettre en bonne position.

Côté PSG, un centre de volée de Kurzawa apporte bien un peu de danger mais Nantes repousse (24e) et le FCN sort par moments, à l’image d’une frappe d’Abeid au-dessus des buts (26e). Sur le côté droit, Neymar trouve Meunier qui centre au premier poteau pour Mbappé mais le 9 du soir ne cadre pas (28e). Ludovic Blas cadre en revanche sa tentative des 20m et Navas détourne en corner (28e). Draxler prend un carton alors qu’un Nantais glisse sur lui, Neymar se fait soigner pour un coup reçu par son compatriote Girotto (35e). Le Brésilien revient et Paris voit Di Maria tente sa chance de loin, sans difficultés pour Lafont (37e).

Alors qu’un contre nantais à 5 contre 3 est gêné par un retour très bienvenu de Kurzawa, le PSG obtient dans l’action qui suit un corner. Di Maria le tire, c’est dévié par un Nantais au premier poteau puis repoussé sur Neymar à l’entrée de la surface. Le Brésilien reprend sans contrôle du gauche et ouvre le score (1-0, 41e). Problème, un Nantais est resté au sol et le VAR appelle M. Delerue car Draxler a shooté dans Louza, le Nantais qui a repoussé le ballon sur Neymar et le but est refusé.

Si Paris ne marque pas sur cette action, le PSG aurait pu ouvrir le score dans la foulée : Marquinhos intercepte et transmet Neymar qui défie Lafont mais le gardien gagne son duel (45e+2e) ! A la mi-temps, le PSG et Nantes sont à égalité 0-0 de façon assez logique, Paris ayant eu très peu d’occasions de marque malgré un but refusé litigieux. A la pause, Paris passe en 4-2-3-1 avec Draxler à gauche, Di Maria à droite et Neymar qui se place dans l’axe. Mbappé est vite dangereux sur un centre trop long de peu (47e). Le duo Neymar/Mbappé se met enfin en route et le Français accélère avant d’envoyer une grosse frappe repoussée par Lafont (50e).

Paris semble enfin dans son match et un centre de Di Maria est tout près d’être repris en très bonne position par Silva (51e). Le PSG ouvre finalement le score sur une action limpide : Neymar donner un ballon fabuleux à Di Maria dans la course qui délivre un centre parfait d’un extérieur du pied et Mbappé conclut d’une Madjer sublime (1-0, 52e) ! Le plus dur a été fait et Neymar tente d’envoyer Draxler vers le but mais sa passe manque de puissance (54e).

Si Paris va bien mieux offensivement, le FC Nantes est aussi dangereux sur un contre et Louza se retrouve à défier Navas mais le portier est vif sur ses appuis et assure (59e). Paris s’endort malehureusement un peu mais c’est bien Kurzawa qui se retrouve en axcellente position après avoir récupéré très haut un ballon. Le latéral utilise mal son sa position et voit Lafont lui prendre le ballon (65e). Gueye laisse échapper un ballon mais Nantes se loupe heureusement dans la surface (67e). Paris s’est même complètement arrêté de jouer et les attaquants marchent de nouveau (70e)…

Neymar et Mbappé se remettent à jouer sur une action et le Brésilien se retrouve à défier Lafont mais le gardien repousse la frappe puissante (71e). Tuchel fait aussi du coaching avec les sorties de Draxler et Mbappé, le Français montrant toute sa déception, pour Sarabia et Icardi (78e). Alors que Paris fait n’importe quoi, Nantes fait pire : relance ratée de Lafont, tête en retrait de Pallois et Lafont qui percute Icardi pour tenter de récupérer le ballon. Penalty (83e) ! Neymar s’élance et marque mais il est à retirer ! Le Brésilien change de côté mais trompe encore une fois Lafont (2-0, 85e).

Le match est fini dans l’esprit et Neymar sort, remplacé par Cavani sous quelques sifflets (87e). C’est finalement Thiago Silva qui lance une belle action et que Cavani relaye. Cela arrive sur Di Maria qui centre mais la reprise de Cavani, hors cadre (91e). Le FCN répond par une frappe de loin et avec rebond d’Abeid que Navas repousse superbement du bout des gants (92e). La fin de match est folle avec Navas qui réussit un exploit sur corner puis le contre part : Di Maria est trouvé dans la surface et réussit une talonnade folle pour Cavani qui, seul face au but, se loupe complètement de façon incompréhensible (93e) !

Paris s’impose finalement 2-0 dans un petit match réhaussé par un très joli but et une fin un peu plus active. Pas de quoi fanfaronner pour autant…

Les réactions :

Thomas Tuchel

Un PSG qui n’a joué qu’un quart d’heure, pourquoi ?

«Je ne sais pas, c’est une bonne question. Je suis convaincu qu’on veut mais c’est dur. C’était dur aujourd’hui et on a l’impression que c’est difficile pour nous depuis quelques matches maintenant. Mon équipe veut mais c’est difficile pour nous. On a perdu quatre ballons dans les quatre premières minutes, des ballons faciles ! (on lui signale que son équipe a perdu 73 ballons ce soir, le record depuis qu’il est à Paris) Oui, voilà, c’est mon sentiment et on ne peut pas gagner en confiance. (il tilte soudainement) Combien ??? 73 ?? C’est… (il mime une grimace). Ce n’est pas possible si on veut contrôler un match, jouer offensivement et être l’équipe qui a la possession. C’est simple, ce n’est pas possible : on veut mais on perd confiance. On prend des décisions difficiles en ce moment, on ne joue pas libre. Je ne sais pas, ce n’est peut-être pas la seule raison mais je vais regarder le match demain encore… »

Marcos Marquinhos :

Pourquoi ce fut aussi compliqué pour le PSG ?
« Déjà car ce n’est pas facile de battre Nantes. C’est une équipe qui joue en bloc, ils ont bien démarré le championnat. Nous, on a essayé de jouer vite vers l’avant et on a eu beaucoup de pertes de balle. Quand on joue vite comme ça, l’équipe n’est pas trop en bloc et c’est difficile à avoir du contre-pressing. On a eu beaucoup de pertes de balle. En deuxième mi-temps, on a mieux géré ça, on a plus contrôle le match, on a essayé de jouer vers l’avant mais on a gardé le ballon quand c’était fermé et c’est ça, il faut faire courir l’adversaire, surtout ici au Parc où c’est très difficile de nous prendre le ballon même face à une équipe qui court bien et est bien en bloc. Nous, on arrive à trouver les espaces et il faut juste être plus intelligents comme ça. S’il y a des espaces, on va vers l’avant, s’il n’y en a pas, on garde le ballon. »

Pourquoi le PSG n’a joué que 15 minutes vraiment à fond ce soir ?
« Aujourd’hui, on a eu beaucoup d’apport offensif, des joueurs qui vont vite vers l’avant et on n’a pas trop contrôlé le match. On est restés derrière, on a essayé de prendre le ballon et quand on l’a fait, on a essayé de contrer vite vers l’avant. Cela fatigue, il faut beaucoup courir, surtout au milieu. Si on arrive à mieux gérer ça au prochain match, ça sera mieux, on va pouvoir mieux contrôler le match. Et contre une équipe en bloc, on arrivera ensuite à mieux presser à la perte du ballon. C’est ce qu’il faut améliorer.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)