PSG – Saint-Etienne 1-0, 24/07/19, Coupe de France 19-20

PSG – Saint-Etienne 1-0, 24/07/20, Coupe de France 19-20

Vendredi 24.07.2020, Coupe de France, finale, à Saint-Denis au Stade de France :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ETIENNE 1:0 (1:0)
– 2 805 spectateurs. Buts : Neymar, 14′. Arbitre : M. Delerue.
L’équipe du PSG : Kaylor Navas – Mitchel Bakker, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Thilo Kehrer (Colin Dagba, 16′) – Neymar, Leandro Paredes (Marco Verratti, 75′), Idrissa Gueye, Angel Di Maria – Kylian Mbappe (Pablo Sarabia, 33′), Mauro Icardi. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Saint-Etienne : Moulin – Maçon (Moukoudi, 34′), Debuchy (Krasso, 83′), Perrin, Fofana, Kolodziejczak – M. Camara (Neyou, 46′), M’vila – Boudebouz (Nordin, 75′) – Hamouma (Khazri, 46′), Bouanga. Entraineur : Puel.
Avertissements : Maçon, 2′, Mitchel Bakker, 29′, Leandro Paredes, 29′, Hamouma, 29′ , Moulin, 29′, Marco Verratti (sur le banc), 30′, Idrissa Gueye, 35′, M. Camara 37′ ; Mvila, 51′, Fofana, 90′.
Expulsion : Perrin, 31′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2019-20

Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle, psg.fr)
Neymar balle au pied. C’est lui qui ouvrira le score (Ch. Gavelle, psg.fr)
Perrin, à la ramasse, fauche Kylian Mbappé qui partait au but. Entorse et rouge (Ch. Gavelle, psg.fr)
Kylian Mbappé réconforté par Thiago Silva (Ch. Gavelle, psg.fr)
Marquinhos balle au pied (Ch. Gavelle, psg.fr)
Pablo Sarabia (Ch. Gavelle, psg.fr)
Le capitaine Thiago Silva soulève un nouveau trophée (Ch. Gavelle, psg.fr)
Les joueurs du Paris-SG, dont Mbappé et ses béquilles, fêtent la 13ème Coupe de France du club (Ch. Gavelle, psg.fr)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris récupère sa coupe mais a peut-être perdu gros

Le PSG affrontait l’AS Saint-Etienne en finale de la Coupe de France (21h10) pour son premier match officiel post-Coronavirus et les Parisiens se sont imposés 1-0 grâce à un but de Neymar en début de match. La partie a surtout été marquée par la blessure à la cheville de Kylian Mbappé, découpé par Loïc Perrin dès la demi-heure de jeu. Ce dernier a logiquement été expulsé mais la finale a ensuite été un long moment de tension.

Le match :

Le PSG donne le coup d’envoi et Saint-Etienne presse d’entrée, Paris aussi (1e). Le PSG récupère le ballon très haut et Mbappé est servi dans la surface mais il est hors-jeu (1e) ! Dans la foulée, le jeune Maçon cartonne Neymar et écope du premier avertissement. Le même Neymar est bien servi par Bakker mais Fofana le grille à la course (3e). Saint-Etienne répond par plusieurs centres et la partie est engagée (5e). Saint-Etienne frôle l’ouverture du score : Gueye perd le ballon, Bouanga récupère, dépose Marquinhos et trouve le poteau (6e) !

Le PSG est mis sous pression par les Verts qui les empêchent de relancer et Sainté gêne Paris en ce début de match (10e). L’ASSE a même un bon coup-franc mais c’est mal exploité alors que Kehrer se plaint de la hanche, quelques minutes après avoir été cartonné par Bouanga (12e). Le PSG ouvre finalement le score sur une action d’école : Mbappé part de loin, réussit un une-deux avec Di Maria et défie Moulin. Le gardien gagne son duel mais Neymar est le plus prompt à reprendre (1-0, 14e) !

Saint-Etienne est loin d’abandonner et passe tout proche d’égaliser : Hamouma se joue de Marquinhos et sert Bounaga qui frappe mais Navas réalise un gros arrêt sur sa ligne (16e) ! Paris constate aussi que Kehrer n’est plus en mesure de continuer, touché à la hanche, et Dagba le remplace (19e). Saint-Etienne est encore dangereux par Bounaga de la tête, parti dans le dos de Marquinhos mais Navas repousse encore (21e) !

Paris est aussi dangereux et Mbappé provoque un corner sur un joli jeu à trois. C’est joué au sol et cela part en contre, forçant Gueye et Dagba à intervenir (24e). Paris a une énorme balle de 2-0 sur une ouverture superbe de Paredes pour Di Maria. La demi-volée est superbe mais Moulin fait un arrêt exceptionnel (25e) ! Sur le corner, Icardi décroise un peu trop.

Le match chauffe sévèrement et Perrin découpe Mbappé qui partait au but. Moulin saute dans le tas et agresse Marquinhos, cela part en bagarre générale ! Perrin prend tout d’abord un carton jaune mais Mbappé reste au sol (27e) ! Le tacle est horrible et Mbappé reste au sol ! Les soigneurs s’affairent sur l’attaquant parisien alors que le calme revient peu à peu. Quatre cartons sont donnés à Bakker, Paredes, Hamouma et Moulin. Loïc Perrin est finalement expulsé après revisionnage, HEUREUSEMENT. Problème, Mbappé sort aussi sur blessure !

Sarabia remplace Mbappé (33e) tandis que Moukoudi remplace Maçon (34e). L’attaquant parisien boite bas et rejoint le vestiaire… Le match est bouillant et Camara défonce Paredes, écopant seulement d’un carton jaune (37e) ! Un scandale. l’arbitre appelle finalement les deux capitaines pour calmer le jeu mais la tension reste palpable sur le pré (40e). Le jeu repart tout doucement et Paris fait courir le ballon pour épuiser Saint-Etienne mais cela ne marche pas (43e). Kolo donne aussi un bon coup-franc avec une main sur un centre et Di Maria tente mais Moulin repousse bien en corner (45e+2). Le PSG passe tout près du break juste avant la pause : Neymar trouve Icardi dans le dos de la défense et l’Argentin centre-tire mais Moulin repousse bien (45e+7). Le PSG mène 1-0 et a tout en main pour gagner mais a perdu Mbappé…

A la pause, Puel fait 2 changements avec Khazri et Neyu mais c’est Paris qui a une première opportunité que Neymar loupe (46e). L’ASSE est furieuse quand Khazri reprend dans la surface et voit Marquinhos contrer de la main, collée au corps (49e). Le PSG joue aussi bien mal une balle de 2-0 avec un Di Maria hors-jeu qui joue le coup quand même (51e). Neymar envoie bien Bakker au but mais le Néerlandais rate son centre en retrait sans contrôle (56e). Paris se met à jouer et Marquinhos décale Sarabia qui centre en retrait. Neymar s’efface et Di Maria frappe mais c’est repoussé en corner (58e) ! Sur celui-ci, Paredes s’essaye de loin et Moulin repousse encore (59e) !

Saint-Etienne répond par un centre pour Bouanga mais le Gabonais ne cadre pas en bonne position (60e). L’ASSE y croit et n’abdique pas, prenant même des ballons aux Parisiens et les faisant courir (65e). Paris concède des coup-francs et des corners et joue aussi mal les coups en contre, à l’image de Di Maria (67e). Le physique commence à tirer des deux côtés et le rythme retombe (70e). Cela n’empêche pas Paredes de trouver Di Maria qui va défier Moulin mais le gardien sort parfaitement (72e). Dans la foulée, c’est Sarabia qui est envoyé au but par Di Maria mais Moulin gagne encore son duel (72e) !

A l’entame du dernier quart d’heure, Verratti remplace Paredes et Boudebouz sort pour Nordin mais c’est Neyou qui tente sa chance, facilement arrêté par Navas (76e). Neymar tire un coup-franc excentré que Moulin repousse mal mais Sarabia est surpris sur la reprise et envoie le ballon au-dessus (78e). La fin de match est hachée et Paris accélère sans faire mal : Gueye est bien trouvé par Dagba mais son centre est contré (81e). Paris a une balle de 2-0, encore, quand Neymar trouve Sarabia qui centre de suite mais Icardi est rattrapé au moment de frapper d’un tacle glissé superbe (84e). Gueye tente aussi sa chance, à côté (85e).

Saint-Etienne lance ses dernières forces dans la bataille et obtient des coups de pieds arrêtés en nombre, forçant Paris à défendre (88e). Thiago Silva réussit aussi une superbe intervention devant Krasso dans la surface et Paris souffre en cette fin de partie (89e). Di Maria se fait aussi découper par derrière par Fofana et la fin de match est très hachée, avec de nombreuses fautes (93e). Thiago Silva s’enlève aussi juste devant la surface sur une montée de Fofana, signe d’une fin de match compliquée (94e). Marquinhos repousse encore deux tentatives et PARIS S’IMPOSE FINALEMENT 1-0 !

Les réactions :

Thomas Tuchel :

Une finale compliquée mais gagnée :
« On a gagné et dans une finale, c’est le plus important on peut le dire. C’était très compliqué pour plusieurs raisons et c’était peut-être la meilleure chose : on a gagné mais on a beaucoup de choses à améliorer, qu’on doit analyser et dont on doit parler. Mais on doit parler des situations avec Thilo Kehrer, Neymar et Kylian Mbappé et ça coûte cher. On doit attendre. Je n’ai pas de nouvelles pour Kylian Mbappé mais c’est notre troisième match cette saison contre Saint-Etienne et il y a eu trois cartons rouges dans les 30 premières minutes, pas en fin de match quand ils sont fatigués. Ce sont les trois fois dans les 30 premières minutes. Je ne veux pas savoir ce qu’ils disent dans les vestiaires avant un match comme ça. Cela a commencé avec Ney et ça s’est terminé avec Kylian. A la fin, nous avons trois cartons jaunes après cette faute-là ! C’est horrible et je ne peux vraiment pas comprendre. »

Des nouvelles de Mbappé ?
« Non, je n’en ai pas ! (il s’énerve) »

Un PSG dans le dur malgré la supériorité numérique :
« Oui, cela a été très dur. J’ai observé que c’était notre premier match de compétition après beaucoup de temps, Saint-Etienne aussi, mais on avait beaucoup à perdre et eux rien du tout. Nous étions les grands favoris, c’était difficile pour nous de sortir de la pression et on n’a pas eu la possession, on a perdu la confiance et c’est très dur de la regagner. On a eu un début très difficile et ensuite beaucoup d’occasions de marquer le deuxième mais on se souvient qu’on menait 2-0 l’an passé avant de perdre. Toutes les choses sont dans la tête et c’est comme ça pendant certains matches. »

Les satisfactions qu’il retire du match :
« Honnêtement, je dois réfléchir un peu. Le plus important, c’est qu’on a gagné sans but encaissé. On n’a pas joué en étant énervés, on a accepté que nous ne soyons pas à notre meilleur niveau. On a accepté les choses mais on va parler. Après quelques minutes, tu sens que tu n’es pas bien mais tu penses « OK, on doit gagner et cela ne va pas être le meilleur match. Mais on parlera après. » Je l’ai dit dans les vestiaires « Ne pensez pas trop, ne soyez pas trop critiques, ne vous énervez pas, restez calmes, on a toujours la possibilité de gagner. Faites ça et on parlera après. » »

Un PSG au niveau physiquement ou avec de la marge ?
« On peut voir que c’est physique mais aussi mental. Il y a aussi de la fatigue dans la tête : si les choses ne vont pas comme on veut, si on doit faire deux changements dans les 20 premières minutes. Cela veut dire qu’on a hésité à changer un troisième pendant la mi-temps mais on a déjà changé deux joueurs. C’était vraiment difficile de gérer aujourd’hui et c’est pour ça qu’il n’y a eu que trois changements. On a suivi notre plan. »

Thiago Silva :

Son sentiment après la finale : la joie de la victoire ou la déception de la blessure de Mbappé ?
« C’est difficile. Quand tu vois une action comme ça contre Kylian, c’est triste mais nous sommes contents pour le titre. C’est vrai que c’était un match très difficile aujourd’hui, on n’a pas très bien joué, on a eu beaucoup de difficultés et on va en parler après comme le coach l’a bien dit. C’est un peu un sentiment de tristesse tout en étant content pour le titre. Maintenant, on a le temps et j’espère que Kylian pourra récupérer le plus vite possible parce que c’est un joueur indispensable pour nous. »

Ce qui a rendu le match compliqué : un PSG pas en forme ou l’ASSE combatif ?
« Les deux : on n’était pas assez… (il mime le geste de se réunir) et on n’a pas trouvé d’espaces car ils ont fait un bon pressing. Mais ça va arriver d’autres fois. Même vendredi prochain contre Lyon puis ensuite en Ligue des Champions. Des matches comme ça, des finales comme on l’avait dit avant, il faut les gagner et on est donc contents. Mais bien sûr qu’on pouvait mieux jouer. C’est vrai et on a des enseignements à tirer de ce match-là. On a le coach et le staff avec nous pour se préparer de la meilleure façon possible pour faire un meilleur match que celui d’aujourd’hui. »

Comment jouer la finale contre Lyon à fond et sans penser au risque de blessures ?
« C’est difficile… Tu dois toujours jouer avec une bonne concentration et pas avec la peur de se faire mal. Si tu rentres comme ça sur le terrain, c’est là que tu te fais mal. Tu joues comme à l’entraînement, avec intensité et personnalité, c’est ce qu’il faut faire. Si on pense toujours à se faire mal, on ne va rien faire sur le terrain. Nous sommes prêts et on va revenir petit à petit à très haut niveau comme on y était. Je suis très content du trophée vu qu’on avait perdu l’an passé face à Rennes et c’était important de le remporter cette fois-ci. Maintenant, moi, Marqui et Verratti on est rentrés dans l’histoire de cette compétition et j’en suis très content. »


Le stade :

Le Stade de France

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

2 réflexions sur “PSG – Saint-Etienne 1-0, 24/07/19, Coupe de France 19-20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.