Sélectionner une page

PSG – Spartak Moscou 4-1, 07/12/94, Ligue des Champions 94-95

Mercredi 07.12.1994, Ligue des Champions, Groupe B, 6e journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. SPARTAK MOSCOU (Rus.)  4:1 (2:0)
– 31 461 spectateurs. Buts : George Weah, 30′, David Ginola, 42′ ; George Weah, 52′, Raï Oliveira, 59′, Rodionov, 67′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Oumar Dieng, Antoine Kombouaré, Alain Roche, Francis Llacer – Paul Le Guen (Vincent Guérin, 52′), Daniel Bravo, Patrick Colleter – Raï Oliveira, George Weah (Bernard Allou, 67′), David Ginola. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Oumar Dieng et David Ginola.


Maillot utilisé (à manches longues) :

IMG_2591

Maillot domicile 1994-95, version Europe (collection MaillotsPSG)


Billet :


Programme :


Fanion :


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi

Francis Llacer

La joie de « mister » George Weah

Vincent Guérin balle au pied

David Ginola

George Weah semble laisser sur place ses adversaires…


Vidéo :


Compte-rendu (PSGMAG) :

Si le PSG n’a plus rien à jouer dans ce match, ce n’est pas le cas du Spartak, qui doit obtenir un meilleur résultat que le Bayern Munich pour se qualifier. C’est pourtant Paris qui domine le match. Sur une passe de Weah, Ginola voit tout d’abord sa frappe repoussée. Quelques minutes plus tard cependant, il récupère en dehors de la surface. Dos au but, il décale pour Weah, qui arrive lancé et envoie un missile au fond des filets (1-0, 28e).

Paris continue de pousser, et sur un corner de Le Guen, Raí est proche de doubler la marque. Le Spartak n’abdique pas et porte le danger dans le camp parisien, ce qui offre des situations de contre. Kombouaré intercepte et lance Weah, qui ne peut contrôler. Ginola, bien placé, tire directement (2-0, 42e).

À la pause, le Bayern Munich est tenu en échec par le Dynamo Kiev. Ne pas perdre est vital pour les Russes, qui se ruent à l’attaque dès le retour des vestiaires. Cela profite encore une fois aux Parisiens, et après un festival dans la surface, Weah aggrave la marque (3-0, 52e).

Simultanément, Papin a donné l’avantage au Bayern à Kiev. Les espoirs russes s’envolent, les Parisiens aussi, obligeant Tyapushkin à l’arrêt dès la remise en jeu. Les actions russes sont anéanties par Kombouaré, qui contre un tir de Kechinov, avant de le faucher dans la surface quelques minutes plus tard. Le penalty est tiré par Alenichev, qui manque complètement le cadre de Lama.

Sur un nouveau contre, Ginola centre au point de penalty. Raí efface son défenseur, et marque (4-0, 59e).

Le PSG baisse alors de régime, et les Russes en profitent pour se créer plusieurs occasions, mais ne sont pas capables de cadrer. Ce sera finalement le cas par Rodionov, qui trompe Lama suite à une passe de Kechinov (4-1, 67e).

La fin de match est plutôt calme ; les Russes, abattus, se contentent d’envoyer quelques missiles non cadrés depuis le milieu de terrain, tout en repoussant tant bien que mal les dernières tentatives Parisiennes d’aggraver le score.

Paris achève ce match par une huitième victoire consécutive en Ligue des champions — un record —, et une première place qui lui attribue le FC Barcelone comme adversaire en quarts de finale.

Avec ses 5e et 6e buts de la compétition — sans compter le tour préliminaire —, George Weah s’installe sur la première marche du classement des buteurs, devant Litmanen (4 buts).


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes


 

Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)