PSG – Strasbourg 4-0, 23/12/20, Ligue 1 20-21

PSG – Strasbourg, 23/12/20, Ligue 1 20-21

Mercredi 23.12.2020, Ligue 1, 17ème journée (3ème place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – R.C. STRASBOURG 4:0 (1:0)
– Match à huis-clos. Buts : Timothée Pembélé, 18′ ; Kylian Mbappé, 80′, Idrissa Gueye, 88′, Moise Kean, 90’+1′. Arbitre : M. Miguelgorry.
L’équipe du PSG : Keylor NavasTimothée Pembélé, Marquinhos, Thilo Kehrer – Colin Dagba, Rafinha Alcantara (Julian Draxler, 83′), Marco Verratti, Ander Herrera (Idrissa Gueye, 78′), Mitchel BakkerKylian Mbappé (Moise Kean, 83′), Angel Di Maria (Bandiougou Fadiga, 89′). Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Strasbourg : Kawashima – Lala, Simakan, Mitrovic, Djiku, Carole – Bellegarde (Diallo, 78′), Aholou, Sissoko (Thomasson, 64′), Liénard (Prcic, 64′) – Ajorque. Entraineur : Laurey.


Maillot utilisé :

Domicile 2020 2021 Championnat Ligue 1 bleuet
Maillot domicile 2020-21

Photos du match :

Les acteurs avant le coup d’envoi (psg.fr)
Timothée Pembélé vient d’ouvrir le score et d’inscrire son 1er but en pro (psg.fr)
Action chaude devant les cages de Keylor Navas (psg.fr)
Angel Di Maria (psg.fr)
Marco Verratti (psg.fr)
Kylian Mbappé (psg.fr)
La joie de Marco Verratti et d’Idrissa Gueye après le splendide but du second (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’offre une belle fin de 2020

Le PSG affrontait le Racing Club de Strasbourg Alsace à l’occasion de la 17e journée de L1 et les Parisiens se sont logiquement imposés : Pembélé a rapidement ouvert le score mais Paris a peiné à marquer le but du break, finalement inscrit par Mbappé (80e) avant de dérouler en fin de match avec des réalisations de Gueye et Kean, deux remplaçants entrés en jeu. Le PSG finit sur une bonne note mais est troisième à la trêve.

Le match :

Le PSG donne le coup d’envoi dans un 3-5-2 avec Bakker en défense, Dagba piston gauche et Pembélé à droite ! Di Maria frappe au bout de 40 secondes, à côté. Paris parvient à mettre Strasbourg dans son camp mais n’arrive pas à être dangereux. Sur un contre, Dagba se fait dépasser et voit Lala le doubler mais le Parisien s’en sort bien et trouve Navas (4e). Paris est bien bloqué mais Rafinha efface deux joueurs avant de frapper fort mais le gardien capte en deux temps (9e). La première vraie occasion est pour le RCS sur une grosse percée de Bellegarde qui va jusqu’à buter sur Navas mais perd son duel (11e).

Le PSG répond par un gros coup de chaud sur le but de Strasbourg mais ni une percée de Mbappé ni un bonne remise du même Mbappé pour Marquinhos après un hors-jeu ne permettent de marquer (14e). Le PSG joue très haut et tente de trouver la faille mais le RCS est recroquevillé et craque finalement : Di Maria décale Dagba qui lui remet : l’Argentin frappe et Pembélé est là de près pour marquer (1-0, 18e) ! Paris a fait le plus dur mais Strasbourg part en contre et Herrera doit sauver en détournant en corner (23e).

Le PSG passe tout près du 2-0 sur un ballon intercepté par Herrera et enchaîné par un gros contre. Verratti centre au second poteau mais Simakan réussit un énorme retour (27e) ! Sur le contre, Marquinhos assure puis relance et Mbappé va défier Simakan mais le défenseur est encore énorme et gagne son duel (28e) ! Alors que Strasbourg est menaçant sur un contre, le duo Di Maria/Mbappé se met en route mais le Français rate son contrôle au moment de partir au but (29e). Sur un bon débordement de Dagba, le centre est mal repoussé et Di Maria frappe, Mbappé se jette pour couper mais il est trop court de peu (32e). Pembélé provoque un bon coup franc et c’est Ajorque qui manque de marquer contre-son-camp (37e).

Le PSG multiplie les passes et c’est Rafinha qui déclenche balle au pied avec une percée suivie d’une bonne frappe que Kawashima est proche d’envoyer au fond de ses propres filets (41e) ! Di Maria fait parler son pied gauche mais c’est encore l’incroyable Simakan qui tacle devant Mbappé et dégage (44e). La dernière action de la mi-temps est une frappe de loin de Lala que Navas capte bien. A la pause, Paris mène 1-0 et ce n’est pas cher payé vu la domination parisienne. La partie reprend sans changements et avec la même physionomie, Paris faisant tourner le ballon (47e).

Le PSG construit patiemment et accélère quand les espaces s’ouvrent mais Herrera rate sa passe dans les 30 derniers mètres (50e). Strasbourg joue un début de contre mais Carole centre pour personne (52e). Di Maria tente aussi sa chance de loin mais c’est au-dessus (54e). Le rythme manque un peu et une belle action Mbappé/Rafinha voit le Brésilien être trop juste de peu (59e). Sur un coup franc de Di Maria mal repoussé, c’est Mbappé qui tire mais au-dessus (61e). Alors que Strasbourg a fait ses deux premiers changements, une erreur de Bakker offre un corner mal dégagé. Cela revient sur Simakan qui est percuté par Navas après coup mais frappe surtout au-dessus de peu (66e).

Sur une action un peu anodine, c’est Rafinha qui se retrouve à frapper en angle fermé mais c’est un pied qui dévie en corner (68e). La partie a clairement baissé de niveau après la pause mais un corner de Di Maria est repris par Rafinha de la tête, à côté (73e). Le même Rafinha joue aussi bien mal un contre tandis que Kehrer offre le ballon à Prcic qui tente sa chance de loin, pas si éloigné du poteau (75e). Alors que le match s’équilibre de plus en plus, Dagba presse Diallo qui met en retrait, Di Maria intercepte dans les pieds de Mitrovic et sert Mbappé qui marque de près (2-0, 79e).

Alors que Paris sort Rafinha et Mbappé pour Draxler et Kean, Di Maria fait le mauvais choix pour les entrants à deux reprises d’affilée (85e). Kean joue aussi très mal un contre et s’empale sur Mitrovic (86e). Contre toute attente, le but du soir est inscrit par Gueye. Servi par Draxler, il s’avance et frappe fort dans le petit filet de plus de 20m et transperce le gardien (3-0 ,88e) ! Paris a à peine le temps de fêter le but que Draxler intercepte une relance. Il sert Verratti qui bute sur le gardien puis c’est sauvé sur la ligne mais Kean est là et marque de près (4-0, 91e) !

Les réactions :

Idrissa Gueye :

D’où il vient ce but Gana ? On n’a pas l’habitude de vous voir frapper et marquer.
« En ce moment, on le voit souvent mais ça ne va pas au fond des filets. Voilà, aujourd’hui, on est contents. On voulait bien terminer l’année et on l’a fait avec la manière avec ces quatre buts. Maintenant, il va falloir bien se reposer et revenir à fond pour l’année prochaine. »

Vous diriez que vous vous êtes rendus le match facile ce soir ?
« Oui, il fallait. C’est vrai qu’en première mi-temps, c’était compliqué mais on a dominé et su mettre du rythme parce qu’ils restaient tous derrière et jouaient en contre-attaque. Malgré ça, on a su empêcher leurs contre-attaques et marquer. Aujourd’hui, on gagne 4-0 donc on est contents. »

Quel est votre bilan de cette demi-saison ? Le PSG n’est que 3e puisque Lille et Lyon ont également gagné ce soir.
« Oui, mais le plus important reste la fin de saison. On sait que cette année, on a mal débuté, avec beaucoup de blessés notamment et un début de saison compliqué mais on est contents et on fera tout pour finir en tête à la fin de la saison. »

Les vacances vont faire du bien, vous êtes au bout du rouleau, non ?
« Non, on s’adapte, on s’adapte. Nous sommes là pour jouer au foot, prendre du plaisir et c’est ce qu’on a fait aujourd’hui. »

Serez-vous encore à Paris après le mercato en janvier ?
« On verra bien (rires). »

Timothée Pembélé :

Ravi d’avoir ouvert votre compteur avec le PSG ce soir, on l’imagine ?
« C’était une grande émotion. J’ai joué à un poste où je devais attaquer, suivre tous les ballons. Ander (Herrera) m’a dit de suivre, et c’est ce que j’ai fait donc j’ai pu mettre mon premier but en professionnels avec le PSG. Pour le coup, c’est un beau cadeau de Noël pour mes parents. Je leur dédie ce but ! »

Vous rappelez-vous de votre premier but, mais contre votre camp, face à Bordeaux (2-2) ?
« Oui, c’était dans le mauvais sens. Celui de ce soir était du bon côté cette fois-ci. »

Vous n’avez aucun complexe depuis que vous évoluez avec les pros, vous n’hésitez pas à monter. Est-ce une consigne du coach ?
« Oui, c’était une consigne du coach ce soir. Il m’a dit d’attaquer dès qu’il y avait de l’espace. Pour autant, ce n’était pas facile puisqu’ils jouaient à cinq comme nous, ils étaient beaucoup en défense. On a fait tourner le ballon, on a su créer des failles et on a réussi à mettre quatre buts. »

Vous avez de plus en plus de temps de jeu ces derniers mois, comme le vivez-vous ?
« Oui, c’est vrai que c’est dur de s’imposer mais le point positif est qu’il y a beaucoup de matches et qu’on joue tous les trois jours. En plus, avec le Covid-19, il y a désormais cinq possibilités de changements donc autant de chances de rentrer en jeu. Pour nous les jeunes du club mais aussi de toutes les autres équipes de France, c’est bien. Cinq changements c’est énorme, ça entraîne le fait qu’il y a plus de joueurs sur le banc, donc plus de possibilités d’être dans le groupe et d’entrer en jeu. »

Le PSG est 3e de Ligue 1 ce soir. On n’a pas l’habitude de voir le PSG ne pas être en tête du championnat à la mi-saison, est-ce positif pour vous cette concurrence ?
« C’est bien pour les autres, mais pour nous, ce n’est pas notre place habituelle. Il reste une deuxième partie de saison et on va tout faire pour regagner notre première place. »

Les vacances vont faire du bien, non ?
« Oui, beaucoup de bien ! (rires) »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.