PSG – Sydney FC 3-0, 30/07/19, match amical 19-20

Mardi 30.07.2019, match amical, à Suzhou au Suzhou Olympic Sports Centre :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – SYDNEY F.C. 3-0 (2-0)
– 8 853 spectateurs. Buts : Kylian Mbappé, 37′, Edinson Cavani, 43′ ; Güçlü, 89′. Arbitre : M. Ma Ning.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier (Colin Dagba, 46′), Thilo Keher (Loïc Mbe Soh, 46′), Abdou Diallo (Layvin Kurzawa, 46′), Juan Bernat (Mitchel Bakker, 46′) – Ander Herrera (Azzeddine Toufiqui, 46′), Nianzou Kouassi (Adil Aouchiche, 46′), Julian Draxler (Arthur Zagre, 46′) – Pablo Sarabia (Metehan Güçlü, 46′), Edison Cavani (Jese, 46′), Kylian Mbappé (Isaac Hemans, 46′). Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Sydney (par ordre de numéro) : Redmayne – Baumjohann, McGowan, Retre (Brattan, 58′), Le Fonde (Swibel, 83′), Ninkovic (Teague, 79′), Barbarouses, King, Caceres, Grant, Van Der Saag. Entraineur : Corica.
Avertissements : Van der Saag (19′), Nianzou Kouassi (31′)


Maillot utilisé :

Second maillot 2019-20


Photos du match :

Le onze parisien aligné par Tuchel en 1ère mi-temps (Ch. Gavelle)

Tentative d’Ander Herrera (Ch. Gavelle)

Kylian Mbappé pressé (Ch. Gavelle)

Edinson Cavani (Ch. Gavelle)

Julian Draxler au milieu de la défense sidnéenne (Ch. Gavelle)

Juan Bernat balle au pied (Ch. Gavelle)


Vidéo :


Compte-rendu (Ph. Goguet, CulturePSG) :

PSG – Sydney (3-0), Paris finit par une victoire tranquille

Le PSG défiait le Sydney FC à l’occasion de son 4e et dernier match amical de la présaison et les Parisiens se sont imposés 3-0 sans forcer. Avec l’équipe des titulaires, Mbappé puis Cavani ont fait basculer le match peu avant la pause sans avoir brillé puis les jeunes ont assuré ensuite, Guclu marquant le troisième et dernier but en toute fin de partie.

Le match :

Sydney donne le coup d’envoi mais Paris prend de suite le ballon et tente de construire (2e). La première alerte est australienne avec Diallo et Trapp qui ne se comprennent pas, le défenseur s’en sortant finalement bien (3e). Le match débute doucement mais Sarabia récupère un centre trop long. Il contrôle bien puis centre pour Cavani et Mbappé qui se gênent en bonne position (6e). Le Fondre répond par une frappe facilement captée (8e). Mbappé tente aussi sa chance seul en accélérant puis frappant mais le gardien capte en deux temps (9e). La première occasion est parisienne avec un bon centre plongeant de Sarabia que Cavani reprend d’une talonnade. C’est à peine touché et cela finit sur le poteau (13e) !

Le match se joue sur un petit rythme et c’est Mbappé qui secoue les choses en accélérant côté gauche, provoquant un avertissement et un coup-franc, repoussé (19e). Paris a le ballon mais peine à avancer, n’obtenant qu’un corner (24e). Après une pause fraîcheur, la partie repart, toujours aussi molle (30e). C’est même Trapp qui fait passer un léger frisson en ratant une relance, heureusement mal exploitée (31e). Le PSG joue sur un petit petit rythme et c’est Herrera qui réveille tout le monde d’une frappe de loin juste à côté du poteau (34e). Paris passe tout proche de la correctionnelle sur une action stupide : Meunier fait une faute évitable à 5 contre 1 et offre un bon coup-franc. C’est tiré au second poteau, la remise de la tête passe entre les jambes de Trapp et un Australien reprend de près mais le remiseur était heureusement hors-jeu (37e). Contre toute attente, le PSG ouvre le score : Mbappé décale Bernat côté gauche puis accélère et rentre dans l’axe. L’Espagnol le retrouve et Mbappé ouvre le score du pied gauche (1-0, 37e).

Sydney tente de vite revenir dans le match et c’est un bon coup-franc qui est accordé mais Baumjohann voit sa frappe être déviée (40e). C’est finalement le PSG qui double la mise sur une action initiée par Draxler et Sarabia côté gauche. L’Espagnol frappe mais Cavani est là pour reprendre acrobatiquement et marquer (2-0, 43e). Sydney a toutefois une belle occasion de revenir au score sur un long ballon en profondeur pour Le Fondre. Sa frappe du droit frôle le poteau mais sort (45e). A la pause, le PSG mène 2-0 grâce à deux actions bien conclues en fin de mi-temps mais Paris n’a pas vraiment brillé.

L’intégralité de l’équipe parsienne, à exception de Trapp change à la pause et la partie repart.

Le début de seconde période est équilibré entre les deux équipes et c’est surtout sur le côté gauche que le PSG insiste avec un Zagre vite en jambes (50e). Kurzawa est aussi touché dans la surface, sans que l’arbitre ne siffle. Le PSG se fait aussi peur quand Bakker laisse partir Le Fondre dans son dos mais le Néerlandais se reprend bien (52e). Le PSG se reprend bien et Aouchiche tente sa chance des 20m, Guclu est le plus prompt à reprendre mais l’arbitre ne dit rien alors qu’il est touché dans la surface (56e). Les jeunes sont lancés : Toufiqui ouvre pour Kurzawa qui remet en une touche pour Zagre. Il reprend de volée mais n’attrape pas le cadre (58e).

Si Sydney est dangereux sur un coup-franc excentré qui file devant tout le monde, l’occasion suivante est parisienne avec Dagba qui déborde bien côté droit et sert en retrait Aouchiche. Le jeune milieu parvient à se mettre en position de frappe mais le gardien capte en deux temps (64e). Trapp réussit aussi à se mettre en valeur sur une frappe de loin que l’Allemand repousse bien sur sa droite (72e). Il est aussi bien présent pour sortir loin de son but sur un contre (74e). Le PSG est dangereux via Aouchiche qui tente sa chance sur un coup-franc mais n’attrape pas, de peu, la lucarne adverse (83e). Le PSG marque finalement un joli troisième but : Jesé ouvre vers Dagba côté droit qui fixe puis parvient à centrer. Güçlü est dans les 6m pour marquer d’une belle talonnade (3-0, 89e).

Kurzawa n’est pas loin de trouver une nouvelle fois le même Guclu dans la surface sur un long ballon mais la passe est trop appuyée (93e). Paris s’impose finalement 3-0 face à un aversaire vraiment faible. Les pros aguerris ont fait la différence sans forcer avant la pause, les jeunes ont complété le tableau de score.

Les réactions (psg.fr) :

Thomas Tuchel :
«Nous avons gagné les deux périodes. C’est positif. J’ai l’impression tout de même que nous sommes un peu fatigués, nous avons manqué un peu de rythme en première période, il nous a manqué un peu de vitesse. Et de l’intensité, nous avons concédé un peu trop d’occasions. Les jeunes, avec Jesé et Kurzawa ont fait une très bonne deuxième période, nous avons joué plus haut, effectué plus de récupérations, avec plus de pressing, c’était vraiment une bonne deuxième période de notre part.»

Kevin Trapp :
«C’est très compliqué, avec ces conditions de jeu. Il fait chaud, et lourd, ce n’est pas simple pour les joueurs. Mais nous avons mis en pratique ce que le coach voulait, on marque deux buts en première période, puis les jeunes sont entrés. Ils ont poussé pour marquer ce troisième but qu’ils méritaient. On a joué de l’avant, avec nos forces et nos qualités.»

Abdou Diallo :
«Les conditions sont très compliquées, le terrain est lourd, on a l’impression d’être dans un sauna. Mais on sait que physiquement ça va nous servir plus tard. On progresse, et on travaille surtout physiquement pour le moment. Personnellement, je me sens de mieux en mieux, je commence à avoir des automatismes avec tout le monde, tout ça est très positif.»


Le stade :

Le Suzhou Olympic Sports Centre

Suivez-moi

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic
Suivez-moi

Les derniers articles par Loic (tout voir)