Sélectionner une page

PSG – Tottenham 2-4, 22/07/17, match amical 17-18

Samedi 22.07.2017, match amical à Orlando, au Camping World Stadium :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – TOTTENHAM HOTSPUR F.C. (Ang.)  2:4 (2:2)
– 33 322 spectateurs environ. Buts : Edinson Cavani, 6′, Eriksen, 11′, Dier, 18′, Javier Pastore, 36′ ; Alderweireld, 81′, Kane, 88′ sur Penalty. Arbitre : M. Unkel.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Dani Alves (Christopher Nkunku, 68′), Marcos Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa (Yuri Berchiche, 68′) – Giovani Lo Celso (Antoine Bernede, 46′), Thiago Motta (Lorenzo Callegari, 68′), Adrien Rabiot (Blaise Matuidi, 46′) – Javier Pastore (Angel Di Maria, 67′), Edinson Cavani (Jesé Rodríguez, 46′), Gonçalo Guedes (Alphonse Areola, 48′). Entraîneur : Unai Emery.
L’Équipe de Tottenham : Lloris (Vorm, 46′) – Walker-Peters (Trippier, 46′), Carter-Vickers (Alderweireld, 46′), Vertonghen (Wimmer, 46′), Davies – Dembele (Winks, 60′), Dier (Wanyama, 46′), Eriksen (Oakley-Boothe, 46′) – Onomah (Eriksen, 46′), Nkoudou (Dele, 46′), Janssen (Kane, 46′).  Entraîneur : Pochettino.
Avertissements : Jesé Rodríguez, 59′, Alderweireld, 70′. Expulsion : Trapp, 46′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 17-18


L’affiche :


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)

Leurs adversaires Anglais (tottenhamhotspur.com)

Adrien Rabiot, passeur sur l’ouverture du score d’Edinson Cavani (Ch. Gavelle)

Javier Pastore balle au pied (Ch. Gavelle)

Probablement le tournant du match : l’arbitre met une fin prématurée au calvaire de Kevin Trapp (Ch. Gavelle)

Angel Di Maria, entré en fin de match (Ch. Gavelle)


Vidéo (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

une mi-temps à jouer, une à souffrir

Le PSG affrontait Tottenham Hotspur pour son second match de l’International Champions Cup et les Parisiens se sont inclinés 4-2 dans une rencontre en deux temps. Paris a su ouvrir le score par Cavani puis recoller avant la pause par Pastore après que Tottenham ait renversé la vapeur. Mais juste après la pause, Trapp va se faire expulser, après une première boulette sur le 2-1 adverse. Paris va finalement craquer en toute fin de match et perd de deux buts.

Le match :

Le PSG est en jaune pour la première fois, donne le coup d’envoi et il ne faut que 30 secondes pour voir la 1ère occasion : Rabiot intercepte et contre, il lance Guedes qui lui remet et centre. Cavani reprend de la tête mais ne cadre pas (1e). La partie est ouverte entre deux équipes désireuses de jouer et Paris est encore dangereux : Lo Celso rate son dribble mais donne en retrait à Motta. L’Italien frappe fort, au-dessus (5e). L’occasion suivante est la bonne : Kurzawa envoie une belle pase vers l’avant pour Rabiot qui perfore la défense et centre ensuite tranquillement au second poteau pour Cavani (1-0, 6e). Tottenham réagit immédiatement : Lo Celso perd la balle côté droit et Eriksen est servi plein axe à plus de 25m, il s’avance et une frappe exceptionnelle qui touche la barre puis rentre, Trapp étant impuissant (1-1, 11e).

Sur le coup d’envoi, Paris attaque fort mais Guedes, trouvé au second poteau, ne parvient pas à cadrer ! Sur un coup-franc excentré, Lo Celso trouve ensuite la tête de Marquinhos au second poteau mais le Brésilien ne parvient pas à cadrer (12e). Paris est encore dangereux sur une action rapide : Lo Celso envoie Cavani vers le but mais le goal devance l’Uruguayen, le ballon revient dans les pieds de Pastore qui tire au-dessus en angle fermé (17e). C’est finalement Tottenham qui marque un deuxième but : Rabiot donne en retrait à Trapp. Il tente une passe qui est contrée par Dier au point de penalty, une boulette particulièrement ridicule (1-2, 18e)…

Malgré une volonté parisienne de repartir de l’avant, c’est encore Tottenham qui est dangereux sur un centre (22e) mais Paris l’est aussi dans la foulée, Lo Celso étant contré de près dans la surface après une belle remise de Cavani (24e). Le PSG sollicite encore Lloris sur un corner de Pastore bien coupé par Cavani mais le portier français est impeccable sur sa ligne (25e). Le PSG est un poil moins saignant mais Pastore revient à envoyer Cavani vers le but. Bien serré, il tente sa chance des 18m et Lloris se couche bien (30e). Après une petite pause fraîcheur, c’est encore les Spurs qui sont dangereux mais la talonnade de l’avant-centre ne trompe pas Trapp (35e). C’est finalement Paris qui égalise : Rabiot ouvre sur Pastore, seul côté gauche, il s erecentre, feinte le dernier défenseur puis envoie une frappe en pleine lucarne pour égaliser (2-2, 36e) !

Tottenham réagit immédiatement et trouve le montant sur un coup-franc lointain, avec Trapp qui hésite encore dans sa sortie (40e)… La dernière frappe de la mi-temps est pour Guedes, des 18m après un bon travail en pivot mais Lloris est encore impeccable. A la pause de ce match très animé et ouvert, les deux équipes sont à égalité 2-2 de façon assez logique : Paris a beaucoup attaqué et a mérité de marquer. Mais l’équipe parisienne a aussi offert beaucoup d’occasion et a encaissé, là aussi de façon très logique.

Le cauchemar de Trapp continue

A la pause, trois changements ont lieu côté parisien, Matuidi, Bernède et Jesé remplaçant Rabiot, Lo Celso et Cavani, et la partie reprend avec une énorme boulette de Trapp sur un long ballon. Il sort devant sa surface et fait une main. L’arbitre ne tremble pas et l’expulse, de façon tout à fait logique. Areola entre à la place de Guedes et va détourner d’entrée un bon coup-franc adverse (48e). Paris tremble encore sur une erreur de Kurzawa dont l’interception se transforme presque en passe décisive. Delle Alli rate hueureusement le cadre dans la surface (50e). Avec un joueur de moins, Paris entre en résistance et se met logiquement à défendre plus bas, sans pour autant renoncer à sortir, à l’image d’une belle percée de Pastore repoussée dans la surface (55e).

En face, Tottenham n’est pas forcément plus dangereux, à l’image d’une frappe au second poteau complètement ratée de Winks (61e). Areola est un peu plus sollicité par la suite mais il est serein sur une grosse frappe axiale, puis une plus en douceur (63e). Coincé dans son camp, le PSG joue par à-coups et quand les Spurs laissent sortir, ce qui est rare. Emery fait alors son turnover de milieu de mi-temps, comme lors du dernier match et lance bon nombre de joueurs dans la bataille pour finir le match avec une équipe B. Jesé tente ensuite sa chance après une longue course mais frappe à côté (69e).

Tottenham répond par un centre dangereux que personne ne coupe (70e) mais surtout par une frappe lointaine d’Eriksen qui lèche le cadre (72e). Le PSG est également dangereux par Bernède sur un long ballon qu’il parvient à exploiter mais le jeune milieu est repris au moment de frapper réellement (73e). Suite au corner et à un ballon mal renvoyé, Matuidi tente aussi sa chance en angle fermé mais trouve les gants du gardien (74e). C’est finalement sur une frappe de loin que les Spurs vont prendre l’avantage : Alderweireld s’avance et envoie une frappe superbe dans le petit filet opposé malgré un bon plongeon d’Areola (2-3, 81e).

Eriksen sollicite encore Areola d’une position similaire, voire meilleure, mais le portier parisien gagne cette fois son duel (85e). Sur l’offensive suivante, Matuidi est malheureusement l’auteur d’une main que l’arbitre siffle après un temps d’arrêt. Harry Kane se fait plaisir et transforme d’un missile sous la barre (2-4, 88e). Ce sera la dernière occasion du match et Paris concède donc sa première défaite de la présaison. Les Parisiens ont tenu une mi-temps avant de subir après la pause, réduits à 10 suite à la deuxième boulette de Trapp.

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
« C’était un bon match d’entraînement. Il s’est passé beaucoup de choses pendant les 90 minutes, mais c’est bien, de vivre tout ça, dans un match de préparation, contre une bonne équipe, pour voir comment l’équipe répond au travail effectué. Jouer la 2e période à 10 (Kevin Trapp a été exclu), c’est difficile, mais l’équipe a maintenu un bon état d’esprit sur le terrain. Pour un match de pré-saison, c’est une bonne chose de jouer à 10 car ça demande encore plus de la part des joueurs. C’était un match très équilibré en première période. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses. Les deux buts que nous encaissons en 1ère période sont des actions ponctuelles. Ces 90 minutes nous permettent de savoir où nous en sommes et il faut l’analyser comme un entraînement »

Les boulettes de Kevin Trapp :
« C’est le moment de transmettre de la tranquillité au gardien pour continuer à travailler. Les choses comme aujourd’hui (samedi) peuvent arriver. J’ai entièrement confiance en Kevin Trapp. […] Le 2e but est une action de sortie de ballon que nous travaillons à l’entraînement, je demande à mes gardiens de prendre des risques. Le gardien est un joueur à part entière, on doit travailler cela pour les prochains matches officiels. Le carton rouge fait suite à un faux rebond. C’est une action ponctuelle. Je veux donner de la confiance et de tranquilité à Kevin pour travailler. Je suis tranquille avec mes deux gardiens.»

Le mercato
« Pour nous, aujourd’hui, et en vue du premier match officiel, la semaine prochaine (Trophée des Champions contre Monaco), les joueurs qui sont ici sont les plus importants pour moi. Après, le club travaille pour obtenir le recrutement que nous voulons, qui peut nous aider à nous améliorer, mais l’équipe et moi sommes très concentrés sur le match contre Monaco et par la suite de la préparation avec le match face à la Juventus Turin mercredi. Je ne peux pas dévier mon attention du travail quotidien, le club travaille. Le plus important pour moi, ce sont les joueurs qui sont ici.»


Le stade :

Le Camping World Stadium


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)