Sélectionner une page

Real Madrid – PSG 3-1, 14/02/18, Ligue des Champions 17-18

Mardi 05.12.2017, Ligue des Champions, 1/8 de finale aller à Madrid, au stade Santiago-Bernabeu :
C.F. RÉAL MADRID (Esp.) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 3:1 (1:1)
– 78 158 spectateurs environ. Buts : Adrien Rabiot, 37′, Ronaldo, 45′ sur penalty ; Ronaldo, 83′, Marcelo, 86′. Arbitre : M. Rocchi.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Yuri Berchiche, Presnel Kimpembe, Marcos Marquinhos, Dani Alves – Adrien Rabiot, Giovani Lo Celso (Julian Draxler, 84′), Marco Verratti – Neymar, Edinson Cavani (Thomas Meunier, 66′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe du Real : Navas – Nacho, Ramos, Varane, Marcelo – Kroos, Casemiro (Vazquez, 79′), Modric – Isco (Asensio, 79′) – Benzema (Bale, 68e), Ronaldo. Entraîneur : Zidane.
Avertissements : Neymar, 14′, Lo Celso, 26′, Isco, 32′, Rabiot, 64e’, Nacho, 78′, Meunier, 90′.


Maillot utilisé (avec logo et taille de sponsor en version UEFA) :

Troisième maillot 2017-18


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)

Tacle de Marco Verratti, observé par Dani Alves (Made in Parisiens)

Neymar (Made in Parisiens)

Giovani Lo Celso devance Benzema (Made in Parisiens)

Presnel Kimpembe face à Varane sous les yeux de Dani Alves et Yuri Berchiche (Made in Parisiens)

Kylian Mbappé (Made in Parisiens)


Vidéo (cliquez sur l’image) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris puni sur la fin

Le PSG affrontait le Real Madrid en huitième de finale aller de la Ligue des Champions et les Parisiens se sont inclinés 3-1 à Bernabeu malgré l’ouverture du score de Rabiot. Un doublé de Ronaldo, dont un but en toute fin de match qui fait basculer la partie, et un dernier but de Marcelo dans la foulée ont fait basculer le sort de la rencontre. Madrid est très bien parti, sans avoir particulièrement dominé…

Le match :

C’est parti, le PSG a donné le coup d’envoi et c’est bien Lo Celso devant la défense. Le Real presse très fort d’entrée et les premiers contacts sont rudes (2e). C’est parti à une vitesse folle et un Ronaldo est trouvé dans la surface. Sans angle, il tente sa chance mais n’attrape pas le cadre (3e). Pour l’instant, le Real et le PSG se partagent le ballon mais Marcelo fait une énorme percée et Marquinhos sauve en corner. Sur celui-ci, Areola intervient bien sur une frappe de Kroos (5e). Paris répond par une provocation de Neymar qui offre un bon ballon à Yuri mais l’Espagnol croise trop sa frappe (7e). Sur un contact anodin, premier arrêt de jeu au Bernabeu avec Alves qui percute Marcelo. Le Brésilien du Real hurle de douleur, au sol, et le match est arrêté (10e). Après quelques minutes, le joueur revient (11e). Il est même là pour centrer mais Areola capte (12e). Neymar répond par un contre mais Varane intervient parfaitement (12e).

Peu à peu, Paris entre dans le match mais Neymar fait deux fautes coup sur coup et prend un avertissement (14e). Le Brésilien est au coeur de nombreuses fautes, Modric et Nacho avant lui ayant taquiné les chevilles (16e). Mbappé tente aussi de trouver Neymar aux 18m mais le Real défend bien (18e). Les Madrilènes s’offrent aussi une grosse possession, mal conclue (20e). Paris fait toutefois une erreur stupide sur une relance et Lo Celso donne un ballon compliqué à Verratti qui le perd, l’Argentin fait ensuite une faute aux 18m et il offre un coup-franc en or au Real. Heureusement, CR7 tire au-dessus (26e) ! Sur un ballon récupéré par Rabiot, Neymar est trouvé en excellente situation mais il ne frappe jamais. Sur le contre, Ronaldo défie Areola mais le portier français fait une sortie exceptionnelle (28e). Il est encore là sur le centre qui suit puis Neymar accélère côté gauche. Il dribble puis frappe, mais sans puissance (30e). Madrid est encore dangereux sur corner par Ramos mais Areola est encore là sur la ligne (32e). Paris ouvre finalement le score sur une action simple : Mbappé déborde et centre, Cavani laisse passer et Neymar est contré dans la surface. Rabiot est là pour conclure de près du droit (0-1, 33e) !

Dans la foulée, Kroos effectue une très grosse faute sur Verratti mais l’arbitre ne siffle qu’une simple faute (35e). Le coup-franc, bien placé, est aussi bien repoussé. Paris se fait encore peur sur une relance compliquée de Berchiche que Lo Celso ne parvient pas à contrôler. Ronaldo récupère et frappe mais c’est au-dessus (37e). Neymar répond et accélère plein axe avant de décaler Cavani dans la surface, il contrôle puis frappe mais il est contré et le ballon fuit le cadre d’un rien (38e). Madrid répond avec un énorme coup de chaud devant le but parisien et deux centres de Modric coup sur coup déviés en corner d’un rien, mais bien repoussé (41e). Varane tete aussi sa chance de loin mais c’est largement hors-cadre (43e). Alors qu’il est invisible, Benzema sort de sa boîte sur un centre de Marcelo mais Areola repousse en corner (44e). Sur celui-ci, c’est vite joué et Lo Celso fait une faute très évitable sur Kroos dans la surface. Penalty (44e) ! Ronaldo ne tremble pas et égalise alors qu’Areola passe tout près de le sortir (45e, 1-1).

Malgré un dernier corner du PSG, le score ne bouge plus à la pause. Le nul est logique, les deux équipes se sont rendues coup pour coup mais Paris peut regretter des erreurs individuelles trop nombreuses. Aucun changement n’a lieu à la pause et le match repart avec un Marcelo vite centreur mais repoussé (46e). Paris prend toujours des risques en relance et Areole se montre imprécis mais le Real se fait contrer et Neymar sert Mbappé dans la surface. Il contrôle et frappe mais Navas repousse (49e). Le Real est aussi tranchant en contres mais c’est Alves qui envoie le meilleur centre, bien dégagé par Varane (53e). Alves est trouvé dans la surface par Verratti et centre en retrait pour Rabiot qui frappe du droit mais Ramos repousse de façon douteuse du bras (54e). Il y avait au moins autant penalty que sur Lo Celso mais l’arbitre ne dit rien…

Alors que le rythme semble moins effrené qu’avant la pause, les deux équipes cherchent le KO mais elles manquent de justesse dans les 30 derniers mètres (60e). Un faux rythme s’installe et Areola doit intervient sur un centre au cordeau d’Isco (62e). Peu à peu, Madrid prend le ballon et Modric percute plein axe. Rabiot l’effleure et prend un carton jaune imaginaire (64e)… Ronaldo le tire fort mais Cavani repousse en corner (65e). Ce sera la dernière action de l’Uruguayen, remplacé par Meunier alors que Mbappé prend la pointe (66e). Le Belge se signale vite par un très bon centre mais Neymar est trop court au second poteau (67e). Alors que Bale remplace Benzema, c’est Paris qui fait passer un frisson sur une talonnade géniale d’Alves (70e). Paris a des contres mais Neymar puis Mbappé ne sont pas très heureux dans leurs derniers choix (73e). Sur le corner qui suit, un énorme cafouillage a lieu devant la cage du Real et Ramos repousse devant sa ligne au sol la tentative de Kimpembe de façon incroyable (73e) !

Paris est à sa main dans ce dernier quart d’heure et Berchiche envoie un centre tir sur lequel à la fois Mbappé et Alves sont trop courts de peu (76e). Le Real n’est pas mort et répond par une tête remisée de Bale que Ronaldo reprend mais que Marquinhos repousse (78e). Le corner est ensuite repoussé et Neymar se fait découper par Nacho sur le contre… (79e). Zidane tente alors un coup et fait un double changement pour passer en 4-4-2. Vazquez est vite dangereux et Bale est repoussé dans la surface seulement (80e). Paris a des contres mais Mbappé est signalé à tort hors jeu alors qu’il partait au but (81e)…. Paris craque finalement sur une action très évitable : Kimpembe relance et Ronaldo fait faute sur lui mais l’arbitre ne dit rien. Modric récupère et donne à Asensio côté gauche qui centre. Areola repousse comme il peut mais Ronaldo est là pour conclure de près (2-1, 83e).

Dans la foulée, Emery fait un second changement avec l’entrée de Draxler pour Lo Celso (84e). Le Real a repris la main et Asensio déborde encore côté gauche avant de centrer. Marcelo est dans la surface et envoie grosse volée sur laquelle Marquinhos ne peut pas repousser et gêne Areola (3-1, 86e). Alors que Draxler tente une frappe ratée, Mbappé parvient à s’échapper et à frapper dans la surface mais Navas repousse le corner et le contre part jusqu’à Ronaldo qui frappe mais Areola capte (89e). Paris a laissé passer sa chance et Rabiot, si bon jusque-là, rate par exemple sa dernière passe sur un énorme contre (91e). A la dernière seconde, Draxler déborde et centre mais c’est dévié. Neymar est là pour reprendre mais c’est hors-cadre, à l’image de la fin de match des Parisiens.

Le PSG s’incline finalement 3-1 en ayant coulé dans les dernières minutes alors que le PSG était probablement dans sa meilleure période juste avant…

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
«Il y a deux choses. Je suis content de la façon dont l’équipe a répondu. La première mi-temps, c’est un match pareil des deux côtés, nous marquons le premier but mais avec leur pressing, ce n’était pas facile pour nous de sortir. Mais le penalty sifflé contre nous est un penalty très facile à siffler. En deuxième mi-temps, on a vu la personnalité de l’équipe. Nous avons surmonté plus facilement leur pressing qu’avant la pause, on maîtrisait bien le match et on avait des options pour marquer. Sur les deux buts, le Real Madrid peut les marquer parce qu’il a des moments dans le match où il peut faire cette différence mais je n’aime pas la façon dont l’arbitre nous a arbitrés. Toutes les petites choses, qui peuvent donner de grandes choses, étaient pour eux. Il y a le penalty contre nous, le penalty pour nous avec Sergio Ramos qui touche de la main, les cartons jaunes que nous avons reçus… Et il peut aussi y avoir une faute sur l’action de Kimpembe. Je crois que c’est un match dont je suis content dans la façon dont nous avons joué mais pas content du résultat. Et je crois que l’arbitre a été plus près du Real Madrid que de nous.»

Un PSG qui doit marquer au retour :
«C’est vrai qu’il reste 90 minutes. Je crois en notre équipe et je crois qu’on a la possibilité au Parc de faire souffrir le Real Madrid. Les 90 minutes restantes sont importantes. Nous aurons de la motivation, c’est clair, mais nous allons nous préparer, avec les supporters pour faire du Parc un stade avec une puissance contre le Real Madrid, qu’ils soient les n°12 pour nous aider à surmonter ce résultat. Après ce résultat, j’ai confiance, nous pouvons le faire.»

Marco Verratti :

Le match :
«En première mi-temps, les deux équipes ont eu des occasions, le Real comme nous, et le score de 1-1 était juste. En deuxième mi-temps, on méritait de gagner et, à la fin, on perd 3-1. Le football, c’est comme ça, il faut être efficace et décisif quand tu joues contre une grande équipe. Les autres équipes ne t’attendent pas, elles marquent quand elles ont une occasion. Ils ont un peu de chance avec les deux buts parce qu’il y a deux déviations dessus mais ils sont là et on sait qu’ils peuvent marquer à tout moment. Mais on a des bonnes possibilités et on doit avoir confiance en nous. On a déjà été remontés et cela peut aussi se passer de notre part. On a une bonne équipe et on l’a démontré aujourd’hui. On a joué avec personnalité, on a fait un bon match ici. Certains ont dit qu’on était des favoris mais le Real a gagné deux Champions League et ce n’est jamais facile de jouer ici au Bernabeu. Mais le résultat est de 3-1 et on ne peut rien dire. On est déçus mais il y a encore un match retour et on croit vraiment qu’on peut passer.»

Cavani isolé devant :
«C’est toujours comme ça avec Cavani, il touche aussi 20 à 30 ballons par match quand il marque. C’est un joueur qui joue dans la surface. Aujourd’hui, il a eu une occasion en première mi-temps. On a eu beaucoup d’occasions en seconde mi-temps, pas forcément toujours claires, mais si on avait fait une dernière passe de façon un peu meilleur et qu’on avait plus efficace, on aurait pu faire mieux et avoir plus d’occasions. Maintenant c’est fini et il faudra marquer des buts pour passer ce tour.»

Avec le changement Meunier/Cavani, un système qui a moins bien fonctionné ?
«Non, suite à l’entrée de Thomas et avec Dani plus haut, on a joué 20 à 30 minutes dans la partie de terrain du Real Madrid, on avait la possession, on jouait entre les lignes et Dani jouait bien. C’était, je pense, le moment où on était le mieux et on a eu des occasions. Mais c’est aussi ça le football, c’est difficile d’expliquer. On est déçus, ils ont marqué deux buts sur la fin et c’est plus difficile maintenant.»

Adrien Rabiot :

Un score cruel ?
«Comme d’habitude, on a les occasions mais on n’est pas assez réalistes et quand on joue contre des équipes comme ça, ils ont deux ou trois occasions et ça finit au fond. Je suis déçu parce qu’on a fait le match qu’il fallait ici. On avait bien commencé et on prend ces buts à la fin. On répète toujours les mêmes choses et, à la fin, on se fait toujours avoir de la même manière. C’est énervant parce que je pense qu’on avait fait ce qu’il fallait et je suis très déçu.»

Comment corriger pour le retour ?
«Le problème, c’est que c’est facile d’en mettre 8 à Dijon ou 4 ou 5 en championnat mais c’est dans ces matches-là qu’il faut être décisif. On ne l’a pas été mais bien sûr qu’il y a une manche retour et on est des compétiteurs, on va aller chercher la qualification. Mais quand on part avec un handicap comme ça, c’est compliqué.»


Le stade :

Le stade Santiago-Bernabeu


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)