Sélectionner une page

Reims – PSG 3-1, 20/07/79, match amical 79-80

Vendredi 20.07.1979, match amical de pré-saison, à Reims, au Stade Auguste-Delaune :
STADE DE REIMS (D2) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 3:1 (2:1)
– 2 914 spectateurs. Buts : Charbonnier, 23′, Charbonnier, 33′, Jean-Noël Huck, 40′ ; Charbonnier, 57′. Arbitre : M. Perrein.
L’équipe du PSG : Dominique Baratelli – Philippe Col, Bernard Caron, François M’Pelé, Éric Renaut – Jean-Noël Huck, Dominique Bathenay, Armando Bianchi (João Alves, 46′) – Bernard Bureau, Luis Fernandez, Moustapha Dahleb. Entraîneur : Vélibor Vasović.
L’équipe de Reims : Velud (Memeteau, 46′) – Abreu (Beau, 46′), Buisset, Prince, Mathou – Jaffres (Bertlolino, 72′), Charbonnier, Polaniok – Giannetta (Fischer, 72′), Cohen, Bergamo (Djamel, 46′). Entraîneur : Vernier.


Maillot utilisé :

Maillot domicile années 79-80 (collection MaillotsPSG)


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (archives Pierre Lanfranchi)

Bernard Bureau s’apprête à centrer


Compte-rendu (presse) :

Reims humilie le P.-S.-G. !

On attendait Paris et ses grands noms. On a vu Reims et ses petits jeunes. Avec une équipe où le plus âgé n’a pas vingt-deux ans (Formici et Schaller, les deux derniers « anciens », sont blessés), les Champenois ont renvoyé leurs visiteurs de la capitale à leurs « chères » études, ce qui ne manque pas d’être préoccupant pour Vasovic à moins d’une semaine de la reprise de la D1.

Les Parisiens, très décevants, furent humiliés encore plus par la manière que par le score, qui aurait pu être bien plus large tant fut nette la domination rémoise. Avec Alves (dont lés éclairs n’apportèrent pas la lumière après le repos), Boubacar (souffrant d’un pied vendredi), Abel et Garceran, la formation du président Borelli devrait avoir une autre allure. De toute façon, elle ne pourra guère être plus triste.

Des trois nouveaux Rémois, Avreu, solide, clairvoyant, et Cohen, actif, tranchant, se montrè-rent les plus convaincants. Toute-fois la vedette revint à Charbonnier, auteur des trois buts, tous joliment amenés et conclus sur un centre de Polaniok, un corner de Giannetta et une ouverture de Jaffres. Il ne faut certes pas s’emballer trop vite à propos de cette nouvelle équipe champenoise qui a surpris, puis séduit.


Le stade :

Le stade Auguste-Delaune

Le stade Auguste-Delaune


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)