Sélectionner une page

Rennes – PSG 1-3, 23/09/18, Ligue 1 18-19

Dimanche 23.09.2018, Championnat de France, Ligue 1, 6ème journée (1re place) à Rennes, au Roazhon Park :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:3 (1:1)
– 29 205 spectateurs. Buts : Adrien Rabiot, 11′ contre son camp, Angel Di Maria, 45′ ; Thomas Meunier, 61′, Eric-Maxim Choupo-Moting, 83′. Arbitre : M. Ben El Hadj.
L’Équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Juan Bernat, Presnel Kimpembe, Marcos Marquinhos, Thomas Meunier (Thilo Kehrer, 87′) – Angel Di Maria, Adrien Rabiot, Marco Verratti (Eric-Maxim Choup-Moting, 78′) – Neymar (Christopher Nkunku, 90’+1′), Edinson Cavani, Julian Draxler. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’Équipe de Rennes : Koubek – Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebaini – Sarr, Grenier, André, Léa-Siliki (Ben Arfa, 62′), Bourigeaud (Siebatcheu, 75′) – Niang (Del Castillo, 81′). Entraîneur : Lamouchi.
Avertissements : Julian Draxler, 19′, Bensebaini, 19′, Juan Bernat, 63′, Adrien Rabiot, 76′, Traoré, 90’+1′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Thomas Meunier devance Niang (Made in Parisiens)

La joie d’Angel Di Maria après son égalisation en toute fin de 1ère mi-temps (Made in Parisiens)

Presnel Kimpembe à la lutte avec Naning, sous les yeux de Sarr (Made in Parisiens)

Marquinhos à la poursuite de Ben Arfa (Made in Parisiens)

Julian Draxler face à Bensebaini (Made in Parisiens)

Les supporters parisiens


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris secoué mais relancé

Le PSG se déplaçait à Rennes ce dimanche à l’occasion de la sixième journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 3-1 sur la pelouse bretonne. Menés au score et sacrément secoués par une équipe rennaise agressive, Paris a égalisé par Di Maria juste avant la pause puis a fait la différence grâce à Meunier et Choupo-Moting après la pause. Paris s’impose sans totalement convaincre mais se relance après la défaite à Liverpool.

Le match :

C’est parti, Rennes a donné le coup d’envoi mais la première incursion est parisienne avec Neymar repris dans la surface (2e). La première vraie occasion est rennaise avec une frappe de Niang repoussée par un Buffon bien présent (4e). Dans la foulée, c’est Marquinhos qui doit couvrir et dégager en corner mais Mexer et Da Silva se gênent heureusement sur celui-ci (5e). Alors que Paris obtient son premier corner, il est complètement raté sur uen combinaison Di Maria/Cavani (9e). Rennes se montre dangereux et un ballon anodin mal lu par Marquinhos se transforme en énorme occasion pour Léa-Siliki qui frappe. Buffon semble battu mais Marquinhos sauve devant la ligne (11e). Les Bretons ouvrent finalement le score sur le corner qui suit : Grenier le tire, Niang l’effleure et Rabiot le met contre son camp de l’épaule (1-0, 11e).

Si l’ouverture du score n’est pas forcément imméritée vu les imprécisions parisiennes, Bernat fait un bon centre mais Bensebaini est là pour dégager en corner devant Draxler mais cela ne donne rien (16e). Signe d’un PSG nerveux, Draxler se rebelle contre Bensebaini et chacun prend un carton (18e). Dans la foulée, Bensebaini envoie un coup de coude à Verratti mais échappe étonnamment à un second carton jaune (20e)… La rencontre est très hachée et les fautes se multiplient, les Rennaiss’énervant de plus en plus (23e). Le PSG pense égaliser sur un coup-franc de Neymar bien botté et repris par Kimpembe. Cavani pousse le ballon de la tête au fond mais les deux à la réception étaient hors-jeu (26e).

Peu à peu, Paris a retrouvé de la maîtrise et Neymar décale Draxler qui cherche Cavani aux 6m mais Mexer revient bien couper dans la surrface tandis que Paris vendange encore le corner qui suit (30e). Certains coups sont aussi mal joués de chaque côté : Kimpembe coupe un bon contre tandis que Cavani tente un improbable (et très raté) lob du milieu du terrain (35e). Rennes parvient aussi à contrer et Bensebaini sollicite Buffon qui dévie en corner (39e). Cavani se loupe aussi dans la surface sur un bon centre de Meunier en ratant sa tête, surpris par le loupé de Da Silva devant lui (42e). Paris finit bien la mi-temps et Di Maria tente sa chance, récoltant un corner que Neymar tire directement mais Koubek sauve sur la ligne (45e). Paris égalise finalement juste après : Meunier décale Draxler qui centre en retrait : Cavani laisse passer pour Di Maria qui frappe des 20m. Il trouve le petit filet de Koubek et égalise, concrétisant le temps fort parisien avant la mi-temps (1-1, 45e).

Aucun changement n’a lieu à la pause mais le PSG passe en 4-2-3-1 et la partie repart avec un tournant : Neymar offre un ballon fabuleux à Cavani qui est lancé en profondeur, il contrôle puis croise sa frappe mais touche le poteau (45e) ! Dans la foulée, c’est Di Maria qui envoie une demi-volée superbe et juste au-dessus (47e). Rennes répond par Niang qui se loupe sur une frappe dans la surface (48e). Sarr s’échappe aussi devant Kimpembe mais le centre est trop long (49e). Rennes passe de plus en plus par les côtés et Meunier doit concéder un corner (50e). La mi-temps est folle et Cavani puis Neymar butent à quelques mètres de la ligne sur une action complètement folle dans les 6m adverses (52e) ! Sur le contre, Rabiot doit faire faute aux 18m, Grenier le tire à ras de terre mais Buffon capte bien (54e).

La partie est assez folle et Buffon doit sortir dans les pieds de Niang qui laisse traîner les pieds (56e). Contre toute attente, c’est Paris qui prend l’avantage au score avec un excellent ballon de Neymar pour Meunier côté droit. Il s’avance et envoie une frappe croisée imparable pour doubler la mise (1-2, 61e) ! Pour répondre, Lamouchi lance Ben Arfa en jeu (62e). Si le gaucher se place dans l’axe, c’est sur les côtés que Rennes attaque et Bernat souffre sur l’aile gauche, prenant un avertissement sur un duel mal géré (64e). Paris s’offre une action superbe et Cavani décale Neymar dans la surface, littéralement balancé mais l’arbitre ne siffle pas (66e) !

Alors qu’il vient d’entrer, Ben Arfa se met en évidence avec une grosse accélération mais sa frappe est complètement dévissée depuis les 20m (69e). Paris laisse un peu Rennes revenir dans la partie et Bensebaini tente sa chance du droit mais Buffon se détend bien et repousse en corner (73e). Cela revient jusqu’à Da Silva mais il ne cadre pas devant l’Italien (74e). Lamouchi sent son équipe proche de l’exploit et sort un milieu, Bourigeaud, pour un avant-centre, Siebatcheu, à l’entame du dernier quart d’heure. Paris fait aussi un changement avec la sortie de Verratti pour… Choupo-Moting (78e). Paris passe en losange pour cette fin de partie et le nouvel entrant se signale sur un hors-jeu sur un contre qui partait bien (79e). Le changement de Tuchel paye de suite : Neymar est dans l’axe et décale Meunier qui centre en retrait pour Choupo-Moting qui contrôle et frappe victorieusement (1-3, 83e).

Le match semble désormais joué mais André tente sa chance, loin du cadre. En revanche, Bernat est débordé et un corner est concédé. Sur celui-ci, Buffon repousse sur la ligne une tête qui partait bien (86e). Alors qu’il ne reste que quelques minutes, l’homme du match côté parisien Thomas Meunier sort, encore sonné d’un choc précédent, et laisse sa place à Kehrer (87e). Le PSG est désormais dans un fauteuil et Neymar sert Cavani mais l’Uruguayen se loupe dans la surface (88e). La partie est pliée et Neymar sort, d’abord sous les sifflets puis sous les applaudissements quand il offre son maillot à un jeune enfant entré sur le terrain (91e) ! Dernier acte d’une rencontre pas totalement maîtrisée mais logiquement gagnée après la pause.

Réactions :

Thomas Tuchel :

Une victoire qui fait du bien :
«Oui car c’était une bonne réaction après notre défaite à Anfield et une bonne réaction après le premier but de Rennes. Pour ça, je suis très content. Nous avons fait un match très intensif et avec du courage, de l’intensité et beaucoup de possibilités de pressing. Nous nous sommes améliorés, nous devons encore nous améliorer, mais nous l’avons fait.»

La première mi-temps compliquée du PSG :
«Nous avons encaissé un but sur corner, c’est toujours une possibilité mais la réaction après 15 ou 20 minutes était très bonne à mon avis. Nous avons joué avec beaucoup de ballons et, quand nous les perdions, nous les récupérions très vite parce que nous avons fait un bon pressing ensemble. C’était peut-être dur à défendre pour Rennes, plus dur, et c’était donc mérité. Mais ce match était dur et il y a eu une bonne réaction de l’équipe.»

Important d’égaliser avant la mi-temps ?
«C’est toujours important (rires). C’était tard mais pas trop tard ! Nous avons eu des occasions et quelques situations très proches mais le but était top et c’était vraiment très bien pour notre confiance.»

Neymar :

Sa position préférentielle, dans l’axe ou à gauche ?
« Je joue dans n’importe quelle position, en attaque. Sur le côté gauche, je suis tranquille, et dans l’autre (dans l’axe) je dois plus defendre. J’aime jouer dans les deux positions, la vérité c’est que j’aime être sur le terrain, peu importe la position dans laquelle je joue; j’aime être sur le terrain pour aider mes coéquipiers »

Un peu d’irritation au moment de sortir ?
« Non, non, on a pu croire que j’ai eu un geste pour demander de rester encore un peu mais je m’excusais aupres de Thomas Meunier pour une mauvaise passe. Aucun joueur n’aime sortir, mais cela n’a rien à voir avec de la rage, de l’énervement ou quoi que ce soit du genre aujourd’hui, c’est même bien au niveau récupération pour le prochain match.»

Encore un enfant qui lui tombe dans les bras à la fin du match :
«Je suis toujours content de recevoir des marques d’affections. De la part d’un enfant, c’est naturel, spontané. C’est un geste pur. Tant que je peux, je rendrais cet amour que je reçois.»

Sa relation avec Tuchel et son positionnement :
«Le coach pense que j’ai la qualité pour jouer au milieu, dans l’axe. Il fait aussi en fonction des joueurs qu’il a dans l’effectif. Di Maria, Mbappé ont les aptitudes pour jouer sur un coté. A Santos, à Barcelone, j’ai deja joué au milieu. Pour moi, ce n’est pas un souci. L’entraineur est jeune, il a sa façon de jouer. J’aime bien la façon qu’il a de parler avec les joueurs, la façon dont il entraine, j’espère que nous ferons une grande saison.»

Eric-Maxim Choupo-Moting :

Un but important dans un match pas facile :
«Oui, c’est vrai. Tout d’abord, je suis très content d’avoir marqué ce but et d’avoir gagné mais ce n’était pas facile comme vous l’avez dit. En première mi-temps, et même en seconde, Rennes a bien joué, franchement. Ils allaient très vite devant, ils ont marqué et mené. C’est normal, chaque équipe donne même 120% contre le PSG et ce n’était pas facile mais, à la fin, je suis très content d’avoir marqué ce but et, oui, on méritait de gagner.»

Important de vite marquer après son arrivée ?
«Bien sûr que c’est important pour moi mais mon premier but était de m’intégrer le plus rapidement possible et, aussi, de montrer sur le terrain que j’ai beaucoup de qualités, que je peux aider l’équipe. Je suis très content d’avoir marqué aujourd’hui mais c’est collectif. C’était une très bonne passe de Thomas Meunier et, heureusement, j’ai marqué. J’espère qu’on continuera tous ensemble comme cela.»

Sa relation avec un Thomas Tuchel qu’il connaît bien :
«Cela fait déjà cinq ans qu’on n’a plus travaillé ensemble, j’étais un peu plus jeune mais j’ai appris beaucoup à Mayence et c’est un très bon entraîneur pour moi, il adore le foot et est tactiquement très très fort. On peut dire que c’est un perfectionniste et il veut que tu te donnes à 100% à chaque entraînement pour devenir meilleur. On a une très bonne relation et on était toujours en contacts depuis Mayence. Je le suivais à Dortmund et il me suivait à Schalke puis à Stoke. Je suis très content qu’on travaille de nouveau ensemble »


Le stade :

Le Roazhon Park


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)