Sélectionner une page

Rennes – PSG 1-4, 16/12/17, Ligue 1 17-18

Samedi 16.12.2017, Championnat de France, Ligue 1, 18ème journée (1ère place) à Rennes au Roazhon Park :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:4 (1:2)
– 29 194 spectateurs. Buts : Neymar, 4′, Kylian Mbappé, 17′ ; Mubele, 53′, Edinson Cavani, 75′, Neymar, 76′. Arbitre : M. Gautier.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Yuri Berchiche, Presnel Kimpembe, Marcos Marquinhos, Dani Alves – Julian Draxler (Thiago Motta, 73′), Giovani Lo Celso (Javier Pastore, 80′), Marco Verratti – Neymar, Kylian Mbappé, Edinson Cavani. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Rennes : Koubek – Traoré, Gnagnon, Mexer, Bensebaini – Danzé (Hunou, 54′), Léa-Siliki – Bourigeau, André, Amalfitano (Gelin, 66′) – Mubele (Khazri, 54′). Entraîneur : Lamouchi.
Avertissements : Traoré, 32′, Presnel Kimpembe, 42′ et 89′, André, 54′ et 63′, Giovani Lo Celso, 73′, Khazri, 78′.
Expulsions : André, 63′, Presnel Kimpembe, 89′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 17-18


Photos du match :

Neymar échappe à Léa-Siliki (V. Michel)

La joie de Neymar et de Kylian Mbappé

Giovani Lo Celso, auteur d’un bon match (Made in Parisiens)

Le superbe lob d’Edinson Cavani, qui retrouve le chemin des filets (Ch. Gavelle)

Les joueurs fêtent la victoire avec les supporters à la fin du match

Les supporters parisiens


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Neymar est bien de retour

Le PSG se déplaçait à Rennes ce samedi, son dernier voyage en 2017, à l’occasion de la 18ème journée de L1 et les Parisiens ont gagné de façon très logique en Bretagne. Emmené par un Neymar de gala (2 buts et 2 passes décisives, Paris a offert une superbe prestation offensives malgré ce petit but encaissé. Toujours 9 points d’avance en tête de la L1.

Le match :

Paris a donné le coup d’envoi et fait d’entrée tourner pour trouver la faille : Berchiche centre depuis la gauche pour Alves dont la remise n’est pas exploitable (4e). La seconde action est finalement la bonne : une-deux entre Mbappé et Verratti côté droit et l’attaquant accélère. Neymar est là au second poteau pour conclure de près (4e). Le PSG déroule en ce début de match et fait très mal à des Rennais sous l’eau.

Ils réagissent seulement par un long ballon où Mubele ne croise pas bien sa frappe (8e). Le même Rennais tire ensuite largement à-côté sur un contre (10e). Le 2-0 passe tout près sur une bonne montée de Berchiche qui remet pour Neymar dont la frappe file au ras du poteau (11e). On retrouve encore Neymar dans la surface sur une offrande Mbappé côté guahce mais la frappe est contrée (14e). Paris double finalement bien vite la mise : Berchiche trouve Draxler au coeur du jeu qui décale Neymar en profondeur. Le Brésilien s’infiltre et centre pour Mbappé seul au premier poteau qui conclut tranquillement de près (0-2, 17e).

Côté Rennais, on tente de répondre alors qu’on est archi dominés et Bourigeaud tente une frappe du gauche hors-cadre (21e). Le PSG continue de dérouler et Neymar, après avoir attendu qu’un adversaire se relève, prend sa chance des 20m mais Koubek repousse des poings (26e). Tout va bien pour Paris mais Berchiche prend un très gros coup de Traoré sur un tacle en retard sans que l’arbitre ne sorte un carton jaune mérité (29e). Le Basque se relève, après avoir eu un geste pour son bourreau, et Draxler s’amuse côté gauche mais son centre est capté (31e). Les Rennais s’offrent enfin une première vraie occasion sur un centre en retrait mais Amalfitano loupe le cadre de peu (33e). Sur le contre, c’est Cavani qui tire du gauche aux 18m mais est contré (34e). Sur le corner joué à deux, Lo Celso est servi d’un petit pont par Alves, il tente sa chance et enroule sa frappe mais n’attrape pas le cadre (35e).

Paris déroule parfois sans souci et Lo Celso donne un superbe ballon à Mbappé aux 18m. Le jeune attaquant tire fort mais Koubek repousse des poings cette nouvelle occasion parisienne (40e). Le même Mbappé est à la passe sur un excelletnt centre vers Cavani repris d’une talonnade de près mais Traoré dégage sur sa ligne par miracle (41e) ! Neymar réussit un nouvel énorme festival avant de servir Cavani qui loupe son face à face puis la reprise. Sur le contre c’est Areola qui se couche bien (44e). Neymar finit très fort sa mi-temps et s’offre une énorme percée face à des plots avant de décaler Yuri qui loupe sa frappe en bonne position (45e+1). A la mi-temps, le PSG mène 2-0 et ce n’est pas cher payé vu l’énorme écart entre les deux équipes. Paris aurait pu marquer au moins le double de buts vu le nombre d’occasions franches.

Rennes ne fait pas de changements à la mi-temps mais obtient vite un premier corner sur lequel Paris s’offre un contre mal joué par Neymar à la fin (47e). Neymar s’amuse encore et tente sa chance de loin mais Koubek se détend pour dégager des poings (49e). Le PSG est très bien revenu des vestiaires mais Kimpembe fait une grosse faute sur ses 20m, frôlant le deuxième carton jaune de peu (51e). Le match est finalement relancé sur le corner généré par ce coup-franc : Amalfitano coupe au premier poteau, cela touche les deux montants et Mubele est seul pour conclure de près (1-2, 52e) !

Ce but change tout et le Mbappé ne parvient pas à trouver Cavani sur un centre en bonne position (55e), pas plus que Berchiche Neymar (58e). Paris a de nouveau le ballon mais manque toujours d’un poil de justesse dans les derniers mètres alors que le reste est bon. Le centre suivant de Yuri est meilleur mais la défense rennaise est vigilante (60e). Le match tourne une seconde fois quand Benjamin André prend un deuxième avertissement sur un tacle en retard sur Kimpembe (64e). Le même Kimpembe est au duel avec Khazri dans la surface et se fait légèrement devancer mais Areola sort bien et repousse de la tête la frappe de l’attaquant entré il y a peu (68e). Alors que la rencontre se tend, Paris est tout proche de refaire le break sur un centre parfait d’Alves que l’Uruguayen loupe d’un souffle (72e). Emery sent son équipe dans le dur et fait donc entrer Motta à la place de Draxler (74e). C’est finalement le si malheureux Cavani qui fait le break : ouverture géniale de Neymar dans le dos de la défense et lob sans contrôle du Matador (1-3, 75e). Dans la foulée, le PSG en met même un second : Cavani récupère et décalé Mbappé côté droit : Neymar se jette au second poteau et marque de près (1-4, 76e).

Rennes pète les plombs après cette double sanction et Khazri est impliqué, il fauche Alves puis vient pousser un Lo Celso venu lui reprocher son geste (78e) ! Il n’est pas expulsé, l’arbitre ayant pitié mais c’est désormais fini et Paris s’amuse. Alves passe proche du 5e à la réception d’un centre avant que Neymar ne tente un lob génial dans la surrace, de peu hors-cadre (82e). La fin de match vire au n’importe quoi et Neymar tente de s’offrir un triplé en mulitipliant les raids. Mbappé tente aussi de faire pareil après une grosse accélération mais Koubek repousse sa frappe (86e). Kimpembe va toutefois offrir une belle opportunité à Rennes en découpant Léa Siliki dans la surface, offrant au passage au penalty que Khazri tire au-dessus (90e). Kimpembe est malgré tout expulsé suite à ce deuxième avertissement…

Les Parisiens font un peu n’importe quoi devant la surface adverse, ratant de grosses occasions, avant de laisser Rennes tenter une dernière fois sa chance en fin de rencontre. C’est au-dessus et le PSG s’impose finalement 4-1 dans un match largement dominé malgré ce but encaissé. Neymar a emmené l’équipe rouge et bleue dans son sillage et Paris s’offre un deuxième match d’affilée à l’extérieur avec 4 buts marqués.

L’impact au classement :

PARIS SG 47 points (+41)
MONACO 38 points (+26)
LYON 38 points (+25)

Réactions :

Unai Emery:

Le match incroyable de Neymar :
«Nous sommes contents parce que, sur le terrain, quand il répond comme ça, c’est bon pour l’équipe, pour lui et pour le football. Aujourd’hui, pour tous les supporters qui aiment le football, ils ont profité d’un grand joueur. C’est aussi bien pour nous et on voit qu’il est bien revenu, il avait l’esprit et le talent. Tactiquement, il a aussi bien joué, il a bien attendu d’être écarté pour prendre le ballon et après percuter, là où il est le plus fort. Il l’a très bien fait.»

Encore un but encaissé, un souci ?
«C’est bien aussi que tous les joueurs en attaque aient marqué ou fait des passes décisives. Et je crois que nous avons vu beaucoup de bonnes choses aujourd’hui. C’est vrai que nous voulons nous améliorer et c’est notre responsabilité. Ils ont marqué alors nous ne voulions pas que cela arrive mais c’est vrai que c’est quelque chose que nous devons améliorer.»

Il était ensuite sur beIN Sports :

Le match :
«L’équipe est très bien entrée dans la partie. Nous voulions des joueurs avec un état d’esprit compétiteur et ne rien concéder à l’adversaire parce que c’est une équipe qui est dans un bon moment et est plus solide. Nous avions besoin de percussion, d’aller chercher l’adversaire et je crois que l’équipe a fait ça. Elle a marqué deux buts, d’autres occasions pour marquer plus de buts et je crois que 0-2 était un bon résultat (à la pause). En seconde mi-temps, ils sont bien entrés dans le match et ils ont marqué un but. A ce moment, l’équipe s’est peut-être relâchée un peu et, après l’expulsion du Rennais, elle a repris la domination du match pour les dernières minutes et a marqué plus de buts.»

Lo Celso :
«C’est le processus avec lui depuis qu’il est arrivé à Paris il y a un an. Je crois que ce processus de progression dans l’équipe, avec la personnalité qu’il a pour entrer dans le groupe, est très importante. Il a mérité cette progression et, sur le terrain, toutes ses performances et les qualités qu’il montre sont dues à son propre mérite.»

L’expulsion de Kimpembe :
«C’est vrai que nous avons besoin de bien gérer les émotions sur le terrain et, quand tu as un carton jaune, tu dois apprendre à jouer avec. C’est pour ça que j’ai préféré maintenir Presnel sur le terrain et, après, il y a ce carton rouge qui est une mauvaise chose pour nous mais pour mercredi, je pense que Thiago Silva sera bien pour jouer. Mais c’est vrai que c’est quelque chose qu’il doit améliorer comme joueur sur le terrain, ce moment où tu joues avec un carton jaune.»

Alphonse Aréola :

Un PSG impressionnant :
«C’est vrai que, quand on déroule comme ça, qu’on joue notre jeu, on est durs à venir chercher. On est restés sérieux et concentrés même si, en deuxième mi-temps, ils sont rentrés vraiment plus durs sur le terrain. On a su relever la tête tout de suite après le but et enchaîner.»

Le léger flottement en début de seconde période :
«Ils sont rentrés très fort en deuxième mi-temps mais le plus important était de continuer à relever la tête, de dérouler et de faire ce qu’on sait bien faire.»

Encore un but encaissé :
«Il n’y a pas de relâchement général, ça arrive. A nous de rester encore plus solides que ce qu’on est actuellement et ça va bien se passer.»


Le stade :

Le Roazhon Park


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)